J’ai un sacré train de retard concernant les podcasts. On les écoute, on en parle, on dresse des top à leur propos, ils font partie des habitudes de certain-es depuis un certain temps. Jusqu’à présent, je me contentais d’en noter quelques uns, d’en mettre en favoris mais me mettre à écouter des podcasts, le temps n’étant pas élastique, cela signifiait ronger sur autre chose. Travaillant à domicile, je n’ai pas de temps de transport. Lorsque je cuisine, pâtisse, j’aime être dans le silence (oui je suis un peu psychorigide) et de manière générale, je n’ai pas la capacité de certaines personnes à pouvoir travailler en écoutant de la musique (encore moins un podcast). Bref me plonger dans les podcasts (podcast littéraire ou autre) c’était forcément y consacrer un moment sur mon temps de libre …que je réserve à la lecture.

Depuis quelques jours, pour « remplacer » mes marches quotidiennes, je me suis fixée un rdv … avec mon vélo d’appartement. Comme pédaler face à un mur n’a rien de palpitant, j’ai décidé d’accompagner ces séances de vélo de l’écoute d’un podcast en lien avec mes centres d’intérêt. Mes critères de sélection dans cet océan de choix ? Que je le trouve enrichissants, intéressants ou stimulants, qu’ils ne soient pas trop longs (45 minutes maxi) ni trop courts (sinon pas adaptés à une séance de vélo) et que j’en ai pas 20 de retard à écouter (je trouve cela décourageant). Plutôt que de conseiller des podcasts dans leur intégralité, j’ai sélectionné certains épisodes de podcast littéraire, ceux qui ont attiré mon œil en premier.

Philippe Janaeda dans le podcast littéraire Bookmakers

podcast littéraire

Bookmakers est un podcast littéraire récent (le premier épisode en 3 volets de 30 minutes a été mis en ligne le 18 mars dernier) consacré au travail des écrivains. Comme cela m’a toujours fortement intéressé et qu’en plus, je ne rate aucun livre de Philippe Janaeda, j’ai foncé écouter l’écrivain parler de la façon dont il est venu à l’écriture mais aussi du style, de la façon dont il construit ses romans et de La petite femelle plus précisément.

Il est possible qu’on apprécie d’autant plus cet épisode si on connait le livre en question mais cela peut aussi vous donner envie de le lire. En tous cas, je serai au rendez vous du prochain épisode diffusé le mercredi 15 avril et consacré à Alice Zeniter pour l’Art de perdre, une saga de deux côtés de la méditerranée que je vous conseille également.

podcast littéraire

Claire Benest dans le podcast littéraire 3 petits points

Si en refermant un livre, vous aimeriez en savoir plus à son sujet, vous avez des questions que vous aimeriez poser à l’auteur-e sur sa genèse, le choix du titre, le comportement d’un personnage, alors le podcast 3 Petits Points devrait vous plaire.

J’ai écouté celui où Claire Benest était invitée pour son roman Rien n’est noir et j’ai adoré l’écouter parler de la place de Frida Kahlo dans sa vie, avec une passion et une musique qui m’ont rappelé sa plume. J’ai appris au passage comment lui était venue l’idée du titre et j’ai encore plus envie de lire son précédent roman, écrit avec sa soeur, et nommé Gabrielle.

podcast littéraire

L’heure des rêveurs avec Jon Kalman Stefansson

J’ai écouté l’émission L’heure des rêveurs consacré à Jon Kalman Stefansson, un de mes auteurs chouchou il y a un petit moment déjà mais voilà l’occasion de vous en parler.

C’est d’abord un bon bol d’air frais et d’évasion car l’émission a été enregistrée en pleine nature islandaise et c’est l’occasion de comprendre un peu mieux ce qu’ont de si particulier la langue islandaise (très riche au niveau du vocabulaire), la culture islandaise guidée par cet auteur incroyable qu’est Jon Kalman Stefansson et par ce passeur de la littérature islandaise, le traducteur Eric Boury.

Ça peut pas faire de mal : une heure de lecture avec Guillaume Gallienne

Je ne suis pas une adepte des livres audio, mon esprit s’envole très vite ailleurs alors j’étais un peu sceptique quant au concept même de l’émission Ça ne peut pas faire de mal, une heure de lecture autour d’une oeuvre avec Guillaume Gallienne.

Ce qui m’a décidé c’est le thème de l’émission du 14 mars dernier, l’Amour ! Guillaume Gallienne a invité Elsa Lepoivre (qui a une voix très belle ) à lire des textes racontant des moments amoureux : la rencontre, le coup de foudre, la déclaration, la rupture…..Les textes choisis sont des grands classiques (je n’en lis pas), certains m’ont plu, d’autres moins, en tous cas je n’ai pas vu passer ces 50 minutes en compagnie d’écrivain-es et de mots.

A priori le retour à la normale et le fait de pouvoir aller marcher une heure n’étant pas pour tout de suite, je vous proposerai probablement dans les semaines à venir une nouvelle sélection d’épisodes de podcasts avec un autre thème (serez-vous devinez lequel ?)).

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It