Tag

kiné

Browsing

Hypotonique, hypotonique toi-même, je n’avais jamais entendu ce terme avant de devenir maman. Un beau jour dans le cabinet d’un neuro-pédiatre que nous consultions un peu inquiets devant le retard de marche du fiston (et quand je dis retard, sache qu’il a marché après ses deux ans…ah oui quand même !), le mot est tombé. Le médecin venait de tester la souplesse de la cheville de ma chère tête blonde et devant nos yeux ébahis, nous avions constaté qu’il arrivait à toucher son tibia avec ses orteils (essaie pour voir !). Je me souviens avoir eu la très mauvaise idée à l’époque de regarder sur les forums médicaux (je suis sûre que tu vois celui auquel je pense) en quoi consistait précisément l’hypotonie. Enfer et damnation, mon fils allait se fracturer tous les membres, se blesser fréquemment. Quand je pense aujourd’hui que je n’ai toujours pas débouché mon tube d’arnica…

Mais 4 ans après, voilà que Mademoiselle rivalise avec son frère en tentant l’écart facial sur la table du pédiatre…sur le dos, elle nous fait le numéro du plus beau ciseau de jambes.

Si elle ne se hisse pas contre les murs, aux barreaux de son lit, à la table basse, si elle ne crapahute même pas à 4 pattes ce n’est pas par paresse (le nombre de fois où j’ai pu entendre cette phrase, tu ne peux même pas t’imaginer) ni par manque de stimulation de notre part. Forcément la question on se l’est vite posée : un enfant passe encore, mais deux la culpabilité s’insinue en toi.  Qu’ai-je fait ou n’ai-je pas fait correctement? quelle étape ai-je manqué? à force de voir sa mère et son père un bouquin plutôt qu’une haltère dans les mains lui a-t-on refilé la non-envie de bouger?

C’est à ce moment que la pédiatre a interrompu mon délire…je n’y suis pour rien, ma fille a un corps de danseuse ! Limite, j’aurais du sauter au plafond )

Miss Zen étant encore un peu jeune pour attaquer sa carrière artistique,  il lui a été prescrit des séances de kiné, de la musculation douce pour bout de chou en quelque sorte …grands moments en perspective auxquels  je n’assisterai malheureusement que le temps d’une séance, celle-ci ne pouvant se dérouler qu’une journée avant 16h et pas le mercredi (c’est à dire si tu ne travailles pas….merci nounou !) mais compte sur moi pour te raconter la suite.

Et toi, tu connais l’hypotonie? tu es souple ?

Edit : Quand je serai grande, je serai souple pour…

Avertissement : la lecture de ce billet est vivement déconseillée aux nullipares qui souhaitent avoir un jour des enfants.

Une fois l’accouchement passé, tu te dis que le pire est derrière toi : adieu slips jetables, aigreurs d’estomac, maux de dos, nausées, contractions….mais détrompe-toi tu n’es pas au bout du bout…

Pas glop : lors de la visite de contrôle (ben oui comme pour les voitures) chez la gynéco, on t’annonce que tu es un peu molle du périnée et on te colle 10 séances de rééducation.

Pas glop : tu espères que ta gynéco a été un peu trop généreuse mais lors du premier rendez-vous chez la sage-femme, elle t’annonce qu’elle met la note de 2 /5 à ton périnée. Tu tentes de négocier le nombre de séances à la baisse et du bout des dents elle propose 8 séances.

Pas glop : elle a de drôles de questions ta sage-femme..elle te demande si tu ne te fais pas pipi dessus quand tu as un fou rire ou si l’eau ne continue pas de couler une fois que tu es sortie de la douche et là elle te lâche le terme « béance vaginale » ! …heureusement tu as répondu non aux deux questions pré-citées..

Pas glop : l’homme insiste pour savoir en quoi consiste EXACTEMENT la rééducation périnéale et comme il ne se satisfait pas de tes explications floues, tu finis par lui dire que tu passes 25 minutes à tenter de serrer avec ton intimité les doigts de ta sage-femme…ou avec une sonde électrique selon les méthodes

Glop : heureusement tu ne passes pas tous les rdv les fesses à l’air sur une table de médecin…ta sage-femme alterne avec des séances d’exercices pendant lesquelles tu restes habillée…

Glop : ta sage-femme a un vocabulaire très imagé pour que tu remuscles ton périnée…elle te demande de refermer les portes d’un ascenseur, de faire le pont levis, d’imaginer que tu dessines un papillon ou que tu joues au flipper avec ton périnée postérieur )

Pas glop : l’homme ne comprend pas pourquoi il te retrouve allongée par terre, les jambes à l’équerre contre un mur au moins une fois par jour ..tu es juste en train de faire tes devoirs de classe…

Pas glop : tu n’as pas le droit de reprendre le sport avant au minimum 3 séances

Glop : à la ménopause, quand les tissus se relâchent, à priori tu mets toutes les chances de ton côté pour ne pas passer de vania à tenia et pour éviter la descente d’organes (rassurant, hein?)

Glop : périnée musclé, plaisir augmenté…et c’est valable aussi pour les hommes )

Il parait que seulement 7% des femmes suivent les séances de rééducation du périnée pourtant prescrites..et toi alors?

Pin It