Tag

marseille

Browsing

A Marseille, je n’ai pas goûté à la bouillabaisse, j’ai raté le Four des navettes, je n’ai pas eu le temps d’aller jusqu’à l’Estaque que je ne connais qu’à travers les films de Guédiguian mais le temps d’un week-end express, j’ai usé les semelles de mes chaussures pour profiter du ciel bleu, des vues toutes différentes sur le Vieux Port jusqu’à ce que mes jambes me rappellent mon âge. En allant au Vallon des Auffes, je suis passée devant une maison où vécut Paul Valéry, j’ai longé un petit morceau de la corniche Kennedy et vu de loin le château d’If et les îles du Frioul.

jardin marseille 3

jardin marseille 4jardin marseille 6jardin marseille 7jardin marseille 9

En reprenant le même chemin au retour, je me suis arrêtée au jardin du Pharo noté d’une seule étoile par le routard alors qu’il offre une vue superbe sur Marseille et le Mucem. Dans ce jardin se trouve le Palais du Pharo, centre de congrès bien sympathique de par sa position. Le mistral était tombé, le parc était peu fréquenté et je n’avais pas vraiment envie d’aller m’enfermer déjà dans un TGV ….

jardin marseille 10jardin marseille 12jardin marseille 13jardin marseille 14jardin marseille 15jardin marseille 16

jardin marseille 18

 La seule fois où je suis allée à Marseille, il y a déjà pas mal d’années, c’était lors d’un déplacement professionnel, à l’époque où je bossais encore en bibliothèque. Je n’avais quasiment rien vu de la ville, si ce n’est la fameuse Canebière que j’imaginais comme un lieu à la Pagnol et qui s’était avérée être une immense avenue bordée d’enseignes que l’on retrouve partout (grande déception !). Le Vieux Port, lui, a bien changé, faisant la part belle aux piétons, il est devenu un lieu de promenade agréable. Que ce soit à Bastia, à Nice ou en dans les petits ports de Bretagne, j’aime bien traîner sur les quais, regarder les bateaux et imaginer ces pêches en mer, ces voyages, ces vies sur l’eau….ça ne m’empêche pas de flipper à l’idée d’avoir autant de flotte sous les pieds et si j’en crois une traversée en Guadeloupe pour Marie Galante où je suis arrivée plus que verte à terre, je n’ai pas particulièrement le pied marin. Finalement rêver en restant à quai ça me convient très bien : )

vieux port 21

vieux port marseille

Il suffit de s’écarter de quelques mètres du Port pour tomber sur de petites places, sur les façades de l’Opéra ou du théâtre de la Criée ou de l’autre côté du port sur une belle esplanade qui borde l’Hôtel de Ville (c’est à cet endroit que j’ai eu l’impression d’avoir une cheville déboîtée…on a évité les urgences, le samu, le selfie avec grimace, la douleur passant peu à peu …fallait bien pimenter un peu le séjour )).

vieux port 5

vieux port 6

vieux port 4

vieux port 3

vieux port 8

vieux port 13

vieux port 10

vieux port 11

vieux port 12

vieux port 14

vieux port 19

vieux port 15

Je n’ai pas beaucoup d’adresses gourmandes à communiquer concernant ce week-end mis à part le salon de thé de Sylvain Dupuichaffray que je vous recommande vivement. Pas loin du Vieux Port et en direction du quartier du Panier, se trouve la boutique les Navettes des Accoules qui est d’abord un véritable paradis olfactif. Je défie quiconque de gourmand de rentrer et de ressortir sans avoir acheté au moins quelques navettes (biscuit dur qui existe en plusieurs parfums comme anis ou fleur d’oranger) ou quelques canistrelli (ceux à l’orange et au citron sont extra !).

vieux port 16

vieux port 17

vieux port 18

Et toujours ce ciel bleu garanti sans retouche photoshop….

mucem 33

Après le quartier du Panier, le Vallon des Auffes, j’aurais pu vous faire croire que mon week-end à Marseille avait été aussi culturel puisque j’ai marché jusqu’au Mucem. A vrai dire, il faisait si beau et le temps était si court que je me suis contentée de me balader dans cet endroit qui offre un très beau point de vue sur le Vieux Port et sur la mer et qui vaut le détour pour son architecture. Je me suis obstinée à dire Muceum à la place de Mucem pendant tout le séjour pour je ne sais quelle raison obscure, peut-être de vieux restes de mes années de latin au lycée.

La première photo est non contractuelle comme on dit dans la pub car ce n’est pas cette passerelle que j’ai emprunté mais une qui mène au fort alors que le mistral soufflait terriblement et gonflait le sac rempli de navettes et de canistrelli que je portais à la main (et pas question de le lâcher). Si j’associais dans mon esprit le Mucem, musée des civilisations de l’Europe et de la Méditerrannée, au bâtiment moderne vu en photos depuis son ouverture, j’ai découvert qu’il comprend en fait trois lieux dont le Fort Saint Jean que j’ai vu en premier et qui accueille des expositions temporaires.

mucem 2

mucem 3

mucem 5mucem 6mucem 7mucem 10mucem 11

Le fort Saint Jean propose également un parcours dans un jardin méditerranéen où le mistral soufflait encore plus fort et où toute tentative de coiffure glamour est à oublier (c’est le moment d’un petit selfie ). Je ne sais pas s’il y a toujours un vent pareil à cet endroit mais j’avais presque du mal à tenir mon appareil photo sans exagération marseillaise.

mucem 12mucem 13mucem 14

Il faut emprunter une seconde passerelle pour accéder au J-4 (je ne sais pas si grand monde l’appelle comme ça) qui accueille les grandes expositions du Mucem mais aussi des spectacles, des concerts, un restaurant, une librairie, un espace pour les enfants et un auditorium. J’aurais été blogueuse mode, j’aurais trouvé très amusant d’improviser une séance photo dans les espaces extérieurs ouverts au public sans ticket mais je suis une blogueuse non déterminée et j’ai tendance à ne voir que mes défauts alors c’est moi qui ai pris les photos : ) L’architecture du bâtiment offre de magnifiques jeux de lumière, de transparence, de couleurs comme si le Mucem se fondait avec le ciel et la mer. Sur l’esplanade, en sortant, le soleil se reflétait dans la mer alors qu’une silhouette se découpait près d’un banc …on aurait dit une mise en scène.

mucem 16mucem 17

mucem 18mucem 20mucem 21mucem 22mucem 24mucem 26mucem 27

mucem 28mucem 30mucem 32

mucem 31

vallon des auffes 3

Avant de partir à Marseille, j’avais mis dans mon programme une balade jusqu’au Vallon des Auffes, peut-être pas le Marseille secret (ou alors il ne faudrait pas en parler..oups) comme j’ai pu le lire mais en tous cas un coin à part, calme et qui donne le sentiment que l’on n’est plus du tout dans une grande ville. C’est tout à fait faisable à pied depuis le Vieux Port (en préférant les baskets aux escarpins, il y a quelques kilomètres) et le trajet est agréable, longeant la Corniche Kennedy et une petite plage. Il existe aussi plusieurs bus pour s’y rendre mais je n’ai jamais réussi à avoir un itinéraire avec l’appli des transports communs marseillais sur mon portable et j’ai laissé tomber…de toute façon à défaut d’être sportive, j’aime beaucoup marcher.

J’ai croisé une dame avec mon routard à la main (c’est un peu comme écrire touriste sur son front) et elle m’a conseillé de prendre tels escaliers plutôt que tels autres…je ne suis pas sûre d’avoir bien suivi ses consignes mais par acquis de conscience je suis descendue d’un côté et montée de l’autre et dès que j’ai mis le pied dans ce petit port de pêche, véritable havre de paix, j’ai eu juste envie de me poser à côté d’une barque ou d’un bâteau et de profiter du décor.

vallon des auffes 2

vallon des auffes 29

vallon des auffes 6

vallon des auffes 4vallon des auffes 7vallon des auffes 8

Comme le montrent les photos, l’endroit n’est pas surpeuplé et je n’y suis pas allée à 8h du matin pour être sûre d’être tranquille mais un dimanche vers midi. Un plongeur enlevait sa combinaison sous une des arches du pont, quelques clients attendaient devant le restaurant Chez Fonfon réputé pour sa bouillabaisse, une ou deux personnes prenaient un bain de soleil et les seuls bruits étaient ceux des oiseaux.

vallon des auffes 9

vallon des auffes 10

vallon des auffes 11vallon des auffes 12vallon des auffes 13vallon des auffes 14

vallon des auffes 15vallon des auffes 16

vallon des auffes 17

vallon des auffes 18vallon des auffes 20vallon des auffes 21

Si un jour je suis plus riche, je veux revenir ici et aller déjeuner au restaurant l’Epuisette pour la vue, le cadre et la cuisine dont j’ai eu un aperçu en lisant la carte (homard breton en cannelloni aux herbes fraîches, pas typiquement marseillais mais j’en salive encore). Quant aux desserts, j’ai un gros souci, ils me font absolument tous envie….d’ici à ce que je sois riche, j’ai le temps de réfléchir : )

vallon des auffes resto bis

vallon des auffes resto

vallon des auffes 5

vallon des auffes 22vallon des auffes 23

vallon des auffes 25vallon des auffes 26vallon des auffes 27

Heureusement que je ne me suis pas laissée découragée par la distance entre le centre ville et le Vallon des Auffes sur le plan de la ville, j’aurais vraiment raté un endroit hors du temps avec ses cabanons, son viaduc à trois arches, ses couleurs et son charme.

panier 8

Dans ma to do list spécial Marseille, j’avais prévu une ballade dans les rues escarpées du Panier, non par amour pour la série Plus belle la vie dont certaines scènes sont tournées là-bas, mais parce que le quartier est le coeur historique de la ville et qu’il a un vrai caractère. Pour s’y rendre il suffit de bifurquer à hauteur de l’Hôtel de Ville depuis le Port et selon la méthode de suivre un parcours conseillé par des guides ou de se laisser perdre au gré de ses envies. Une partie du quartier a été rasé sous ordre de Hitler en 1943 du fait de sa mauvaise réputation (on le disait le repère des petits voyous et grands bandits). Heureusement toute la partie haute demeure et c’est une balade vraiment agréable, d’autant plus que comme vous pouvez le constater sur les photos qui suivent, c’est loin d’être noir de monde même pendant un week-end.

panier 2panier 3panierpanier 4panier 6panier 7panier 10panier 11panier 12panier 13panier 14panier 15panier 16panier 18panier 19

Sur une jolie place, je vis soudain une file de personnes qui attendait dehors …Les marseillais n’avaient donc pas tous déserté leur ville, ils patientaient pour l’exposition ayant lieu à la Vieille Charité, ancien hospice reconverti en musée. Pas le temps de se joindre aux visiteurs, même si cette exposition réunissant 90 artistes (Picasso, Magritte, Warhol, Bacon, Man Ray…) sur le thème du portrait m’intéressait bien. Je me suis contentée de flâner dans la cour extérieure et d’admirer l’architecture de l’ensemble avant de repartir découvrir d’autres rues au hasard.

panier 20

panier collagepanier 27panier 29panier 30panier 32panier 33panier collage bispanier 36panier 37panier 38panier 39panier 40panier 41panier 42

Un air de ville du Sud avec le linge étendu de part et d’autre d’une même rue, des façades colorées, des rues piétonnières qui montent et descendent, une place avec des vieux moulins , voilà ce que j’ai retenu du quartier du Panier et une atmosphère moins facile à traduire en photos mais à découvrir en prenant le temps de se promener au hasard.

Avant de partir en week-end, certains dressent des listes, d’autres passent des heures à remplir leur valise, d’autres encore lisent guides et romans qui les plongent déjà dans l’ambiance…moi je me renseigne sur les adresses sucrées à ne pas manquer en sachant que le temps est si court que je ne peux en tester qu’une. L’erreur n’est pas permise. Je suivais la page facebook de Sylvain Depuichaffray depuis pas mal de temps, j’avais louché sur ses tropéziennes revisitées, une halte dans sa boutique salon de thé était donc au programme des réjouissances. La rue était repérée sur le plan, l’heure du déjeuner était déjà passée et l’estomac criait famine …encore quelques pas et me voici devant une vitrine fort alléchante de pâtisseries et d’entremets individuels. Après quelques hésitations (mais pas trop, d’autres personnes attendaient derrière), le choix fut arrêté sur …4 douceurs. Surprise de la part de la personne qui me servit et qui, au bout de deux gâteaux, pensait que je m’arrêtais là et m’invitais à aller m’installer dans la salle attenante. 4 sur une dizaine, c’était le minimum et puis c’était mon déjeuner : )

sylvain depuichaffray 10

Une fois dans la partie salon de thé, les 4 pâtisseries posées sur la table, je sentais quelques regards pesant dans ma direction. Je décidais de les oublier car c’est bien connu « là où il y a de la gêne il n’y a pas de plaisir ».

Le premier gâteau goûté (à deux, oui quand même je n’étais pas seule pour déguster 4 pâtisseries !) était un passionnément chocolat composé d’un biscuit moelleux aux amandes, d’un praliné croustillant, d’un crémeux fruit de la passion et d’une mousse au chocolat noir. Jeu de textures, mariage passion/chocolat, cette mise en bouche était parfaite.

sylvain depuichaffray 2

Le millefeuille fraise des bois a beaucoup plu au gourmand qui partageait ma table. Ce n’est pas ma pâtisserie préférée mais la crème était délicieuse et la saveur des fraises des bois associée à la douceur de la vanille était très gourmande.

sylvain depuichaffray 7

Je savais avant même de pénétrer dans la boutique que j’allais choisir une tropézienne, puisque c’est une des spécialités de la maison. Fourrée au marron et au cassis (une alliance qui est vraiment excellente et que j’avais pu déjà apprécier dans le Mont Blanc cassis d’Angelina), cette pâtisserie s’est avérée délicieuse. J’en aurais bien rapporter une autre à Lyon d’ailleurs (mais après le coup de « 4 pâtisseries pour deux », je serais définitivement passée pour une morfale )

sylvain depuichaffray 3sylvain depuichaffray 8

Enfin le gros coup de coeur de cette dégustation a été le jivara passion composé d’une dacquoise noisette, d’un praliné croustillant, d’un crémeux passion et d’une chantilly thé vert matcha. D’abord le croquant du chocolat au lait avec l’onctuosité de la chantilly, le crémeux passion puis le croustillant du biscuit, c’est juste extra. Ensuite le chocolat au lait marié à la passion je trouve cela encore meilleur qu’avec du chocolat noir et si on y ajoute une couche au thé matcha (très équilibré au niveau goût, pas trop marqué comme on peut le craindre), c’est vraiment parfait.

sylvain depuichauffray

Bien entendu en sortant, je n’ai pas pu m’empêcher de jeter un œil vers tous les entremets et pâtisseries que je n’ai pas pu goûter. La tarte aux profiteroles façon poire belle-hélène, le pom-poire & Miel, la tarte au citron pralinée meringuée par exemple étaient très appétissantes mais il faudra que je retourne à Marseille pour compléter cette première fois très réussie.

♥♥Adresse gourmande♥♥
Pâtisserie-Salon de thé Sylvain Depuichaffray
66 rue de Grignan
13001 Marseille

C’était ma pause sucrée de la semaine et la vôtre ?

 de la confiture d’agrumes maison chez Ma’

des bonbons tisane chez l’Instinct des thés

des croquants au miel chez Les petites canailles

Pin It