Tag

danseurs

Browsing

Avec un nom pareil, Benjamin Millepied avait probablement une destinée toute tracée mais il aura fallu la sortie du film Black Swan dans lequel il tenait un petit rôle et pour lequel il a réalisé les chorégraphies pour que sa renommée explose. Probable aussi que le fait d’épouser Nathalie Portman ait contribué à ce qu’il sorte de l’ombre, toujours est-il que les places pour le ballet qu’il présente actuellement à l’Opéra de Lyon se sont arrachées comme des petits pains.

J’ai eu la chance d’assister à l’avant-première de son spectacle jeudi dernier et si je n’ai pas vu Nathalie Portman dans la salle, j’ai passé une soirée magique.

Au début pourtant j’ai eu très peur : des danseuses en tutu blanc et pointes, des gars en collant noir, du classique en musique comme en chorégraphie, du beau soit mais rien qui ne me touche. Pire je commençais à m’ennuyer quand la troupe est venue saluer. Précisons que la pièce de Balanchine et non de Millepied date de 1941 et que depuis la danse a subi quelques révolutions.

Puis vinrent les pièces Sarabande et This part in Darkness et la magie a opéré. J’ai été transportée sur scène, j’ai été submergée par une vague d’émotion, j’ai vibré, j’ai été époustouflée par l’énergie et la grâce des danseurs. Les combinaisons entre les 4 garçons présents sur scène dans Sarabande ont gagné en intensité, en beauté et en difficulté sans que cela n’apparaisse jamais dans une crispation du visage. Sur mon fauteuil, je me suis demandée comment ils pouvaient aller jusqu’au bout. Comment concilient-ils avec une telle aisance souplesse et force musculaire? Voilà c’est dit la figure du danseur nourrit mes fantasmes et ce n’est pas le beau Benjamin Millepied qui va me faire changer d’avis.

J’ai adoré le final, ce groupe monté sur ressorts, ces 16 danseurs qui donnent tout, qui déploient des bras qui semblent interminables et leurs jambes telles des lianes, le tout souligné par la musique de David Lang et par les images vidéo multipliant les angles de vue.

Comme après chaque ballet qui m’a emporté, j’ai rêvé en descendant les marches de l’Opéra à une autre vie dans laquelle j’aurais été danseuse…

Et toi, dans une autre vie totalement différente de ta vie actuelle tu te vois …..?

 


crédit photo : info culture

..aux Nuits de Fourvière de Lyon, cela donne une soirée assez atypique :

– avec un organisateur qui s’improvise en Monsieur Météo pour annoncer une averse qui ne dure, heureusement, que quelques minutes ce soir là

– avec un public très jeune et plutôt casquettes, baggy que tenue de soirée comme quand tu vas dans certains théâtres parisiens ou à l’opéra

6 équipes de danseurs hip hop/breakdance (appelées crew) venues des 4 coins de la planète

3 jurés sur scène perchés sur des chaises et qui décident après chaque quart de finale, demie-finale puis finale, quel groupe a assuré le mieux (en sachant qu’au delà de la performance individuelle, c’est la prestation collective qui est jugée)

un DJ suspendu dans les airs qui ferait danser le plus coincé d’entre nous

des battle de 12 minutes pendant lesquels les figures les plus insensées se succèdent à un rythme dément

– deux animateurs qui font bouger les rangées des arènes

– une entracte pour découvrir un jeune homme qui maitrise le human beatbox comme moi les muffins…tu te demandes s’il cache des trucs sous son tee-shirt et comment il respire surtout

– un groupe de filles tout aussi époustouflante que les danseurs

– une finale qui oppose Pockémon Crew et Vagabonds…pour une néophyte, impossible de décider qui est le meilleur car chacun se donne à fond ..le jury, ce soir là,  vote à l’unanimité pour Vagabonds

J’ai joué à la carpe pendant toute la soirée, ébahie pour les prouesses des danseurs, par leur élasticité et en même temps leur force (pour pas mal de mouvements, abdos en béton conseillés). J’ai encore plus apprécié les passages collectifs que les prestations solos. Je me suis demandée comment au départ  ils avaient appris des figures qui me paraissent difficiles à exécuter autrement que dans la vitesse, j’ai vibré avec eux…bref si tu as l’occasion d’aller voir un spectacle de hip/hop ou un battle, n’hésite pas !

Et toi, le hip hop tu connais? tu en as fait?

Pin It