Parler d'ma vie

10 photos dans mon smartphone : après le ciel gris, le beau temps

Quand le mauvais temps m’empêche parfois d’aller marcher autant que j’en ai besoin, j’ai l’impression d’être en cage…heureusement cette semaine je me suis échappée pour prendre une leçon de sugar cookies avec Estelle (allez lire son billet il est très complet et très bien fait) ou pour tester la dernière adresse de Konditori avec Anne Fred du Bazar de Louisette.

Je me suis aussi échappée dans les livres : Les cahiers d’Esther de Riad Sattouf dont j’ai parlé sur le blog (aucun commentaire alors j’en remets une couche, c’est vraiment drôle et bien et pas besoin d’aimer la bande dessinée), La condition pavillonnaire de Sophie Divry qui  m’a fait penser à Une vie française de Jean-Paul Dubois (ici on suit la vie d’une femme de sa jeunesse à la fin de sa vie, avec comme fil conducteur son ennui…très bien construit mais assez déprimant ), Histoire de la violence d’Edouard Louis dont j’ai largement préféré le premier livre (cette fois les procédés empruntés pour raconter son histoire dramatique m’ont paru artificiels), La renverse d’Olivier Adam qui m’a moins renversé (facile) que ses précédents romans mais qui m’a offert quelques bouffées d’air iodé.

La semaine s’est finie sous le ciel bleu et avec la très chouette surprise offerte par Yelp Lyon : un petit déjeuner livré à domicile par Bon Réveil avec rien que des bonnes choses dedans.

20160117_153453

20160117_151553

20160117_155425

20160118_152211

20160120_104643

lecture

20160122_140524

20160122_153342

20160123_120546(restez connecté, il y a du concours dans l’air )

20160123_090643

et puis dans les échappées belles, il y a la voix de Benjamin Biolay (premier extrait de son nouvel album) :

Bonne semaine !

7 Comments

  1. Ah ben je me sens moins seule d’avoir cette impression de « cage » quand je ne peux pas marcher autant que j’en aurais besoin…
    Bonne semaine !

Write A Comment

Pin It