A Saint Paul de Vence, il y a …

Saint Paul de Vence, j’en avais entendu parler comme un village où cela grimpe raide pour y parvenir (et je m’imaginais déjà au volant d’une voiture en train de caler )) , cela m’évoquait aussi un passage du roman Charlotte de David Foenkinos mais je n’avais encore jamais eu l’occasion de visiter cet endroit situé entre Nices et Antibes et à 15 minutes de la mer.

…la fameuse place du jeu de boules

La première chose que j’ai découverte en arrivant à Saint Paul de Vence est la place du jeu de boules avec son café (anciennement « la Résidence » où s’établit Jacques Prévert avant de poser ses valises à la Colombe d’Or), ses platanes et ses joueurs de pétanque qui investissent les lieux dès le milieu d’après midi.

J’ai même eu l’occasion de pointer et tirer, ce qui ne m’était pas arrivé depuis des années. Quand j’étais gamine, je suis partie en camping à Vias avec mes parents et j’ai le souvenir d’un tournoi de pétanque (probablement pour enfants) où j’avais fait équipe avec un garçon (dont j’ai totalement oublié le prénom et le visage, désolée )), tournoi que nous avions gagné. On avait eu droit en « cadeau » à une boisson gratuite et j’avais choisi un « feu » cacolac. Bref alors que je tentais de retrouver des gestes enfouis dans ma mémoire, ses souvenirs sont remontés à la surface.

saint-paul-de-vence-2

saint-paul-de-vence-3

saint-paul-de-vence-1

… une végétation luxuriante dans chaque rue et ruelle

Ce qui m’a frappé ensuite c’est l’omniprésence de la végétation dans les jardins, sur les façades, sur les pas des portes, dans les ruelles. Plantes grasses, lierres, citronniers, pins, pas de doute on est bien en méditerranée !

saint-paul-de-vence-11

saint-paul-de-vence-12

saint-paul-de-vence-9

saint-paul-de-vence-14

saint-paul-de-vence-13

saint-paul-de-vence-15

saint-paul-de-vence-18

saint-paul-de-vence-19

saint-paul-de-vence-27

saint-paul-de-vence-28

saint-paul-de-vence-31

….des maisons de pierres et des galets au sol

Au début des années 50, le maire de Saint Paul de Vence, Marius Issert, fit « calader » (=couvrir une voie de pierres, de graviers…) les ruelles du village avec des galets posés sur la tranche selon la tradition provençale. Les 1er galets proviennent de la plage de Cagnes sur Mer. Si vous passez devant l’école primaire où enseigna Célestin Freinet entre 1929 et 1933, vous verrez au sol des motifs originaux réalisés avec des galets par les enfants.

saint-paul-de-vence-32

saint-paul-de-vence-34

saint-paul-de-vence-23

saint-paul-de-vence-26

…des panoramas colorés et lumineux

Des villages perchés j’avais l’image surtout de ceux de la Drôme où j’ai habité plusieurs années. L’originalité de Saint Paul de Vence est qu’il n’est pas adossé à une montagne mais comme posé au milieu des collines, de la nature, avec des points de vue remarquables qui changent selon l’endroit où l’on se trouve. Au détour d’une ruelle, soudain, un horizon de montagnes s’offre à vous alors qu’en franchissant les remparts, votre regard se perd dans le bord de mer.

Les photos ont été prises en novembre et regardez comme cette nature reste très verte, comme si l’automne avait beaucoup moins d’emprise sur elle qu’à Lyon ou ailleurs.

saint-paul-de-vence-29

saint-paul-de-vence-20

saint-paul-de-vence

saint-paul-de-vence-5

saint-paul-de-vence-10

…Une effervescence artistique

Les couleurs de la campagne environnante, la lumière du midi ont attiré, à l’aube du XX° siècle, des peintres comme Signac ou Dufy à Saint Paul de Vence. Par la suite, ce lieu a été un bouillonnant foyer culturel. Marc Chagall a vécu dans le village de 1966 à 1985 et a peint de nombreux tableaux sur le thème de l’amour avec comme « cadre », Saint Paul de Vence. Il est enterré avec sa femme et son beau frère dans le cimetière du village.

saint-paul-de-vence-21

marc-chagall-les-amoureux-de-saint-paul-de-venceles amoureux de Saint Paul de Vence

marc-chagall_la-table-devant-le-villagetable dressée  avec vue sur Saint Paul de Vence

Jacques Prévert  y trouva refuge loin de l’agitation parisienne et y a vécu pendant 15 ans, exerçant ses talents de dialoguistes pour le cinéma et tissant des liens amicaux avec Pablo Picasso, Paul Roux (patron de l’auberge de la Colombe d’Or), Henri Georges Clouzot et André Cayatte (réalisateur et scénariste français).

saint-paul-de-vence-35la maison de Jacques Prévert est habitée aujourd’hui par des particuliers
qui l’ouvrent aux visites lors des journées du patrimoine

Aimé et Marguerite Maeght s’installèrent également ici et créèrent le lieu magnifique qu’est la fondation Maeght dont je vous parlerai dans un autre billet. Enfin c’est à Saint Paul de Vence et plus précisément à la Colombe d’Or en août 1949 qu’Yves Montant et Simone Signoret se rencontrèrent.

saint-paul-de-vence-36

Aujourd’hui l’art est partout dans les rues  avec des œuvres permanentes, l’exposition en plein ciel dite L’ARTENCIEL (une quarantaine d’œuvres d’art s’installent dans le village à cette occasion) et où que vous déambuliez, impossible de ne pas remarquer le nombre impressionnant de galeries d’artistes.

saint-paul-de-vence-24

 

saint-paul-de-vence-7

saint-paul-de-vence-6

saint-paul-de-vence-8

saint-paul-de-vence-16

saint-paul-de-vence-17

saint-paul-de-vence-22

saint-paul-de-vence-25

A Saint Paul de Vence, il y a aussi des fontaines, des terrasses comme celle du Tilleul où il est si agréable de s’attabler, des ruelles cachées et tant d’autres petits détails qui rendent ce village si charmant.

Comment se rendre à Saint Paul de Vence sans voiture ?

Si vous me suivez depuis un petit moment sur ce blog, il ne vous aura pas échappé que je fais partie des hurluberlus qui vivent sans voiture toute l’année (même pour les vacances). La bonne surprise est qu’il est possible de venir à Saint Paul de Vence sans voiture en prenant le train jusqu’à Cagnes sur mer puis le bus n°400 (15 min de trajet). Ce même bus prend se prendre depuis le centre ville de Nice (comptez alors 1h de trajet).

A suivre ….

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

16 commentaires
  • Marlène @ Salut Bye Bye
    décembre 11, 2016
    Tu me replonges dans l’ambiance de cette ville que j’aime tellement. Le calme, le charme, l’authenticité, la vue… c’est un endroit parfait pour déconnecter !
    • chocoladdict
      décembre 12, 2016
      et il y a un autre endroit pas très loin encore plus calme dont je vais bientôt parler sur le blog )
  • Ma'
    décembre 11, 2016
    Voilà que tu me donnes envie de partir en vacances dans le Sud, tiens…
    Et si je séchais le bureau demain ? 🙂
  • Jérémie
    décembre 12, 2016
    J’ai eu la chance d’y passer! C’est effectivement une très belle ville! Beaucoup de charme! Très agréable!
    Je n’ai aucun souvenir des sculptures et tout ça, alors soit je ne les ai pas vues, soit j’ai complètement oublié!
    Voilà une bonne raison d’y retourner!
    Très jolies photos par ailleurs!
    • chocoladdict
      décembre 12, 2016
      il se peut qu’il y ait parmi les photos des sculptures temporaires (c’est le cas du rond avec une personne à l’intérieur)
      merci pour les photos )
  • chiffonsandco
    décembre 12, 2016
    J’adore la fondation Maeght ! Et oui, à cause des pins, les saisons passent assez inaperçues chez nous ….C’est parfois bien dommage!
  • SKTV
    décembre 15, 2016
    Nous y étions en janvier l’année dernière. C’est vraiment charmant, pour toutes les raisons que tu exposes. J’ai beaucoup aimé aussi le cadre de la Fondation Maeght, mais j’ai été un peu déçue par l’accrochage au moment où nous y étions, dommage ! L’endroit est enchanteur… Merci pour tous ces souvenirs !
    • chocoladdict
      décembre 20, 2016
      bien d’accord avec toi l’endroit est enchanteur, on n’a pas envie d’en partir
  • lalydo
    décembre 17, 2016
    J’adore ce village et j’ai eu le plaisir d’y retourner cette année. C’était bondé mais c’est tellement beau!
    • chocoladdict
      décembre 20, 2016
      il faudrait pouvoir y être en début de matinée peut être pour avoir le village pour soi )
  • blaise
    février 20, 2017
    je vais a stPaul 6 ou 7 fois par an, c’est tres agréable
  • Paul
    février 21, 2017
    Love the place! From my new book, set in Saint-Paul…

    UNCORKED – MY YEAR IN PROVENCE STUDYING PÉTANQUE, DISCOVERING CHAGALL, DRINKING PASTIS, AND MANGLING FRENCH

     » The most magical part for me was that I got to deliver the game-ending points on one of those shots where Hubert whispered “Signe le contrat.”  »

    Santé,
    Paul Shore.

Répondre

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *