Tag

limousin

Browsing

Qu’elle me semble loin déjà cette escapade à Collonges la Rouge ! Je me décide quelques mois plus tard à partager cette balade dans ce village connu pour la couleur de ces habitations et constructions planté au milieu des vignes et d’un paysage verdoyant. En arrivant, j’ai d’ailleurs eu l’impression d’un décor de film mais sans le côté carton pâte.  Même s’il faut garer sa voiture sur un parking extérieur, l’endroit était beaucoup moins fréquenté que ce que j’imaginais pendant les vacances de Toussaint. Bien-sûr, nous n’étions pas seuls (j’ai juste demandé aux gens de se pousser à chaque fois que j’ai pris une photo )) mais c’était plutôt calme et idéal pour profiter pleinement des rayons du soleil se reflétant sur le grès rouge et des tours se dressant ici et là (25 parait-il, j’avoue que je ne les ai pas comptées).

collonge 2collonge 3collonge 4collonge 5

collonge

collonge 6collonge 14collonge 7collonge 10collonge 11collonge 8collonge 12Le Cantou si vous ne connaissez pas ce mot est comme une cheminée ouverte autour de laquelle on peut installer des chaises. Avant les gens veillaient dans cette « pièce » (maintenant peut-être qu’ils live-twittent au son des crépitements du feu ?). J’ai des souvenirs d’enfance et d’adolescence de lecture dans le canton de ma tante. Bouquiner à la lueur des flammes (oui j’étais déjà très sportive gamine) en mettant les pieds le plus près possible de la chaleur, quel bonheur (et je ne vous parle même pas des châtaignes cuites dans le feu et autres choses peu détox dont l’odeur emplissait la pièce principale)

 collonge 13

Vu l’heure à laquelle je me suis promenée dans Collonges-la-Rouge, je n’ai pas eu l’occasion de m’attabler à un des restaurants mais régulièrement mes narines étaient chatouillées par des odeurs de cuisine. Par curiosité, je suis allée voir si je trouvais quelques renseignements sur le restaurant le Relais de Saint Jacques de Compostelle qui a une magnifique terrasse et je suis tombée sur un article de Gilles Pudloski qui m’a mis l’eau à la bouche.

 

 

 

collonge 15collonge 16collonge 17collonge 18collonge 19collonge 21collonge 27collonge 22collonge 23collonge 20collonge 24collonge 25

Alors que j’admirais les vignes grimpantes sur une des maisons, un groupe de touristes japonais (qui mitraillait presque autant que moi ) a commencé à s’extasier sur ma fille et une dame m’a demandé en anglais si elle pouvait photographier la Miss (qui, ravie, s’est prêtée au jeu, minaudant à souhait). Pas certaine qu’elle soit « typiquement » corrézienne (et là vous me demandez c’est quoi typiquement corrézienne ? ) mais en tous cas, elle est peut-être aujourd’hui sur un album représentant la France et la Corrèze.

collonge 26

collonge 34collonge 28collonge 32collonge 31collonge 35collonge 29collonge 36collonge 37collonge 38collonge 39collonge 40collonge 41collonge 42collonge 43

Pas de voiture dans Collonges-la-Rouge, un salon de thé qu’on devine à peine sous les végétations,le rouge de la pierre qui contraste avec le bleu du ciel, des fenêtres sous les toits triangulaires et plein de petits détails qui donnent envie de s’attarder,  impossible de ne pas être sous le charme de ce village.

Une fois de plus j’ai fait preuve d’un peu trop d’enthousiasme : l’œil brillant devant les étalages de poires, j’en ai acheté un peu, beaucoup, trop…mais pas question que la moitié finisse à la poubelle flétrie sous prétexte que c’est un fruit qu’il faut peler et que ça prend du temps (je ne dénonce personne).

Alors j’ai pensé à la bonne odeur qui envahissait la cuisine de ma grand-mère en Corrèze quand elle faisait cuire ce dessert dans son poêle à bois (non non c’était pas mieux avant n’empêche que cela avait une saveur particulière) et même si elle y mettait des pommes, j’ai tenté de retrouver ce souvenir olfactif l’espace de quelques instants.

Qu’est-ce qu’on met dedans? 6 petites poires; 60 g de farine; 150 g de sucre; 3 œufs; 30 cl de lait; 20 cl de crème fleurette; du beurre pour le moule


Et maintenant qu’est ce qu’on fait?
Fouetter les oeufs et 130 g de sucre jusqu’à blanchiment
Tamiser la farine et incorporer à la pâte puis bien mélanger. Ajouter le lait et la crème fleurette
Réserver au frais
Peler, épépiner et couper les poires en lamelles
Beurrer un moule rectangulaire et saupoudrer du sucre restant
Répartir les lamelles de poire au fond puis verser la pâte dessus

Faire cuire 45 min au four th 6 (180°)



Verdict? Hum ça sent vraiment bon dans tout l’appartement..difficile de ne pas piocher dedans d’ici le repas du soir. La cuisson des poires est parfaite, l’ensemble est onctueux et parfumé (j’ai ajouté un demi-bouchon de rhum ..le grand-marnier peut être une bonne idée aussi)..dur de se contenter d’une part )

Pensées à ma grand-mère qui s’est éteinte peu de temps avant la naissance de ma fille.

Pin It