Tag

enfants

Browsing

…le coffre à déguisements, la tête la première. Je ne vois pas d’autres explications à son goût pour les costumes et son penchant à jouer à être quelqu’un d’autre. Son père et moi nous n’organisons ni bal masqué ni reconstitution historique. Enceinte je n’ai assisté ni au carnavel de Venise ni à un spectacle d’Arturo Brachetti et pourtant dès la crèche, il fouillait tous les jours dans la malle à tissus. Je le récupérais invariablement avec un tablier, une jupe,…

Lundi dernier, pour la première fois dans ma courte carrière de maman, j’ai testé le job d’accompagnatrice de sortie scolaire pour la classe de mon fils pour une journée en balade à la ferme. Glop : au moins je ne suis pas partie dans des scénarios catastrophes dans ma tête parce qu’à l’évocation de sortie en car, je pense tout de suite au livre De beaux lendemains..qui a dit que la lecture n’était pas dangereuse pour la santé? Glop :…

Récemment en rentrant dans une boutique de vêtements pour enfants, j’ai réalisé que ma fille grandissant, j’allais quitter sous peu le rayon bébé 3mois-23mois dans lequel par une tournure de l’esprit que je n’explique pas, je trouve tout systématique plus mignon. Adieu mini bodies, chaussettes minuscules, robes de poupée, pyjamas tout petits. Tout ce qui est mini serait-il plus mimi? En tous cas ça marche avec les mini-rochers Suchard qu’on mange avec moins de culpabilité à cause de la taille…

Tu es là ou tu es partie avec ton bouclier, ton casque et tes protège-tibias affronter des hordes de mères qui, comme moi, ont dressé des listes d’indispensables et espèrent épargner le plus possible leur compte en banque en trouvant leur bonheur avec les soldes ? Alors on récapitule : Pour elle, un maillot de bain, des bodies à bretelles, une turbulette d’été, des pantalons (vu qu’elle me les troue tous en se déplaçant TOUJOURS sur les fesses)…pour lui assez…

Tout à l’heure, suite à une très mauvaise nouvelle au téléphone, j’ai lâché les vannes sans prévenir et j’ai fondu en larmes. Mon fils était dans la pièce, il m’a demandé affolé si je pleurais et voyant mon visage, il s’est mis à sangloter lui aussi. J’ai essayé de le rassurer, de lui dire qu’il n’y était pour rien, lui expliquer les vraies raison – mon oncle, très malade- et lui, avec sa logique d’enfant « t’inquiète pas, maman, tu vas…

Je me la raconte hein avec un titre pareil ? mais tu vas vite te rendre compte, grâce à ce glop/pas glop,  que le jour du tournage de l’émission Paroles de mamans (dont le thème était les bébés nageurs) à laquelle j’ai participé mercredi dernier à Paris je n’en menais pas large  : Pas glop : restituons le contexte, j’étais une jeune fille extrêmement timide, je suis une femme toujours timide, je déteste les photos et quand je vois une…

Pin It