Si maman si

Ma belle mère et moi…et l’appétit de mon fils

Tu vas peut-être avoir du mal à me croire mais je m’entends bien avec ma belle-mère. Elle ne m’a jamais donné le sentiment que je lui volais son fils, elle ne s’immisce  pas dans mon couple mais en a été une béquille en gardant les enfants le temps d’une soirée ou d’un week-end, ce qui a permis de préserver ce qui a toujours été primordial à mes yeux : des moments à deux . Même si je suis pas toujours d’accord avec elle (non DSK n’est pas à gauche), c’est une femme généreuse, non dépourvue d’humour et je l’apprécie beaucoup.

Il y a pourtant un point sur lequel le terrain est glissant entre nous deux  : l’appétit de mon fils.

Sa version : il ne mange rien/ La mienne : il mange peu et pas de tout (mais de la viande, du poisson, des féculents, des fruits, quelques légumes, des laitages )

Sa version : il doit être carencé / La mienne : il a été malade trois fois en 4 ans et demi (et n’a pris des antibiotiques qu’une seule fois à un an ..à l’époque il mangeait beaucoup et de tout)

Sa version : il est trop maigre/ La mienne : il perd ses pantalons mais jamais le pédiatre ne m’a alarmé sur son poids, il grossit et grandit normalement

Sa version : il a mangé trois cuillères de riz et un morceau de viande (oui elle compte tout quand elle le garde)/ La mienne : il mange selon sa faim.

Sa version : manger est un signe de bonne santé / La mienne : manger sans écouter sa faim c’est le meilleur moyen de passer sa vie à avoir des problèmes de poids (suivez mon regard….un jour si j’ai le temps j’irai voir un Zermati lyonnais)

Je suis sûrement de mauvaise foi mais je ne comprends pas pourquoi belle-maman bloque à ce point sur l’assiette du chérubin (elle n’a pas vécu de période de famine; elle même est très mince) mais j’ai comme le pressentiment qu’elle n’est pas la seule )

Et toi, tu as vécu ça à la maison? avec ta belle-mère, ta mère, tes parents, tes grands-parents?

68 Comments

  1. Comme toi je m’entends très bien avec ma belle mère qui est comme une seconde mère pour moi, quelquefois j’en suis plus proche que de ma mère qui, depuis que je suis moi même maman, m’exaspère souvent et a des méthodes d’éducation à l’opposé des miennes!

    Bref. je ne m’inquiète pas du tout concernant l’appétit d’Octave pour exactement les mêmes raisons que les tiennes. Il mange à sa faim et il ne fait pas l’effort de se forcer. S’inquiéter de la manière dont il mange, c’est le meilleur moyen d’en faire un problème.

    (je me lance dans des phrases ce matin…)

    Bises et belle journée

  2. Arrrffff ces mamies…. j’te jure !
    Chez nous, les 2 (autant la belle-mère que ma propre mère) ne pensent qu’à gâver la tribu !!
    Oui, « gâver » comme des oies ! on dirait que c’est leur obsession, leur apporter à manger, des trucs gras, des trucs superflus dont ils pourraient tout à fait se passer à 3 ans !
    D’ailleurs va falloir refaire une mise au point, car ça fait 2 fois de suite qu’après avoir laissé les enfants à ma belle-mère pour l’aprèm ils ont vomi la nuit qui suivait !!!! 0_°
  3. non, Rosalie est un oiseau mais mon père (toubib) dit toujours qu’un enfant ne se laisse pas mourir de faim du moment qu’il n’a pas de problème grave de santé…
  4. Moi c’ets plutôt ma grand-mère, elle apporte ses boudoirs avec elle quand elle vient chez moi car je refuse de laisser mon fils manger entre les repas 😉
  5. je crois (pour avoir fait des régimes toute ma vie) que tu as raison et qu’il faut savoir respecter sa faim et pis c’est tout ! avec le mien, c’est le problème inverse, il a un appétit d’ogre! on se demande de qui il a pris ça….sinon, mon article pour le « weekly chocolate » en ligne ce soir 20h30!Bonne journée!
    • super pour le weekly chocolate !
      moi aussi beaucoup de régimes derrière moi à 35 ans et toujours des kilos en trop !
  6. Mes rapports avec ma belle-mère sont malheureusement tendus et la question de l’alimentation en fait malheureusement partie. Nous n’avons pas du tout la même conception de ce que compose un repas équilibré. Pour moi, il est inutile de manger de la viande à tous les repas, les légumes doivent être peu cuits pour préserver leur saveur et leurs vitamines. Pour elle, il est normal de manger au cours d’un même repas des pâtes, du riz et des pommes de terrre (si, si, véridique !) Lorsqu’elle gardait mon fils à la maison après l’école, elle remplissait mon frigidaire qu’elle ne trouvait pas à son goût. Bref, une vraie catastrophe et j’appréhende la reprise du travail car mon mari tient à ce qu’elle s’occupe de notre fils après l’école alors que je préférerais éviter !!! Des suggestions ?!
      • Compte tenu de nos horaires à l’époque, elle prenait également en charge le dîner. Mon mari ne comprend pas pourquoi je me sens agressée par l’interventionnisme de sa maman chérie 😉
  7. Mon fils (6 ans et demi) ne mange que très peu varié (pâtes, frites, légumes uniquement en purées ou soupes, fruits en compotes, laitages, pas de viande (juste nuggets de poulet), ni poisson, ni fromages (planqués dans les soupes!), ni oeufs (pareil, zou, dans la soupe bien mixée), pas de riz/semoule…, pas de bonbons (chocolat oui!) par contre, il adore le pain, nature!
    Bref, depuis ses deux ans et demi c’est la galère, enfin ça s’améliore doucement, avant il fallait se bagarrer pour lui faire avaler un minimum de choses, au moins, maintenant c’est toujours aussi peu varié, mais il mange sans rechigner.

    Il grandit et grossit bien, jamais la pédiatre n’a été inquiète pour lui, elle nous rassurait plutôt.
    Un jour ma belle-mère a osé LA réflexion qu’elle n’aurait pas dû « mais cet enfant a un problème avec la nourriture », il avait 4 ans, merci belle-maman, on s’en était pô aperçu dites-donc, alàlà, heureusement que vous êtes là hein!!
    Mon Chéri l’a remise en place illico (il n’est pas du genre à se laisser marcher sur les arpions, surtout quand ça concerne NOS enfants), jamais elle n’a osé s’y frotter à nouveau!
    Bizarrement, ma fille, que j’ai nourri exactement comme son frangin, sans rien changer, mange elle de tout, elle adore goûter à tout…
    Et forcément, elle est considérée comme la goinfre de service, jamais contents les grands-parents…
    Pourtant, même au milieu d’un gâteau au choc’, si elle n’a plus faim, elle s’arrête net, elle a déjà tout compris de Zermati elle!

    La nourriture, c’est le truc qui fâche, chez moi, si mon fils ne nage pas, c’est de ma faute en gros! J’ai mis du temps à envoyer ch*er tout le monde et à laisser simplement mon fils s’écouter, mais par contre c’est la galère pour le faire manger ailleurs qu’à la maison.
    Je pense à l’avenir aussi: dans 2 ans (je sais, c’est complètement con de se projeter aussi loin, surtout chez un enfant!), en CE2 il fera un voyage scolaire de 5 jours, que va-t-il manger si son alimentation est toujours aussi peu variée??

      • Le pire c’est que je le SAIS!!! Mais comme depuis presque 4 ans c’est la croix et la bannière juste pour réussir à lui faire sentir, même pas goûter, hein, de nouveaux aliments, ben, du coup, je stresse deux ans à l’avance…
  8. mon père aussi bloque sur la bouffe.
    pour tout dire je recevais des fessées lorsque je ne finissais pas mon assiette alors jene risque pas de le faire suer avec ça le mien.
    Il mange presque de tout (légumes, fruits, laitages, viande…),ne mange pas de cochonneries.
    Quand il a moins faim c’est qu’il est malade ou qu’il régule (car les enfants se régulent, pas comme les adultes qui mangent car c’est l’heure ;-)).
    Ma belle mère me fout une paix royale à ce sujet.
    Ca doit venir de la génération, ils ont manqué peut être étant enfant non?
    • je sortais de table si je ne mangeais pas…mais il faut dire que j’étais assez pénible côté nourriture et cela même ado
  9. Selon la mienne, Titi mange bien quand il est chez elle…ma version: il n’a pas grand appétit et mange peu chez nous…elle ne comprend pas….tant pis!!
  10. Il y a souvent un décalage de perception dans ce genre de cas…. Mais l’important reste ce que tu vois finalement tous les jours surtout si le médecin ne tira pas de sonnette d’alarme…
  11. Moi et ma belle-mère, c’est tendu!
    Je ne pèse pas mes Minis quand ils reviennent d’une journée chez elle mais je devrais peut-être, elle les gave! Je lui ai quand même dit une fois qu’il fallait arrêter, ce n’étaient pas des oies et on n’allait pas les manger à Noël! Bon elle n’a pas compris!
    Sinon c’est une terroriste du pot, elle a mis les Minis tellement souvent dessus que j’ai bien cru qu’elle allait m’en faire des constipés chroniques et des victimes d’énurésie jusqu’à leur 18 ans!
  12. non tu as la bonne approche, ça ne sert à rien de les forcer et on n’a jamais vu un enfant se laisser mourir de faim (dans des conditions normales s’entend…)
    ça fait bien longtemps que j’ai arrêté de pousser les miens, par contre à eux de gérer : on mange à table pendant les repas et au goûter, point final. Si tu as faim en dehors tu patientes, fallait anticiper à table… et je leur fais régulièrement goûter à tout, même ce qu’ils n’aiment pas (vu que les goûts changent).
    Résultat pas de grignotage, un alimentation à peu près équilibrée, pas de surpoids, rien de plus méchant qu’un ou deux rhumes par hiver…
  13. L’appétit des enfants ; vaste sujet .
    Mes enfants ont des goûts et des envies très différentes (c’est qd m^eme très intime la relation qu’on a avec la nutrition ) pour une éducation identique .
    Petits, leur pédiatre m’a bcp rassurée en me disant  » un enfants ne se laissera pas mourir de faim . Et sur une îles déserte il s’en sortira mieux avec ses féculents que vous avec vos vitamines…(ce à propos de l’équilibre , car mon ainé rechigne les légumes )
    Et aussi leur appétit est différent fonction des pérodes et des ages (et la aussi je trouve que ce n’est pas plus mal )
    pour résumer je dirait qu’ils « apprécient « certains plats plus que d’autres .
    Mais c’est vrai que c’est très satisfaisant et valorisant de voir que les assiettes bien remplies ont été bien vidées !
    Et les mamies essayent souvent de s’approprier « ce pouvoir  »
    Et comme tu dis, le terrain est glissant …mais donc laisse glisser , laisse glisser intelligemment ( se serait trop triste de casser votre bon ententement )
    Elle les aime .(et c’est normal que ça la préocupe) comme nous tous je pense .
    Mais du moment qu’elle ne le gave pas de glaces et de cochoneries (pour compenser ) essaye de le prendre avec…le sourire .
    Qui a dit que c’était plus facile à dire qu’à faire ? mais bon, on y travaille !
    • ça va, je le prends avec le sourire…je la laisse exprimer ses angoisses (car il s’agit bien de ça finalement) sans me laisser contaminer )
  14. Ah oui, et j’ignore encore pourquoi c’est SI important et SI glorifiant que nos enfants mangent bien.
    Y a que ça qui compte pour déclarer qu’un enfant va bien???
    NON.

    Ici, ils ont toujours mangé à leur faim, à tous âges et je crois qu’ils se « régulent » assez bien, même si bien sûr, à l’adolescence, on est un peu plus attentifs et que parfois, trop ou trop peu manger signifie autre chose comme message.

    Mais bon, le gavage, niet.

  15. Je suis très heureuse d’être une grand’mère.
    Après avoir été une mère poule, je suis tout attendrie par mes petits enfants.
    J’ai été quelquefois accablée de voir que mon petit fils ne mangeait quasiment rien à table
    🙁 Mais je me gardais bien de faire la moindre remarque.
    Je me rends compte que quand je retrouve ma famille (nous sommes éloignés géographiquement les uns des autres), j’ai tendance à vouloir jouer à la mère nourricière !
    Ca doit effectivement me rassurer « quelque part » 😉

    P.S. : Je déteste être une belle-mère (d’une femme, ou d’un homme).
    Je n’ai pas choisi cet état de fait, donc je subis …plus ou moins heureusement.
    Ca dépend des moments.

  16. @Zette: deux sujets de polémiques, nourriture et sommeil!! A croire que nos gamins ne font que dormir et manger!! Quand les miens étaient bébés, deux questions en boucle: il/elle a bien dormi?? Il/elle a bien mangé??
    Quand je regarde les miens, surtout celui qui soi-disant ne mange pas bien, ben, le moins qu’on puisse dire c’est qu’ils ne manquent pas d’énergie…
      • Oui, la propreté aussi, ma bm m’a bien fait ch*er (pour rester dans le thème!) sur l’air de « les miens à 18 mois étaient propres le jour et à 2 ans la nuit »…
        MA fille a encore besoin de couches à 4 ans et demi, comme d’hab j’ai demandé son avis à notre pédiatre, pour elle pas d’inquiétude, il y a un petit signal cerveau/reins qui se met en place la nuit pour « demander » aux reins de moins filtrer pour moins remplir la vessie, chez certains enfants ce signal tarde à se mettre en place et rien ne sert de forcer les choses (par exemple, on ne réveille pas un enfant en pleine nuit pour l’emmener aux toilettes, ça risque juste de niquer son rythme (ô combien précieux!!) de sommeil…).
        Pour la marche, ben l’aîné a marché 13 jours après son premier anniversaire et la petite un mois avant le premier aussi, alors, je passe mon tour!!
        Ah, y’a les dents aussi!!
  17. il y a eu une époque où les enfants qui mangeaient beaucoup étaient preuve de bonne santé d ailleurs les pubs ne montraient que des bébés joufflus!(années 50-60 je crois)
    cette période a laissé des traces ! les clichés tiennent bon !
    comme le fer dans les épinards ou l huile sur les brûlures!
  18. Mon fils, comme le tien, mangeait peu depuis l’âge de 2 ans. Il agrandit en mangeant des pâtes, quelques légumes, quelques fruits, des laitages…
    Les médecins m’ont toujours dit de ne pas m’inquièter, qu’un enfant ne se laisse pas mourrir de faim et qu’avec des parents minces, il était normal qu’il soit très mince….
    Il grandit normalement et à 12 ans avec la pré adolescence l’appétit revient et il mange beaucoup mieux, il accepte même à l’occasion de goûter de nouvelles choses…

    Par contre, belle maman et mamie ne lui font que des choses qu’il aime et ne l’ont jamais forcé

  19. Je suis suivie par une diététicienne dans la lignée de Zermati et je me rends compte que je devrais le plus souvent prendre exemple sur mon fils de 4 ans. Quand il n’a plus faim, il s’arrête. Quand il mange trop à un repas, il mange beaucoup moins à celui d’après. En fait, lui a tout compris, là où moi je galère! Pour le coup, ma belle-mère est sur la même longueur d’ondes, non pas qu’elle soit une adepte de Zermati mais plutôt parce qu’elle fait partie de cette catégorie de gens qui régulent (ceux qui sont pris en exemple chez Z). De toutes les façons, les enfants ne se laissent pas mourir de faim (à moins d’être malades, bien sûr)
    • comment tu l’as trouvé ta diétiticienne? tu sais s’il y a un moyen de repérer ceux qui sont de « l’école » Zermati? tu es contente de ce qu’elle te propose? cela marche? bref je suis intéressée !
      • Ma diététicienne a un blog (http://ariane.blogspirit.com) et elle est membre du G.R.O.S. (Groupement de Réflexion sur l’Obésité et le Surpoids) dont font également partie Zermati et Apfeldorfer. Sur le site Internet du G.R.O.S. (www.gros.org) il y a le numéro du secrétariat que tu peux contacter pour avoir l’adresse d’un diététicien ou d’un nutritionniste membre de l’association dans ton coin. C’est une approche très longue mais bénéfique. Pour l’instant, les résultats ne sont pas tout à fait au rendez-vous mais j’apprends à « gérer » la nourriture et je vois quand même des progrès. J’ai passé ma vie au régime et je suis contente de voir que je ne grossis pas sans me priver.
  20. pas de problème avec ma belle mère au contraire, elle est ouverte, débrouilarde, elle ne se permet aps de remarque sur l’education des enfants
    elle dépanne bien si besoin pour les garder.
    ce serait plutot avec ma mère que ca déconne elle s’inquiète pour un rien,
    et je n’ai pas trop de pb avec les repas il mange bien, mais le cas échéant un enfant mange à sa faim
    ma mère serait capable de ne les nourrir que de gateaux bonbons alors qu ema belle mère essayera d’ abord légumes viandes bref plus équilibré
    • tu mets le doigt sur quelque chose d’important il me semble : dans un cas une grand mère inquiète et dans l’autre pas )
  21. Je suppose que c’est une question de génération ? Mais il m’arrive parfois de m’inquiéter pour l’appétit de mon fils, à tort…
  22. Elle est de quelle origine ta belle maman ?
    La mienne aussi fait une fixation sur la nourriture mais pas seulement pour mes enfants, même pour moi.
  23. Bon, je reconnais que je suis un petit peu excessive parfois : « accablée » 😉 et « je déteste »
    c’est un peu fort.
    J’essaie de me corriger ^^
    Bonne journée
  24. Je vois très peu voir rarement mes beaux-parents. Ambiance électrique à la base. Donc quand on les voit, ils se gardent bien de se mêler de l’éducation que je donne à ma fille ou de ce qu’elle mange.
    Par contre avec ma mère c’est une autre histoire. Pas sur la nourriture, mais plus au niveau des cadeaux. Elle en offre sans arrêt à ma fille, sans raison. ET moi je n’aime pas ça. Car là ok elle est petite elle ne comprend pas forcément(et encore), mais plus tard quand elle sera plus grande je ne veux pas qu’elle devienne une personne « intéressée ».
    Donc je me bat avec ma mère contre ça. ET c’est épuisant.
  25. Ma soeur ne mangeait rien étant petite et elle était carrément plus ronde que moi, qui mangeait de tout. Alors tu vois…
  26. oula,moi je ne dirais pas que j’apprécie ma bm !! sujet compliqué ! nous sommes trop différentes, d’origines, de façon de vivre, de façon de penser, d’élever les enfants etc etc.. nous sommes 2 opposées ! et autant, tant qu’on n’avait pas d’enfant, je pouvais me plier à sa façon de faire. Sans pour autant aller dans son sens, j’accepte sa façon de vivre, et j’aurais aimé qu’elle fasse de mm ! après 11 ans, à force de m’imposer, elle a aujurd’hui plus peur de moi qu’autre chose ! tjrs peur de mal faire, qu’on ne l’aime pas, ne comprend pas pourquoi on dit non alors qu’elle veut juste faire plaisir ! le pb, c qu’elle ne réfléchit pas plus loin que le bout de son nez ! elle ne voit qu’à sa façon ( c à d pas bien loin non plus), et ne peut pas comprendre les choses autrement ! ce n’est pas de la mauvaise volonté, juste qu’elle ne peut pas !
    avec les enfants, c une cata, à la naissance de ma 1ère, j’étais une vraie louve, et encore plus avec eux car j’avais l’impression d’être dépossédée de mon rôle de mère, et quand elle avait ma fille dans les bras, elle la refilait à qq’un quand elle ne pouvait plus la tenir pour ne surtout pas que je le reprenne, au risque de plus la lâcher après…
    bref, le coté de la bouffe, c’est très portugais, et lié à sa vie aussi. alors elle a tendance à goinfrer mes filles !! autant la grande qui ne mange rien, elle pouvait tjrs insister, ça n changeait rien, alors elle se rabatait sur les bonbecs et le chocolat….hum. mais la souris est une bouffe tout, comble du bonheur pour elle qui se charge de la gaver en continue !! ça me hérisse au plus au point, pcq à mm pas 2 ans, c’est quand mm pas bon de bouffer toute la journée, du repas en passant par le pain, les gateaux, etc…..

    ahhhh pfff que c compliqué les relations avec la bf ! pardon, je me suis lâchée ! mais je ne peux pas le faire sur mon blog sachant qu’elle peut le lire….sinon je crois que je pourrais écrire des romans !!!!

    • tu fais lire ton blog à ta BM? je comprends que tu sois obligée de pas mal te censurer dans ce cas… mon ex-BM me hérissait le poil sur pas mal de sujet et je n’ose imaginer les choses si j’avais eu des enfants, je crois qu’il y aurait du sang ))

Write A Comment

Pin It