Tag

nature

Browsing
Je suis sûre que toi, quand tes enfants sont nés, tu étais parfaitement organisée. Tu avais pensé à tout dans le moindre détail et ton bébé a parrainé un petit arbre dans une forêt près de chez toi dans le cadre de la campagne Guigoz, Un BéBé Un Arbre, lancée en 1991.

Pendant que je me demandais si je devais dormir pendant la sieste du chérubin ou redonner une apparence correcte à mon logis, tu célébrais la naissance de ton enfant en plantant un arbre, selon une tradition qui perdure dans le monde entier.  Des millions d’arbres ont pu ainsi être plantés de 1991 à 2011 grâce à Guigoz, l’Office national des forêts qui œuvre pour la protection des forêts françaises et des millions de femmes organisées

J’ai une chance de me rattraper aujourd’hui puisque cette année, pour fêter les 20 ans de Un BéBé Un Arbre, les Laboratoires Guigoz étendent leur partenariat avec l’ONF à l’international avec une opération nommée, Une MimiQuE pour la Terre, en faveur des reboisements des hautes terres à Madagascar.

En effet, la biodiversité de cette île (la cinquième du monde avec 13.8 millions d’habitants et 13 millions d’hectares de forêts) est menacée par l’explosion démographique et l’augmentation des besoins de la population en ressources (notamment en bois de chauffe). C’est dans ce contexte que l’ONF international et les populations locales préparent le reboisement de plusieurs centaines d’hectares et que les Laboratoires Guigoz soutiennent cette opération en finançant la plantation de 20 000 arbres.

Parce que cette opération se soucie de l’environnement mais pas au détriment de l’homme, parce que, cette fois, je n’ai aucune excuse pour rater le coche, je suis vite allée m’inscrire sur l ‘espace dédié à Une MimiQuE pour la Terre. J’ai posté une photo de Miss Zen bébé dans l’arbre virtuel qui symbolise les 20 ans d’engagement des Laboratoires Guigoz pour l’environnement.

Le principe est très simple : 1 photo de bébé semée dans l’arbre virtuel = 1 arbre planté à Madagascar, ce qui signifie que plus l’arbre comptera de photos, plus il y aura de plantations.

A toi de jouer maintenant (et même si tu étais une maman organisée à la naissance) :

– va sur l’espace dédié à l’opération Une MimiQuE pour la Terre,

– télécharge une photo de ton plus jeune enfant, zoom sur le visage, enregistre et c’est fini !

– pour que l’information circule, tu peux partager la mise en ligne de ta photo dans l’arbre virtuel sur twitter et sur facebook.

Alors tu as planté un arbre? Plusieurs?

Article sponsorisé

Facebook
Twitter

Je suis un rat des villes : 4 jours à la campagne et je demande à mondial assistance le rapatriement sanitaire…ah le bruit des pots d’échappement, ah la bonne odeur de bitume, ah de quoi me ravitailler en chocolat en bas de chez moi ! Oui je sais je suis un cas désespéré, pathétique même si cela te fait plaisir )

Ma nature à moi c’est celle des parcs dans lesquels j’aime me balader quand je visite une ville : Hyde Park, Vondelpark, le jardin botanique de Lisbonne, le Parc Tenbosh à Bruxelles, le jardin japonais Albert Khan de Boulogne…

A la croix-rousse mon quartier, je suis entourée par les espaces verts : Parc de la cerisaie, parc popy, parc Sutter…et quand j’ai envie d’un peu plus d’espace pour aller pique-niquer ou voir les écureuils de près, je vais jusqu’au Parc de la tête d’or.

Et toi, rat des villes ou rat des champs?

(Ceci est ma participation au défi photo de Virginie B)

Hum je me demande si avec un titre comme ça, il y a en beaucoup qui vont avoir envie de lire la suite )

Et de quoi elle veut nous causer celle-là? du concours de Frannso et de Virginie B pardi, la planète à nos pieds.

Pour la première épreuve (ben oui ça se corse maintenant les concours sont en plusieurs épreuves), il s’agit de montrer un coin de la planète qui donne envie de se mobiliser soit parce que ce coin en question est tout pourri et que cela agit comme une claque en pleine figure soit parce que ce coin est magnifique et qu’il faut se bouger les fesses pour qu’il reste intact.

Comme je suis une fille positive, j’ai choisi un coin magnifique et tant qu’à faire un endroit que j’ai visité personnellement il y a quelques années de ça, quand j’étais jeune, mince, belle (faîtes semblant d’y croire) et sans enfant. La photo n’est pas de moi car à l’époque je n’avais pas d’appareil numérique mais mes souvenirs sont encore plus éblouissants que n’importe quel cliché du Grand Canyon :



Les plus courageux du groupe (c’est à dire quasiment tout le monde sauf l’homme et moi) ont survolé le Grand Canyon en hélico…Nous nous sommes contentés de suivre des chemins balisés et d’absorber autant de couleurs, de dégradés de lumière, de reflets, de sensations (de petitesse car les chaînes de montagne se déploient quasiment à 360° autour de soi et de hauteur car la falaise est vertigineuse et tout en bas coule une rivière) que possible et ce jour-là nous en avons vraiment pris plein les yeux (Frannso va encore dire que je crâne)

La seconde épreuve consiste à montrer des pieds…heureusement pas obligatoirement les siens….non parce mes knacki balls je les supporte tout juste alors je ne vais pas vous imposer ce supplice visuel. J’ai cherché si je trouvais les pieds de Jude Law, George Clooney prête à me lancer dans la thèse « Bel homme, beaux pieds? » mais visiblement ces messieurs prennent garde à ne pas montrer leurs orteils. J’ai failli zoomer sur les pieds d’une danseuse comme un petit rappel de ma bannière et un clin d’oeil à une des vies que j’aurais aimé vivre. Finalement j’ai profité de cette épreuve pour résoudre ce qui reste aujourd’hui un mystère pour moi :

Pourquoi y a-t-il des personnes qui mettent des chaussettes avec des tongs? quel est l’intérêt de porter des tongs dans ce cas? aiment-ils avoir mal aux pieds pour s’assurer au moins un plaisir dans la journée, le moment où ils quitteront leurs chaussures?

Toutes les théories à ce sujet sont les bienvenues…..

Pin It