Tag

balade

Browsing
Canal de Nantes a Brest, Josselin, dep56, Velodyssee, CRT Bretagne

Bon je ne vais pas te raconter de bobards, la côte atlantique à vélo ce ne sera pas pour cet été mais ça ne m’empêche pas de m’imaginer comme les gens sur les photos ci dessous avec les enfants plus grands.

La Vélodyssée, c’est le nom de ce nouvel itinéraire (ouvert depuis le 30 juin 2012) de 1200 km avec l’océan en toile de fond et très important à 80% en site sans voiture (ce qui est nettement plus agréable).  Personnellement, je me verrais bien la tester en famille, pour des escapades d’une journée plutôt que sur des parcours entiers…on est sportifs ou on ne l’est pas.

Après il faudrait se décider pour la région à découvrir à bicyclette et là c’est pas gagné parce qu’entre la Bretagne, la Vendée, la Loire Atlantique, il y a une multitude de beaux coins où rouler. De Roscoff à Nantes, tu es en terre de légendes bretonnes et dans le pays de La Loire . De Nantes à Royans, tu découvres les plages, les marais salants et les stations balnéaires. De Royan à Hendaye, tu traverses les vignobles du bordelais et admires le pays basque.

Avec la Vélodyssée, tu peux même aller jusqu’en Angleterre !

Estuaire de la Seudre, dep17, La Velodyssee, France
La Palmyre, dep17, La Velodysse, France
Plage du Petit Nice, La Teste de Buch, dep33, La velodyssee, France
Carrelets, Saint Brevin les Pins, dep44, France, La Velodyssee
Paimboeuf, Ocean Atlantique, dep44, La Velodyssee, France
Corniche vendeenne, ocean, Atlantique, dep85, France
Saint Gilles Croix de Vie, dep85, La Velodyssee, France

Tu imagines le vent sur ton visage, le sentiment de liberté (mais avec la sécurité puisque les sentiers sont bien balisés), des paysages plein les yeux …

Si l’idée te tente sur le site La Vélodyssée, tu as des idées de parcours, de quoi préparer ton itinéraire et des adresses où dormir, où t’informer et où louer un vélo.

Et toi, tu te ballades à vélo?

Peut-on vivre dans une ville et passer totalement à côté d’un quartier en plein centre pendant des années? Cela parait improbable et pourtant j’ai découvert l’Ile Saint Louis comme une touriste récemment après avoir passé cinq ans à Paris.

C’était la première fois que je descendais à l’arrêt de métro Sully Morland, que je passais devant la statue de Verlaine, que j’empruntais le petit pont jusqu’à l’hôtel Lambert.

L’endroit a des allures de décor de cinéma, il semble se conformer à l’image un peu cliché qu’ont beaucoup d’étrangers de la Capitale, à son côté « so romantic ». Ce n’est pas un hasard si plusieurs scènes du film Minight in Paris de Woody Allen ont été tournées dans ce quartier.

J’ai aimé découvrir les hôtels particuliers et leurs belles portes, j’ai emprunté des petites rues pavées avec délice, j’ai imaginé des vies derrières les fenêtres, j’ai croisé des mariés japonais qui posaient sur un quai longeant la Seine, j’ai regardé passer les bateaux-mouches, j’ai vu le monde devant le glacier Berthillon, je me suis un peu perdue malgré la petitesse du périmètre de ma promenade.

 

Je me suis accoudée à un muret pour admirer un des ponts enjambant le fleuve, j’ai découvert l’imposante Cathédrale Notre Dame sous un angle inédit puis j’ai repris le chemin du retour, portée par une douce mélancolie.

Et toi, l’Ile Saint Louis tu connais ?

…pourtant je suis la reine des excuses quand il s’agit de me remettre (mettre?) au sport : trop loin de chez moi, trop tard, trop cher, pas assez de temps, pas la tenue adéquate, pas le bon jour…sauf que cette fois, l’activité physique qu’il me faut je la tiens : la marche sur les sentiers côtiers du Morbihan !

1- les sentiers sont larges, uniquement piétonniers et on croise même rarement des trottinettes, des vélos et autres engins qui t’obligent à surveiller ton rétro latéral

2- la vue est loin d’être banale …on peut même aller jusqu’à affirmer qu’elle est magnifique, limite à couper le souffle parfois (du coup rien ne sert de courir)

3- quand on en a marre de regarder la mer, on peut tourner la tête pour admirer les superbes villas semées le long des sentiers

4- on n’a pas besoin de son ipod avec ses chansons préférées, il suffit d’écouter les mouettes ou le bruit des vagues

5- ici point de lassitude, au détour du chemin, on tombe sur une plage ou sur une crique

6- les parcours longent tout le golfe du Morbihan…de quoi marcher pendant un bon moment

7- c’est relativement plat, on peut donc emmener toute la famille (sentiers testés et approuvés avec une poussette )


Par contre je n’ai pas encore résolu le problème de la distance Lyon-Bretagne mais ce serait malvenu de doucher mon enthousiasme par des détails pratiques, non?

Alors tu viens marcher avec moi ?

Laisser les enfants à belle-maman, découvrir dans le TGV le programme concocté par l’homme qui a préparé cette escapade surprise, profiter de deux jours en semaine hors vacances scolaires mais avec un temps radieux dans la capitale...éviter les heures de pointe dans le métro et voyager toujours assise…découvrir à pied des rues dans lesquelles je n’étais jamais passée quand j’habitais à Paris…prendre en photo l’Arc de Triomphe comme si j’étais d’un autre pays…tomber sur des petites places charmantes… être à deux doigts de fredonner du Joe Dassin en remontant la plus belle avenue du monde… réaliser que les distances qui paraissent courtes sur un plan ne le sont pas en réalité….sentir la présence de chacun des muscles de mes jambes et m’effondrer sur un lit d’hôtel avec bonheur…

une allée fleurie pour Angelita

Ne pas courir, ne pas être pressée, avoir le temps de rentrer dans une librairie anglaise juste en face du jardin des Tuileries, se perdre dans les rayons, lire les 4ème de couverture, admirer les escabeaux en bois et le fauteuil club, rêver d’avoir un jour à soi un endroit similaire :

 

Se pomponner pour sortir au restaurant et choisir le canapé moelleux, ne pas craindre que le service soit trop long à cause des enfants, pouvoir parler sans être interrompue, ne pas avoir l’habitude de dîner aussi lentement et ne plus avoir faim pour le dessert !

 

Tomber sur un lieu d’une magie digne d’un film (un Relais et Château à deux pas des Champs Élysées), marcher dans la tiédeur de la nuit, avoir envie d’échanger sa paire de chaussures pour une paire de converses……

En quelques mots, j’ai adoré jouer à la touriste à Paris !

Et toi, parisien(ne) ou pas, tu aimes cette ville?

Pin It