épiphanie Archives - Chroniques d'une Chocoladdict
Tag

épiphanie

Browsing

Avez-vous eu la fève ce week-end ? A chaque épiphanie, je repense à ce passage du livre de l’auteur anglais Stephan Clark, A year in the merde, dans lequel il racontait avec étonnement (et un peu de dégoût) ce rituel qui consistait  pour les français à croquer dans une part de galette avant de sortir de leur bouche une fève un peu baveuse pour la brandir fièrement. N’empêche que  dans la brioche des rois à la fleur d’oranger que j’ai préparée, je n’ai pas oublié la fève : )

Ingrédients pour une brioche des rois à la fleur d’oranger

200 g de farine de blé T45
8 g de levure fraîche de boulanger
4 g de sel
24 g de sucre semoule
2 œufs
100 g de beurre mou
1 cc de fleur d’oranger
les zestes d’une orange non traitée
1 jaune d’œuf pour la dorure
quelques oranges confites pour le décor

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Versez dans le bol de votre robot dans cet ordre : le sel, la farine, le sucre, la levure émiettée et les oeufs. Installez le pétrin (appelée aussi crochet selon la marque de votre robot). J’ai utilisé une nouvelle fois le Cooking Chef Gourmet (je me demande comment je faisais sans lui avant) qui permet de régler le minuteur. J’ai réglé celui-ci sur 12 minutes à vitesse 2.
Ajoutez ensuite le beurre et laissez pétrir à nouveau 12 minutes sur vitesse 2.

Couvrez d’un torchon et laissez lever à température ambiante environ 1h (pour ma part, je l’ai laissé 35 min dans la cuve du robot en réglant le thermostat sur 35° et en mettant le couvercle anti-projection).

Rabattez la pâte, enveloppez-la dans du film alimentaire et réservez-la toute la nuit au frais.

Le lendemain, j’ai formé un boudin avec ma pâte autour d’un mini-cercle en inox (on peut utiliser aussi un emporte pièce rond ) car je voulais une brioche la plus régulière possible. J’ai soudé ensuite le boudin. Une manière plus classique de procéder consiste à former un trou au milieu de la boule de pâte puis à l’élargir légèrement de manière à former une couronne.

Posez la couronne sur une plaque recouverte d’un papier cuisson et laissez lever 1h30 à température ambiante (je l’ai mise au four allumé avec une température très basse, la porte entrouverte et avec un peu d’eau dans un récipient pour éviter tout dessèchement).

Dorez ensuite la brioche au jaune d’œuf à l’aide d’un pinceau, parsemez de sucre en grains et n’oubliez pas de glisser une fève à l’intérieur de votre brioche.

Faites cuire 25 min environ dans un four préchauffé à 180°C. Laissez refroidir avant de décorer votre brioche des rois à la fleur d’oranger d’oranges confites.

brioche des rois à la fleur d'orangerVerdict ? Ma 1ere couronne des rois était jolie, elle sentait bon en sortant du four, restait à savoir si la mie serait aérée et goûteuse. Mes premiers testeurs ont été formels même si ils étaient surtout intéressés par la présence (ou pas ) de la fève dans la part qu’ils dégustaient..brioche des rois à la fleur d'orangerLa saveur de cette brioche des rois à la fleur d’oranger est assez proche de la pogne (spécialité drômoise) avec une texture moins sèche. Vous pouvez ajouter plein de fruits secs sur le dessus mais aussi à l’intérieur (en faisant imbiber une nuit vos fruits confits dans le rhum pour qu’il gonfle) de votre brioche (dans ce cas, il faut étaler votre pâton après l’avoir sorti du frigo, répartir les fruits confits, former un boudin et le souder).

Alors couronne ou galette des rois pour vous ?

Confidence pour confidence, je ne suis pas une fan de galette : ça luit, c’est gras, c’est méga calorique (bon ok en général ce genre d’arguments ne m’arrête pas) et puis franchement se casser les dents sur une fève et être obligée de la suçoter pour nettoyage avant de la présenter à ces camarades de table c’est pas très classe…mais bon à la maison, Grand homme donnerait un rein pour de la frangipane et petit homme découvre les joies de l’épiphanie alors une nouvelle fois, j’ai fait preuve d’abnégation et je me suis lancée dans une recette un brin plus originale que la traditionnelle, une galette frangipane poires chocolat

Qu’est ce qu’on met dedans?

2 pâtes feuilletées
   80 g de beurre à température ambiante
   80 g de sucre glace
   3 œufs
   80 g de poudre d’amande (bon moi j’ai mis le paquet entier parce qu’est ce que tu fais avec les 45 g restant?)
   5 g de maïzena
   1 bouchon de rhum brun
   1 petite boîte de poires au sirop
   3 ou 4 carrés de chocolat noir (j’en ai mis le double !)
   et… une fève ! (ou deux selon votre degré de générosité)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait?

Dans un saladier, mélanger à l’aide d’un fouet le beurre coupé en morceaux avec successivement le sucre glace, les œufs (un par un), la poudre d’amande, la maïzena et le rhum brun. Mettre 1/4 d’heure au réfrigérateur (étape réduite à 5 minutes ici vu l’état d’excitation du chérubin). Dans un petit bol, préparer une dorure en fouettant 1 œuf avec une pincée de sel.
Egoutter les poires et les couper en lamelles.

Disposer une pâte feuilletée sur une feuille de papier
sulfurisé placé sur une plaque de cuisson, à l’aide d’un pinceau,
badigeonner sur 2 cm le pourtour de dorure.
Etaler ensuite la crème d’amande uniformément en laissant un bord libre, dissimuler 1 fève (plutôt vers le bord que vers le centre), disposer des tranches de poires et râper les carrés de chocolat.

Couvrir de la seconde pâte, souder les bords en les pressant puis les chiqueter (c’est à dire faire des petits traits sur le contour extérieur) avec la pointe d’un couteau. Mettre au moins 1/4 d’heure au réfrigérateur (cette fois j’ai respecté les temps car le chérubin s’était désintéressé depuis un certain temps de la recette).

Préchauffer le four à 180° (chaleur tournante si possible). Retourner la galette, le chocolat se retrouvera de cette manière dessous, la dorer et la glisser au four pour 20 à 25 minutes selon la puissance de votre four.

Déguster tiède et n’avaler pas la fève !

Et devinez, qui a été le roi?

Edit 1 : Cette recette a été trouvée sur le blog Torchons et Serviettes

Edit 2 : Vous êtes fauchés, pas très doués en cuisine et avez tendance à l’embompoint? non, votre cas n’est pas désespéré ! Le nouveau blog culinaire Mais qu’est ce qu’elles mijotent vous aidera à l’aide de recettes simples, bon marché et saines !

Edit 3 : message personnel à Gazelle : je l’ai à peine goûtée cette galette )

Pin It