Tag

programme

Browsing

Assise sur une petite chaise bleu pour fessier d’enfant de maternelle, j’ai assisté à ma première réunion de parents d’école. Les autres années, le papa avait manifesté un tel enthousiasme que je l’avais laissé y aller sans broncher mais cette fois, belle-maman gardait les enfants alors j’ai rejoint la dizaine (seulement?) de papa/maman pliés en deux pendant deux heures pour en savoir plus sur les projets et les apprentissages de l’année à venir.

A peine installés, la maitresse nous a annoncé qu’elle tenait un blog sur lequel elle mettait chaque jour, en dehors de ses heures de travail, les photos résumant la journée et quelques phrases explicatives. Là, j’avoue j’ai eu très envie de lever la main pour lui dire que moi aussi j’étais blogueuse » mais mon fils m’avait explicitement demandé de me tenir à carreaux  alors je n’ai pas moufté.

Mon enthousiasme a été un peu refroidi quand j’ai entendu qu’ils étaient 28 enfants dans la classe et qu’il était tout à fait possible qu’au cours des semaines à venir le bataillon grossisse encore. La veille j’avais lu que le gouvernement actuel a supprimé cette année 16 000 postes dans l’éducation nationale (et 80 000 depuis le début de quinquennat). Remarque c’est normal les instits et les profs ça ne sert à rien. Parallèlement le nombre d’heures de soutien scolaire hors école a explosé (on détient même le record d’Europe). Je me demande jusqu’où on va aller comme ça, 35, 40 élèves par classe, en restant comme anesthésiés ?

En tous cas, les effectifs surchargés n’ont pas eu l’air de démotiver la maîtresse qui nous a donné un aperçu des activités planifiées tout au long de l’année avec sa classe. Boule lyonnaise, séance hebdomadaire d’anglais, piscine, découverte des chapeaux avec une modiste, percussions, rencontres intergénérationnelles avec une maison de retraite juste à côté de l’école, fabrication d’un compost, matinée sur le marché et transformation des produits achetés avec une restauratrice, après midi en classe de CP…c’est à ce moment là que belle-maman (à qui je racontais la réunion), m’a arrêté avec la question « mais quand est-ce qu’ils travaillent ?« . Bien-sûr, ils suivent aussi le programme, l’apprentissage de l’écriture cursive et scripte, les maths à travers les jeux de société mais si en plus le savoir peut-être en connexion avec le réel, le quotidien, il y a des chances pour que les enfants prennent plus goût à l’école, non?

En donnant mon mail à la maîtresse, j’ai soudain pensé qu’il fallait que je fasse gaffe à ce que j’allais raconter ici …si elle tient un blog, elle en lit peut-être aussi ? )

Et toi, ton médecin, ta collègue de bureau, ta voisine a t-elle un blog?

Mouais enfin n’exagérons rien, la nuit est surtout courte étant donné que Miss Zen Morfale s’amuse à me réveiller à l’heure où toi tu baves sur ton oreiller. Comme je suis en général dans un état comateux, que le silence règne dans l’appartement et que la simple vue de Miss Morfale  Zen s’endormant sur sa tétine me donne envie de rejoindre les bras de Morphée, j’allume parfois la télé …et je peux te dire que les insomniaques sont gâtés question programmes

– On commence avec Les vacances de l’amour…fais pas ton snob en jurant que tu ne connais pas ! c’est la suite d‘Hélène et les garçons, quand toute la petite bande qui a gagné au loto part s’installer aux Antilles. Lalie s’est teint en blonde et n’a pas gagné de neurones en plus, Bénédicte n’est plus avec José, Jimmy a toujours son accent américain et Nicolas se retrouve sans sa belle..d’ailleurs le seul intérêt de la série est de savoir ce qu’est devenue Hélène : comment les scénaristes ont-ils expliqué sa disparition? et que fait-elle aujourd’hui dans la vie, la fête du boudin de Mours ?

– On zappe sur un programme qui ne coûte quasiment pas un centime à une chaine du câble : représentant peut-être le fantasme de la lectrice, une jeune femme plutôt jeune et jolie, assise sur un canapé, en plan fixe fait la lecture à haute voix d’un long passage d’un roman…ne me demande pas ce qu’elle lit, tout ce que je sais c’est que c’est interminable, dit sans ton ni conviction et que je ne tiens pas plus de 10 secondes….

– on saute d’un canal à l’autre et partout des rediffusions, encore des rediffusions…Pierre Richard n’en finit pas de se prendre des portes, les émissions de M6 passent en boucle sur la TNT…

– En tout début de nuit, on tombe sur le téléfilm érotique du dimanche soir jadis sur M6 et désormais sur TMC : acteurs au regard bovin, plan interminable sur les toits de Paris histoire de grignoter quelques minutes, musique d’ascenseur, dialogues creux récités comme des élèves de primaire. Le mieux reste l’intrigue : un steward est obligé de louer un appart en colocation avec une bombe (c’est dur la crise immobilière!), il passe son temps à rêver qu’il la met dans son lit (et faute de grive, il teste toutes les pièces de son loft avec des bonnes copines)  mais celle-ci reste inaccessible (tout est dans le regard !). Mais rassure-toi, tout est bien qui finit bien : lors de la scène finale, la froide séductrice enlèvera  sa culotte avant de résilier son bail…

Edit : cette nuit Miss Zen, craignant peut-être que l’abus de tels programmes ne finissent par grignoter mon cerveau disponible, ne s’est pas réveillée ! )

Et toi, que fais-tu lors de tes insomnies, cochonneries mises à part?

Pin It