Tag

citadine

Browsing

crédit photo : http://bkutie.deviantart.com

En général quand tu te fais traitée de citadine, c’est pas forcément positif. Ca sous-entend toi, avec ton teint de papier mâché nourri aux pots d’échappement et à la nappe de pollution des grandes villes, toi qui t’extasies en voyant des vaches, moutons ou en trouvant un oeuf dans un poulailler, toi qui décèdes très vite si tu n’as pas dans ton périmètre une boulangerie, une pharmacie, un marchand de journaux, une librairie et une bouche de métro. Je plaide coupable pour tous ces chefs d’accusation.

J’avais envie d’intituler ce billet « Back to the city again » mais seuls les super fans de JJG à l’époque où il chantait avec Taï Phong auraient saisi la référence et en plus de ma ville j’en sors très peu en ce moment.

Il faut y aller à petites doses avec les citadines : un week-end à la campagne pour commencer c’est largement suffisant, les signes de manque apparaissant très vite. Tu me laisses seule dans une maison au milieu de nulle part (note pour plus tard : ne pas me rendre seule en voiture dans cette hypothétique maison de campagne..imaginons que je tombe en panne sur une route départementale mal éclairée devant un panneau « attentions aux sangliers » à la nuit tombée) et j’appelle la police dans le quart d’heure qui suit. Les voisins du dessous, d’à côté, d’au dessus, même les plus désagréables, me rassurent. Le bruit de l’ascenseur, celui du trousseau de clef qui s’agite devant une porte d’entrée, des talons qui résonnent sur le parquet, des éclats de fête, tous ces signes de vie j’en ai besoin.

J’aime les lumières des immeubles en face de chez moi, j’aime que la ville ne s’endorme jamais vraiment, j’aime voir s’ouvrir les rideaux métalliques des magasins, j’aime m’arrêter à une station inhabituel, j’aime pouvoir tout faire à pied : le marché, les courses, le pédiatre, la bibliothèque et même le ciné.

De Lisbonne à Londres, d’Amsterdam à Barcelone, j’ai adoré me plonger dans la ville , en essayant de capter odeurs et atmosphère. J’ai arpenté des quartiers, je suis montée dans des bus, des métros ou des trams, je me suis assise à la terrasse de cafés, je me suis promenée dans des parcs. Aujourd’hui je rêve de me balader à Rome, de repartir à Edinbourg ou à Séville, de passer une soirée dans un pub à Dublin, de découvrir en famille Copenhague ou Oslo, de m’offrir une parenthèse amoureuse à Prague ou à Bruges, d’aller danser à Rio avec Virginie B ou de mettre des images sur des mots mille fois lus à New York.

Et toi, quelle est ta ville préférée ? 

Pin It