Tag

cheesecake

Browsing

En faisant le point sur les recettes publiées sur le blog, je me suis rendue compte que celles autour des fraises étaient beaucoup moins nombreuses que celles autour des pommes ou des poires. Cela s’explique tout simplement par le fait que les fraises je les aime avant tout dégustées toutes seules (ou avec un peu de chantilly). Je ne sais pas s’il y aura une avalanche de desserts aux fraises durant leur saison (elles restent chères ici et pour l’instant elles n’ont pas un goût dément) mais en tous cas, j’ouvre le bal avec un cheesecake aux fraises et chocolat blanc sans cuisson.

Ingrédients pour un cheesecake aux fraises et chocolat blanc

pour la base biscuitée
150 g de shortbread
20 g de beurre fondu

pour l’appareil à cheesecake
300 g de cream cheese (Philadelphia)
1 citron jaune bio (pour son jus et ses zestes)
300 g de crème fleurette (30%) bien froide
60 g de sucre glace
60 g de copeaux de chocolat blanc pâtissier (+ un peu pour la déco)
250 g de fraises

pour le coulis
125 g de fraises
25 g de sucre en poudre (à ajuster selon votre goût)
le jus d’un demi citron

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1-Beurrez l’intérieur d’un cercle à entremet (plus votre cercle sera petit de diamètre, plus votre cheesecake sera haut ) et mettez le au frigo pour que le beurre fige.

2-Découpez un cercle de papier cuisson de la taille du diamètre de votre cercle à entremet. Ce papier servira de fond à votre cheesecake.

3-Broyez finement avec un mixeur les shortbread puis ajoutez le beurre fondu et mélangez bien.

4-Sortez le cercle à entremet du frigo, posez le sur un plat de service. Mettez dans votre cercle à entremet, le cercle de papier cuisson puis répartissez au fond du cercle à entremet, la base biscuitée. Tassez-la de manière uniforme avec le dos d’une cuillère à soupe. Réservez au frigo.

5-Dans un saladier, mélangez le cream cheese, le sucre glace, le jus et les zestes du citron. Battez au fouet électrique pendant 6 à 7 minutes jusqu’à ce qu’elle devienne ferme (comme une chantilly mais en plus compacte). Réservez au frigo.

6-Montez la crème fleurette en chantilly (pour qu’elle monte bien, mettez le saladier et les batteurs au congélateur un peu auparavant; vous pouvez également ajouter une cuillère à soupe de mascarpone à la crème avant de commencer de la fouetter).

7-Incorporez en 3 fois la chantilly à votre appareil à l’aide d’une cuillère à soupe. Ajoutez les copeaux de chocolat blanc. Pour que l’ensemble soit bien homogène, fouettez pendant quelques secondes avec un fouet électrique.

8-Versez l’appareil à cheesecake sur la base biscuitée et laissez au frigo au minimum 2 heures.

9-Préparez le coulis en mettant dans un blender les fraises coupées en dés, le jus de citron et le sucre. Mixez jusqu’à obtenir une texture lisse.

10-Avant de servir, décorez le cheesecake avec des fraises fraîches et parsemez de copeaux de chocolat.

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Bon à savoir :

Je n’ai pas mis, volontairement, de gélatine, dans l’appareil à cheesecake. Ne vous attendez donc à une texture ferme et attention si vous devez le transporter, il est plutôt fragile.

Quand vous le préparez, mettez votre cercle à entremet directement sur votre plat de service pour ne pas avoir à le transférer ensuite (et risquer de le casser).

Respectez bien le temps indiqué lorsque vous fouettez le cream cheese pour avoir une texture ferme.

C’est une palissade mais plus les fraises seront sucrées, plus le cheesecake sera bon.

Dans mon cas, les fraises (locales mais probablement cultivées sous serre) n’étaient pas démentes mais nappez de coulis, ce cheesecake a beaucoup plu.

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Comme c’est une recette de dessert sans cuisson, elle est parfaite pour cet été en pleine canicule quand la cuisine se transforme vite en sauna dès qu’on utilise le four. Avec le même appareil à cheesecake, vous pouvez varier les plaisirs en mettant sur le dessus des cerises, des framboises, des abricots…

cheesecake aux fraises et chocolat blanc

Si vous essayez cette recette de cheesecake aux fraises et chocolat blanc sans cuisson, n’hésitez pas à la partager sur Instagram avec la mention @chocoladdict69 ou #chroniquesdunechocoladdict.

J’ai beaucoup hésité avant de publier cette recette de cheesecake aux fraises. Je fais partie des gens qui doutent comme dans la chanson d’Anne Sylvestre (que je préfère chantée par Vincent Delerm, Jeanne Cherhal et Albin de la Simone), de celles qui trouvent que les autres font toujours mieux, de celles qui se comparent sans cesse même s’il parait qu’il ne faut pas (et c’est rarement en ma faveur).

Des recettes de cheesecake j’en ai déjà testé beaucoup, des meilleures que celle-ci que je trouve imparfaite (manque de hauteur, pâte pas assez croustillante). A la dégustation, si personne ne s’est évanoui de plaisir, ce cheesecake a tout de même bien plu et arraché quelques « c’est bon ».  Alors je publie ou pas, me-suis-je demandée ? Bon en même temps si je devais publier seulement les articles avec des photos aussi parfaites que …(fill the blank), le blog aurait cessé depuis longtemps (et mon compte Instagram aussi qui n’a aucune cohérence visuelle ou thématique…il faut peut être y voir une logique, j’ai toujours été incapable de me ranger dans une case « food » « voyages » « lifestyle » « littéraire » d’où ce sentiment prégnant de n’être à ma place nulle part). Alors voilà je suis une blogueuse/instagrameuse en carton qui partage une recette de cheesecake aux fraises pas parfaite mais assez bonne pour qu’il me semble, vous puissiez la refaire chez vous, si vous en avez envie.

Ingrédients pour un cheesecake aux fraises

Pour la base biscuitée
200 g de spéculos
70 g de beurre
30 g de sucre en poudre
2 citrons verts bio

Pour l’appareil à cheesecake
400 g de fraises (+quelques unes en déco)
300 g de fromage frais de type philadelphia
300 g de lait concentré sucré
3 gros oeufs

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Râpez les zestes de deux citrons verts et pressez le jus d’un seul d’entre eux. A l’aide d’un rouleau à pâtisserie ou d’un pilon, réduisez en poudre grossière les spéculos. Mélangez les avec le beurre fondu, le sucre et les zestes de citron vert.

Tapissez le fond d’un moule à charnière beurré avec cette pâte en tassant bien. Si vous voulez que votre cheesecake soit haut (pas comme le mien car je n’ai pas de moule à charnière de cette taille), il vous faudra utiliser un diamètre tout petit (16 cm maximum). Mettez au frigo pendant 20 minutes.

Retirez le pédoncule des fraises. Mixez les fraises avec le jus de citron vert, de manière à obtenir un coulis. Réservez du coulis pour la décoration (4 à 5 cc et un peu pour servir avec le cheesecake).

Dans un saladier, mélangez le fromage frais, le lait concentré sucré et le coulis de fraises. Ajoutez les œufs un à un en mélangeant à chaque fois. Versez l’appareil dans le moule à charnière sur votre base biscuitée. Ajoutez un peu de coulis sur le dessus en créant des zébrures avec la  pointe d’un couteau.

Enfournez le cheesecake dans un four préchauffé à 150° pour 50 minutes. Laissez le refroidir dans le four puis mettez le au frigo au minimum 12 h (24 h c’est mieux !) . Servez le cheesecake avec un coulis de fraises.

 

Et vous, quel est votre cheesecake préféré ? avez vous trouvé LA recette parfaite ?

J’ai coutume de dire que je prépare peu les mêmes desserts mais s’il y a au moins, une exception à cette règle, elle concerne les cheesecake. J’ai du mal à m’en passer et j’ai toujours une nouvelle envie de les agrémenter. Cette fois, j’avais acheté à La Chambre aux confitures, un pot aux saveurs exotiques et je me demandais comment l’utiliser autrement que sur des crêpes. Voilà comment est arrivé, dans ma cuisine, le cheesecake mangue passion.

Ingrédients pour un cheesecake mangue passion

Pour la base biscuitée
220g de sprits nature
100g de beurre demi-sel

Pour l’appareil
300g de fromage philadelphia
250g de mascarpone
un pot de 20cl de crème fraîche épaisse
200g de chocolat blanc
4 oeufs
2 gousses de vanille

Pour le glaçage

quelques cuillerées de confiture mange passion vanille

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Mixez finement les sprits (ou écrasez les avec un rouleau à pâtisserie, c’est ce que je fais) ajoutez le beurre fondu, mélangez puis tassez cette base biscuitée sur le fond de votre moule à charnière en faisant remonter sur les bords. Conservez au frigo le temps de préparer l’appareil.

Détendez le philadelphia et le mascarpone avec un fouet puis ajoutez la crème fraîche entière. Un par un et en mélangeant bien à chaque fois pour qu’il s’incorpore correctement, ajoutez les œufs. Sucrez votre appareil avec le chocolat blanc que vous aurez fait fondre au bain marie (en le surveillant bien, ce chocolat est délicat).  Ajoutez les grains de vos gousses de vanille. Versez votre appareil  sans trop le travailler sur votre pâte biscuitée (j’ai ajouté quelques cuillères de confiture mangue passion qui, vu la texture de l’appareil, sont allés directement au fond).

Mettez au four préchauffé à 150° environ. 1h. Le cheesecake doit être encore tremblotant, sinon il sera pâteux à la dégustation car trop cuit. S’il commence à dorer sur le dessus, mettez sur le dessus une feuille de papier aluminium. Laissez le cheesecake encore dans votre four éteint pendant 40 minutes sans ouvrir la porte du four pour éviter tout choc thermique (qui se traduit par un dessus qui se craquelle).

Laissez le cheesecake mangue passion au frigo pendant 48h, c’est long, c’est très long, c’est intenable comme attente mais après c’est vraiment bon : )

Juste avant de déguster, déposez quelques cuillères de confiture mangue passion vanille sur le dessus du cheesecake que vous aurez démoulé délicatement. Lissez et servez !

cheesecake mangue passion

 

cheesecake mangue passion

 

cheesecake mangue passion

 

cheesecake mangue passion

Verdict ? Ce cheesecake mangue passion a un appareil bien vanillé, onctueux mais pas trop crémeux et la mangue passion casse le côté doucereux que peut avoir le cheesecake dégusté seul.

Mais ce n’est pas un dessert de Pâques, remarqueront certains ? Non en effet (quoique est-on obligé de manger un dessert au chocolat alors que poules, lapins et cloches attendent d’être croqués…non ce n’est pas que pour les enfants )) mais voilà, je vous avoue tout, je n’ai tout simplement pas eu le temps, même avec toute la bonne volonté du monde, de caser une recette de Pâques dans mon planning (si une recette est relativement rapide à écrire, il faut compter la préparation, la prise de photos, le tri et la retouche des photos, bref cela ne prend jamais moins d’une ou deux heures même pour une recette toute simple).

Voici, tout de même, quelques idées de desserts pour les fêtes de Pâques..avec ou sans chocolat  :

Tarte tout chocolat

Tarte soleil poire chocolat

 Cake express ultra fondant au chocolat

coulant magique chocolat praliné

gâteau choco mousse caramélia

pavlova framboise fruit de la passion

tarte mangue fruit de la passion

Et vous, vous savez quel dessert vous allez servir à Pâques ? (je ne suis pas encore totalement décidée ))

J’ai tenté le teasing sur Instagram mais rien ne ressemble plus à un cheesecake qu’un cheesecake. Comme une purée de bergamote (goûtez le sorbet bergamote de Terre Adélice, un jour d’été, cela donne une petite idée de ce qu’est le bonheur) attendait sagement dans mon frigo et que ma quête du cheesecake parfait est sans fin, j’ai préparé un cheesecake bergamote et fraises sans cuisson.

Ingrédients du cheesecake bergamote & fraises

pour le crémeux bergamote

100 gr de purée de bergamote (Capfruit, trouvé à G. Detou)
1 oeuf entier et un jaune
15g de sucre
40g de beurre

pour l’appareil au cheesecake et le biscuit

6 gros sprits
80g de beurre
600 gr de philadelphia
150 gr de sucre en poudre
1 orange
33 cl de crème fleurette entière
1 gousse de vanille

pour le glaçage bergamote

60 cl de purée de bergamote
1.5 feuille de gélatine
120 gr de sucre

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Écrasez au rouleau au pâtisserie les sprits. Faites fondre le beurre et versez le sur vos biscuits émiettés. Mélangez puis étalez au fond d’un moule à charnière. Tassez légèrement et réservez au frigo.

Préparez le crémeux bergamote en mélangeant les œufs et le sucre. Mettez la purée de fruit dans une casserole et portez la à ébullition avant de la verser sur votre mélange oeufs + sucre. Reversez dans la casserole et laissez cuire sur feu doux comme une crème anglaise. Laissez tiédir avant d’incorporer le beurre en petits dés puis   étalez sur le fond biscuité. Laissez prendre au congélateur 1 heure.

Pressez le jus d’orange . Dans un saladier, mettez le philadelphia, le jus d’orange pressé, le sucre et les grains de vanille. Battez pour bien détendre l’ensemble.

Montez la crème en chantilly puis incorporez la en deux fois : la première fois en mélangeant normalement pour continuer à assouplir l’appareil; la seconde fois en l’incorporant délicatement avec une maryse (délicatement mais de manière homogène). Versez l’appareil sur votre fond biscuité recouvert de crémeux bergamote et laissez au frigo toute une nuit.

Le lendemain, préparez votre glaçage bergamote. Mettez à ramollir dans un bol d’eau froide la gélatine. Faites chauffer dans une casserole la purée de bergamote et le sucre. A ébullition, retirez la casserole du feu, ajoutez la gélatine ramollie et essorée et mélangez vivement pour qu’elle s’incorpore correctement. Laissez tiédir avant de verser sur le dessus du cheesecake puis réservez au frigo 2h.

Décorez avec des fraises à poser au dernier moment.

cheesecake bergamote fraise

cheesecake bergamote fraise

Verdict ?

Est ce parce que je n’ai pas mis de mascarpone dans la chantilly pour qu’elle se tienne mieux mais la texture du cheesecake est pour moi trop crémeuse et on sent trop la chantilly. Je voulais une recette sans cuisson pour pouvoir mettre une couche inférieure de crémeux qui apporte vraiment une touche intéressante (c’est bien acidulé donc ca casse le côté éventuellement écoeurant du cheesecake).

Si la texture reste à améliorer, le goût de la bergamote avec les fraises c’est vraiment extra et mes testeurs (moins perfectionnistes que moi) ont trouvé ce cheesecake bergamote fraise très bon .

Je crois que j’ai bien fait d’insérer une rubrique Cheesecake sur ma page de recettes de desserts parce que régulièrement et même si j’en ai déjà réalisés pas mal, l’appel du cheesecake se fait entendre. Il faut bien avouer aussi qu’il fait un temps à cheesecake non ? bon ok tous les prétextes sont bons. Voici donc un nouveau cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith.

Ingrédients du cheesecake au citron vert et à la pomme

Pour le croustillant
200 g de digestives
100g de beurre
1 pincée de sel

Pour l’appareil
300 g de fromage frais (Philadelphia)
80 g de crème fraîche entière (non liquide)
60 g de sucre glace
20 g de maïzena
1 oeuf + 1 jaune
le zeste d’un citron vert

Pour le glaçage et la finition
20 cl de jus de pommes
1/2 citron vert
1 g d’agar agar
1 pointe de colorant vert
1 pomme granny-smith
le jus d’un citron vert

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Le croustillant

Préchauffez votre four à 180° (th 6.). Réduisez les digestives en miettes à l’aide d’un rouleau pâtissier. Faites fondre le beurre au micro ondes puis versez le sur les biscuits émiettés. Ajoutez une pincée de sel et mélangez de manière à ce que le beurre soit bien absorbé. Chemisez le fond d’un moule amovible de papier cuisson, versez le croustillant sur le fond du moule et tassez bien avant d’enfourner pour 10 minutes. Laissez refroidir à température ambiante.

2) L’appareil à cheesecake

Préchauffez le four à 120° (th 4.). Dans un saladier, mettez le fromage frais, la crème fraiche, le sucre glace et la maïzena et fouettez de manière à assouplir l’ensemble. Ajoutez l’oeuf entier et le jaune d’oeuf et mélangez à nouveau. Ajoutez le zeste de citron vert et versez la préparation sur le croustillant dans votre moule.

Enfournez pendant 40 à 50 minutes. Surveillez la cuisson de manière à arrêter la cuisson quand le cheesecake est encore légèrement tremblotant. Laissez le refroidir dans le four éteint, porte entrouverte. Réservez le ensuite au frigo pour toute la nuit (et si vous avez des gourmands susceptibles de se servir d’ici là, menacez les )).

3) Le glaçage et la finition

Dans la recette initiale, il s’agissait de centrifuger deux pommes pour obtenir du jus. N’ayant pas de centrifugeuse, j’ai mis directement du jus de pomme auquel j’ai ajouté le jus de citron vert. Comme je voulais obtenir une couleur dans les tons du citron vert et de la pomme granny smith, j’ai ajouté quelques gouttes de colorant liquide (obtenu en mélangeant du jaune et du bleu).

Prélevez un tiers de ce jus et versez le dans une petite casserole. Portez alors à ébullition avant d’ajouter l’agar agar en pluie. Faites cuire une minute en remuant puis enlevez du feu et délayez avec le reste de jus de pommes.
Laissez tiédir avant de verser sur le dessus du cheesecake. Laissez prendre au moins 2 heures au réfrigérateur (plus c’est mieux).

Démoulez votre cheesecake et juste avant de servir, taillez des bâtonnets de granny-smith, citronnez-les pour éviter qu’ils ne noircissent puis disposez les harmonieusement sur le dessus.

cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith

cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith

cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith

Verdict ?

Je savais avant même de le réaliser que ce cheesecake au citron vert et à la pomme granny smith avait la particularité d’être relativement plat. Est il pour autant moins bon ? Que nenni, il a la texture recherchée (surtout pas pâteuse, ni trop riche ce qui est vite écœurant). Le fond biscuité ne s’effrite pas, n’est ni trop humide ni trop sec (d’habitude je ne jure que par les sprits mais avec des digestives c’est vraiment bien), l’appareil est bien citronné et le glaçage à la pomme n’est pas gélatineux comme je le craignais un peu. Bref ne changez rien : )

 

Source : Gâteaux waouh dont je vous ai parlé ici

Dans la série des gâteaux que je voulais essayer depuis longtemps (et la liste est forcément très très très longue), j’ai nommé le mi-brownie mi-cheesecake, appelé aussi brownies marbrés et qui est un mélange de deux spécialités américaines. C’est très rapide à préparer (un quart d’heure), à priori ça plait autant aux adultes qu’aux enfants et à part le philadelphia qu’on n’a pas forcément tout le temps dans son frigo, les ingrédients sont basiques. Alors quand j’ai du décider un peu à la dernière minute d’un dessert pour un repas familial le lendemain, j’ai profité de cette occasion pour préparer ce fameux brownie cheesecake.

 Ingrédients pour un brownie cheesecake

Pour le brownies
400 gr de bon chocolat noir
160 gr de beurre
6 oeufs
200 gr de sucre
140 gr de farine
1 pincée de sel
Pour le cheesecake
225 gr de philadelphia
1 oeuf
40 gr de sucre

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préchauffez votre four à 180°C. Faites fondre le chocolat coupé en petits morceaux + le beurre en petit dés au bain marie. Laisser tiédir et pendant ce temps, battez dans un saladier les oeufs et le sucre jusqu’à blanchiment. Ajouter alors le chocolat fondu, mélangez vivement. Ajoutez la farine et le sel. Mélangez de manière à obtenir une pâte bien homogène.

Dans un autre saladier, mélangez au fouet le philadelphia, le sucre et l’oeuf. Versez dans un moule rectangulaire dans lequel vous aurez mis du papier sulfurisé (vous pouvez aussi le beurrer), l’appareil au chocolat. Versez alors par dessus des cuillères de cheesecake et avec la pointe d’un couteau dessinez des volutes.

Enfournez ce mi-brownie mi-cheesecake pendant 25 minutes environ. L’intérieur ne doit surtout pas être trop cuit. Laissez le une nuit au frigo avant de le déguster.

brownie cheesecake

 

brownie cheesecake

brownie cheesecake

Verdict ? Visuellement j’aurais aimé que les bords du gâteau soient couleur chocolat et pas couleur cheesecake. En fait j’ai utilisé un moule en aluminium jetable mais pas assez grand. Je vous conseille donc de choisir un moule rectangulaire assez long pour pouvoir déposer des cuillères de cheesecake un peu partout sans que cela ne recouvre trop l’appareil au chocolat.

Niveau goût, à titre strictement personnel, je préfère soit un très bon brownie bien chewy comme celui-ci (vous pouvez le réaliser sans la touche peanut butter, c’est vraiment le meilleur brownie que j’ai pu préparer mais il faut absolument attendre au moins une nuit avant de le goûter) soit un très bon cheesecake mais le mélange des deux ne m’a pas réellement emballé. Par contre, les autres personnes qui ont goûté ce brownie cheesecake l’ont bien apprécié.

Pin It