Tag

bûche

Browsing

maison sève

Bien que très bec sucré, je n’ai jamais été fan des desserts de fin d’année, bûches et galettes des rois. C’était vrai jusqu’à ce que je découvre, en m’intéressant de plus en plus à la pâtisserie, que bûche pouvait rimer avec autre chose que gâteau roulé avec de la crème au beurre (pas mon truc) et que galette ne signifiait pas forcément s’étouffer avec les miettes d’une pâte feuilletée. C’est donc l’esprit libre de ses préjugés que j’ai découvert quelques mois avant les fêtes de fin d’année la nouvelle bûche de la Maison Sève pour l’année 2013 ainsi que la nouvelle galette des rois dans le salon très cosy de l’Hôtel Carlton à Lyon.

seve collage

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eb8b57″]La bûche taille de guêpe[/typography]

J’ai commencé la dégustation par la bûche tellement jolie que j’étais presque peinée qu’on doive la couper (presque j’ai dit). La bûche est dite taille de guêpe, en clin d’oeil aux élégantes silhouettes dessinées sur le manteau rouge en chocolat qui évoluent au milieu d’un décor de fête et de motifs évocant Lyon. L’intérieur est composé d’une ganache au chocolat gianduja qui repose -par je ne sais quel miracle- sur un baba maison (qui se tient impeccablement, sans couler) avec des raisins blonds macérés au rhum. Le goût de ce dernier reste subtil, pas trop alcoolisé, l’ensemble est léger, onctueux et gourmand.

 

SEVE_Buche-Taille-de-guepe

maison sève 2

Je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un œil sur les autres bûches proposées à la carte pour les fêtes de fin d’année et les compositions sont plus que prometteuses. Bûche Jeeju (biscuit aux agrumes réhaussé d’un croustillant aux noisettes du Piémont, duo de crème caramel au beurré salé et citron, mousse au chocolat noir), bûche glacée fraisier (sorbet fraise gariguette, crème glacée à la vanille de Madagascar et fraises krispies) ou bûche Top Coat (compotée et sabayon d’abricot Bergereon, crémeux à la pistache sur un biscuit dacquoise/ crumble) par exemple, le choix est rude.

maison sève 6

[typography font= »Supermercado One » size= »22″ size_format= »px » color= »#eb8b57″]La galette frangipane au café[/typography]

Galette des rois et café, c’était plutôt mal parti pour la dégustation suivante. A part la galette aux pralines de la Maison Sève découverte l’an dernier, je suis rarement enthousiasmée par cette spécialité et je n’aime pas les desserts au café. La dégustation de cette galette à la frangipane au café a donc été plus qu’une bonne surprise. D’abord j’ai retrouvé ce feuilletage glacé d’un sirop de marron typique de la maison Sève et qui lui donne une texture croustillante, qui ne s’émiette pas en bouche ou dans votre assiette. La couche est fine comme je les aime,  le feuilleté ne prédomine pas sur le reste mais se marie avec lui parfaitement.

A l’intérieur, la crème frangipane au café préparée non pas avec de l’arôme de café mais un Grand cru Pure origine Indriya from India de Nespresso est un vrai délice. La saveur du café est très discrète et surtout elle joue le rôle d’exhausteur des autres parfums présents dans l’appareil, l’amande et la vanille de Madagascar. Le chocolatier pâtissier Richard Sève a ajouté des morceaux de noix caramélisés à cette frangipane pour une texture à la fois onctueuse et craquante…bref j’ai vraiment été conquise par cette galette des rois et même si vous n’aimez pas les desserts au café, tentez, osez, je vous assure que vous serez surpris.

maison sève 3

maison sève 10

Si vous êtes Lyonnais, sachez enfin que la Maison Sève ouvre un nouveau corner au Monoprix de la Croix Rousse  à partir du 14 novembre prochain….juste à côté de chez moi, est ce bien raisonnable ?

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

Un mug cake chez du côté de chez Ma

Une confiture maison aux coings chez L’Instinct des thés

Une pause épicée chez Les Petites Canailles

Un goûter chez Chantilly avec Arwen

Du caramel à tartiner chez Anne-Laure T

Merci à Richard et Gaëlle Sève pour leur accueil et leur disponibilité.

L’an passé j’avais flashé sur la bûche New York d’Emmanuel Hamon, j’attendais donc la cuvée 2012 du pâtissier chocolatier avec une certaine impatience et c’est pas moins de 7 créations que j’ai découvertes à commencer par l‘Andalouse aux couleurs de Noël. Elle est composée d’une mousse au chocolat 80% de cacao, d’un coulis framboise/poivron rouge, d’un biscuit brownie et un biscuit succès chocolat et d’une ganache framboise/poivron rouge rehaussée de framboises fraîches.

Emmanuel Hamon s’est inspiré de la tarte au citron meringuée pour créer l’Agrios, une bûche avec un fond de sablé breton et un biscuit léger au citron, une mousse aux agrumes (orange, citron, bergamote) avec une touche de gingembre et de cactus et une délicate meringue italienne.

 

Plus exotique la Terra Africa marie mousse au chocolat, mousse vanille de Madagascar, crémeux à la mangue infusé à la vanille et à l’anis étoilé. Le croustillant est apporté par un croquant feuilletine posé sur un biscuit brownie.

 

 

 

Quand je vois Nivelo, je me dis que le pâtissier devait aimer la géométrie à l’école ) Au programme de cette bûche, mousse vanille bourbon renfermant en son cœur un crémeux à la framboise ainsi qu’un coulis framboise/ cranberry /hibiscus posé sur un biscuit léger aux amandes et à la vanille et parsemé de framboises fraîches.

 

 

La bûche la plus bretonne de la sélection s’appelle l’Ambra et se compose outre son pourtour en chocolat de mousse au cidre, crème onctueuse à la pomme verte, compotée pommes/cassis, biscuit pain de Gènes amandes/noisettes posé sur un sablé breton.

 

La Tram parle visiblement plus aux brestois puisqu’elle rend hommage au nouveau tram de Brest. Elle associe mousse au chocolat, crémeux à la crème brûlée et pour la touche de croustillant le pâtissier a imaginé un crunchy praliné au riz soufflé avec un biscuit brownie sans oublier une fiche couche de caramel tendre au beurre salé.

La velverty pour finir allie crème légère à la pistache, mousse à la fraise et compotée de clémentines corses..à déguster avec un craquant chocolat blanc à la pistache et un biscuit financier aux amandes.

Laquelle aimeriez vous goûter ? je mets une option sur la Nivelo et l’Ambra.

Voici la bûche la plus DIY des fêtes de fin d’année 2012 et elle est signée du pâtissier alsacien Thierry Mulhaupt. Tous les ingrédients sont fournis dans le kit de cette bûche à prête à assembler : biscuit roulé à la vanille, imbibage à la vanille, crème à la pistache, griottines, pistaches hâchées, décors en chocolat, semelle en carton. Pour la réalisation, il suffit de flasher le scan code sur la boîte pour découvrir la recette filmée qui est réalisée par un enfant. 15 minutes plus tard environ, la bûche  à finir soi-même est terminée.

Et pour ceux et celles qui n’ont vraiment pas envie de mettre la main à la pâte, Thierry Mulhaupt a créé la bûche Granada (proposée seulement en édition limitée, en raison de 112 pièces, en référence à l’année 2012) composée de biscuit au chocolat imbibé de jus de grenade, garni d’un crémeux au chocolat à la noix de muscade et de mousse au chocolat Granada.

Toute prête ou à finir, vous préfèrez laquelle ?

…l’un des thés de la gamme Les plaisirs purs du Palais des thés qui se décline en 4 parfums : citron, menthe glaciale, poire et fleur d’oranger. Ce dernier sent divinement bon, je serais prête à emporter avec moi partout un petit échantillon pour plonger le nez dedans tout au long de la journée. A la dégustation il est léger, délicatement parfumé et très agréable vers 16h. Il me reste à goûter les 3 autres, l’automne peut venir, je suis équipée )

 

…le dessert à partager  lingot chocolat /vanille de Picard, très léger avec les deux mousses (chocolat noir et vanille) mais avec ce qu’il faut de croquant apporté par la meringue, le croustillant noisettes et les noisettes caramélisées. L’ensemble est gourmand mais aérien..tant est si bien qu’on se laisserait bien convaincre d’en reprendre une part. Reste à tenter le « c’est moi qui l’ai fait » en le déposant sur la table ( et comment tu dessines les spirales sur le cacao alors ? )

Et vous, dans votre cuisine?

dans la cuisine de l’Instinct des thés, un bouquin d’Eric Holder

dans la cuisine d’Anne-Laure T, des coquilles Saint Jacques

dans la cuisine des Petites Canailles, Rio Fukuda

dans la cuisine de Juju Tricote, un livre et un thé gourmands

dans la cuisine de Lucky Sophie, du bonheur à grignoter

dans la cuisine de Angemad, il y a des théières

Edit : la gagnante du livre 30 recettes de saison autour du potimarron est Juju Tricote 

Edit 2 : la gagnante de l’assortiment de produits Milka est Lalydo (et pour les déçus et déçues, du chocolat à gagner sur le blog très bientôt à nouveau)

Cette année, le réveillon de Noël se passera ici (enfin pas en direct sur le blog, chez moi tu m’as compris) et au casse-tête quotidien du qu’est ce qu’on mange s’ajoute celui du menu du 24 décembre.

Pour le dessert, du léger, une bûche glacée me suggère ma sœur. Parole de bec salé, va ! ) Je me réserve toujours pour la fin du repas, le meilleur moment tu es d’accord, non? (je sais qu’il y en a quelques unes qui risquent de protester..); je choisis mes restaurants en fonction de la carte des mets sucrés (j’en profite d’ailleurs pour lancer un appel aux restaurateurs et  leur inépuisable fondant au chocolat …un peu d’originalité !) alors à repas d’exception, dessert de la mort !


Je suggère donc qu’on sacrifie le foie gras ou la dinde pour que je puisse enfin tester le trianon d’Eryn


sur la photo cheesecake chocolat blanc-framboises…j’ai perdu la recette depuis ! du coup si je testais le cheesecake de Pivoine

ou bien encore la tarte fondante caramel-chocolat de l’auteur du blog Torchons et serviettes.

Je sens que cette proposition va faire l’unanimité dans la famille..je sens que cette année, je vais passer le réveillon de Noël toute seule….

Si tu veux avoir l’eau à la bouche, va faire un tour sur le billet du jour de Virginie B.

Pin It