Parler d'ma vie

Les j’aime de la semaine #13

Quelqu’un peut m’expliquer ce qui s’est passé en septembre ? Le mois a vraiment compté autant de jours que les autres mois ? Je ne l’ai pas vu passer et d’un coup je me réveille, il fait encore nuit à 7 h du matin, la vogue aux marrons s’est installée dans mon quartier de la Croix Rousse et je supporte sans souci un foulard autour du cou. Je ne suis pas sûre que le mois de novembre défile aussi vite mais n’anticipons pas, pour le moment profitons du temps présent …

Et cette semaine il y a eu en vrac :

un samedi après midi (chaud) au parc de la tête d’Or avec cette lumière automnale particulière, un jardin botanique beaucoup plus fleuri que je ne l’aurais pensé (il y a vraiment de quoi y passer des heures), une exposition photographique sur les plantes carnivores, ces arbres immenses dont j’admire à chaque fois la beauté et la perspective de revenir bientôt quand les couleurs de l’automne seront encore plus franches (pour info le week-end du 20-21 octobre, ce sera la fête des citrouilles côté parc côté serres). 

un truc un peu étrange se cache dans cette photo, le verrez-vous ? 

-des nouveaux bijoux offerts à mon anniversaire et mis à mon poignet et mes oreilles et que j’adore (et par un heureux hasard, ils sont dans les mêmes tons).

-Un écureuil qui traverse juste devant moi dans une petit rue de mon quartier (vous êtes obligé de me croire sur parole, il bondissait si vite qu’il était impossible de le photographier)

-Les premiers thés de la gamme Détox de Palais des thés que j’ai savouré différemment vu la chute des températures

 

-l’épisode  Comment mieux s’aimer du podcast Changemavie qui rappelle, si besoin est, que dans notre société de consommation on a tendance à penser qu’on s’aimera plus le jour où on pourra partir en voyage loin comme tous ceux qu’on suit sur Instagram, le jour où on aura perdu 5 kilos parce que la plupart des modèles qu’on nous renvoie sont des filles très minces, le jour où on aura une belle maison …(ou tout ce qu’on nous vend), avec ce sentiment qu’on n’est jamais assez (fill the blank) ….comme si l’amour de soi dépendait des autres, de facteurs extérieurs

-Le prix Nobel de la paix attribué à Nadia Murad et le docteur Denis Mukwege 

Et puis je voulais revenir sur ma rencontre avec un des fournisseurs locaux de Ninkasi,  à savoir la famille Chamberon qui a une exploitation agricole à Miribel-Jonage à 10 km de Lyon. Après un tour dans les champs de pomme de terre, ces dernières se sont retrouvées dans nos assiettes, bien croustillantes, moelleuses à l’intérieur et avec un vrai goût de pommes de terre. Ce sont ces pommes de terre qui sont servies depuis presque 2 ans dans tous les Ninkasi.

 

Sur la carte de cette enseigne, 70 % des produits sont issus de la région Auvergne Rhône Alpes, développant ainsi des filières courtes depuis plus de 20 ans :

-les pains burgers (sans additif, sans conservateur) sont frais et fabriqués pour la boulangerie Thévenet, située à Oullins à 5 km de Lyon

-les galettes de lentilles vertes qui garnissent le burger veggie ( avec une tapenade de tomates séchées à la bière Ninkasi Blanche et picodon AOP, basilic frais, roquette, tomates ) sont fabriquées par le Boucher Vert, une start up drômoise. Je mange peu de viande mais je ne suis pas végétarienne. J’ai choisi le burger veggie par curiosité et avec une petite appréhension (cela va être sec !) et je me suis régalée. Testez-le !

-les saucissons à base de porc français, fourme d’Ambert AOP et bière Ninkasi Noire sont le fruit d’une association avec la maison Chambost situé à Tarare, à 40 km de Lyon

-côté boissons, Ninkasi travaille avec les sirops Crozet (situé à Thizy les bourgs…il parait que leur sirop de citron est fabuleux..à vérifier à la boutique située dans le Vieux Lyon), les jus de fruits et nectars Bissardon (Saint Paul en Jarez) et Los primos pour le café torréfié à Saint Bonnet de Mure.

-enfin pour ce qui concerne les desserts, les milshakes et sundaes sont fabriqués avec des produits de l’Arbre à Glaces (Saint Etienne).

Bref au delà du bio, je suis sensible à cette démarche locale que j’essaie aussi d’appliquer quand je le peux dans mes achats alimentaires.

Sur ce, je vous souhaite un bon dimanche soir !

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It