Tag

biscuit

Browsing

Si j’aime passer du temps à préparer un dessert un peu élaboré, le plus souvent les recettes que je choisis sont très simples et très rapides car elles sont plus faciles à caser au quotidien. En plus, les cookies, les madeleines et autres petits biscuits sont faciles à transporter, à mettre dans le sac du goûter pour les enfants. Voilà comment les muffins au chocolat et au yaourt grec sont revenus sur le devant de la scène (enfin de ma cuisine).

Ingrédients pour 9 gros muffins au chocolat et au yaourt grec

350 g de farine
30 g de cacao
180 g de sucre
1 sachet de levure chimique
1 grosse pincée de fleur de seul
2 œufs
250 g de yaourt grec
100 g de lait
2 CS d’huile de tournesol
1 grosse poignée de chunks ou pépites (pistoles concassées ici) au chocolat au lait

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Préchauffez votre four sur chaleur tournante à 180°C.

Dans un saladier, mélangez tous les ingrédients secs (tamisez le cacao en poudre, la farine, la levure pour éviter les grumeaux).

Dans un autre saladier, mélangez les œufs, le yaourt grec, le lait et l’huile. Versez dans le mélange précédent, ajoutez les pépites de chocolat et mélangez mais trop insister (il faut juste amalgamer).

Versez la pâte dans un moule à muffins tapissé de papier sulfurisé (ou de petits moules en papier c’est plus rapide). Ajoutez sur le dessus des muffins des pépites de chocolat et enfournez pour 15 minutes (les muffins sont gonflés et cuit à l’intérieur mais à ajuster selon votre four).

muffins au chocolat et au yaourt grec

 

muffins au chocolat et au yaourt grec

 

muffins au chocolat et au yaourt grec

 

muffins au chocolat et au yaourt grec

 

muffins au chocolat et au yaourt grec

Verdict ?

J’ai été auto-proclamée la reine des muffins par mes goûteurs en herbe. Comme vous voyez sur les photos, j’avais séparé la pâte en deux et j’en avais préparé la moitié nature mais ceux au chocolat sont meilleurs. Ils sont ultra moelleux, pas gras bref c’est ma recette de muffins préférée.

Un pot de fluff (marshmallow en crème) dans mon placard, des enfants à occuper, des biscuits lunettes aperçus dans la vitrine d’un salon de thé, secouez le tout et vous obtiendrez une recette improvisée et particulièrement régressive de sablés chocolat guimauve.

Ingrédients pour une quinzaine de sablés chocolat guimauve

200 g de farine
100 g de sucre en poudre
40 g de poudre de cacao non sucré
80 g de poudres d’amande
120 g de beurre mou demi sel
deux oeufs
quelques cuillères de crème de marshmallow (Fluff)

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Mélangez dans un saladier la farine, le sucre, la poudre d’amandes et le cacao en poudre. Ajoutez le beurre mou en petits dés et mélangez du bout des doigts afin d’obtenir une texture sableuse. Ajoutez les œufs et mélangez à nouveau de manière à former une boule de pâte. Filmez-la (sans caméra )) et placez-la au réfrigérateur 1h.

Préchauffez votre four à 180°C.

Étalez la pâte entre deux papiers sulfurisés (cela évite de la fariner) puis découper des formes à l’aide d’emporte-pièces. Pour faire le petit rond dans le sablé du dessus, j’ai utilisé l’embout d’une douille. Vérifiez que vous avez des paires de sablés et disposez-les sur une plaque recouverte de papier cuisson en laissant un peu d’espace (j’ai du faire une seconde fournée, tout ne tenait pas sur une plaque).

Enfournez pour 10-12 minutes (10 dans mon cas mais chaque four est différent, comme le mien-très vieux et premier prix- chauffe mieux au fond, je tourne ma plaque au bout de 5 minutes pour avoir une cuisson aussi homogène que possible).

Laissez refroidir les sablés sur une grille.

Étalez sur les sablés non troués un peu de crème de marshmallow (ayez la main légère c’est très sucré) puis refermez avec un sablé percé.

 

Verdict ?

Si vous avez besoin d’un goûter doudou pour oublier le retour du froid et de la pluie, ces sablés chocolat guimauve sont parfaits.

Cela faisait bien longtemps que les baci di dama me trottaient dans la tête, ces petits biscuits que j’avais vus dans un livre de cuisine puis dans une boutique à Turin.  Et si les biscuits de Noël avaient un accent italien cette année ? (je dois manquer de soleil ). J’ai remplacé le chocolat noir de la recette initiale par du chocolat au lait (sacrilège !) parce que ces baci di dama étaient destinés avant tout aux petites mains qui les ont préparés.

Ingrédients pour une trentaine de baci

200 g de farine
150 g de sucre de canne blond
180 g de beurre à température ambiante
120g de poudre de noisettes
80g de poudre d’amandes
150 g de chocolat au lait à pâtisser
une pointe de couteau de vanille en poudre
1 pincée de sel fin

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Mélangez la poudre de noisettes, la poudre d’amandes, le sucre et le sel (dans la recette initiale, il est indiqué de mixer jusqu’à obtenir un mélange très fin).
Travaillez le beurre en pommade avec la vanille jusqu’à ce que cela soit crémeux. Incorporez la poudre d’amande/noisettes et la farine. Pétrir rapidement.

Formez une boule de pâte, filmez la avec du film alimentaire et laissez au frigo pendant 2h.

Sortez la pâte du frigo et confectionnez des petites boules de la taille d’une noisette (on les ai pesé en essayant de respecter 10 gr mais au final je les trouvais un peu trop grosses) et disposez les sur une plaque recouverte de papier sulfurisé. Mettez la plaque au frigo pendant 20 minutes (la plaque que j utilise ne rentre pas dans mon frigo, je les ai mises sur un plateau).

Préchauffez le four à 170°C, chaleur tournante.Enfournez de 15 à  20 minutes, il ne faut pas que les biscuits colorent trop (et je retourne la plaque à mi cuisson car mon four chauffe plus au fond que devant). Faire fondre le chocolat au lait au bain marie ou au micro ondes (30 secondes par 30 secondes dans ce cas, en remuant à chaque fois avec une maryse). Laissez tiédir le chocolat puis utilisez le pour coller les biscuits refroidis deux par deux.

 

On en a laissé quand même quelques uns pour le Père Noël et j’en profite pour vous souhaiter de bonnes fêtes de fin d’année !

Enregistrer

Enregistrer

Vous n’êtes pas obligé de me croire mais la recette de cookies double choc qui suit a détrôné toutes celles que j’ai pu tester jusqu’à aujourd’hui et pourtant c’est peut être le biscuit qui revient le plus souvent dans ma cuisine (on peut congeler une partie de la pâte, les enfants adorent cela, c’est rapide à préparer, rapide à cuire, avec la même base qui nécessite des ingrédients qu’on a facilement chez soi on peut imaginer plein de variantes).

Ce qui change dans cette version de cookies ? la présence de sucre muscovado légèrement brun (et au très léger goût de réglisse) dans la pâte. La seconde chose qui, pour moi, fait la différence est de choisir de mettre non pas des pépites (toutes petites et qu’on sent finalement peu à la dégustation) ni même des chunks (ce que je mettais souvent en les achetant à G.Detou, c’est pratique car tout prêt) mais des gros morceaux de pistoles de chocolat Valrhona (en les coupant très grossièrement). A la dégustation, certains morceaux sont fondus mais d’autres croquent véritablement sous la dent. Bref désormais c’est MA recette chouchou de cookies !

Ingrédients pour des cookies double choc

150 g de beurre demi sel
150 g de chocolat noir
150 g de chocolat au lait
315 g de farine
1 toute petite pincée de fleur de sel (ou une pincée si vous mettez du beurre doux)
1/2 cc de bicarbonate de soude
90 g de sucre en poudre
150 g de sucre muscovado
1 oeuf et 1 jaune d’oeuf

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

1) Préparation de la pâte à cookies

Faites fondre le beurre et laissez le refroidir. Hachez très grossièrement le chocolat noir et le chocolat au lait.
Tamisez la farine, la fleur de sel et le bicarbonate de soude.
Dans un autre récipient, mélangez le beurre fondu avec le sucre en poudre, le sucre muscovado puis ajoutez l’oeuf et le jaune d’oeuf et fouettez soigneusement.

Incorporez le mélange sec (farine, fleur de sel, bicarbonate) et les morceaux de chocolat. Mélangez juste assez pour ne plus voir la farine et avoir un mélange homogène (je finis toujours à la main mais j’essaie de ne pas trop mélanger).

Filmez la pâte à cookies avec du film alimentaire et laissez la au frigo au moins 2h (vous pouvez aussi la faire la veille).

2) Façonnage et cuisson des cookies double choc

Préchauffez le four à 160°C. Formez des boules de pâte de 40 g (je les pèse car je n’ai pas forcément un compas dans l’oeil, l’essentiel est que les cookies aient tous le même poids pour la cuisson ).

Placez-les sur une plaque tapissée d’une feuille de papier cuisson en les espaçant suffisamment. Avec les quantités données, j’ai fait deux fournées (et on en a apporté à une petite voisine) mais vous pouvez congeler la moitié de la pâte en prenant bien soin de l’envelopper correctement dans du film étirable.

Enfournez à mi hauteur pendant 10 à 12 minutes. A mi cuisson, je retourne la plaque pour que les cookies du fond ne soient pas plus cuits que ceux qui sont devant. Attention un cookie trop cuit est un cookie foutu, rappelez vous que le cookie peut sembler manquer de cuisson quand vous le sortez du four mais qu’il finit toujours de cuire dehors.

 

cookies double choc

cookies double choc

cookies double choc

Avec ces cookies double choc, j’ai bu du thé Délices de Palais des thés*, un thé noir (édition limitée 2016) aux notes d’écorces d’agrumes acidulées, de mandarines confites et d’éclats de cacao. Quand un thé est très caramélisé ou très cacaoté, j’avoue que je trouve cela très vite écœurant et que c’est le cas de le dire, ce n’est pas ma tasse de thé. Ce n’est pas du tout le cas du thé Délices car c’est équilibré, léger et à marier avec tous les biscuits de l’avent pour attendre Noël ou à boire seul.

Pour recevoir une dose de gourmandise dans votre boîte mail, inscrivez-vous à la newsletter en indiquant votre adresse électronique dans la colonne de droite du blog.

source de la recette : journal d’une food styliste, Linda Lomelino

*produit offert

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

C’est les vacances scolaires alors je me suis dit qu’un goûter maison s’imposait et j’ai pensé aux financiers car à part le beurre noisette, c’est une recette tout à fait faisable par des enfants (en tous cas des enfants qui ont de temps en temps une maryse dans la main). C’est rapide à réaliser, le temps de cuisson est court et c’est rudement bon. La nouveauté de cette recette est la présence de miel dans la composition qui sucre l’appareil et le parfume agréablement. Alors c’est parti pour une fournée de financiers au miel !

Ingrédients

80 g d’amandes en poudre
80 g de farine
120 g de beurre
150 g de sucre glace
5 blancs d’oeuf
3 cuillères à soupe de miel

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Faites fondre le beurre à feux doux et laissez le cuire jusqu’à ce qu’il prenne une jolie couleur dorée et une odeur de noisette.

Préchauffez le four à 220° (th7-8). Mélangez le sucre glace, la farine et la poudre d’amandes tamisées. Ajoutez le beurre noisette (je le filtre pour une petite passoire) et les blancs et mélangez.

Incorporez le miel et mélangez jusqu’à ce que la pâte soit lisse.  Versez la pâte dans des moules en silicone à financiers et enfournez pour 15 minutes environ (vérifiez à partir de 10 minutes et restez près de votre four), les financiers doivent être légèrement dorés et gonflés.

financiers-au-miel-2

financiers-au-miel-3

financiers-au-miel-4

Verdict ?

Avec les ingrédients et en remplissant bien les moules, 7 financiers sont sortis du four et entre le goûter et le petit déjeuner, ils ont vite disparu de la cuisine.

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Le monde entier est un cactus, il est im-po-ssi-ble de s’assoir …Je n’aime pas particulièrement cette chanson (et maintenant, vous, vous l’avez dans la tête pour la journée, rire diabolique) mais le jukebox dans mon cerveau se déclenche à chaque fois que j’entends le mot cactus. L’an dernier j’avais succombé aux sablés pastèque, cette année j’ai suivi la tendance cactus avec ces sablés cactus et avec toujours la même idée : ne pas sacrifier le goût pour le visuel. Ils ont été offerts au maitre et maitresses d’école, on en a juste mis quelques uns de côté pour goûter.

Pour la petite histoire (les coulisses), j’ai cherché un emporte pièce cactus dans plusieurs magasins à Lyon en vain et je n’avais pas envie de faire une commande en ligne pour 1 seul emporte pièce dont j’allais probablement me servir une seule fois. Du coup je me la suis jouée à la Mc Gyver de la pâtisserie en bidouillant un emporte pièce en carton épais…sauf que c’était une idée stupide et que c’était vraiment galère pour réussir à découper chaque cactus. Forcément c’est loin d’être aussi nette dans la forme (sinon pourquoi quelqu’un aurait inventer les emporte pièces, dites le moi) mais à force de patience, j’y suis quand même arrivée (à quand une boutique à Lyon avec le même choix que sur féérie cake ou autre magasin du genre ? ).

Ingrédients pour une trentaine de cactus

150 g de beurre froid (demi-sel en ce qui me concerne ou doux si vous préférez)
70 g de sucre
250 g de farine
1 oeuf entier
les zestes de deux citrons vert

pour le glaçage
2 grosses tasses et demie de sucre glace
6 à 8 cuillères de jus de citron vert
quelques gouttes de colorant alimentaire vert
des vermicelles au chocolat

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans le bol de votre robot (faisable aussi à la main), versez le sucre et l’œuf entier puis ajoutez le beurre en dés bien froid et mélangez avec la feuille. Incorporez peu à peu la farine et les zestes de citron vert . Arrêtez de battre (ou de malaxer) quand votre pâte forme une boule (et que votre pâte est uniforme). Aplatissez-la avec la paume de la main comme pour former une grosse galette, filmez la (sortez les caméscopes )) et mettez la au frigo au moins 1h.

Étalez votre pâte en partant du centre avec un rouleau à pâtisserie entre deux feuilles de papier cuisson (cela évite d’avoir à mettre de la farine) de manière à ce que votre pâte ait la même épaisseur partout. Formez vos cactus à l’aide de l’emporte pièce puis déposez les biscuits sur une plaque recouverte de papier cuisson entre 8 à 10 minutes dans un four préchauffé à 240°C.

Laissez refroidir vos biscuits avant de poser le glaçage.

Dans un bol, mettez le sucre glace puis les cuillères à café de jus de citron vert + le colorant alimentaire vert (j’ai mélangé du jaune et du bleu, il y a les dosages derrière les paquets vendus en grande surface) en ajustant la quantité de jus de citron vert de manière à ce que le glaçage ne soit pas trop épais mais pas trop liquide non plus. Faites un premier essai sur un biscuit un peu raté pour voir si la glaçage couvre bien et tient bien (pour info avec les quantités données, j’ai du refaire une seconde fois du glaçage car cela ne suffisait pas par rapport au nombre de sablés ).

Déposez le glaçage avec une poche à douille à choisissant une tout petite douille pour plus de précision sur chaque sablé puis avant que le glaçage ne prenne, versez quelques vermicelles de chocolat sur chaque cactus (sur les photos américaines, ils sont déposés parfaitement comme s’ils étaient mis avec une pince à épiler, je n’ai pas eu cette patience).

cactus sablés 2

 

cactus sablés 3

Verdict ?

Ce glaçage sans blanc d’œuf est moins sucré grâce au jus de citron vert, la pâte est citronnée elle aussi bref ces petits cactus ne manquent pas de piquant : )

mon mercredi gourmand

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Pin It