Parler d'ma vie

Celle qui retournait à la zumba (mais qui cherchait plein d’excuses pour ne pas y aller)

A part si vous êtes un(e) vrai(e) sportif(ve) (de ceux et celles qui aiment réellement cela et non de ceux et celles qui font du sport pour pouvoir manger du fromage et du bon pain /des plats consistants/des pâtisseries ou pour ne pas trop ressembler à un flamby), vous avez sûrement été frappé au moins une fois par ce phénomène qui consiste à ne pas avoir envie du tout d’aller à une séance de natation/danse/fill the blank alors qu’une fois que l’activité a commencé, vous êtes bien et limite heureux (se).

C’est un peu l’état dans lequel je me trouvais mardi, date de la supposée reprise de la zumba, après quelques mois d’interruption. Pourtant personne ne m’avait forcé, contrainte, menacé de mort. J’avais décidé de reprendre la zumba de mon plein gré, l’aspect « danse » de cette activité me manquant grandement. Alors expliquez moi pourquoi dès le matin, je cherchais intérieurement tous les prétextes possibles pour rester chez moi comme si j’avais rendez vous chez le médecin. Florilège :

– il fait si froid dehors et il n’y a pas meilleure perspective que me glisser ce soir sous la couette avec Jonathan Coe (son dernier roman bien sûr)
– je vais être complètement perdue dans les nouvelles chorégraphies, la prof va arrêter la musique et lancer une bande son de rires enregistrés ou de huées en braquant un projecteur sur moi
-je ne vais pas suivre le rythme aussi bien qu’avant et les autres vont chuchoter ou pouffer en regardant dans ma direction
-à la fin du cours, je vais être rouge comme une tomate et je ne veux surtout pas croiser mon voisin, celui qui a un sourire charmant dans cet état, ni même le Nicolas Duvauchelle de la Croix Rousse (ne le cherchez pas, c’est un pur fantasme)
– je vais rentrer dopaminée à bloc et je n’arriverai pas à trouver le sommeil (bon au moins je pourrais avancer dans ma lecture de Jonathan Coe)
– parcourir 200 mètres (oui parce qu’en plus c’est vraiment à côté de chez moi) toute transpirante en plein hiver c’est un coup à attraper la crève
-je vais faire du bruit en rentrant et réveiller les enfants déjà couchés
-mes séances de vélo d’appartement cela suffit non ?
-20h15 c’est trop tard pour commencer une activité

J’ai fini par demander à ma petite voix intérieure de la boucler, j’ai mis mes baskets (chouette, c’est sympa tu verras..), j’ai franchi les quelques mètres qui me séparaient de la salle où a lieu le cours, je suis arrivée un peu en avance et j’ai attendu avec impatience le début. L’heure est passée vite, la prof ne m’a pas conspué, j’ai suivi à peu près correctement, j’étais bien rouge comme une tomate à la fin (et comble de l’horreur en jogging !) mais je n’ai pas croisé mon voisin dans l’ascenseur.

Heureusement que (et contrairement à ce que pourrait laisser penser la photo en Une dont je n’ai pas trouvé le crédit mais que je trouvais plus « drôle » qu’une vraie photo de zumba ) la pratique de la zumba ne nécessite nullement le port de short .. là j’aurais tenu l’excuse béton: )

Bonus : je suis tombée sur la chaîne The fitness Marshall, des vidéos courtes pour se bouger un peu sans se prendre au sérieux (et avec des musiques connues contrairement à gym direct ou aux cours gratuits en ligne de décathlon )

14 Comments

  1. Blancheabeille Reply
    Mais si je danse sur JB, j’en connais un qui va me répudier… Je vais rester sur Decat, je crois.
  2. C’est fou comme je me reconnais dans ces excuses … J’en profite pour te souhaiter une bonne année
    • il faut juste sauter par dessus à un moment (car pour moi cela ne se limite pas au sport ))
      Belle année 2017 !
  3. Le lundi matin je me mets un coup de pied aux fesses pour aller nager (il fait froid/il pleut /je suis fatiguée…) surtout l’hiver! Pourtant je suis tellement bien après et mon dos me remercie
  4. je te soutiens et t’encourage… mais tu sais que je fais partie de celles qui cherchent des excuses pour y aller plus souvent encore !
  5. ah ah ah les fausses bonnes excuses (dit la fille qui ne fait pas de sport… ) !
    (n’empêche que tu intrigues avec ton Nicolas Duvauchelle de la X Rousse…)
    Bonne reprise de la Zumba en tous cas !
  6. Bravo, moi aussi je me trouve des excuses, c’est fou ce qu’on a comme imagination dans ces cas-là !

Write A Comment

Pin It