Tag

région du Léman

Browsing

lavaux 18

Si un jour vous allez vous balader dans la région du Léman, il y a un endroit à ne louper sous aucun prétexte ce sont les vignobles en Terrasse de Lavaux, classés au patrimoine mondial de l’Unesco. Même si vous n’aimez pas le vin, il y a plein de randonnées possibles dans ce coin (rien que pour ça, j’ai envie d’y retourner) ou de visites de la Rivera Suisse en  louant une voiture ( accédez ici à cardelmar pour une location pas chère). Imaginez-vous roulant doucement sur les routes qui serpentent dans ces vignes vertes au volant d’une décapotable(soyons fous) avec vue plongeante sur le lac Léman….bon c’est en train que je suis arrivée à Chexbres village (j’ai un doute sur le fait de prononcer ou pas le X ), mais le trajet est loin d’être désagréable, paysage magnifique compris dans le prix du billet.

Le week-end où j’étais là-bas, en achetant un verre passeport (15 francs suisses), les caves vaudoises étaient ouvertes aux visiteurs, l’occasion de découvrir des cépages mais aussi des viticulteurs passionnés par leur métier. Toutes les photos qui suivent montrent un beau ciel bleu pourtant nous avons essuyé plusieurs averses mais à chaque fois, coup de bol, nous étions à l’intérieur et à peine le nez dehors, le soleil réapparaissait…les Suisses auraient voulu faire exprès, ils n’auraient pas pu faire mieux.

lavaux

lavaux bis

lavaux 3

lavaux 6

ah m’assoir sur un banc cinq minutes avec toi et regarder le lac tout en bas

lavaux 10

lavaux 11

Avant de trinquer, nous avons déjeuné dans un restaurant au panorama à couper le souffle. Les vignobles en terrasses en contrebas, l’ immense étendue d’eau et en arrière blanc la chaîne des montagnes aux sommets enneigés…mieux je vois pas.

lavaux 13

lavaux 14

lavaux 16

lavaux 17

Si je vous dis que je me suis contentée de prendre en photo cette tarte au chocolat, vous n’allez pas me croire…pourtant c’est bien vrai, il faut dire que j’avais choisi un plat pas du tout light (et pas du tout suisse, vous pouvez me huer) avant et que je l’ai un peu regretté en voyant arriver cette assiette mais je n’avais plus du tout faim.

lavaux 20

lavaux 21

lavaux 22

lavaux 7

Le reste de l’après-midi a été consacré à la visite de quelques caves. C’est là que nous avons fait la connaissance d’un vigneron passionné et passionnant, Constant Jomini, que bien des filles du groupe, auraient écouté pendant des heures (mais je n’en dirais pas plus à ce sujet )).

lavaux 23

lavaux 25

lavaux 26

lavaux 24

Ainsi s’achève cette escapade en Suisse …un grand merci à We like travel et La région du Léman pour leur invitation !

Je vous laisse avec la vidéo montée par Tania et qui vous décidera définitivement à partir là-bas j’en suis sûre  : )

vevey1

Si j’avais déjà entendu parler de Montreux, la ville de Vevey pourtant voisine m’était totalement inconnue jusqu’à ce que je la visite en mai dernier. Était-ce la couleur du ciel, d’un bleu qui n’existe pas dans les grandes villes ? était-ce ce chapiteau de cirque comme un décor de film avec en arrière plan les montagnes enneigées? toujours est-il qu’il n’a pas fallu plus de quelques pas pour que je tombe sous le charme de ce coin.

vevey3

vevey5

vevey6vevey8

vevey9

vevey10

vevey4

vevey12

Cherchez la blogueuse qui se cache (enfin pas vraiment) sur cette photo

vevey11

vevey13

vevey17

vevey18

vevey19

Je me serais bien assise sur un de ces fauteuils (mais gaffeuse comme je suis, j’aurais été capable de me vautrer sur un des rochers au passage) mais ils étaient trempés alors la balade s’est poursuivie autour du Lac Léman à l’effet si apaisant.

vevey20

vevey23

vevey

Vevey est connu aussi  pour être le lieu où Charlie Chaplin vécu avec sa famille de nombreuses années (plus précisément à Corsier-sur-Vevey mais ne jouons pas sur les mots) et l’on trouve des silhouettes de l’artiste dans divers endroits et une statue devant l’Alimentarium, musée consacrée à l’alimentation comme son nom le laisse supposer (d’où la fourchette plantée au milieu du lac).

veveybis

vevey26

vevey28

En parlant gastronomie, je n’ai pas eu l’occasion de passer devant un chocolatier ce jour là mais harcelant la guide à ce sujet (c’est un peu une idée fixe chez moi le chocolat et la pâtisserie, vous avez remarqué non ? ), elle a fini par lâcher le nom du chocolatier Poyet. Je ne peux pas malheureusement pas vous en dire beaucoup plus à son sujet, pour la dégustation il faudra revenir.

vevey29

vevey30

vevey32

vevey33

vevey34

La visite s’est poursuivie dans les rues de Vevey particulièrement calmes ce dimanche (parfait pour les photos, je peux être très pénible pour mon entourage, attendant parfois de longs moments jusqu’à ce qu’il n’y ait plus personne dans le cadre) et toutes aussi charmantes même lorsqu’on s’éloigne un peu du lac.

vevey35

vevey36

vevey37

cherchez la blogueuse sur cette photo (bis)

vevey38

vevey39

vevey40

veveyter

vevey41

vevey42

Alors Vevey ça vous a plu ?

Lausanne est à 2h30 de Lyon en train mais pourtant quand j’envisage des week-ends pour changer d’air, je n’avais jamais pensé à cette ville. Son cadre, lac et montagnes, ont pourtant un effet dépaysant assez immédiat et c’est une destination qui me semble bien adaptée à un séjour familial comme à un week-end en amoureux. Forcément j’aimerais aussi y revenir pour tracer un parcours des adresses gourmandes sucrées mais si vous allez à Lausanne, voici les 10 choses par lesquelles vous pouvez commencer :

1- Vous balader le long des quais du lac Léman dans le quartier d’Ouchy et vous offrir un tour de pédalo avec vue sur les montagnes

lausanne

lausanne

lausanne

2- Goûter la féra pêchée dans le lac

lausanne 5

lausanne collage 4

lausanne collagelausanne 9

3- Aller voir les bateaux sur le quai et en particulier celui des corsaires

lausanne 11

lausanne collage 2

lausanne 14

lausanne 15

lausanne 16

4- Prendre le vert à l’Hermitage avec son parc magnifique ouvert au public surplombant le lac et sa fondation.

Avant de m’acheter une belle maison dans ce quartier, je vais attendre le résultat du Keno vu les prix que m’a annoncé la guide de l’Office du Tourisme de Lausanne : )

lausanne 17

lausanne 18

lausanne 21lausanne collage 3

lausanne 24

lausanne 26

lausanne 27

5- Prêter attention aux détails et à toutes ces touches de verdure qu’on retrouve à travers la promenade

lausanne 28

lausanne 29

lausanne 30lausanne 32

lausanne 33

lausanne 34

lausanne 37

6- Attendre 22h, au pied de la cathédrale, que le guet, employé municipal et véritable figure de la ville, annonce l’heure et penser aux voisins qui vivent cela tous les soirs.

lausanne 35

lausannehistorique

6- Emprunter les ruelles qui montent (ou qui descendent) d’un quartier à l’autre …ici le shopping vous garantit des jambes fuselées et des fessiers d’acier

lausanne 44

lausanne 45

7 – Vous arrêter boire le meilleur chocolat chaud, parait-il,  de la ville au café  Le Barbare

lausanne 42

8- Ramener des chocolats de chez Blondel

(je n’ai pas pu les goûter, trop de monde dans la boutique ce jour là )

lausanne 46

9- Prendre le train vers un des jolis villages de la région du Léman et profiter du paysage par la fenêtre pendant le trajet

lausanne 51

lausanne 53

10- Compter le nombre de Jean-Jacques présents à Lausanne

(un peu private joke mais c’est un prénom qui est revenu souvent pendant le séjour).

Et vous, Lausanne vous connaissez ?

glacier21

Lundi dernier, je commençais la semaine en beauté et de façon tout à fait inhabituelle puisque j’étais au glacier 3000 des Diablerets en Suisse invitée pour un week-end prolongé dans la région du Léman. J’étais ravie de changer d’air pour découvrir une région où je ne suis jamais allée en vacances alors qu’elle est tout à fait accessible de Lyon, qui plus est en train (Lyon-Lausanne en 2h30) et de rencontrer ou de revoir de nouvelles personnes très chouettes (Zoé, CamilleMarieRequiaCamille,Vincent, Tania et Jérémy ).

Logiquement j’aurais du commencer par le début de ce blog trip à Lausanne mais je me suis permise de bousculer un peu la chronologie car les quelques heures passées dans ce paysage blanc au dessus d’une chaîne de montagnes enneigées ont été totalement dépaysantes. Je vous montrerai plus tard la station où nous logions à quelques kilomètres du col du Pillon (à 1500m), endroit d’où nous avons pris la télécabine pour les sommets. Avant l’ascension, j’avais pris soin d’envoyer un sms à mon cher et tendre au cas où un accident de câbles ne se produise qui disait à peu près « si j’arrive vivante en haut, je t’écris« . Sobre, un rien mélodramatique sans aller jusqu’au « adieu, c’était bien nous deux« . Pour les phobiques du vide, il est toujours possible d’attendre ses petits camarades en bas ou de s’assoir à l’intérieur de la télécabine et de fermer les yeux jusqu’au point de chute. Il est assez impressionnant de voir le sol s’éloigner rapidement (avec la sensation étrange que la télécabine que l’on croise en descente va à une vitesse folle alors que la nôtre est plutôt plan plan) d’un côté puis plus tard de longer la paroi rocheuse mais lorsqu’on arrive à hauteur des sommets environnants et avant que la nappe de nuageuse soit la seule chose que l’on aperçoive à travers les vitres, la vue vaut le détour.

glacier2

glacier

glacier4

glacier5

glacier8

glacier10

glacier12

glacier14

En arrivant tout en haut, il faisait -8, je n’étais pas vraiment équipée ou habillée pour le froid (pantalon de printemps léger, baskets de ville et heureusement anorak chaud), j’avais oublié mes gants dans la valise (variante du parapluie laissé à la maison les jours où il pleut uniquement) mais il y avait pire que moi (non je ne dénoncerai personne) en particulier pas mal d’indiens venus pieds nus en sandalettes !

glacier15

mon fils qui passait derrière l’écran de mon ordinateur au moment où s’affichait la photo ci-dessus m’a lancé « t’avais mis une cape maman?  »
…il me confond donc avec une marmotte en bois….tout va bien )

glacier16

glacier17

Pour aller sur le glacier 3000, nous avons emprunté un télésiège appelé étrangement Ice express alors qu’il allait à une vitesse d’escargot (on a même eu quelques passages d’immobilisme total et je n’ai pas pu m’empêcher de chanter « quand te reverrais-je, pays merveilleux… » Camille, encore désolée, c’est limite un réflexe Pavlovien)…lorsque le soleil faisait une timide apparition, on oubliait presque le froid mais en descendant du télésiège, on tentait tous de ranimer nos orteils.

Sur le programme que j’avais reçu avant de partir, j’avais vu qu’il était prévu dans les activités l’alpine coaster. Comme c’est dommage :  il avait trop neigé et nous n’avons pas pu tester cette luge sur rail qui dévale la pente parallèlement au télésiège (rien qu’en regardant la vidéo j’étais en mode chocotte) )

Sur la glace, où la saison des neiges dure plus longtemps, il est aussi possible d’emprunter les pistes de ski (25 km), de ski de fond (3,5 km), le snowpark, les sentiers (50 km) pour raquettes ou de se balader en chiens de traineau.

glacier27

glacier18

glacier19

glacier20

Le bus de neige (à réserver avant ) nous attendait en bas pour une balade sur le glacier. Non seulement nous avons récupéré l’usage de nos orteils et de nos doigts bien au chaud dans le véhicule mais nous avons profité de cette étendue blanche féérique, vierge et qui semblait infinie les yeux grands écarquillés. A un moment, le chauffeur s’est arrêté ( vous imaginez un peu ce métier, chauffeur de snow bus !  et toi il fait quoi ton papa ? en combinaison et en bottes de neige été comme hiver, prenant au quotidien un transport en commun pas banal, bureau avec vue sur le Mont Blanc …mais bon je m’égare) et j’ai pris quelques clichés à l’aveugle à cause de la buée sur mes lunettes de soleil. Je croyais avoir immortalisé la Quille du Diable ( énorme rocher en forme de tour surnommé ainsi car elle servait de but dans les divers jeux d’adresse auxquels se livraient les démons assemblés…non non mon cerveau n’était pas en manque d’oxygénation à cause de l’altitude, je vous reparlerai d’ailleurs de diable) mais le temps que je zoome, un nouveau nuage blanc enveloppait tout.

glacier22

glacier23

glacier24

glacier25

glacier26

Le temps de reprendre le télésiège pour remonter (et de s’assoir sur un bloc de glace…oh bonheur !) et notre guide Francesca a essayé de nous montrer un autre point de vue et au passage le sommet du Scex rouge (ne pas prononcer le x, je précise )). Je dis « essayer » car c’était ambiance blogueurs dans la brume (et même brouillard) et nous avons rebroussé chemin vers le bâtiment de l’architecte Mario Botta. Nous avons déjeuné au restaurant situé au dernier étage avec une vue, encore une fois, vraiment exceptionnelle.

a photo a day semaine 21 (3)

glacier33

la fameuse alpine coaster au premier plan

A la descente, nous avons admiré la vallée et ses stations. On aurait bien enchaîné, après avoir eu bien froid tout là haut, avec les Bains du Lavey dont l’eau thermale des bassins oscille entre 32° et 36° (et j’avais un maillot de bain dans ma valise au cas où …)  mais cela fera une occasion de revenir 🙂

glacier36

glacier37

glacier39

Et vous, vous choisiriez glacier ou bains chauds ?

Pin It