Tag

défilé

Browsing

Certaines rêvent de porter un jour une belle robe pour leur mariage…je les préfère en chocolat et hier soir pour l’inauguration du Salon du Chocolat de Lyon, j’ai été servie avec le défilé des créations de chocolatiers et stylistes du village des créateurs.

Même si je ne suis pas une blogueuse mode, il ne m’a pas échappé que le clou était partout cette année et c’est une robe cloutée (chocolaterie Pelen et Nathalie Chaize) qui a ouvert le bal hier soir…attention à celui qui osera goûter, il risque de se blesser )

Après l’écharpe, le foulard, le passe montagne, voici le col chocolat assorti au sac s’il vous plait et imaginé par les chocolats Voisin et Anaïs Bretonnet.

 Jamais sans ma cape incrustée de mini-tablettes et de bouchées en chocolat, telle était le thème de la robe de Délices des sens, Romaric Boilley et Boris Fuchy.

 Du chocolat oui mais de la couleur aussi avec un bustier qui n’est pas sans rappeler celui de Gauthier pour Madonna (étudiants de la formation chocolaterie-confiserie de l’institut des métiers et des techniques de Grenoble, de leur directeur Pascal Bayle, Nelzy et Catherine Gorée )

 Ah un homme  (le seul) avec son look de guerrier des nouveaux mondes (Patrice Chapon et Léa Larchevêque ):

 Cléopâtre version Salon du Chocolat vraiment ? mais oui regardez : (création du chocolatier Bellanger et Clothilde Debure )

 Comme ça avait l’air périlleux de garder en équilibre cette grande roue imaginée par les étudiants dont j’ai parlé plus haut (elle vous hait les jeunes j’en suis sûre )) :

 Un ange alliant gourmandise et légèreté c’est l’image qui m’est venue à l’esprit en découvrant la robe de Sébastien Bouillet et Karyne Lauhon :

 Direction le Brésil avec la tenue de Bruno Saladino et Roberto Cavalcante :

 Elle est arrivée portée par quatre hommes avant de casser son look de princesse imaginé par la maison Bonnat et Valérie Pache :

 Changement total d’ambiance avec cette motarde made in Thevenon chocolatier, Esmond et Manuel Hernandez :

 Du fripon, du coquin proposée par Philippe Bel et Millesia lingerie (eh pssit le monsieur au premier rang qui nettoie ses lunettes pour mieux voir je t’ai vu ))

 La robe la plus « portable » peut-être en dehors de ce contexte …la papillote géante est un indice : il s’agit bien de la création du chocolatier Révillon, Thierry Serole et Morgan Kirch

 Tableau final mariant chocolat et or …il ne pouvait s’agir que de la création du chocolatier Bernachon et Max Chaoul

Mention spéciale à la bande son et en particulier à la chanson Stand on my world de Keedz !
Après avoir ravi les yeux, le chocolat attendait de ravir le palais des invités…mais je vous raconte ça dans le prochain épisode )

Quelles sont vos robes préférées ?

 

Soupir en découvrant qu’en octobre prochain, une exposition consacrée au peintre américain Edward Hopper se tiendra au grand palais, qu’au musée d’Orsay une autre mettra en lumière l’impressionnisme et la mode alors que Les séductions du palais sera toujours visible au musée du Quai Branly. J’ai beau aimé ma ville, en matière d’offre culturelle, il y a pas photo.

Cela dit à Lyon on a au moins un événement unique au calendrier : la Biennale de la Danse. Bon personnellement je ne trouve pas le nom très accrocheur, on aurait vite tendance à conclure ouh ça a l’air pointu. Alors je vais prendre mon bâton de pèlerin et je vais essayer de te convaincre du contraire et peut-être te donner envie de venir jusqu’à Lyon en septembre à cette occasion.

 [typography font= »Cuprum » size= »22″ size_format= »px »]Le défilé [/typography]

Tout commence le dimanche 9 septembre avec le défilé en plein centre ville de Lyon à partir de 14h30. Des danseurs de toute la région (plus de 4500 personnes) investissent la rue de la République avec costumes, décors, chars et une même thématique. Il y a deux ans, le rose était à l’honneur (j’en connais une qui aurait été contente), j’étais bien entendu spectatrice et cette pluie de confettis dans le ciel balayait le spleen de tous les dimanches passés et à venir. Après plusieurs mois de préparation, amateurs et professionnels, jeunes et moins jeunes, adultes, ado, hommes, femmes, se lancent…chaque fois je me dis que c’est une expérience à tenter si j’avais plus de temps.

La nouveauté de l’édition 2012 : après le défilé, un spectacle gratuit sera proposé en final place Bellecour par la compagnie Kafig pour une adaptation de Récital, un défi entre danse hip hop et concerto..ça ne pique pas ta curiosité?

[typography font= »Cuprum » size= »22″ size_format= »px »]Mes spectacles coups de coeur [/typography]

La Biennale de la danse c’est aussi une programmation de ballets et spectacles riche et variée pendant 15 jours dans différentes salles à Lyon et autour de Lyon. Mieux vaut réserver assez vite car les places partent rapidement. Si j’étais envoyée spéciale pour la Biennale de la danse, j’irai tout voir mais parce qu’il faut choisir, je retiens :

One of the King du chorégraphe Kylian que j’ai découvert lors d’un séjour à Edimbourg et qui m’avait laissé bouche bée.

Ce que j’appelle oubli d’Angelin Preljocaj dont j’ai le plus grand mal à prononcer correctement son nom et que j’ai vu la dernière fois dans une version tout à fait personnelle et magnifique des 4 saisons à Fourvière

Yo Go Tee de Mourad Merzouki qui associe dans ce spectacle danseurs de hip hop français et danseurs contemporains taïwanais

Panorama et création de Découflé dont je n’ai jamais vu de spectacle et qui revient ici sur 30 ans de création

[typography font= »Cuprum » size= »22″ size_format= »px »]La Biennale de la danse c’est participatif  ! [/typography]

Enfin ce que je trouve original et extra est la participation du public à cette manifestation à travers le défilé comme je l’ai expliqué plus haut mais aussi avec la possibilité de suivre des cours de danse gratuits (lindy hop, hip hop ou claquettes irlandaises…j’avoue que j’ai vraiment très envie d’essayer les claquettes irlandaises qui se dansent en ligne…s’il y a des lyonnais(e)s qui me lisent et que cela tente aussi, faites moi signe, plus on est de fou, plus on rit ), de rejouer des scènes de bal de films avec les cinébals ou de s’immortaliser en plein saut.

Alors convaincu(e) ?

 Crédits photos : Biennale de la danse

…tel a été mon programme, Vendredi soir pour le Salon du Chocolat à Lyon. Invitée avec des blogueuses (dont Argone, Sophie de Au bonheur des Gônes, Camille d’Essayage, Sophie la modeuse et d’autres filles avec qui je n’ai pas eu le temps de parler pour savoir quel blog elles tiennent) par Gâteau Ecole de Sébastien Bouillet, j’ai appris les secrets et les astuces d‘un macaron réussi.

Erwan, qui nous a accueilli pour cet atelier pâtisserie, nous a expliqué les bons dosages, les bons gestes, la bonne température…s’il y a bien une chose qui ne s’improvise pas, c’est le macaron. Admire le coup de main jusqu’au petit tour de quart final du dessus du macaron pour que la ganache au chocolat soit répartie parfaitement :

 

Miam !

Après ce sympathique atelier pâtisserie qui m’a donné envie d’aller prendre d’autres cours (le choix risque d’être cornélien entre le chocolat, les desserts à l’assiette, les repas verrines..), direction le défilé de robes en chocolat mis en lumière à l’occasion de la fête des Lumières et baptisée la voie chocolatée !

Que dire si ce n’est que les filles étaient superbes (oui mais ont-elles le droit aux macarons ?), le décor magnifique, les robes sublimées et le final éblouissant avec cascade de lumière et feu d’artifice. Mention spéciale à la mannequin qui a porté la robe et le gâteau de Philippe Bernachon (que j’ai mis en une de ce billet), je la trouve magnifique (si j’étais un homme j’aurais un gros penchant pour les filles métisses je crois).

 

 

 

J’étais tellement captivée par le feu d’artifice que je me suis étalée de tout mon long en allant rejoindre mon arrêt de bus…ouf personne autour de moi pour immortaliser la chute et me retrouver dans vidéo gag …j’aurais pu me casser le poignet vu la façon dont je suis tombée mais j’ai eu peur pour mon appareil photo à vrai dire ).

J’ai aussi vu des chocolats en forme de rouge à lèvres, un bar à mousse au chocolat, des hommes torse nu avec des tablettes de chocolat et bien entendu du chocolat sous toutes ses formes…mais pour les photos il faudra attendre encore un peu )

Et toi, les macarons tu sais les préparer?

Edit : d’autres photos et une dose supplémentaire de chocolat avec mon billet sur le blog Mathon


Un des temps forts de l’automne pour une accro du chocolat est le Salon du Chocolat qui se tient cette année Porte de Versailles du 20 au 24 octobre et qui, pour cette 17ème édition, met à l’honneur la pâtisserie.

Ce Salon du Chocolat dédiée pour la première fois aux tendances pâtissières et chocolatées, accueillera plus de 200 chefs et chefs pâtissiers internationaux. Ils se succèderont sur le podium pour des démonstrations de recettes et travailleront aux côtés de 160 exposants chocolatiers venus du monde entier.

L’occasion aussi de découvrir, outre les grands noms, la nouvelle génération de créateurs au sein de laquelle il faut souligner la place de plus en plus importante de femmes pâtissières : Cristelle Brua du Pré Catelan, Elsa Marie au grand Véfour, Alice Barday, Julie Haubourdin ou Laura Petit.

Pour ma part, je vais attendre impatiemment que le Salon du Chocolat vienne jusqu’à Lyon début décembre, en espérant que les chefs et exposants feront aussi le déplacement et que nous aurons droit au défilé chocolat dont j’entends parler tous les ans.

Mais aujourd’hui 3 places pour le Salon du chocolat à Paris sont à gagner :

– 2 gagnants seront tirés au sort parmi les participations à la weekly chocolate

– 1 gagnant sera tiré au sort parmi les commentaires.

Tu as jusqu’à demain minuit pour participer, je donnerai le nom des gagnants dès lundi.

Et toi, qu’est ce que tu aimerais voir en priorité au Salon du Chocolat?

Leur weekly chocolate :

celle de Sur un arbre perché

celle de Figue et Sardine

celle de United States of Flo

celle de l’Instinct des thés

celle d’Anne-Laure T

celle de Miss Chocorêve

celle de Chocophile

celle de Lucky Sophie

celle d‘Art de Vivre

 

Pour toi public, j’ai bravé la foule, la promiscuité et la transpiration qui va avec, j’ai pris des cous de coude,  on a massacré mes orteils mais le jeu en valait la chandelle pour cette édition 2010 du défilé de la Biennale de la danse:

Beaucoup de rose






Un défilé 2010 régressif :



Un défilé 2010 avec des chanteurs :

des musiciens

des danseurs

Des costumes pas communs


Des moyens de transport divers et variés


des chars pas banals



J’ai aimé ce défilé joyeux, plein d’humour, engagé, mêlant les participants de tous âges et de tous niveaux venus de toute la région !

Et toi, les défilés c’est ton truc?

(Ceci est ma participation au défi photo du jour de Virginie B -ben oui les luminaires sur les dernières photos – et mon billet sur Lyon demandé par Lucky Sophie)


Les écolos vont sortir leur fouet, les Map-addict vont m’envoyer la foudre, les producteurs locaux vont déverser une benne de purin devant mon immeuble mais tant pis j’avoue : j’ai mangé des fraises en avril ! Elles ne venaient ni d’Espagne, ni du Maroc, c’était des gariguettes qui avaient probablement poussé sous serre.

Pour ma défense, quel fruit se marie aussi bien que la fraise avec une panna cotta à la vanille? la framboise? pas de saison non plus !

Et en plus je récidive, j’avais aussi craqué l’an dernier à la même époque m’abritant sous mon statut de femme enceinte…

Et toi tu ne manges que des fruits et des légumes de saison?

(Ceci est ma participation au défi photo du jour de Virginie B)

Edit 1 : aujourd’hui le chérubin a grimpé dans un arbre perché pour jouer au mannequin.

Pin It