Maîtresse cherche accompagnatrice pour sortie scolaire - Chroniques d'une Chocoladdict
Si maman si

Maîtresse cherche accompagnatrice pour sortie scolaire

Lundi dernier, pour la première fois dans ma courte carrière de maman, j’ai testé le job d’accompagnatrice de sortie scolaire pour la classe de mon fils pour une journée en balade à la ferme.

Glop : au moins je ne suis pas partie dans des scénarios catastrophes dans ma tête parce qu’à l’évocation de sortie en car, je pense tout de suite au livre De beaux lendemains..qui a dit que la lecture n’était pas dangereuse pour la santé?

Glop : comme le car ne partait qu’à 9h passé, je me suis assise dans un coin de la classe et je me suis transformée en petite souris. C’est là que j’ai vu que mon fils était particulièrement calme voire un peu sauvage, se planquant dans le coin bibliothèque alors que la plupart des enfants jouaient ensemble en groupe …pas le fils de sa mère celui-là )

Glop : une petite fille est venue se glisser juste à côté de moi et m’a demandé d’un air un peu péremptoire « t’es qui toi? » puis s’est présentée comme d’autres enfants (les plus hardis ou les plus curieux peut-être)…j’ai trouvé ça très chouette

Glop : personne n’a vomi dans le car malgré les virages de la fin du trajet …

Pas glop: …sauf mon fils alors qu’on se garait devant la ferme

Glop : oui je l’avoue j’ai appris des choses sur la vie des bêtes en même temps que les enfants

Pas glop : me proposer pour accompagner un groupe aux toilettes n’était pas l’idée du siècle. Il n’y avait plus de papier, les portes ne tenaient pas fermées et les filles ne voulaient pas faire pipi devant le petit garçon présent, elles tordaient un peu du nez devant l’odeur mais heureusement m’a dit l’une d’entre elles « toi tu sens super bon »

Glop : j’ai repéré les turbulents…ça va faciliter les choses pour les invitations à l’anniversaire du fiston en septembre prochain )

Glop : encadrer des enfants en pleine nature c’est nettement moins stressant qu’en ville avec du monde, le métro, la circulation

Pas glop : j’ai peu échangé avec les autres parents présents car on est tout le temps sollicité et il y a toujours un enfant pour aller où il ne faut pas, se faire la malle..bref il faut avoir des yeux partout tout le temps

Pas glop : à l’heure du pique-nique, j’ai donné ma bouteille d’eau à une gamine qui n’en avait pas, j’ai déballé les sandwichs, vérifié que les enfants mangeaient, buvaient, j’ai passé de la crème solaire…bref mes repas au quotidien puissance 1000

Glop : écouter les enfants répondre au fermier, voir leur émerveillement et leur enthousiasme ça met de bonne humeur…

Pas glop : …et il en faut car leur énergie est épuisante

Glop : au retour, ils étaient tellement vannés qu’une partie du car dormait

Pas glop : j’étais un peu déçue qu’aucun maitre ne propose d’entonner une chanson apprise pendant l’année…faut que j’arrête de penser que la vie ressemble à un film

Glop : j’ai été remerciée par la maitresse et par mon fils qui m’en parle encore

Pas glop : le soir j’avais l’impression d’avoir couru le marathon de New York et pourtant je devais préparer des gâteaux …

Chapeau aux personnes qui , suppression de classes oblige, se retrouvent avec des groupes de 30 petits/moyens en maternelle, qui répètent inlassablement les mêmes consignes, supportent les décibels sonores, séparent les uns, aident les autres !

Et toi, une sortie scolaire qui t’a marqué?

30 Comments

  1. J’ai pu accompagner ma fille pour de nombreuses sorties scolaires. Et c’est vrai que ce sont de formidables souvenirs
  2. J’adore accompagner lors des sorties scolaires. Je viens d’en faire 2 en 1 semaine ! Quelle pression en effet pour ne pas en perdre un ! C’est vrai aussi que c’est là que tu te rends compte des turbulents, des timides, des faillots. Et ça permet de voir comment ton enfant se comporte à l’école, même si c’est pas non plus du 100% car il sait que Môman est là
    • 2 en 1 semaine? chapeau ! mon fils se comporte de manière très différente à l’école quand même..il ne la ramène pas du tout ! à la maison si )
  3. Moi aussi je suis une accompagnatrice régulière des sorties scolaires (surtout en fin d’année). Cette année mes trois enfants sont à l’école (primaire et maternelle) j’ai donc fait une sortie avec chacun (pas de jaloux !). Il y a avait une sortie à ferme d’ailleurs et moi aussi j’y ai appris plein de choses 😉
    J’aime beaucoup le faire même si effectivement c’est crevant ! mais mes enfants sont tellement fiers et heureux que leur maman soit là. Rien que pour leur sourire, cela vaut le coup.
  4. Pour notre sortie de fin d’année, nous avions beaucoup de places dans les bus, du coup, nous avons pu emmener avec nous tous les parents volontaires. C’était vraiment très sympa car chaque parent n’avait « que » 3 enfants en charge.

    Ils ont tous été super contents de la journée.

  5. Oui c’est exactement ça, UNE sortie scolaire qui m’a marquée, le marathon de New York et l’ascension du Kilimandjaro dans la même journée : je me suis promis qu’il n’y en aurait pas deux …
    Bon en même temps, je m’étais promis qu’il n’y aurait pas de Numéro 3 🙂
  6. J’essaye d’accompagner les enfants au moins une fois par an, en CP pour Lolotte c’était vraiment très sympa… Sinon, je n’ai pas la patience avec les maternelles et encore moins avec les pré-ados du CE2! 🙂
  7. Ca doit être chouette de participer à une sortie scolaire, j’espère pouvoir faire ça plus tard 🙂
  8. Moi j’adore accompagner les sorties scolaires. Ne fût-ce que pour voir la fierté de mes gosses (je ne suis jamais à l’école ni le matin, ni le midi, ni le soir, alors ils sont super contents que je prenne une journée pour les accompagner). Le summum? ma pröado qui me garde une place dans le bus, juste à côté d’elle. Trop fière 😉
  9. Ca doit être super à vivre mais j’aurais peur, pour ma part, d’être un peu trop submergée par toute cette énergie.
    si mon fils en fait une un jour j’irais…rien que pour le surveiller lui la tornade 😉
  10. Petite, c’est ma grand-mère qui nous accompagnait. Du coup, comme à l’école ils manquaient d’accompagnateurs, elle a continué même lorsque je suis passé en primaire.
  11. J’ai encore le temps de voir venir, les sorties scolaires c’est pas pour tout de suite :p Mais j’espère que je pourrai être là pour ma puce, ma maman ne pouvait jamais se libérer pour ce genre de chose mais j’aurai aimé.
  12. Absolument ! Nous devions (sûrement d’ailleurs) être en juin 1980 et c’était le voyage de fin d’année scolaire de mon fils le second, en première section de maternelle. Nous sommes partis pour monter la Dune du Pyla et dans le groupe se trouvait Ossian, le meilleur copain de Guillaume. Il venait juste d’avoir 3 ans et était beaucoup moins intrépide que le mien… j’ai dû le porter à bras pour monter la dune et bien sûr mon petit garçon n’a pas supporté que je soulève cet intrus pourtant bien connu. Voilà comment, avec déjà des problèmes de dos, je me suis retrouvée à monter la Dune du Pyla avec deux gamins dans les bras, si ce n’est un dans les bras et l’autre accroché à ce qu’il me restait d’autre bras. Quant aux jambes ma foi, elles ont tenu !!! Et en écrivant ce billet je suis toute émue parce que hein ? Quand c’est les nôtres…

    Je rassure les amoureux de la nature que cela ne m’a en rien dégoûtée de la Dune mais de sorties suivantes, je n’ai recommencé que pour accompagner ma fille lors d’une visite au Grand Théâtre de Bordeaux. Des années plus tard, j’avais digéré… ^^

    Voilou ! Quand vous en serez aux souvenirs…

  13. j’ai fait ma première le mois dernier !! à la ferme aussi ! et j’ai adoré !!
    mais j’ai trouvé ça assez tranquille !!lol faut dire, j’ai un peu l’habitude d’encadrer des enfants, et des moins faciles surtout !! alors pour moi, c’était que du bonheur !!

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It