Tag

télévision

Browsing

Quand je m’installe sur mon canapé, mon ordinateur sur les genoux, pour regarder Top Chef ce soir, je ne suis pas sûre du tout de tenir jusqu’au bout..j’ai enchaîné 3 nuits difficiles, l’émission finit rarement avant minuit et lundi dernier, je me suis pas mal ennuyée.

Pour la première épreuve, les deux candidats finalistes de la saison 2 Fanny (qui a l’air aussi sympathique que l’an dernier) et Pierre Sang affrontent un candidat de cette saison. La contrainte est d’utiliser tous les ingrédients présents dans les paniers présentés. Seuls Mehdi et Denni participent, les autres candidats jugent quel est le meilleur plat. Et là c’est le drame : Mehdi oublie les gnocchis dans les assiettes !  Fanny gagne face à Mehdi et Pierre Sang face à Denni, rien d’étonnant si ?

Pour la seconde épreuve, la moité des candidats se rend dans un restaurant où on mange dans le noir puis on leur demande de refaire un plat crée par JF Piège mais sans le voir, juste en touchant et en sentant l’assiette en se rendant dans une pièce plongée dans le noir. A peine 20 minutes se sont écoulées, et c’est déjà la seconde coupure pub…y a rien à faire je trouve ça toujours insupportable. Alors ils nous mettent quoi comme annonceurs ? U, Renault, Rexona (pour celles qui transpirent en cuisine?), Twix, le restaurant Top Chef, SFR, Mixa (pour celles qui ont la peau sèche à cause de la chaleur du four), Milka snacks, Fiat, Samsung.

Pour l’épreuve quoi est quoi ? , JF Piège n’a pas préparé une raclette mais un oeuf mariné avec plein de choses compliquées (au cas où on aurait pas compris c’est écrit « les candidats sont plongés dans l’obscurité totale« ) …sous titre suivant : ils ont reconnu l’ingrédient central : l’oeuf, youpi ! Heureusement que je suis sur twitter en même temps car je m’ennuie toujours autant. C’est là que la prod nous balance un portrait de winner de Julien pour nous réveiller, ça marche moyen…faites venir la moumoute ! Pour celles et ceux qui n’ont pas suivi, va dans le cube n’est pas la nouvelle insulte à la mode, il s’agit seulement de passer 30 secondes dans un carré plongé dans l’obscurité.

L’épreuve n’est pas assez interminable comme ça, la prod nous repasse le portrait de Norbert qu’on a déjà vu la semaine dernière et nous montre plusieurs fois Tabata en train d’ouvrir le congélateur. A 3 minutes de la fin, deux candidats (un pour chaque équipe) ont le droit de rentrer dans le cube pour voir le plat mais avant nouvelle page de pub (paco rabanne, spedifen pour ceux qui commencent à avoir des maux de tête en regardant l’émission?, ikea, swatch, RTL, Karcher, Oral B pour celles qui mangent trop de fleurs, Carte Noire pour ceux qui s’endorment ce soir, Hygena ).

Je crois que je viens de vivre l’épreuve la plus longue de l’histoire des émissions culinaires et c’est l’équipe de Tabata qui est sanctionnée.

Ah un peu d’air avec une épreuve en extérieur : créer un repas de mariage au château de Chantilly et bonne nouvelle, la moumoute is Back ! Les candidats ont 3 heures pour récréer par duo les menus de plusieurs couples. Logiquement on va ENFIN voir des desserts. En attendant on a le même portrait de Jean, sosie non officiel de Patrick Bruel. Je n’ai pas noté les noms de l’ entrée, trop captivée par une discussion capillaire avec l’homme mais en plat on sert du coquelet. Le dessert arrive enfin (et l’heure de mon coucher avec) :  un macaron framboises aux noisettes. La version de Juan et Jean (la moumoute, y en a deux qui suivent) est jolie et assez différente de celle de l’autre duo (Noémie et Carl)

A ce moment la voix off de l’émission semble sortir des ténèbres « le candidat éliminé ira en épreuve éliminatoire de la dernière chance » (pléonasme?). Noémie et Carl se qualifient.

Pour l’épreuve de la dernière chance dont je n’ai pas saisi le thème par inattention, Juan propose un lapin du terroir, petite influence asiatique; Mehdi prépare du lapin..j’en déduis que l’axe de l’épreuve est le lapin ! Ruben nous prépare un « tout lapin » accompagné d’artichauts cuits. Alexis Braconnier qui twitte officiellement pour l’émission balance « si j’avais été à leur place j’aurais fait un râble de lapin farci à l’andalouse« …on sent une pointe de regret dans son propos ). Tabata appelle Ruben « le petit », il apprécie très moyennement, elle aurait peut-être du lui servir du « mon lapin ». En regardant Jean courir comme un lapin derrière les fourneaux pour finir son plat à temps, je me demande si c’est un chaud lapin …ok j’arrête )

Les chefs goûtent donc 7 plats différents de lapin et ceux de Mehdi, Florent et Ruben sont les moins convaincants. Florent est éliminé mais Mehdi ne digère pas le fait d’avoir été traité d’amateur et quitte la compétition. Du coup, retournement de situation de dernière minute : Florent, faux sosie de Garou, réintègre Top Chef.

Avant de ranger mon clavier, je voudrais demander à M6 de raccourcir le format de cette émission, c’est vraiment trop long !

Et toi, tu as tenu jusqu’au bout?

Hier soir je me suis particulièrement éclatée car les desserts étaient à l’honneur.

Bon pour la première épreuve, ce n’était pas vraiment sucré puisqu’il faut réaliser un plat mariant viande et poisson, les candidats préparent leur plateau et à la dernière seconde, on leur annonce qu’ils doivent cuisiner non pas avec les ingrédients qu’ils ont choisi mais avec ceux de leur voisin. Caméra braqué sur Carole Rousseau qui souligne « Les chefs ont joué la surprise, surprenez les chefs !« 

Pour la seconde épreuve, on a demandé aux candidats de décorer une pièce montée toute blanche, nue, vierge. Eric fait « du ravalement de façade » plutôt que de la décoration de pièce montée. Nathalie propose un gâteau rouge, un peu french cancan; celle d’Eric est plutôt pour un divorce selon les chefs.

Dans l’épreuve sous pression, Eric et Olivier doivent réinterpréter un petit salé aux lentilles en ajoutant du foie gras, de la pâte feuilletée et des fruits de la passion. Eric se fait sermonner car « le fruit de la passion qui pouvait faire le twist » ne se sent pas. L’homme pronostique que c’est Eric qui va partir car il n’y a pas eu de petit reportage sur lui..et après la pub, c’est bien lui qui est éliminé.

L’épreuve en extérieur consiste à préparer un buffet pour 120 clients du club Med de Royans avec 5 entrées, 5 plats, 5 desserts différents.Mathias est le chef d’équipe rouge, Bernard passe toute la durée de l’épreuve à faire ses magrets, Xavier a la moutarde qui lui monte au nez. Marine, chef des bleus, voit l’heure de la fin s’approcher avec stress. Tiens Carole Rousseau ne fait pas partie du voyage, pas de petite phrase de sa part ). Le score final est de 84 pour les bleus dont les desserts m’ont fait saliver à 36 pour les rouges.

Et Pierre Hermé, mon idole, arrive sur le plateau pour l’épreuve finale ! Il a l’air sympa et pas grosse tête. Les candidats ont deux heures pour proposer une pâtisserie avec du litchi, de la rose et de la framboise comme dans son célèbre ispahan. Xavier est content car Pierre Hermé lui dit qu’il y a une touche de poésie dans son assiette mais la rose n’est pas assez présente. Emilie propose 3 religieuses pas jolies. Le Saint-Honoré de Bruno est moche, on dirait que Barbie a vomi. Finalement c’est Emilie qui est éliminée mais elle part avec un gâteau qui donne super envie )

 

Et toi, y a t-il un pâtissier que tu admires?

…je n’aurais pas été inspirée par l’ingrédient « poulpe » de la boîte mystère….mais par contre la même épreuve avec du sucré dans un autre cadre (sans caméra, sans timing) ça pourrait être amusant

…j’aurais aimé l’épreuve consistant à dresser une assiette de dessert de façon harmonieuse mais j’aurais trouvé que 15 minutes c’est beaucoup trop court ..j’ai beaucoup aimé la présentation en petits pots à pois de Claire façon dinette

...j’aurais nagé avec les légumes du navarin d’agneau et me serais sûrement noyée

..j’aurais été ravie de revenir à St Malo, c’est tellement beau et j’en ai de si bons souvenirs avec Virginie B et la cure maman/bébé

…j’aurais peut-être pouffé en voyant le chef espagnol, Alberto Harraiz, étudiant la cuisson de mon riz avec une loupe car j’ai trouvé ça un peu ridicule !

..j’aurais détesté couper le lapin pour la paëlla…de manière générale, je n’aime pas cuisiner la viande crue même si je ne suis pas végétarienne et dans une boucherie, l’odeur me porte vite au coeur (chochotte inside)

..j’aurais probablement craqué comme Katia qui a été éliminée hier soir par pression, par déception ou par tristesse

En même temps je n’ai pas du tout envie d’être candidate, je suis très bien derrière l’écran (dommage que je ne puisse pas goûter parfois!) et je suis même prête à remettre le couvert si une chaîne de télé lance une émission culinaire spécial desserts !

Et toi, tu aimes cuisiner tout ou plutôt le salé, le sucré?

Quand une émission a une audience pas trop mauvaise, il y a de fortes chances pour qu’elle soit reconduite l’année d’après. Le challenge consiste alors à ne pas lasser le public, surtout dans un contexte où le créneau est largement investi.

Alors quelles sont les nouveautés de cette saison 2?

– le casting du jury est le même, avec quelques kilos en moins il me semble et quand tu les vois goûter 50 Saint-Honoré à la suite, 50 fois des choux, de la crème pâtissière et de la chantilly, tu comprends pourquoi ils subissent une cure d’amincissement avant.

– il parait que cette année Carole Rousseau est moins coincée, qu’elle ose l’humour…exemple, pendant l’épreuve consistant à réaliser un Saint Honoré, la présentatrice lance « certains candidats sont dans les choux« …encore un effort Carole, tu vas y arriver !

Demorand a changé de coupe, de couleur de cheveux et de look (les foulards, les foulards !). Il se paie le luxe de s’absenter d’une épreuve entière…tu n’aimes pas le fromage Sébastien ou c’est les 50 Saint-Honoré qui ont du mal à passer ?

– ils ont été encore plus nombreux cette année à passer les épreuves de pré-sélection : 24 000 personnes exactement…24 000 personnes qui aimeraient changer de vie?

– par contre l’émission démarre avec seulement 100 candidats et après 4 épreuves, il n’en reste que 21

le jury a l’air plus détendu, plus sympathique, peut-être parce que l’émission dure moins longtemps et que le montage est plus rythmé

Ce qui ne change pas :

– il y a toujours un candidat qui fond en larmes à chaque émission..l’année dernière, souviens-toi, c’était le sosie de Robbie Williams, Cyril. Hier soir, Claire, avocate dans la vie, s’est effondrée car la balance refusait de peser 3g de sel. Bon je me moque mais j’imagine que la pression ça te transforme en pleureuse professionnelle.

la production nous désigne ses chouchous de manière assez peu subtile et on n’est peu surpris de les retrouver dans les 21 candidats sélectionnées pour l’Atelier. Pour le moment, difficile de distinguer qui est susceptible de remporter la saison 2 mais j’aime l’inventivité de Matthias.

les tournages en extérieur ont toujours lieu..j’ai hâte de voir l’émission qui aura lieu à New York et celles avec Anne-Marie Pic, Pierre Hermé

l’épreuve de la boîte mystère et la tête des candidats quand ils la soulèvent

Et toi, tu regardes ou tu zappes?

Je me la raconte hein avec un titre pareil ? mais tu vas vite te rendre compte, grâce à ce glop/pas glop,  que le jour du tournage de l’émission Paroles de mamans (dont le thème était les bébés nageurs) à laquelle j’ai participé mercredi dernier à Paris je n’en menais pas large  :

Pas glop : restituons le contexte, j’étais une jeune fille extrêmement timide, je suis une femme toujours timide, je déteste les photos et quand je vois une caméra familiale qui tourne, je me planque sous la table….en toute logique, je devrais refuser ce qui risque d’être un supplice pour moi.

Glop : certains évoquent la fameuse audace des timides…je préfère parler de mini-défis que je me lance de temps en temps et celui-ci en est un de taille, il y a une part certaine d’excitation.

Pas glop : cela dit, le matin même, dans ma salle de bains, mes dessous-de bras n’ont jamais été autant enduits de déo…j’en glisse même un dans mon sac, au cas où le trac me fasse transpirer comme Johnny au stade de France

Glop : me voilà devant des studios de télé et c’est peut-être mon côté midinette mais je ne peux pas m’empêcher de trouver cela extraordinaire…les grosses valises noires pleine de câbles, les techniciens qui ont tous l’air super cool, la pancarte sur laquelle est écrit « Virginie Elfira », je suis dans l’ambiance

Pas glop : ah non je ne suis pas là pour écrire une étude ethnologique ? on m’attend au maquillage? euh je peux passer aux toilettes, j’ai soudain l’impression que  ma vessie s’est étrangement rétrécie pendant le trajet aller en TGV

Pas glop : j’arrive à la salle de maquillage avec l’air de celle qui est une habituée des lieux mais quand on me présente les autres blogueuses présentes sur le plateau, je zappe la moitié de leur nom car je commence à me demander pourquoi je suis ici

Glop : assise dans le fauteuil avec appuie-tête, je me détends alors que mes cernes disparaissent sous les pinceaux experts et magiques de la maquilleuse. Celle-ci  me demande si elle me met du mascara, je réponds très vite « oui « puis pense « mince et si je fonds en larmes en plateau car je suis paralysée/ trop nulle / morte de trouille »

Pas glop : la présentatrice de l’émission rentre dans un pantalon dans lequel je n’arriverais même pas à mettre un bras, elle a des longs cheveux blonds et des beaux yeux bleus…..je me sens moche

Glop : ouf avant le vrai tournage, on répète et on a même le droit à nos papiers…je m’extasie sur le décor, les photos des bannières des blogs qui défilent derrière nous, le nombre de caméras et de personnes nécessaires pour une émission

Glop : on est super bien briefé par Leslie, la directrice de la publication de Paroles de mamans, qui nous rassure et essaie de nous détendre …visiblement entre deux séquences, on a l’air toutes super concentrées, limite nervous breakdown..personnellement je boirais bien un petit mojito histoire de me détendre )

Pas glop : ayé c’est mon tour, je balance mon texte, j’ai les mains moites et qui tremblotent..Pourvu que cela ne se voit pas au montage

Glop : on entend sur le plateau  la voix du réalisateur enfermée avec toute l’équipe dans la cabine de montage…ça fait très pro )

Pas glop : le challenge est double, il faut prononcer son texte pas trop vite, sans bafouiller, de manière intelligible et se tenir le plus naturellement possible sans être avachie non plus sur les canapés …je t’assure que ce n’est pas gagné d’avance

Glop : je m’attends à ce que le réalisateur pleure dans son micro, mette fin à sa carrière mais pas du tout Leslie nous félicite et nous assure que le rendu est très bien, très pro

Pas glop : bon il faut quand même la refaire parce que c’est comme ça pour un tournage, il y a toujours plusieurs prises..

Pas glop : je suis encore moins naturelle pour la seconde prise que pour la première

Glop : heureusement c’est la première prise en ce qui me concerne qui sera retenue..je peux repartir la tête haute )

Glop : on a enfin le droit de piocher dans les si tentantes assiettes de bonbons posées sur la table …non ce ne sont pas des faux mais il est interdit d’y toucher avant car parler la bouche pleine ça fait désordre (et surtout des assiettes à moitié vides c’est un peu cheap à l’image)

Glop : nous faisons quelques photos de groupe pour immortaliser ce moment qui sort vraiment de l’ordinaire

Pas glop : je me vois dans la grande télé et je réalise que je n’aurais pas du mettre ce chemisier blanc…j’ai juste l’air énorme…

Glop : cela a été l’occasion pour moi de rencontrer trois nouvelles blogueuses que je n’avais jamais vues et dont je vous conseille d’aller voir les blogs : Ma poussette à Paris (je suis fan de ses BBgood/BBbad), Maman on bouge (une foule de bons plans pour sortir en famille à Paris et en région parisienne qui me donnerait presque envie de retourner y vivre) et Notre petite vie (presque) bien tranquille (celle que je connais peut-être le plus virtuellement car je la suivais quand sa fille était petite).

Un grand merci à Jessica, Leslie et toute l’équipe de Paroles de mamans pour cette aventure extra-ordinaire le  temps d’une après-midi !

Edit : Pour l’instant la vidéo n’est pas en ligne mais rassure-toi je te tiendrai au courant …ou pas )

Dans la famille friends, je demande d’abord Joey (Matt Leblanc) : l’acteur d’origine italienne cantonné aux rôles obscurs et à une série mixte mélodramatique de la clinique de la forêt noire et des feux de l’amour. Joey est bien bâti, il a le coeur sur le main, il aime bien manger, il assure visiblement au lit mais il est légèrement décérébré..l’homme le plus beau du monde s’il est bête comme chou perd pour moi tout son charme.

Dans la famille friends, je demande ensuite Ross (David Schwimmer), passionné par son métier mais ennuyeux à mourir dès qu’il en parle. Timide avec les filles, il a pourtant pas mal de relations sérieuses au cours des différentes saisons mais il collectionne les échecs. S’il est un père attentif et attentionné, s’il est peut-être le plus intelligent et cultivé de la bande, il a un côté premier de la classe, chouchou de ses parents que je trouverais probablement horripilant au quotidien. A moins qu’il est des mimiques qui me rappellent un peu trop un ex…

Des hommes de la bande Friends, il reste Chandler (Matthew Perry), le blagueur, celui dont on ne comprendra jamais totalement le métier sauf qu’il est totalement inintéressant, celui dont le père est transexuel, celui dont la petite amie Janice est tout simplement insupportable. Perturbé par le divorce de ses parents quand il était gosse, il est resté très émotif et se sert de l’humour (pas forcément toujours du meilleur goût) comme un moyen de défense. Fidèle en amitié, sensible, assez souple pour supporter la maniaquerie de Monica, il me fait vraiment rire et c’est donc avec lui que je repars aujourd’hui….par contre comment faire comme si de rien n’était devant ses 3 tétons?

Bon ça m’a donné comme une envie de me replonger dans la série tout ça…et toi quel était ton personnage préféré?

Pin It