Tag

ville

Browsing

J’arpente le bitume, j’avale les kilomètres, je sillonne les quartiers, partout où je suis passée c’est à pied que j’ai aimé découvrir la ville.

A Londres, j’ai marché d’Oxford Street à Hyde Park, de Chelsea à Little Venice, de South Kesingdon à Piccadilly.

A Lisbonne, comment capter cette douceur de vivre sans trainer ses guêtres sur les 7 collines, sans profiter de points de vue splendides sur le Tage…là-bas je me souviens j’ai suivi un à un la dizaine de parcours indiqués par mon guide voyage.

A Edimburgh, je suis allée tous les jours du bed and breakfast à mon lieu de stage à pied, ça montait et descendait, je faisais parfois des  détours par Princes Street, m’arrêtant au retour dans un fish and chip ou au Tesco du coin.

A Venise et à Amsterdam, j’ai flâné le long des canaux, j’ai jeté un oeil indiscret à l’intérieur des péniches, j’ai emprunté chaque pont et m’y suis arrêtée.

A Bruxelles, j’ai découvert le parc du centenaire, les galeries royales et ses chocolatiers, les maisons Art nouveau et le quartier Européen.

J’ai usé aussi mes baskets à Barcelone et à Madrid, à Séville ou à Cordoue, à Dijon ou à Strasbourg, à Paris, Lille ou à Avignon et je n’ai pas fini de parcourir à pied les différents quartiers de Lyon. Chaque ballade est l’occasion de passer devant une boutique que je ne connaissais pas, un restaurant à tester peut-être un jour, une ambiance, un détail architectural.

Aujourd’hui je ne joue plus à la marelle, je ne saute plus à l’élastique mais je rêve de marcher dans Rome, Florence, Berlin, Dublin, Porto,  Naples, Capri, Stockholm, Oslo, Bordeaux, Toulouse, Nantes, La Rochelle et dans bien d’autres endroits lointains lors d’autres voyages pédestres.

Et toi, marche urbaine ou plutôt nature?

Oui tu as bien lu, il y a une cause à effet entre le premier évènement : un peu de neige à Lyon et le second : le bazar sous terre. Il a commencé à neiger dans l’après-midi et peu de temps après, les bus n’ont plus circulé.

En pleine campagne « bouger 30 minutes par jour c’est facile ! », je peux t’assurer que le message n’a pas eu un grand succès auprès des lyonnais. Pas envie de bousiller ses chaussures toutes neuves, peur de se vautrer ou de tenter malgré soi un double axel sur un trottoir et le rater, envie de rentrer au plus vite chez soi? en tous cas, tout le monde s’est précipité dans le métro et je peux t’assurer qu’à 18h l’ambiance était survoltée.

Alors que dehors les voitures roulaient au pas, l’embouteillage était aussi dans le métro. Quand l’être humain se retrouve en groupe, il est toujours surprenant…mais rarement de manière positive…coups de coudes, piétinages de pieds, blocages des portes, insultes, un plaisir. Je ne sais pas ce qui m’agace le plus : ceux qui ne te laissent pas descendre de peur de ne pas avoir le temps de monter ou ceux qui seraient prêts à te passer sur le corps..j’hésite..

Finalement j’aurais peut-être du rentrer à pied, l’occasion de prendre quelques photos de plus :

Edit : Virginie, la prochaine fois on prévoit ça le printemps, c’est plus sûr non? et promis je referai un fondant choco-marrons !

Pin It