Si maman si

Une tétine de perdue, dix de foutues

Un soir, il y a quelques jours, en arrivant à la maison, je fais les poches de ma fille et m’aperçoit que sa tétine n’y est point. Pas grave, me dis-je, je passerai tout à l’heure à la pharmacie. La nounou m’appelle pour me signaler qu’elle a gardé par mégarde l’objet de son affection et me propose même de passer le déposer à la maison. Je décline son offre et envoie l’homme acheter une sucette de remplacement sans plus de précision.

Il se trouve  fort dépourvu devant le choix pléthorique et ne sachant plus qui du caoutchouc ou du silicone a la préférence de sa progéniture, il lui propose, de retour à la maison, les deux. La siliconée est une spéciale prématurée et bien qu’adorable avec son petit cœur rose pâle, elle est recalée immédiatement. Quand à la caoutchoutée elle daigne la goûter deux secondes avant de la recracher d’un air écœuré et de s’écrier, avec dans l’accent un je ne sais pas de Linda de Suza : « ma toutoute, ma toutoute ».

Sentant la mauvaise nuit se profiler à l’horizon, j’implore l’homme de retourner à la pharmacie (qui se trouve heureusement en bas de l’immeuble mais dans laquelle il est difficile de faire un séjour exprès étant donné qu’elle est un des lieux privilégiés des petits vieux du quartier qui viennent y faire l’inventaire journalier de leurs maladies et malheurs). Cette fois, je l’envoie au front avec une consigne précise : une sucette pour les plus de 4 mois en silicone et qui s’allume la nuit. Le descriptif ressemble mot à mot à celle laissée chez la nourrice, j’y crois encore.

A la pharmacie, c’est le branle-bas de combat, la gérante est appelée en renfort et là le verdict tombe « rupture de stock ». C’est donc une sucette à mille lieux de celle choyée et reconnue que l’homme tend à sa fille. D’entrée de jeu, elle le regarde avec un air méfiant, style  » si tu crois que tu vas m’avoir avec des succédanés de sucette » puis elle saisit l’objet et le soupèse avec mépris (si j’avais pu prendre une photo à ce moment là !). On dirait qu’elle vérifie la couleur et la forme, elle l’inspecte sous toutes les coutures puis finalement la met dans sa bouche….5 secondes.

Epilogue : à force de lui affirmer que cette sucette était formidable, extraordinaire, elle a fini par l’accepter avant d’aller au lit mais le lendemain matin, quand la nounou lui a tendu sa VRAIE sucette, elle s’est dressée dans sa poussette en poussant un cri du cœur « ma toutoute, ma toutoute »!

Et toi, t’arrive-t-il d’être psychorigide? dans quel domaine?

44 Comments

  1. Oui le thé du matin c’est dans un bol1/2 litre avec du beurre salé. Sinon je fais la gueule. (chez moi)

    Nous pour éviter ce genre de drame, et comme Octave dort régulièrement chez les mamies, il doit y en avoir plus d’une cinquantaine entre toutes les maisons + crèche.
    Mais y’a une des mamies qui est un peu une shoppeuse effrénée et qui lui a acheté tous les modèles fashion °_°

  2. Non, je ne pense pas… Enfin, de bon matin, rien ne me viens !!!
    Par contre, pour l’histoire de la sucette, on m’avait tellement prévenue qu’un bébé s’attachait à sa sucette, que dès le départ, j’en ai acheté des différentes que j’ai fait tourner. Maintenant, elle accepte n’importe laquelle. Et ca aide bien !!!!
  3. Il est arrivé un moment où ma fille (qui avait trois ans) avait sa sucette qui était devenue « infecte » : caoutchouc tout mou … beurk… C’était les vacances, dans le midi, j’ai convaincu la petite qu’il fallait jeter sa sucette dans le camion des éboueurs. (Il passait tous les jours).
    Nous sommes allées à la rencontre dudit camion. J’ai dit au « monsieur des poubelles » qu’elle voulait lui donner quelque chose. Il a enlevé son gant et elle a déposé la sucette dans sa main.
    Il a eu un moment d’hésitation et m’a demandé : il faut vraiment que je jette la sucette dans la benne ?
    Je lui ai dit oui, devant elle.
    Ce fut fait.
    Nous sommes reparties toutes les deux, la petite m’a dit : de toute façon le camion des poubelles revient demain !
    Je lui ai expliqué qu’il reviendrait le lendemain mais qu’entre temps il aurait vidé sa benne et que la sucette n’y serait plus, mais que j’allais lui en acheter une autre à la pharmacie dans la matinée.
    Ce que je fis, mais elle n’a jamais voulu la prendre : elle sentait trop le caoutchouc neuf, et c’est comme ça qu’elle s’est passée de sucette !
  4. Je suis hyper psychorigide pour plein de choses !! La bouffe notamment… si j’ai pas MA marque de confiture avec MON parfum ça va pas… ça n’est qu’un exemple parmi tant d’autre… et j’ai fait des petits ! Le Chameau ne mange que des yaourts à l’abricot.

    Pour les sucettes, j’en ai acheté 10 pour le petit. Le grand en avait plus que deux (il doit y avoir un fantôme qui vient les bouffer les nuit c’est pas possible 🙂 et je voulais pas en racheter mais j’ai été obligée, on passait tous les soirs 1 heure à la trouver !

  5. Bah, mon loulou a pris son pouce. mais pas n’importe comment. Un coup le droit, un coup le gauche puis finallement il alterne (pourquoi se priver d’un pouce quand on en a deux délicieux?). Avec le bruit de grouingroin qui va bien, l’autre main qui caresse son oreille. Nous avons fêté nos 3 ans, aussi je lui demande la journée d’essayer de moins sucer son pouce, il me regarde et me répond toujours la même chose: « Mais maman, je suis trop fatigué, j’ai besoin de faire ça! »
    Que répondre? c’est le plus beau du monde, il me fait fondre, bah, ça lui passera.
    Je ne suis qu’une faible maman après tout 😉
  6. Le mien en a encore une (pour le dodo, même si la nuit il la perd).
    Quand sa première (qu’on avait en double) a été mise à la poubelle je pensais qu’il n’en voudrait jamais d’autre et puis si. Mais ça a pris du temps.
    Sinon je dois être psychorigide sur plein de choses mais là je ne vois pas…
  7. Mes proches disent que je suis psychorigide car je m’efforce de donner des horaires à mon fils, mouais… j’ai mes petites lubies, certes, mais pas de quoi fouetter un chat 🙂
  8. ça me rappelle les mésaventures avec la pépette de ma fille cadette ,pas de tututte mais à la place elle avait cette poupée indispensable au sommeil !
    et là impossible d en trouver une de remplacement quand elle l’égarait il fallait tout retourner où repartir la chercher ! de belles galères !
    et moi psychorigide? non !!quelle idée
    ma conscience:  » mon oeil!! »
  9. On avait eu le même souci avec TiBiscuit quand il avait croqué sa tutute avent et qu’on lui avait proposé une tutute d’hypermarché en silicone à la place :-/
  10. même souci avec ma fille qui n’aime qu’un type de sucette, achetée il y a longtemps sur Paris, introuvable sur rennes. j’en ai donc commandé la dernière 2 exemplaires, avant de retrouver qqs temps tard l’élue !!
  11. ah de ce coté là, mon Mini Dark Vador est peu farouche! une tchouque reste une tchouque tant qu’elle respecte ses critères : caoutchouc et non trouée!!
    Pour les bibs pareils, il lui faut les siens et pas ceux de Pikachu!
    par contre les doudous ça a été la mort pendant un an : porcinet 25cm, avec son torchon, microbilles et pas un autre! surtout pas le même en 10cm… ils savent ce qu’ils veulent chez moi!
  12. meme problème à la maison ce sont les sucettes animaux qui remportent le palmarés, les autres elle n’en veut pas !!!

    Je le suis sur le plan professionnel, j’aime bien quand je commence un truc ou qu’il y a le lancement d’un projet le voir aboutir, si on ne s’en occupe pas au départ et quelqu’un prend le train en marche, cela m’agaces !!!

  13. moi psychorigide ??? hahahaha,jamais bien sur !! hum….teuf teuf…
    ok, bon, j’avoue, je suis hyper psychorigide !! mais c’est pas de ma faute, j’ai besoin de me rassurer, et m’entourer tout de un tas de petites « rigidités », ça me rassure ! pourtant, je suis capable de m’adpater, mais la peur du changement m’angoisse,alors je me raccroche à mes petites manies/habitudes/etc….
    ma sauterelle change de doudou selon l’humeur, elle ne doit pas tenir de moi… elle tient putot de son père, à être maniaque : « maaaaiis, mamaaaaaannn, c’est pas comme ça !!! les mains de la poupée doivent être SUR les accoudoirs ! »….pfiou !!!
    la souris, quand à elle, semble aussi difficile que la tienne ! et quand LA tétine s’est fendue, j’ai eu beau lui présenter les autres (la garce : même marque, même modèle, même tout !), elle était capable de reconnaitre SA tétine !! mais la tétine s’est rompue chez la nourrice, elle lui en a donné une autre….pas le choix, elle l’a acceptée, depuis elle en a d’autres, même si elle a encore des préférences.
    par contre, moi, je ne perds jamais ls tétines !!! elles sont accrochées aux doudoux (un ui reste dans le lit, accroché lui aussi à la turbulette, l’autre est plus vagabond) !!
    • ah mais je ne l’ai pas perdu cette tétine, c’est la nounou qui a oublié de me la redonner :))
      un post sur tes petites manies? je trouve ça amusant tant qu’on arrive à s’adapter !
  14. ohhhhhh ! les tétines ! ce fut épique chez nous !! Entre les tétines dites « bonnes » et les « pas bonnes » alors qu’on ne voyait pas la différence … impossible de changer de marque aussi et quand on les oubliait, mieux valait avoir un stock de sucettes identiques pour espérer passer une bonne nuit … ça a parfois failli virer au cauchemar.
    ma Elisa a 4 ans, elle a donné sa sucette au Père-Noël …. c’est fini !!
  15. Heum !!!! Je ne sais pas si je dois le dire…Mon mari me traite en permanence de psychorigide :o< Moi je me définie plutôt comme une maniaque et lui un gentil et adorable bordélique !!! Du coup, forcément on se fritte souvent sur le ménage et le rangement.

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It