Plongez dans l’univers d’une créatrice qui s’est affranchie des modes de son temps et nourries d’influences diverses avec la première exposition consacrée en France à Vivienne Weswood au Musée des Tissus de Lyon du 10 septembre 2020 au 17 janvier 2021. Grâce à la visite guidée menée par Julie Ruffet-Troussard, une des commissaires de l’exposition, historienne de l’art et spécialiste des arts décoratifs de la mode, j’ai pleinement apprécié ce dialogue entre les oeuvres du musée des Tissus de Lyon et les collections de la styliste. Plutôt que de vous restituer le parcours chronologique et thématique, je vous suggère 8 choses à vivre en découvrant l’exposition, Vivienne Westwood, Art, Mode, Subversion :

1-Partir en Grande-Bretagne et dans le quartier Londonien de Chelsea

La première boutique de Vivienne Westwood se situait dans le quartier londonien de Chelsea sur King’s Road, son « oeuvre » est aussi nourrie de culture britannique. Entre tea time, costumes faisant référence à l’aristocratie anglaise, tartans, l’exposition est une invitation à traverser la Manche.

Vivienne Westwood

2-Défiler sur le « catwalk »

La plus grande pièce de l’exposition vous donnera l’occasion de défiler sur le tapis comme dans les défilés de mode tout en admirant quelques unes des plus pièces de la styliste.

3-Retrouver la paire de chaussures extravagantes qui a fait chuter Naomi Campbel

Ils sont extravagants, iconiques, démesurées, s’appuient sur des vestiaires divers (punk, historique, sportif, japonais) et une pièce entière leur est consacrée : les souliers ! Parmi eux, difficile de rater ceux qui ont entraîné la chute de la mannequin Naomi Campbel lors du défilé Anglomania.

Vivienne Westwood

4-Jouer à « Où est Charlie? » dans différentes vitrines

Si je vous dis que parmi les vitrines présentées, on retrouve des motifs géométriques de l’artiste Keith Haring, des références aux films Blade Runner mais aussi les liaisons dangereuses, le motif tartan Mc Andreas créé par la styliste et qui porte le nom de son mari ….saurez vous les retrouver ?

Vivienne Westwood

5-Scanner la playlist de l’exposition pour rester dans l’ambiance musicale

Saviez vous que Malcom Mc Laren avec qui Vivienne Weswood se lança est à l’origine de la création du groupe Sex Pistols ? Si la bande son de l’exposition vous plait, vous pouvez la télécharger sur votre téléphone portable en scannant un des panneaux.

6-Admirer la beauté des coupes et des tissus

Vivienne Westwood

Les pièces exposées sont issues de la collection privée de Lee Price, de nationalité britannique mais installé à Lyon. Il a réuni pendant plus de 30 ans des pièces textiles et des accessoires signés Vivienne Westwood. Il a collaboré au sein de différentes boutiques Westwood et a demandé à la styliste de concevoir la robe de mariée de sa femme (présente dans une des vitrines).

Tartan, tweet, velours, découpes, même si comme moi vous n’y connaissez rien en mode, chaque pièce est l’occasion d’admirer la richesse et la diversité des tissus travaillés et le savoir faire mis en oeuvre.

7-Découvrir les engagements actuels de la styliste

Depuis le milieu des années 2000, la créatrice s’est muée en activiste au service de l’écologie et des droits humains. Ses silhouettes se parent de noms de personnalités militantes qu’elle défend comme Julien Assange. A partir des années 2010, avec Andreas Kronthaler, son mari, elle a multiplié les collaborations avec des associations comme Cool Earth ou Green Peace.

Vivienne Westwood

8-Comprendre comment le passé nourrit les collections de Vivienne Westwood

Le fil rouge de l’exposition ? Montrer comment Vivienne Weswood s’est appuyée sur son appétit permanent de culture et de connaissances, sur sa « fascination » pour les costumes du 18ème et du 19ème siècle pour nourrir sa créativité. Ce regard vers le passé, loin d’être sclérosant, elle s’en amuse, se réappropriant des codes et des références.

Vivienne Westwood

J’espère vous avoir donné envie d’aller visiter l’exposition Vivienne Westwood (attention en raison du Covid, la réservation est obligatoire).

Si vous souhaitez vous y rendre en famille, sachez qu’un parcours jeune public et famille est intégré avec des cartels à hauteur de regard et un livret pédagogique gratuit est disponible. Des activités pour les plus jeunes (dès 2 ans et jusqu’à 12 ans), sont proposées pendant toute la durée de l’événement.

Exposition Vivienne Westwood
Art, mode et subversion
La collection Lee Price au musée des Tissus
10 septembre 2020-17 janvier 2021

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It