Tag

poussette

Browsing

Tout peut basculer en si peu de temps, c’est la pensée qui m’a poursuivi toute la journée hier après avoir frôlé ce qui aurait pu être un drame. Je me baladais tranquillement dans la rue, profitant d’un samedi merveilleusement chaud pour un 1er octobre, quand j’ai vu arriver en face un énorme chien (du gabarit d’un Saint Bernard mais j’ignore la race précise) tenu en laisse.

Au moment où la poussette a été à la hauteur du chien, en une fraction de seconde, ce dernier s’est dressé sur ses pattes arrière et a bondi sur ma fille assise dans sa poussette. Tout a été trop vite : l’homme a eu beau anticiper le croisement avec le clépart en frôlant le plus possible le mur, il a eu beau faire bouclier avec son corps, j’ai vu partir la tétine à un mètre de là et le temps de me retourner, ma fille hurlait, mon fils pleurait.

Je n’ai plus vu les passants sur le trottoir, je n’ai plus entendu les voitures, plus rien n’existait dans mon périmètre de vision, si ce n’est mon enfant. Comme le jour de sa naissance, j’ai scanné son corps dans les secondes qui ont suivi, j’ai vu du sang sur ses lèvres en l’attrapant dans mes bras alors que la maîtresse du chien répétait en boucle qu’elle était désolée.

J’ai couru jusqu’à la pharmacie…une griffure c’est tout ce qu’elle avait…pourtant une fois qu’elle a été examinée, j’ai lâché les vannes…la peur ou le soulagement, et s’il l’avait mordu au visage ou pire encore?  La maîtresse du chien s’est mise à pleurer aussi, on se serait cru dans une séquence d’un film de Lelouch !

Je précise, bien que pas vraiment amie des bêtes, que le chien n’a pas attaqué ma fille…s’il a bondi c’était en direction d’un canin sur un balcon au dessus de notre tête…le problème est plutôt de savoir maitriser un chien d’un tel gabarit.

Depuis Miss Zen se touche la bouche dès qu’on croise un animal à 4 pattes…et moi depuis hier,  j’ai les jambes en coton..

Suis-je la seule à me demander s’il y a des gens payés pour concevoir les modes d’emploi? ils prennent des personnes qui ne maitrisent pas la langue du pays? ou bien à chaque mot employé, on les menace de ponctionner leur salaire?

Je te donne un exemple : la semaine dernière, je décide de m’entraîner en prévision du week-end et du départ en train, à plier la poussette Zapp Xtra de Quinny que j’ai reçue récemment et que je n’ai pas encore eu l’occasion de fermer ne possédant pas de voiture.

Oui je m’entraîne car imagine-toi qu’au dernier moment, quand tu es sur le quai, que le TGV arrive, que les gens seraient prêts à écraser leur propre mère pour être sûrs de monter dans le wagon, que tu tiens d’une main une valise et de l’autre ton enfant, ce n’est pas vraiment le moment de tergiverser.

Bref pour être opérationnelle le jour J, je convoque l’homme dans l’entrée (jusqu’à présent il a décidé de lui-même que plier les poussettes, c’était un truc qui m’était réservé mais je me rebelle, les filles) et je prends en main le mode d’emploi.

Et là c’est le drame, le trou noir, l’incompréhension, le vide abyssal dans mon regard car comme d’habitude toute l’explication réside dans des dessins avec des chiffres et des flèches. Je n’ai peut-être aucun sens logique (sûrement même) mais avant même de plier la poussette, il a fallu décrypter le mode d’emploi.

Et c’est pareil avec les notices de montage de meubles par exemple, j’ai toujours l’impression d’avoir la version pour analphabètes.

Et toi, les modes d’emploi, tu sais les lire?

Edit : si tu veux savoir si la poussette est facile à plier finalement, je t’invite à suivre mes aventures de maman reporter Quinny ici.

Oyé oyé ceci est un appel solennel à tous les constructeurs de poussette ! Y a t-il une/un parmi vous qui a testé la conduite de poussette par forte pluie quand le trajet ne se résume pas à quelques mètres ?

Non parce que 1) tout le monde n’habite pas sur l’Ile d’Oléron. Dans mon quartier par exemple, les trottoirs ne sont pas forcément plats, certaines rues sont en descente, d’autres en montée, et manoeuvrer d’une main une poussette dans ces cas-là, de loin ça fait vite penser à la conduite d’un ivrogne.

Non parce 2) tout le monde n’a pas de capuche à son manteau, son trench, son imper, tout le monde n’a pas envie de porter un k-way qui te fait transpirer en moins de 2 minutes. Moi par exemple, je continue à vouloir tenir à bout de bras mon parapluie tout en ayant l’utilité de mes deux mains pour les poignées de poussette….résultat je suis courbée en deux pour coincer le parapluie sous une aisselle. Non seulement j’ai l’air stupide mais en plus j’ai mal au dos.

Non parce que 3) tout le monde n’a pas envie d’avoir l’option shampoing à 8h20 du matin….le cheveu trempé n’est pas forcément sexy et arriver au bureau avec les chaussettes à essorer et la perspective de passer la journée les pieds dans des baskets qui ont pris l’eau est suffisamment déprimant comme ça.

Alors je lance un concours d’idées : capote intégrée pour l’occupant mais aussi pour le conducteur, poignée centrale permettant de n’utiliser qu’une seule main….et vous, comment vous vous en sortez dans ces cas là ?

Pin It