…le coffre à déguisements, la tête la première. Je ne vois pas d’autres explications à son goût pour les costumes et son penchant à jouer à être quelqu’un d’autre. Son père et moi nous n’organisons ni bal masqué ni reconstitution historique. Enceinte je n’ai assisté ni au carnavel de Venise ni à un spectacle d’Arturo Brachetti et pourtant dès la crèche, il fouillait tous les jours dans la malle à tissus. Je le récupérais invariablement avec un tablier, une jupe, un chapeau.

Je lui ai confectionné une coiffe d’indien pour ses deux ans et j’ai sacrifié un tee-shirt gagné par l’homme pour la transformer en cape de magicien. Mes talents de couture étant plus que limités, le déguisement est LE cadeau qui revient à chaque anniversaire ou Noël..avec les instruments de musique, je sais que cela produira à coup sûr son effet.

Je suis donc régulièrement auscultée par un docteur qui conclut sa consultation par un bisou ou par une posologie de smarties. Le soir, un serveur vient s’enquérir de mes desiderata pour le dîner et même si le poulet en plastique est dur à digérer, je garde mes critiques pour moi car je ne règle jamais l’addition. Je suis également sollicitée par le facteur qui me livre des colis et me demande de signer un reçu.

L’ambiance n’est pas forcément toujours aussi paisible car dans sa chambre vivent un cow-boy, un pirate, un chevalier et un superhéros…et après je m’étonne du désordre )

Et toi, enfant, tu aimais te déguiser?

27 Comments

  1. J’ai toujours eu horreur de me déguiser, mon mari est pareil, ce qui est un peu un comble pour un Nordiste (avec le carnaval de Dunkerque qui dure plus d’1 mois)
    mais je trouve que ça développe l’imaginaire et puis ça vous permet de jouer ensemble, c’est trop mignon
  2. J’adorais me déguiser !! Nous av(i)ons une malle pleine à craquer de déguisements et j’attendais chaque année avec impatience qu’on aille dans la maison de campagne de mon grand-père où il y avait plein de vieux vêtements avec lesquels on se déguisait avec mon frère et ma sœur. D’ailleurs, aujourd’hui, je regrette de ne pas être invitée à des soirées à thème / costumées !
  3. J’adorais ça! Et plus grande j’ai adoré déguiser ma petite soeur avec tout ce qui me tombait sous la main 😉
  4. moi j’ai été frustrée petite alors mes p’tits loups sont pourris gâtés de déguisements et ils adorent !!!
  5. Je déteste me déguiser !!! Il n’y a rien de pire pour moi que d’être invitée à une soirée costumée, c’est un truc qui m’angoisse profondément… C’est grave docteur ?
    Par contre, je viens de confectionner le premier déguisement de mon fils, et j’étais plutôt fière de moi !
    • non t’as pas envie, t’as pas envie, si cela ne te procure aucun plaisir ou pire t’angoisse je ne vois pas bien l’intérêt du truc, te force pas ! )
  6. Enfant, oui, j’aimais beaucoup me déguiser!! Et aujourd’hui encore =)
  7. C’est mignon l’imagination des enfants : ça me fait toujours craquer, les petits cow boys, les princesses !
  8. Enfant, et encore aujourd’hui, j’adore me déguiser ! Toute occasion est bonne pour cela, carnaval, premier de l’an, fête costumée…C’est aussi pour ça que j’ai adoré bosser pour un célèbre parc d’attractions, car même pour travailler, on enfilait un costume 😀
  9. Je n’aimais pas trop ça me déguiser … Je me souviens d’une panoplie d’infirmière pour un Noël. Mes loulous eux, ADORENT ! Les cadeaux costumés reviennent souvent et sinon, ils bricolent, j’ai un grand coffre avec tout en pêle mêle, même de vieux bouts de tissus et ils adorent, ils mélangent les costumes, je trouve ça sympa. Pourtant, on (les adultes) ne se déguisent jamais.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It