Tag

saison 4

Browsing

Hier soir et pour cette saison 4, Top chef  a démarré dans une grande surface, avec le message sous-jacent « on n’est bien conscient de la crise ». Dans cette première épreuve, 8 candidats sur les 16 devaient cuisiner des cœurs de palmier, du surimi, du thon, de la vache qui rit, du pain de mie…et la voix off de susurrer « la grande cuisine n’a jamais été aussi proche de vous  » (avec du surimi vous êtes sûrs? ). Jean-François Piège devait deviner notre air dubitatif derrière notre écran car il a renchérit « la cuisine c’est l’art de transformer« .

ok mais notons au passage la tête du rayon fruits et légumes du Auchan (sponso de l’émission forcément) : super bien rangé, super bien garni, trop beau pour être vrai (ou alors les gars donnaient moi l’adresse de l’hypermarché en question ).

Parmi les candidats, il y avait le viking avec une voix trop charmante et que toutes les filles sur twitter ou presque veulent épouser, le gars qui se la racontait parce qu’il a cuisiné pour deux stars (toujours les mêmes), la nana explosive et un lyonnais comme à chaque saison )

21h21 c’était déjà la coupure pub alors que l’émission avait à peine démarré à 20h50. C’est comme ça depuis 4 saisons mais j’ai trouvé cela toujours aussi insupportable. Au moins sur France 2 avec la prochaine émission de pâtisserie, nous n’aurons pas le droit à ces longs tunnels et logiquement l’émission ne finira pas à minuit.

Retour dans le supermarché avec une épreuve pour laquelle il fallait réaliser en 20 minutes une mignardise avec des bonbons. Cyril Lignac a montré sa propre version sauf qu’au final c’était un dessert à l’assiette. Cela ne l’a empêché pas de reprocher à certains candidats de présenter quelque chose qu’on ne peut pas prendre à la main ou manger en une seule bouchée.

Un autre défi consistait à réaliser un œuf mollet frit (j’avoue qu’à ce jour je n’en ai jamais mangé mais cela a l’air plutôt pas mal) et c’est Joris qui a été qualifié (et toutes les filles sur twitter de vouloir des œufs mollets frit servis au lit par Joris).

Mais alors quid du surimi, maïs, thon, pain de mie ? Visuellement cela ressemblait au final à autre chose qu’à la cuisine de tous les jours mais les chefs ont reproché une utilisation en pointillés des produits. Etienne est éliminé.

Direction un marché (je me demande si la prod ne photoshop pas le ciel parisien…rose ! ) pour retrouver les 8 autres candidats. Il s’agissait cette fois de transformer une laitue en plat gastronomique. Démonstration de Ghislaine Arabian avec la salade en glace à la laitue, taboulé à la laitue et brochette de saint-jacques. Personnellement cela ne m’a pas fait pas saliver  du tout (je vous ai dit que j’étais pas très légumes ? ). Au final, les réalisations étaient plus ou moins réussies (c’est à ce moment de l’émission que Florent commence à marquer des points, à mon avis il ira loin)  et c’est celle d’Emilie qui est jugée la moins convaincante.

Vous avez déjà essayé de cuire un soufflé au fromage sans four ? ça n’a aucun intérêt ? sait-t-on jamais sur un malentendu, un jour au camping, une folle envie de soufflé …toujours est-il que les soufflés n’étaient pas cuits sauf celui d’Adrien qualifié pour la suite.

Vous avez déjà essayé de teindre un poisson et du riz en vert ? ça n’a aucun intérêt et en plus c’est moche ? pas grave, on ne contredit pas Ghislaine Arabian et sur cette épreuve Virginie est celle qui est retenue.

Les deux groupes de candidats se sont alors retrouvés à Montmartre chez Michou. L’idée était de leur annoncer que pour la prochaine épreuve ils devaient préparer un plat en trompe l’œil. Je commençais à saturer de ma dose télé et ses coupures pub ..dommage car c’était sûrement le moment le plus exaltant de l’émission : Millefeuille salé de Rouget pour Quentin, Cerises salées de Naoëlle (visuellement top, par contre vu le gâchis, M6 a oublié la crise entre temps), Profiteroles salées de Julien, Kadaïf de riz de veau de Yoni, pomme d’amour (fausse bien-sûr, vous suivez?)….

A l’issue d’un suspense intenable (attention la bande-son, on se croirait dans un film pour ados perdus dans la forêt et poursuivis par un fou), c’est Aurélien le Lyonnais qui a quitté l’aventure comme dirait l’autre.

Comme dans chaque saison, il y avait hier soir  les mêmes plans séquence avec des candidats qui pleurent, un insupportable avec des répliques à la JCVD et des phrases à retenir comme celle prononcée par Thierry Marx :  Un plat classique c’est un plat innovant qui a réussi.

Et vous, vous avez regardé ?

Pin It