Tag

temps partiel

Browsing

Récemment j’ai été convoquée par le grand chef pour motiver ma demande de reconduction de temps partiel pour 6 mois (je bosse à 50% depuis janvier).  Maman d’une enfant de moins de trois ans, un refus de sa part était difficile mais il a tenté de me mettre la pression. Derrière les raisons familiales (car oui cela me permet d’emmener mon fils par exemple tous les lundis à ses séances de psychomotricité sur le seul créneau disponible  dans ce centre  soit à 16h, ce qui serait tout à fait impossible si je travaillais), cela traduit un manque de goût total pour mon poste actuel et personne n’est dupe. D’ailleurs je ne l’ai jamais caché, c’est peut-être même cela qui pose problème.

Dans une vie parallèle, où les gens arrêteraient de se croire très importants et de se prendre au sérieux tout ça parce qu’ils sont au travail, je lui aurais répondu que je n’envisage pas une reprise à temps complet de mon activité tant que :

sa secrétaire ne s’appelle pas Andrea  Zanchini

 

le comptable ne ressemble pas à Eros Ramazotti

 

celui qui tente de réparer la clim n’a pas des faux airs de Kim Rossi Stuart

 

mon collègue de bureau n’est pas le frère de Riccardo Scamarcio

Des arguments de choc, non, tous ces hommes italiens ?

– Du mal à écrire 2011 sur les lettres et les chèques, ça ira mieux en février?

– Premier mois à 50% : un rythme auquel je me suis très vite adaptée même si au travail, on me demande quasiment les mêmes tâches qu’auparavant avec deux fois moins de temps et un salaire divisé par deux

Noël fêté une nouvelle fois, conséquence d’une famille décomposée : un gros bobard à inventer pour le chérubin, 4 enfants sur les photos, les bras chargés de cadeaux

Le débarquement du philadelphia cream à Lyon et un nouveau cheesecake au chocolat blanc absolument mortel !

– Un mois riche en lectures mais nul en cinés

La grippe pour le fiston et un nouveau RTT amoureux annulé

– Une descente en librairie jeunesse grâce à un bon cadeau offert à Miss Zen

avant

après

– Un colis livré le mercredi matin (merci l’homme et ses jeux concours) : une plateforme de chantier en 122 pièces et qu’il faut bien entendu, monter tout de suite !

– Des billets de train réservés pour un week-end en mars à Pézenas

– Des ciels gris et bas, une alternance de froid et de jours plus doux et l’envie, matin après matin, de prolonger la nuit encore un peu

– Des contacts professionnels enthousiasmants (on croise tous les doigts pour qu’ils se concrétisent)

Et toi, ton mois de janvier?

celui de Virginie B

Pin It