Pâtisserie et chocolat

Far breton au salidou

far breton 2

Depuis quelques jours, les températures avoisinent les 30° degrés l’après-midi dans certaines régions de France, il eut été donc judicieux que je propose une recette de glace ou de sorbet sur ce blog …oui mais voilà depuis que j’ai repéré ce far breton au salidou dans le petit livre consacré au caramel au beurré salé de Marabout, cela a viré à l’idée fixe mais rien ne vous empêche de garder sous le coude cette recette pour les premiers frimas de l’automne.

Ingrédients

20 pruneaux
2 cuillères à soupe de rhum
1/2 de lait demi-écrémé ou entier
200g de salidou maison
3 oeufs entiers
20g de sucre
125g de farine

pour le salidou maison
200g de sucre
100g de beurre salé coupé en petits dés
2 cuillères à soupe d’eau
150 ml de crème liquide

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans une casserole, mettez le sucre et l’eau, mélangez hors feu. Mettez la casserole sur le feu et ne touchez plus au mélange sucre/eau jusqu’à ce que votre caramel prenne une couleur ambrée. Retirez du feu et ajoutez peu à peu la crème liquide (attention aux projections). Si votre caramel fait des morceaux, remettez sur feu doux et remuez jusqu’à dissolution. Ajoutez alors hors feu le beurre salé en petits dés et en plusieurs fois. Versez dans un bocal en verre et laissez refroidir à température ambiante.

Une fois que le salidou est prêt. Mettez dans un bol les pruneaux, arrosez les de rhum et recouvrez-les d’eau chaude afin qu’ils gonflent. Dans une casserole, mettez à chauffer le lait et le salidou (étape que vous pouvez passer si votre salidou n’a pas encore pris et est encore bien liquide) jusqu’à ce que celui-ci fonde. Laissez tiédir. Battez les oeufs avec le sucre jusqu’à ce que le mélange mousse et blanchisse, ajoutez la farine et fouettez jusqu’à obtenir une pâte liste. Terminez par le lait au caramel.

Dans un moule tapissé d’un papier sulfurisé (pour qu’il adhère bien au fond et bords du moule, humidifiez le légèrement du côté moule), versez la pâte puis repartissez le plus uniformément possible les pruneaux que vous aurez égouttés.

Mettez au four préchauffé th 180° pendant 35 minutes, le dessus doit être doré. Laissez complètement refroidir avant de découper et déguster.

far breton 4

Verdict ? Ni pâteux, ni étouffant, le goût du caramel est discret mais très agréable. C’est tellement moelleux qu’il est difficile de ne pas en reprendre une seconde part après la première.

Et vous, le far vous aimez ça ?

16 Comments

  1. Je n’ai jamais fait de far breton et pourtant quand j’en vois en photo , je sais que j’adorerais ! Exactement le type de gateau qui devrait me plaire … Je garde ta recette pour le jour ou je me déciderais !
  2. J’adore le far, et le tien a l’air absolument succulent ! J’en prendrais bien une grosse part là, tout de suite, maintenant, j’en veeeux !!!
  3. J’aime ça, j’en faisais beaucoup avant et puis il est passé de mode et il revient.. j’ai envie d’en faire un bientôt, ça me taraude depuis quelque temps, depuis une émission sur la Bretagne ^^ Moi aujourd’hui c’est clafoutis aux raisins 🙂 Bises.
  4. Déja le far breton j’adore.. mais avec cette petite touche en plus le salidou..hum..
    C’est d’ailleurs ce que j’aime avec le far breton, c’est qu’on peut le revisiter de plein de manières différentes..pour varier les plaisirs culinaires!
  5. Pingback: far aux figues : la recette détournée d'une spécialité bretonne

Write A Comment

Pin It