Parler d'ma vie

Qui ne saute pas n’est pas lyonnais


La vie est pleine de mystères. Des jeunes gens adulent le pape jusqu’à attendre son passage dehors depuis la veille au soir, Dieudonné devient copain avec JM Le Pen, Carla Bruni est mariée avec Sarkozy, PPDA refait son come back sur Arte et Alexia de la Roche-Joubert passe sur France 2, Josephine Ange Gardien n’a toujours pas été déprogrammé, Barzotti passe à l’Olympia, Monica Belluci continue de faire du cinéma.

La liste est longue et je pourrais continuer encore longtemps mais pour vous, lecteurs, j’ai décidé de relever le défi de dissiper au moins un de ces mystères : le contenu du journal l’Equipe ! Je n’ai jamais compris comment on pouvait publier quotidiennement un journal consacré uniquement au foot et quel intérêt nos hommes (y compris le mien) pouvait y trouver.

Remarque 1 : le format est un format pour les mecs ou alors pour les femmes qui ont de très grands bras !

Remarque 2 : le journal vise un public aisé, à moins qu’il veuille juste faire rêver ses gars qui regardent en survêtement téléfoot dimanche matin (pas mon homme heureusement). En effet les pubs à l’intérieur de l’Equipe, sont pour les voitures Audi, les banques, les ordinateurs IBM…un peu comme les pubs dans Elle en somme, du luxe quand on peut tout juste se payer du H&M )

Remarque 3 : le journal l’Equipe du dimanche compte quand même 19 pages dont 8 entièrement consacrées au foot ! le mystère reste entier pour moi ! comment peut-on consacrer autant d’articles à des gugus qui se battent pour un ballon? )

Remarque 4 : ok il y a du texte mais l’Equipe c’est aussi la part belle aux photos, au moins un quart de page consacré à un mec en maillot, balle au pied, en train de se vautrer, hurlant de douleur ou triomphant et en couleurs sivousplait.

Remarque 5 : on soulignera le souci pédagogique du journal qui accompagne chaque narration de match d’un petit croquis représentant la configuration des joueurs sur le terrain, accompagné de détails sur la météo, l’état de la pelouse et le nombre de spectateurs.

Remarque 6 : des faits, rien que des faits? l’analyse froide n’a pas vraiment l’air d’être la ligne rédactionnelle puisqu’on lit des expressions comme « sévérité invraisemblable » « cruauté extrême« …un peu plus et j’entendais la voix off de l’île de la tentation )

Remarque 7 : Pour un même match, vous avez non pas 1, non pas 2 mais 3 articles !! avec l’analyse du match, le debriefing après match, un avis sur chacun des joueurs et de leur performance pendant le match…alors là je dis chapeau bas! comment il fait le journaliste pour suivre tous les joueurs en même temps, il a le don d’ubiquité? )

Au bout d’une page de lecture, mes paupières se sont faites lourdes, lourdes et je me suis dit que je ferais bien d’en planquer un exemplaire sous ma table de chevet, en cas d’insomnie….

Et vous, vous lisez l’Equipe?  ou votre homme? 

Write A Comment

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Pin It