Tag

réveillon

Browsing

Aujourd’hui, je vous sers du réchauffé avec un billet publié en janvier 2006 au lendemain d’un réveillon du Nouvel an mémorable :

Passez la nouvelle année aux Antilles ! Le programme était plutôt alléchant : menu antillais, orchestre pour assurer l’ambiance musicale, contexte idéal pour sympathiser avec des lyonnais qui accepteraient de nous causer. L’amoureux et moi nous nous fîmes donc beaux comme des acteurs hollywoodiens…l’année précédente, à la même date, nous avions
réveillonné devant une soupe tous légumes et avions péniblement tenu
jusqu’à minuit pour cause de gastro, on s’était donc dit que cela ne pourrait être que mieux cette année….

Nous ne fumes pas déçus :

– Configuration insolite des locaux c’est à dire enfilade de petites salles peu pratiques toutes plus froides
les unes que les autres (si bien que des clients s’éclipsèrent 10 minutes
après notre arrivée, d’autres clients gardèrent leur manteau sur le dos toute la
soirée );

– toute escapade aux toilettes évoquait vaguement une excursion en Sibérie…à priori le petit coin était dans une cour mais cela était bâti d’une manière tellement étrange que l’on ne peut pas être catégorique

– les musicos
au look de maçons plutôt que d’artistes étaient
coincés dans une toute petite salle et seules les quelques tables les
plus proches ont eu le privilège de les entendre massacrer la bohème (nous
étions coincés en mezzanine et avions droit à une autre ambiance
musicale à la Franky Vincent)…à minuit lors du décompte de la
nouvelle année, les musiciens décidèrent de faire…. une pause ) )

– le patron, dans l’espoir de voir les clients fraterniser en ce soir de 31 décembre, avait composé des tables de 8 personnes et nous nous retrouvâmes avec une chance inouïe à côté du couple le plus sinistre du restaurant (nous remercions chaleureusement le second couple qui nous a rejoint plus tard et qui a un peu sauvé cette soirée !)

– hormis les accras de morue, les plats furent au mieux sans saveur, sans odeur et au pire franchement immangeables : foie gras-mangue très proche d’une mousse de canard écœurante, assiette de gambas nageant dans une sauce à l’ananas inappropriée et accompagnée de légumes froids et de riz sec, petits fours sucrés décongelés…..une heureuse surprise à la fin du repas néanmoins : une coupe de fruits frais exotiques !

– Pour faire oublier la médiocrité de la cuisine, nous étions noyés sous l’alcool : planteur très
dosé en apéro, pas moins de quatre bouteilles de vin différents ensuite
(dont 2 du Chili vraiment infectes), champagne, mare de rhum dans
laquelle flottent les fruits exotiques déjà cités, digestif avec
l’addition….

Nous sommes restés quand
même jusqu’à 3h du matin car le repas s’éternisait et pour ne
pas congeler sur place, nous tentions parfois une escapade jusqu’à
l’orchestre dit cubain …au moins cette soirée-là on s’en souvient encore !

Allez, par solidarité, racontez-moi votre pire réveillon de Nouvel An !

Otez vos doigts du fonds de votre gorge, ne communiquez pas mon blog au classement des incontournables Wikio-Elle, ne prenez pas votre chéri pour un punching-ball, ne videz pas votre tube d’aspirine dans un verre d’eau, promis ce débriefing est mon dernier billet consacré à Noël :

Glop : premier réveillon de Noël à la maison et ni panique à bord, ni intoxication alimentaire, ni chapon trop cuit (merci soeurette), ni discussion qui part en live pour incompatibilité de points de vue, ni revente de cadeaux sur ebay à priori bref un baptême de l’air réussi !

Pas glop : la lecture attentative de bancs d’essai des meilleurs foie gras n’a pas garanti un produit à la hauteur de mes espérances. Malgré un prix assez élevé, il était tout bonnement insipide et c’est quand même décevant quand on en mange aussi rarement.

Glop : le Père Noël a assuré grave avec son entrée de star, ses « oh oh oh » travaillés pendant des heures et sa prestation digne de l’Actor Studio. Le chérubin, bien qu’un peu intimidé, n’a pas eu peur et n’a pas fondu en larmes. Il avait les yeux plein d’étoiles et c’est peut-être ça qu’on appelle la magie de Noël. Pas de déballage en série de paquets par la chère tête blonde comme on pouvait le craindre vu le nombre, chaque jouet a été testé et approuvé avec un enthousiasme que j’espère, il conservera longtemps dans la vie.

Glop: Alors que je peaufinais mon maquillage de star (merci encore Karine, le résultat était top), je vois débarquer dans la salle de bains mon homme qui m’annonce qu’il a trouvé un nouveau pantalon qui lui va bien sauf qu’il le boudine légèrement à la taille (petite précision l’homme a perdu récemment 12 kilos et flotte carrément dans tous ses pantalons)…je jette un œil vers ledit vêtement et constate qu’il s’agit de MON pantalon ! Avec lui, pas moyen de s’ennuyer ! (il a aussi trouvé le moyen de péter le caméscope juste avant les fêtes parmi les choses moins drôles) j’en ris encore (jaune je devrais car s’il rentre dans mes pantalons c’est qu’une sacré diète s’impose pour moi)

Sur ce, je vous laisse digérer vos restes de bûche et vous souhaite un bon week-end !

Pin It