Lyon, presqu'île

Les traboules de Lyon sur Instagram

Quand on débarque à Lyon et qu’on entend les mots « traboules » « trabouler« , sauf à avoir lu quelques guides sur l’histoire lyonnaise, on ne sait pas forcément de quoi il s’agit. Et puis on repère des petites plaquettes sur les murs des pentes de la Croix Rousse, on s’aperçoit que certaines portes d’immeubles dans le Vieux Lyon donnent sur des passages très empruntés par les touristes, on essaie de rester discret en les traversant (le mot traboule signifie passer à travers) par égard à ceux et celles qui habitent au dessus et un jour c’est nous qui parlons de « traboules » et de « trabouler » aux amis qui viennent nous rendre visite.

Les traboules qui sont des sortes de raccourcis permettent de communiquer d’une rue à une autre. Au Moyen Age, les traboules du Vieux Lyon  permettaient de rejoindre rapidement les bateaux sur la Saône. Sur les pentes de la Croix Rousse, les canuts les empruntaient chargés de gros rouleaux de soie pour les apporter aux négociants en bas de la colline. Elles ont ensuite abrité les allées et venues clandestines des canuts pendant la grande révolte de 1831 (la cour des Voraces doit son nom a un groupe de travailleurs révolutionnaires) et des résistants lyonnais pendant la guerre de 39-45.

Il y fait frais même en été, on a toujours un peu le sentiment, malgré le monde, d’emprunter un passage secret et chaque traboule est l’occasion de découvrir une nouvelle richesse architecturale …bref après les pralines, c’est un autre incontournable : )

Motif

Une photo publiée par François (@mascarellostudio) le


#1


#2

#lyon#vieuxlyon#traboule#onlylyon#mylyon#monlyon#igerslyon#presquile#tourisme#ruejuiverie

Une photo publiée par Leslie Ha (@lesliehlyon) le


#3


#4


#5


#6


#7

#trabouleslyonnaises #traboule #çatrabouleouçatraboulepas #lyon #vieuxlyon

Une photo publiée par @super_chat le


#8


#9

#10

 

Envie d’en voir plus  :

-les visites guidées des traboules par l’Office du Tourisme de Lyon , par Cybèle.

-les guides papier pour organiser des balades

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

10 Comments

  1. J’ai découvert les traboules en arrivant la 1ère fois à Lyon à l’occasion d’une visite guidée dans le Vieux Lyon pendant les fêtes de la Renaissance…. Je venais d’arriver, j’ai adoré… Et depuis, j’aime à l’occasion prendre ces passages (pas si) secrets !
    Par contre, je ne connais pour dire pas les traboules de la Croix Rousse (en fait, je connais très peu la Croix Rousse tout court… )
    • j’avais lu une fois le nombre de traboules à Lyon et j’avais trouvé celui ci très important, ce qui laisse à penser que nous empruntons toujours les mêmes mais qu’il y en a plein de secrètes justement : )

      faut que tu viennes à la croix rousse, je te ferai une petite visite guidée : )

  2. marie laure Reply
    J’ai du y passer quand j’étais petite mais je ne m’en souviens pas.
    Au delà de la beauté architecturale je trouve ça très émouvant du point de vue historique.
    • c’est vrai que c’est chargé d’histoire, j’aimerais bien d’ailleurs suivre une visite guidée sur le thème de la résistance
  3. Moi aussi j’avais adoré les traboules lors de ma visite à Lyon l’année dernière. Il y règne une atmosphère de passage secret, exactement comme tu le décris ! Cette ville est vraiment jolie et parfaite pour se faire de jolis fessiers( avec toutes ces rues qui montent, surtout pour aller admirer la basilique 😉
    • étonnant que nous n’ayons pas tous des fessiers de rêve en effet : ) (pourtant j’habite la croix rousse et je remonte quasi tout le temps à pied )
      • Hahaha ! ça marche pas alors ce mythe de prendre l’escalier à la place de l’ascenceur ?! On m’aurait menti ? lol

Write A Comment

Pin It