Author

chocoladdict

Browsing

J’ai beaucoup de retard dans mes chroniques de livres. Sans surprise, je lis plus vite que je n’écris au sujet de mes lectures et l’exercice me prend toujours du temps. Alors pour tenter de rattraper ce retard, je vais tenter d’être concise MAIS convaincante. J’attaque avec cette saga dont j’ai entendu parler grâce au prix bookstagram, Les frères K de David James Duncan.

Face à ce pavé

Les frères K compte plus de 800 pages, je craignais que cela ne tienne pas la longueur, que cela devienne plus ennuyeux les chapitres passant, un peu comme on est parfois déçu par la saison 2 d’une série après avoir adoré la saison 1.

J’en savais un peu plus sur ce roman qu’habituellement car j’avais suivi avec intérêt les débats en ligne des lecteurs du prix bookstagram à son sujet. Il ne m’avait pas échappé que le baseball avait une place très importante dans ce récit. Or je n’y connais rien et le sujet, à priori, ne me passionne pas.

Et puis j’ai plongé ….

Dans une ville de l’Etat de Washington, dans les années 60 pour faire la connaissance à travers le regard de Kincaid de la famille Chance. Il m’a fallu exactement 8 pages pour avoir envie de lire la suite !

Je l’ai lu aussi doucement que possible car je savais que plus la fin se rapprocherait, plus j’aurais du mal à dire au revoir à tous ses personnages qui étaient devenus vivants, complexes, attachants au fil des pages.

Les frères K

Pourquoi les frères K est un gros coup de cœur

L’auteur a le talent de décrire des scènes de famille du quotidien comme si on était avec eux (en particulier dans la première partie du livre) et il a l’art de la chute.

La plume de David James Duncan est créative : par exemple pour raconter une partie de l’histoire du père, l’auteur a imaginé une rédaction écrite par Kincaid (le plus jeune garçon) avec ses fautes, son point de vue, son décalage. C’est drôle et surprenant !

En lisant ce roman, j’ai eu l’impression d’être une chercheuse d’or avec un tamis qui n’arrêtait pas de trouver des pépites. La scène du repas familial organisée autour de la présence du père et l’analogie avec une tour de cubes ou celle décrivant Kincaid, paralysée face à une sœur à qui il doit réciter un verset, sont savoureuses comme tant d’autres !

De la grand mère anglaise qui rejette le sport et la religion (dans une famille où les deux occupent une place cruciale) à la mère adventiste, des jumelles appelées « les deux savantes » car elles mènent des expériences aux grands frères, aucun personnage n’est sacrifié, l’auteur aime chacun d’eux.

Les passages sur le baseball sont nombreux et parfois assez détaillés mais rien n’est gratuit, ils sont toujours là pour « servir » l’intrigue, comme angle dans la narration et je ne les ai jamais zappés.

A travers la saga de cette famille Chance et le portrait de la société américaines des années 60, Les frères K abordent la religion et la spiritualité, la guerre du Vietnam, les relations fraternelles, les chemins qui se séparent, le travail à l’usine et l’impact du capitalisme sur l’environnement, le poids de l’enfance, les idéaux….

Enfin et c’est peut-être le plus important, on passe du rire aux larmes sans rien voir venir.

Bref si vous aimez les sagas, ne vous laissez surtout pas impressionner par le nombre de pages, et vous aussi, invitez-vous dans la famille Chance !

Les frères K, David James Duncan , Monsieur Toussaint Laventure

Isn’t it ironic… don’t you think, comme le chantait Alanis Morissette, à chaque fois que je parle de vacances en Bretagne (si vous passez par là par hasard, sachez que je suis totalement sous le charme de cette région) à quelqu’un, on me répond « pluie » et c’est de retour à Lyon, que des pluies diluviennes tombent tout l’après-midi. Alors je n’ai pas résisté longtemps à me shooter aux couleurs et à la lumière de ce coin de Bretagne découvert cette année en regardant les xxx photos prises ces deux dernières semaines. J’en ai trié quelques unes pour partager avec vous notre premier soir sur la côte de granit rose.

Traverser toute la France en quelques heures de train et se retrouver dans ce décor à la fois irréel, celtique, végétal et marin, c’est ce qui s’appelle « faire une bonne première impression ». Il se trouve que ce soir là (oui c’était le soir, là bas le soleil ne se couchait pas avant 22h et à 21h il faisait encore bien jour), le ciel était sans nuage, la lumière magnifiait les landes environnantes et faisait scintiller les roches de granit rose. It’s a kind of magic, aurait pu être la bande-son.

côte de granit rose
côte de granit rose
le phare de Mean Ruz
côte de granit rose
côte de granit rose

Quand j’ai vu de la bruyère, j’ai commencé à chercher les hommes en kilt #passionkilt.

côte de granit rose
côte de granit rose

Depuis quelques années, je m’amuse à prendre les enfants en photo alors qu’ils sautent en l’air. Il y a pas mal de loupés mais sur mon téléphone, j’ai le « sauté » le plus réussi depuis longtemps, on dirait qu’ils volent devant le phare.

côte de granit rose

Aller sur la côte de granit rose sans voiture depuis Lyon ?

TGV Rennes-Lyon (4h), attention il ne circule pas tous les jours et pas les samedis (bizarrement) à cette période de l’année.
TER Rennes-Lannion (1h30) puis bus jusqu’à Perros Guirrec/Ploumanach/Trégastel .

J’espère que cela vous a donné envie de voir d’autres photos car j’en ai pas mal en stock : )

Connaissez-vous la côte de granit rose ?

J’imagine que pour les italiens, le VRAI tiramisu c’est avec du café et point barre. N’empêche qu’avec la même base, on peut s’amuser à décliner ce grand classique qui a l’avantage d’être un dessert sans cuisson (bienvenue en temps de canicule). Avec l’appareil tiramisu, on peut varier les plaisirs en ajoutant des fruits de saison pour un résultat à la fois frais et de saison. Alors c’est parti pour une version très rapide et facile de tiramisu aux framboises !

Ingrédients pour un tiramisu aux framboises

250 g de mascarpone
3 oeufs
50 g de sucre de canne blond
une vingtaine Savoiardi (sorte de biscuits à la cuillère italiens)
une grosse barquettes de framboises
du café bien serré froid à disposer dans une assiette creuse

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Cassez les oeufs en séparant les blancs des jaunes. Fouettez les jaunes avec 30 g de sucre jusqu’à ce que le mélange devienne bien mousseux (je fouette quasiment 5 minutes).
Montez les blancs en neige avec le reste de sucre (20 g à incorporer quand les blancs commencent à bien mousser et pas avant).

Incorporez le mascarpone au mélange jaunes-sucre et bien mélanger . Ajoutez délicatement avec une maryse et avec un mouvement du bas vers le haut les blancs en neige.

Tapissez le fond d’un moule ou d’un cercle réglable à pâtisserie comme je l’ai fait ici avec des biscuits trempés dans du café fort froid de manière à bien les imbiber.

Versez la moitié de la crème au mascarpone sur les biscuits. Remettez biscuits imbibés de café mais la moitié de la barquette de framboise. Remettez de la crème et le reste des framboises.

Réservez au minimum 3h au frigo ce tiramisu aux framboises avant de déguster.

tiramisu aux framboises

Bon à savoir :

Par rapport à mon tiramisu aux fraises, j’ai réduit pas mal les proportions pour un tiramisu final plus petit en réglant mon cercle à pâtisserie sur 18 cm pour que le tiramisu ait de la hauteur.

J’ai opté pour une version ultra simple, sans coulis mais le résultat était bien frais et fruité. Tout le monde a beaucoup aimé !

Vous avez refait ce tiramisu aux framboises chez vous ? N’hésitez pas à me faire un clin d’oeil sur Instagram avec la mention @chocoladdict69 ou #chroniquesdunechocoladdict.

Je ne sais pas si cette sélection de 10 livres pour voyager cet été consolera ceux et celles qui ne peuvent pas partir loin ou même partir tout court (je vous épargnerai le fameux « l’aventure est au bout de la rue« , voyager est un luxe et pas un choix comme on le lit souvent ).

J’avais envie, à cette occasion, de redonner une chance à quelques livres dont j’ai parlés sur le blog et qui, il me semble, sont passés inaperçus (peu lus, pas commentés). Ils ont un point commun : ils vous embarquent en quelques pages loin de chez vous et pour moi, c’est aussi une façon de voyager. Alors prêt(e)s à embarquer ?

1-En Islande avec Entre ciel et terre

Kit de voyage : des vêtements chauds pour supporter le climat rigoureux, un carnet de notes pour noter la langue si poétique de l’auteur

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Entre ciel et terre

2-A Naples avec la saga d’Elena Ferrante

Kit de voyage : Des lunettes de soleil, de la crème solaire, un chapeau et peut être quelques amaretti

le nouveau nom

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Le nouveau nom

3-En Alaska avec Le grand marin

Kit de voyage : un imperméable, des bottes pour la pluie, de la crème pour les mains abîmées pour le travail physique, des cachets contre le mal de mer

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Le grand marin

4-En Moyen-Orient avec l’Arabe du futur

Kit de voyage : des boules Quiès pour savourer chaque planche et ses détails

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur le premier volet de l’Arabe du futur

5-Au Japon avec Les délices de Tokyo

Kit de voyage : de la purée de haricots rouges et un bon thé vert

Les délices de Tokyo

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Les délices de Tokyo

6-A New York avec Une vie comme les autres

Kit de voyage : des mouchoirs !

une vie comme les autres

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Une vie comme les autres

7-A Londres mais aussi en Australie et en Afrique du Sud avec Numéro 11

Kit de voyage : des scones et de la clotted cream

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Numéro 11

8-En Laponie avec Le dernier lapon

Kit de voyage : un plaid bien chaud

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Le dernier Lapon

9-En Finlande avec Nos souvenirs sont des fragments de rêve

Kit de voyage : Votre madeleine de Proust parce qu’il est beaucoup question de mémoire dans ce superbe roman

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Nos souvenirs sont des fragments de rêve

10-En Inde et aux Etats-Unis avec un fils en or

Kit de voyage : un curry de lentilles avec un soda, le protagoniste de l’histoire étant partagé entre sa culture d’origine et ses nouvelles habitudes américaines

Un fils en or

Envie d’en savoir plus ? Ma chronique sur Un fils en or

D’autres idées de voyages

♦en Angleterre avec Des cornflakes dans le porridge de Bill Bryson dont je vous conseille aussi Nos voisins du dessous (cela se passe en Australie et c’est vraiment drôle !)

♦dans la grosse pomme avec Le gang des rêves (plus gai que celui de ma sélection !)

♦En Islande avec Asta (du même auteur qu’Entre ciel et terre) et Snjor de Jonasson

♦A Lisbonne avec Pereira prétend d’Antonio Tabucchi

♦En Argentine avec Mapuche de Caryl Ferey et aux 4 coins du globe avec Pourvu que ça brûle

♦ De la riviera à Cuba avec Mrs Hemingway de Naomi Wood

Bonnes lectures estivales ! Vous partez où, vous ?

J’ai la chance, grâce à des amis qui ont un énorme figuier dans leur jardin, d’avoir eu en cadeau un énorme panier de figues vertes. Visiblement les étourneaux les adorent et je comprends pourquoi, vu leur goût sucré et juteux. J’en ai profité pour préparer une tarte rustique aux figues toute simple mais bien bonne ! Voici la recette :

Ingrédients pour une tarte rustique aux figues

Pour le fond de tarte
200 g de farine
120 g de beurre froid
25 g de poudre d’amandes
80 g de sucre glace
1 oeuf
1 pincée de sel

Pour la garniture
500 gr de figues
5 CS de poudre d’amandes torréfiée au four (10° à 180°C)
2 CS de sucre cassonade

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

La veille, préparez le fond de tarte. Avec un robot ou du bout des doigts, travaillez le beurre très froid coupé en morceaux avec la farine, la poudre d’amandes, le sucre glace et le sel jusqu’à obtenir un sablage très fin. Creusez un puits et ajoutez un oeuf battu. Avec le plat de la main, formez (rapidement car il faut travailler le moins possible la pâte) une pâte homogène.

Enveloppez la pâte dans du film alimentaire et laissez la reposer au frigo toute la nuit (vous pouvez aussi la faire le jour même, en comptant au minimum 1h de temps de repos).

Sur une feuille de papier sulfurisé, étalez votre pâte au rouleau (farinez-le légèrement) et découpez un disque de 24 à 26 cm. Laissez reposer à nouveau la pâte sur le papier sulfurisé au moins 20 minutes au frigo.

Mettez le fond de pâte avec son papier sulfurisé sur une plaque de four. Piquez le fond de pâte avec une fourchette puis saupoudrez de poudre d’amande torréfiée en laissant un bord de 4cm environ. Rangez en cercle les quartiers de figue. Saupoudrez de sucre cassonade puis repliez le bord de la tarte.

Enfournez à 170°C pendant 30 à 35 minutes (à adapter selon votre four!).

Pour une version plus gourmande, vous pouvez préparer une crème d’amandes pour napper la tarte ou la servir avec une boule de glace à la vanille.

Vous avez refait cette tarte rustique aux figues chez vous ? N’hésitez pas à me faire un clin d’oeil sur Instagram avec la mention @chocoladdict69 ou #chroniquesdunechocoladdict.

Mercredi dernier, ma fille a eu l’occasion de préparer des oranais aux abricots dans le cadre d’un atelier organisé par Jeanne de Delicatessen Factory. Comme on les a trouvé aussi beaux que bons et plus originaux que le classique clafoutis, on a eu envie d’en refaire à la maison. Lors de cette matinée, on a aussi dégusté différentes variétés d’abricots, customisé des pots de confiture à emporter (abricot citron gingembre pour moi et abricot vanille pour ma fille, toutes les deux délicieuses car pas trop sucrées et préparées par Aude d’Epices et Compagnie)

Ingrédients pour 4 oranais aux abricots

6 abricots
250 g de pâte feuilletée
2 cuillères à soupe de sucre en grains
1 jaune d’oeuf battu avec un trait de lait

pour la crème pâtissière
25 cl de lait
25 g de farine
50 g de sucre semoule
1 jaune d’oeuf
1/2 gousse de vanille ou un peu de fève tonka râpée

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

La crème pâtissière

1-Réalisez la crème pâtissière en mettant le lait et les petits grains de la gousse de vanille (ou la fève de tonka râpée) dans une casserole. Faites chauffez jusqu’à frémissement puis laissez tiédir.
2-Dans un cul de poule ou un saladier, mélangez le jaune d’oeuf avec le sucre. Fouettez jusqu’à ce que le mélange blanchisse.
3-Ajoutez la farine et mélangez bien.
4-Versez le lait tiède peu à peu sur l’appareil en fouettant continuellement. Quand l’appareil est bien délayé, transvasez tout dans une casserole et fouettez à feu très doux jusqu’à ce que cela épaississe (environ 4 minutes).
5-Placez la crème dans un récipient, recouvrez de film alimentaire. Si vous réalisez la crème pâtissière la veille, conservez-la au frigo jusqu’au façonnage le lendemain

Le façonnage de l’oranais aux abricots

1-Préchauffez votre four à 180°C.
2-Étalez la pâte feuilletée sur une épaisseur de 3-4 mm puis découpez des rectangles d’environ 10 cm sur 7 cm.
3-Nappez chaque rectangle de crème pâtissière (une bonne cuillère mais pas plus) puis disposez 3 moitiés d’abricots.
4-Repliez l’un des coins sur l’abricot du milieu, badigeonnez de jaune d’oeuf délayé dans un peu de lait. Repliez l’autre coin et dorez à nouveau.
5-Parsemez de sucre en grains et enfournez pour 20 minutes environ.

oranais aux abricots

Bon à savoir :

♦Par rapport à la quantité de crème pâtissière, j’ai voulu être plus généreuse en garnissage que recommandé. Les croissants se sont écartés pendant la cuisson. C’est moins joli esthétiquement mais plus gourmand, à vous de voir ce que vous préférez.

♦Il existe de nombreuses variétés d’abricots en France (plus d’une quarantaine), de la plus sucrée à la plus acidulée. Si comme moi, vous n’aimez pas l’amertume que peut avoir l’abricot cuit, choisissez une variété très sucrée comme l’est le Bergarouge issu du Bergeron.

oranais aux abricots
oranais aux abricots

La saison de l’abricot c’est jusqu’à fin août alors vous avez le temps d’essayer cette recette et il y a bien d’autres façons de cuisiner ce fruit comme le prouvent les images ci-dessous, aussi bien en version salée qu’en version sucrée ( buffet réalisé par Chez Guillemette/ journée autour de l’abricot organisée par l’Agence Cru et Les fruits et légumes frais).

oranais aux abricots
oranais aux abricots

A vous de jouer maintenant : )

source de la recette : Délicatessen Factory

Pin It