Tag

top chef

Browsing

Hier soir et pour cette saison 4, Top chef  a démarré dans une grande surface, avec le message sous-jacent « on n’est bien conscient de la crise ». Dans cette première épreuve, 8 candidats sur les 16 devaient cuisiner des cœurs de palmier, du surimi, du thon, de la vache qui rit, du pain de mie…et la voix off de susurrer « la grande cuisine n’a jamais été aussi proche de vous  » (avec du surimi vous êtes sûrs? ). Jean-François Piège devait deviner notre air dubitatif derrière notre écran car il a renchérit « la cuisine c’est l’art de transformer« .

ok mais notons au passage la tête du rayon fruits et légumes du Auchan (sponso de l’émission forcément) : super bien rangé, super bien garni, trop beau pour être vrai (ou alors les gars donnaient moi l’adresse de l’hypermarché en question ).

Parmi les candidats, il y avait le viking avec une voix trop charmante et que toutes les filles sur twitter ou presque veulent épouser, le gars qui se la racontait parce qu’il a cuisiné pour deux stars (toujours les mêmes), la nana explosive et un lyonnais comme à chaque saison )

21h21 c’était déjà la coupure pub alors que l’émission avait à peine démarré à 20h50. C’est comme ça depuis 4 saisons mais j’ai trouvé cela toujours aussi insupportable. Au moins sur France 2 avec la prochaine émission de pâtisserie, nous n’aurons pas le droit à ces longs tunnels et logiquement l’émission ne finira pas à minuit.

Retour dans le supermarché avec une épreuve pour laquelle il fallait réaliser en 20 minutes une mignardise avec des bonbons. Cyril Lignac a montré sa propre version sauf qu’au final c’était un dessert à l’assiette. Cela ne l’a empêché pas de reprocher à certains candidats de présenter quelque chose qu’on ne peut pas prendre à la main ou manger en une seule bouchée.

Un autre défi consistait à réaliser un œuf mollet frit (j’avoue qu’à ce jour je n’en ai jamais mangé mais cela a l’air plutôt pas mal) et c’est Joris qui a été qualifié (et toutes les filles sur twitter de vouloir des œufs mollets frit servis au lit par Joris).

Mais alors quid du surimi, maïs, thon, pain de mie ? Visuellement cela ressemblait au final à autre chose qu’à la cuisine de tous les jours mais les chefs ont reproché une utilisation en pointillés des produits. Etienne est éliminé.

Direction un marché (je me demande si la prod ne photoshop pas le ciel parisien…rose ! ) pour retrouver les 8 autres candidats. Il s’agissait cette fois de transformer une laitue en plat gastronomique. Démonstration de Ghislaine Arabian avec la salade en glace à la laitue, taboulé à la laitue et brochette de saint-jacques. Personnellement cela ne m’a pas fait pas saliver  du tout (je vous ai dit que j’étais pas très légumes ? ). Au final, les réalisations étaient plus ou moins réussies (c’est à ce moment de l’émission que Florent commence à marquer des points, à mon avis il ira loin)  et c’est celle d’Emilie qui est jugée la moins convaincante.

Vous avez déjà essayé de cuire un soufflé au fromage sans four ? ça n’a aucun intérêt ? sait-t-on jamais sur un malentendu, un jour au camping, une folle envie de soufflé …toujours est-il que les soufflés n’étaient pas cuits sauf celui d’Adrien qualifié pour la suite.

Vous avez déjà essayé de teindre un poisson et du riz en vert ? ça n’a aucun intérêt et en plus c’est moche ? pas grave, on ne contredit pas Ghislaine Arabian et sur cette épreuve Virginie est celle qui est retenue.

Les deux groupes de candidats se sont alors retrouvés à Montmartre chez Michou. L’idée était de leur annoncer que pour la prochaine épreuve ils devaient préparer un plat en trompe l’œil. Je commençais à saturer de ma dose télé et ses coupures pub ..dommage car c’était sûrement le moment le plus exaltant de l’émission : Millefeuille salé de Rouget pour Quentin, Cerises salées de Naoëlle (visuellement top, par contre vu le gâchis, M6 a oublié la crise entre temps), Profiteroles salées de Julien, Kadaïf de riz de veau de Yoni, pomme d’amour (fausse bien-sûr, vous suivez?)….

A l’issue d’un suspense intenable (attention la bande-son, on se croirait dans un film pour ados perdus dans la forêt et poursuivis par un fou), c’est Aurélien le Lyonnais qui a quitté l’aventure comme dirait l’autre.

Comme dans chaque saison, il y avait hier soir  les mêmes plans séquence avec des candidats qui pleurent, un insupportable avec des répliques à la JCVD et des phrases à retenir comme celle prononcée par Thierry Marx :  Un plat classique c’est un plat innovant qui a réussi.

Et vous, vous avez regardé ?

Est-ce parce que c’est les vacances pour les petits parisiens? toujours est-il que Top Chef démarre hier soir avec une épreuve consistant à réaliser des bentos pour des enfants. Non seulement il faut que ce soit rigolo dans la boîte mais en plus que les goûts plaisent aux plus jeunes et là heureusement qu’on ne leur a pas envoyé Miss Zen et son frère qui mangeaient absolument tout jusqu’à 2 ans et puis qui, tout un coup, sont devenus difficiles chacun à leur façon.

Seuls 5 bentos parmi ceux présentés sont choisis par les enfants sur le seul critère visuel : la ferme de Cyril, la petite souris de Denny, le tintin de Jean, sur la pelouse de Tatiana (moi perso manger du vert fluo j’ai pas envie !) et la forêt de Norbert. C’est Denny avec ses spaghettis aux écrevisses qui remporte l’épreuve remportant les voix des enfants et de Cyril Lignac.

De la cour de récréation on passe à celle d’un couvent. Thierry Marx propose une religieuse déstructurée en dessert alors que les candidats sont sensés ne pas prononcer un mot pour respecter l’ambiance des lieux et communiquer seulement avec des gestes. Norbert et Denny sont au supplice.  Bon alors ils préparent quoi dans ce lieu sacré ? du Saint-Pierre bien-sûr et des petites religieuses. Ghislaine rouspète en goûtant les assiettes de chaque équipe alors que les sœurs se régalent. A l’issue des résultats, Ruben et Norbert sont envoyés à l’épreuve de la dernière chance.

Les candidats qui n’ont pas acquis l’immunité dans les épreuves précédentes doivent alors réaliser une salade de fruits palace, une île flottante, je cite,  pas ordinaire pour Christophe Michalak et un dessert salé pour Christian Constant..tout ça en 3 heures.  Le sosie de Bruel ne respecte pas a consigne et présente, non pas une salade de fruits explosive (mais qu’est ce que c’est exactement Christophe? invite moi dans ton palace pour que je juge sur pièce) mais un carpaccio de fruits. Le chef pâtissier est tout de même convaincu par la beauté de l’assiette et les goûts qui explosent en bouche. L’île flottante de Carl manque un peu de croustillant, les œufs à la neige de Noémie sont trop cuits mais heureusement son café gourmand version salé séduit le jury et c’est Juan qui rejoint dans l’épreuve de la dernière chance  Ruben et Norbert.

Bon voici le moment de te sortir le sosie de la soirée (soufflé par l’homme) : tu trouves pas que Ruben ressemble à Joseph Gordon Levitt ?

Les candidats savent ce qu’ils leur restent à faire s’ils perdent l’émission…y en a au moins deux qui peuvent participer à l’émission de Devachanne Qui sera le meilleur sosie?

Dans la série des phrases qui m’énervent, le « j’ai tout donné ce soir » arrive en pôle position..d’autant plus qu’on y a droit au moins 10 fois par soirée et ça ne rate pas dans l’épreuve finale autour du fromage. L’assiette de Juan ne ressemble à rien si ce n’est à une assiette de fromages et on sent que l’heure de la sortie a sonné pour lui. Ghislaine, toujours aussi ronchon, qualifie d’espèce de pâté ou ragougnasse, la présentation de Ruben mais c’est Juan qui est éliminé.

A vous les studios !

Et toi, tu as apprécié ce volet plus dessert qu’habituellement?

Je suis Top chef depuis ses débuts et c’est avec une certaine impatience que j’attendais la troisième saison. Dans la bande-annonce digne d’un film, j’ai découvert les 14 candidats, des images des épreuves dignes d’un parcours du combattant et toujours le même dessert pris sous différents angles (dois je en déduire qu’il y aura peu de gourmandises ?)

La première épreuve a permis de découvrir plus en détails des duos qui s’opposaient autour de plat qu’ils aimaient et maîtrisaient. Cyrille, chef étoilé près de Clermont-Ferrand, a présenté un râble de lièvre avec des légumes racines face à Gérard et son turbot, capuccino de giroles et oignons caramélisés. C’était déjà le moment de l’écran publicitaire pendant lequel j’ai découvert Thierry Marx et Jean-François Piège vanter les mérites de Mir..no comment !

Le 1er duel oppose Cyrille et Gérard : râble de lièvre avec des légumes racines / turbot, capuccino de giroles et oignons caramélisés et le jury a bien du mal à les départager. Le second duel oppose Noémie à Norbert ou mousseline de St Jacques et poivrons face à un carré de porc, chou rouge au wasabi et sa purée de marrons. Norbert rate la cuisson de sa viande et voici les premières larmes de l’émission. Medhi propose ensuite  une dorade rôtie et son risotto andalou qui l’emporte face au filet de canette au moromi et bouillon thaï de Julien alors que la chef manque de s’étrangler avec une arrête. Quand Carl prépare des sardines marinées, j’ai envie de crier « des desserts, des desserts »…oui je deviens une ayatollah du sucré ces derniers temps. Face à lui, Ruben, le plus jeune des candidats (18 ans) propose des St Jacques snackées servies avec une mousseline de céleri au thé vert. Il emporte le point.

Il s’appelle Juan mais n’a malheureusement pas beaucoup l’accent et est face à Florent. C’est moi où il n’y a quasiment que des gars cette année? Juan fait un trio de veau avec des carottes au miel alors que Florent prépare un filet de taureau grillé (Stéphane Rosenberg qui sert autant à quelque chose de Carole Rousseau lui demande si le taureau c’est bon). Rien ne me fait saliver mais c’est le taureau qui gagne.

Encore des St Jacques avec Jean et du filet de lieu jaune pour Dennis. La moumoute de Jean me réveille un peu car je commençais à bailler en regardant cette enfilade de duels. L’homme pronostique que la moumoute avec ses faux airs de Patrick Bruel va avoir une bonne cote de popularité ..à suivre ) Comme on s’ennuie, l’homme sort ses bons mots : faut pas qu’il soit enceinte Dennis, il ferait un Dennis de grossesse (tu as le droit de ne pas rire). En tous cas Dennis remporte la manche.

Pour le dernier duel, Tabata (Filet de St Pierre, cocos de Paimpol, coques au lait fumé) affronte Amélie (pintade au gingembre et à l’orange, purée de légumes et coulis de cacahuètes). Tabata non seulement elle cuisine bien mais en plus elle est canon..Dame Nature laisse en un peu aux autres s’il te plait ). Tabata fait gagner l’équipe rouge qu’elle représentait en remportant le suffrage du jury. Quant à Amélie, elle est carrément éliminée, son assiette bio et santé n’a pas convaincu.

Bref il reste seulement deux filles à Top Chef pour la prochaine épreuve qui se passe dans les studios RTL, les grosses têtes ayant publié un livre de cuisine (OMG celui là je ne le testerai pas ) . Pendant que les candidats cuisinent, ils doivent aussi répondre à la question de Chantal Ladesou qui, accessoirement, pendant 10 minutes, bousille le plat de l’équipe adverse. Même topo avec Bernard Mabille. Puis les grosses têtes goûtent les plats revisités par les candidats : tomate farcie en chaussons (Philippe Bouvard quand on lui parle de réduction de tomates, demande si c’est gratuit..yes yes yes), gigot d’agneau/flageolets et hachis parmentier.

Ce sont les tomates farcies qui ont le plus déçu les papilles du jury des grosses têtes et le hachis parmentier qui n’a pas été retenu par les chefs.

Ruben, Dennis, Noémie et Gérald s’affrontent dans l’épreuve finale. Il est 23h35..Pourquoi les émissions culinaires ont des formats aussi longs? (à part intégrer plusieurs pauses pub?). Voici ce que proposent les candidats :

– Gérard un duo de St Jacques et de langoustines avec une purée de potimarron.

– Denny de langoustine et St Jacques snakées et pistou à la gevonese

– Noémie Ballotine de la mer et tian provençal (qui se coupe dans la précipitation)

– Ruben espuma de pois chiches et salade de pouces pied (crustacé très iodé il parait)

Le coup de coeur du jury va au plat de Ruben et c’est Gérald qui est éliminé…et moi cette nuit je ne rêverai pas de délicieux desserts )

Et toi, si tu as regardé, déjà un favori, un chouchou?


Lundi soir sur M6, l‘émission culinaire Top Chefrevient. Pas de bol ce soir là je ne suis pas chez moi mais les autres lundis c’est certain je serai devant mon poste (d’autant plus qu’il y a une candidate lyonnaise !).

A l’occasion du lancement de la troisième saison de Top chef, M6 organise une chasse aux trésors sur les réseaux sociaux et dans les rues de Paris du 27 au 29 janvier 2012. Six couteaux d’argent seront cachés dans Paris , sous la forme de QR code : 2 QR codes seront à découvrir chaque jour pendant 3 jours.

Les plus rapides gagneront des dîners gastronomiques au restaurant éphémère Top Chef d’Alcazar, préparés par les anciens candidats; un tirage au sort sera organisé pour les moins rapides mais qui seront quand même arrivés sur les lieux.

L’ensemble des indices et des emplacements choisis stimuleront tes papilles et tes sens mais il faudra faire preuve de ténacité.

Pour t’aider :

–  sur la page Fan Top chef , un onglet dédié sera créé pour l’occasion (http://www.facebook.com/#!/topchef.m6?sk=app_287401614649331) et dévoilera des indices quotidiennement. Inscris-toi vite à l’évènement et tiens-toi prêt(e) !

– Des indices supplémentaires seront postés sur le compte Twitter M6. Il faudra suivre le compte @M6lachaine (#Jeu_TopChef) pour mettre toutes les chances de ton côté !

Tu as trouvé  un QR ? Flashe-le et découvre immédiatement si tu as gagné des cadeaux exceptionnels Top Chef !

Un indice exclusif sur ce blog pour arriver sur les lieux en premier le vendredi 27 janvier 2012 : le 1er couteau d’argent est attiré par un lieu très « Top chef ». Sauras-tu déchiffrer l’emblème de ce lieu étoilé ?

Alors prête à te lancer dans cette chasse au trésor?

Pin It