Tag

instagram

Browsing

Je ne sais pas trop ce que je répondais, enfant, aux adultes qui me demandaient ce que je voulais faire plus tard. J’ai toujours aimé écrire, j’avais envie de voyager, rien de plus précis. Aujourd’hui si j’avais encore le droit, à mon âge canonique, d’énoncer  un vœu professionnel, j’inventerais un métier : auteur de guides pour becs sucrés. J’irais tester les glaciers de Rome, les scones de Londres, les pastéis de nata de Lisbonne et rêvons jusqu’au bout, je réserverais un hôtel à  New York pour goûter aux meilleures pâtisseries  de la Big Apple.

Du coup, je suis allée fureter du côté d’Instagram pour sélectionner les comptes pour becs sucrés les plus appétissants (mon critère étant que la galerie fasse envie, du coup j’ai écarté des adresses qui sont peut être incontournables mais qui, parfois, étaient tellement dans la surabondance et l’excès que cela ne me faisait pas envie). C’est parti !

1-Dominque Ansel, l’inventeur du cronut

Il est le pâtissier français pour lequel les américains sont prêts à faire la queue des heures devant sa boutique (oui cela arrive aussi à Paris pour certaines adresses et j’avoue que cela me dépasse, malgré ma gourmandise) pour goûter à son fameux cronut (croisement entre un donut et un croissant) : Dominique Ansel  a été sacré meilleur pâtissier du monde en 2017 et est réputé pour sa créativité.

2-Doug Doughnuts à Brookyn

Qui n’a jamais vu une série ou un film américain avec un flic faisant une planque dans une voiture et ouvrant une boîte en carton remplie de donuts ? Bon personnellement c’est un peu le genre de trucs qui j’ai toute la journée sur l’estomac comme tout ce qui est frit mais peut être que les donuts de Doug Doughnuts me feraient changer d’avis. 3-Levain Bakery, l’adresse dont tout le monde parle pour les cookies

Dans la vie de toute blogueuse food, un jour a lieu la quête du cookie parfait : celui extra moelleux à l’intérieur mais croquant à l’extérieur, dodu, bien garni et pas huileux. Peut-être que LA recette qui met tout le monde d’accord est celle de Levain Bakery. En tous cas, quand Émilie du blog Cinnamon and Cake a posté une photo de l’un deux, je me serais bien télétransportée.

4- Cheesecake factory : le meilleur cheesecake du monde ?

J’en ai goûté des dizaines, j’en ai préparé bien plus, pourtant à chaque fois que je tombe sur une belle photo de cheesecake, j’ai plongerais bien ma cuillère dedans. Je suis un peu perplexe quant à l’ajout de chantilly sur ceux de la cheesecake factory mais hormis ce détail, j’imagine mal aller à New York sans goûter un cheesecake.  5- Jacque Torres ou Mister Chocolate

Célèbre d’abord pour ses chocolats chauds, Jacques Torres, MOF, surnommé par les américains Mister Chocolate, propoe aujourd’hui toute une gamme de gourmandise dont  sa galerie Instagram donne un aperçu.

6- Bouchon Bakery

Non il n’y a pas que des français dans ma sélection (est ce de ma faute si on est champion du monde de pâtisserie ?)) mais il se trouve qu’à la tête de la pâtisserie de Bouchon Bakery, se trouve un pâtissier français avec un choix à la fois de grands classiques de la pâtisserie françaises et des spécialités américaines. 7-Spot dessert bar et ses desserts en trompe l’œil

C’est sur le blog d’Ingrid, Travelling Foodista  (dont j’adore son concept de Sugar rush cela me change des propos subtilement culpabilisants que je reçois régulièrement devant mon gros attrait pour la pâtisserie et le chocolat )  que j’ai découvert Spot dessert bar et ces desserts en trompe l’œil dont ce faux maïs ci-dessous m’intriguent.

8-Beard papa’s pour les fous de choux

A tout hasard, j’ai cherché s’il existait des monoboutiques à New York autour des choux et je suis tombée sur le compte de beard papa’s. Esthétiquement ils pourraient ressembler aux miens, en tous cas ils sont plutôt irréguliers. Reste à savoir s’il sont bons.

9-Lady M Cake et ses mille crêpes

Je n’ai encore jamais goûté de gâteau de crêpes et le mille crêpes est la spécialité de Lady M Cake d’où sa présence dans la sélection.10-Bubby’s pour leur pancakes

Vive les petits déjeuners tardifs, ceux qui permettent de sauter le déjeuner et de se régaler de délicieux pancakes. En la matière ceux de Bubby’s ont l’air d’être parfaits (mais j’ai vu aussi des apple pie fort appétissantes).

Est ce que vous avez eu l’occasion de tester une de ces adresses sucrées new-yorkaises ?

crédits photos : comptes Instagram mentionnés / photo de Une : Dominique Ansel

 

 

Lyon semble s’être vidé d’une partie de ses habitants. En tous cas, à la croix-rousse, sur le marché, on sent nettement la différence, on ne joue plus du coude, on ne slalome plus entre chariots de mamie et poussettes de maman. Certains commerces ont fermé leurs portes mais heureusement la ville continue de vivre, de bouger et d’offrir de nouvelles occasions de la découvrir.

Les Fromagivores, nouvelle adresse pour les dingues de fromages

Comme je ne me déplace qu’à pied dans mon quartier, je repère vite les nouvelles adresses et l’enseigne des fromagivores (rue des romarins) avait attiré mon attention (non je n’aime pas que le chocolat et les pâtisseries dans la vie ). C’est en compagnie de Fabien du blog HappyCurio que j’ai testé ce nouveau lieu pour les dingues de fromages.

Pour cette première fois, on s’est laissé tenter par la planche découverte avec une sélection de fromages accompagnée de confiture de cassis, moutarde au marc de Bourgogne, gelée de rose et poivre rouge et abricots secs. Il faut dire que Fabrice Fix nous avait présenté, avec passion, sa vitrine de fromages de petits producteurs et coopératives et que le choix, malgré une carte fournie en feuilletés aux fromages, Monts D’or au four et salades très copieuses, s’imposait.

Sous le regard de super héros détournés par un artiste israélien et accrochés aux murs de pierre, nous avons vu arriver une belle ardoise de fromages avec chaque nom noté (et une petite indication sur le fromage le plus fort…et en effet mieux vaut être prévenu !). Nous avons choisi un verre bien frais de Tariquet premières grives pour boire avec et c’était parfait !

Parmi les fromages sélectionnés, j’ai été le plus surprise par le cheddar au bailey’s mais tous les morceaux présents étaient très bons. Notez qu’à la rentrée, Fabrice Fix a prévu de lancer des « Cheese Quizz » dans le caveau du lieu, l’occasion de réviser vos classiques ou d’améliorer vos connaissances côté fromages.

 

 Le jardin de l’Institut Lumière, théâtre d’une enquête, avec Quais du Polar

Quais du Polar proposait vendredi et samedi, en partenariat avec l’Institut Lumière, tout un programme d’animations, Partir en livre. L’une d’elle consistait à mener une enquête en résolvant diverses énigmes dont les réponses se trouvaient dans le jardin de l’Institut Lumière. Les enfants ont ainsi gagné des chèques lire aussitôt dépensés auprès de la librairie à Tire d’Aile (qui se situe montée de la grande côte, oubliez les grandes enseignes et foncez-y, les conseils sont top et l’accueil très sympa).

Le numéro spécial été de la revue Page

Non non la revue Page qui rassemble des livres lus et conseillés par les libraires n’est pas lyonnaise. Je voulais vous en parler quand même car ce numéro spécial été est vraiment très riche. On y trouve entre autres  :

-un entretien avec les lyonnais Guillaume Long et Sonia Ezgulian (pour le tome 3 de la BD A boire et à manger)
-une rencontre entre Anne B. Ragde, auteur norvégienne et Charlène Busalli, libraire à la librairie du Tramway (à Lyon)
-des idées de livres à glisser dans vos valises (avec des sélections thématiques « pour ceux qui rêvent d’aventures », « pour les mélomanes » « la mer en poche« ) en grand format et en poche
-une grande enquête sur la lecture dans laquelle il ressort que malgré les réseaux sociaux, les bonnes séries et les écrans en général, nous aimons toujours autant lire (youpi !)
-beaucoup d’entretiens avec des auteurs et une foule de chroniques de livres aussi bien en littérature jeunesse, bd, littérature étrangère, littérature française

Lyon Foodies,  le compte Instagram 100% gourmand 100% Lyonnais

Avec @mline17 et @camilledessage, on a au moins deux « amours » en commun : Lyon et les bonnes adresses gourmandes. Il n’en fallait guère plus pour lancer Lyon Foodies, un tout nouveau compte Instagram où nous repostons vos jolies photos de plats, de gâteaux, de café et autres gourmandises lyonnaises.

A priori si vous me lisez, vous êtes un tout petit gourmand(e), gourmet et/ou lyonnais(e), alors c’est le moment de suivre @lyonfoodies et quand vous immortalisez vos photos sur Instagram, pensez à utiliser  #lyonfood.

Sur ce, je vous souhaite une très bonne semaine : )

Ne cherchez pas un sens à ce titre, il n’y a en pas si ce n’est que, voulant partager mes dernières découvertes je ne voulais pas copier les « j’aime # », « les jolies choses », etc et puis j’ai pensé à ce beau film de François Ozon (si vous avez des idées de titre pour ce type de billet, je suis preneuse du coup).

Un lieu : Le théâtre des Célestins

Le week-end dernier, le théâtre des Célestins ouvrait ses portes lors des journées du Patrimoine. Pas de file immense, une visite organisée en plusieurs séquences et commentée par des personnes intéressantes : tout le monde était captivé y compris les enfants. Saviez vous que les angelots accrochés au balcon portaient avant que l’électricité soit inventée, des bougies dans leurs mains ?

theatre-des-celestins-2

theatre-des-celestins

 

theatre-des-celestins-5

theatre-des-celestins-3015

theatre-des-celestins-6

theatre-des-celestins-8

Un film : Victoria

Victoria est à l’affiche depuis pas mal de temps mais je voulais quand même vous le conseiller. C’est drôle, les dialogues sont percutants et c’est un portrait de femme libre à tous les niveaux incarnée par Virginie Efira avec talent ( ne regardez surtout pas la bande annonce, on y voit tout y compris la fin).

Vous la trouvez ronde vous cette actrice ? moi personnellement je la trouve juste « normale » (quoique le notion même de normalité est discutable) avec des formes de femme. Elle a donné une interview dans la revue Première et le journaliste (j’ai vérifié tout de suite s’il s’agissait d’un homme ou d’une femme qui posait les questions car les femmes sont souvent les plus impitoyables entre elles lorsqu’il s’agit de physique et de poids) n’a de cesse de l’interroger sur son corps quasi hors normes, « très en formes » (je cite). Que le culte de la minceur soit au centre de la mode et la presse magazine, je le savais déjà mais je ne me doutais pas que cela touchait aussi le monde du cinéma (quoique en matière d’actrice, on nous cite toujours Monica Belluci mais à part elle ?).

Virginie Efira n’est, par ailleurs, pas particulièrement tendre avec elle même mais toujours avec humour :

Je me souviens de la scène d’amour dans 20 ans d’écart avec Pierre Niney qui est un garçon physiquement très fin. Je me disais « Mon Dieu, mon grand corps avec le sien, ça ne va pas aller ». J’essayais de trouver les meilleures positions pour ne pas étouffer ce pauvre enfant.

Je ne sais pas si cette phrase a des résonances pour certaines d’entre vous, cela doit être un truc de complexée mais j’ai toujours « évalué » le physique des hommes par rapport à mon corps et la possibilité récurrente et cauchemardesque de les écraser s’ils étaient trop maigrichons.

800140-virginie-efira-dans-victoria

Une série : Borgen, saison 1

Autre portrait de femme (cette fois au pouvoir puisque cette femme est Premier Ministre) avec la série danoise Borgen que je regarde à chaque fois que je monte sur mon vélo d’appartement (et je viens de finir la saison 1). Je me demandais si j’allais accrocher même si j’aime beaucoup l’actrice principale Sidse Babett Knudse (bon j’avoue j’ai fait un copier coller de son nom pour ne pas me tromper ).

Borgen montre à la fois les coulisses du pouvoir, les relations entre ce dernier et les médias, les répercutions sur la vie privée (et en particulier, quelle place, quelle vie, quelle carrière peut on avoir quand on est le mari du Premier Ministre ? ) et c’est vraiment captivant (j’avais envie de rajouter même lorsqu’on n’a plus aucune illusion sur le monde politique).

Je ne sais pas si la série tient sur la longueur (et le nombre de saisons) mais je comprends son succès.

borgen-une-femme-au-pouvoir_868666

Un soin : le shampoing extra doux Ducray

Il y a les filles qui, après une heure de zumba à sauter dans tous les sens, sont aussi fraiches que lorsqu’elles sont arrivées, qui sont à peine décoiffées, à peine rosies par l’effort..Et puis il y a les autres. Bref je cherchais un shampoing usage fréquent car le cheveu huileux je n’aime pas cela même lorsque je reste chez moi toute la journée et le shampoing extra doux Ducray répond parfaitement à cette demande.

L’huile lavante Xémose, à côté, est parfaite pour les peaux sèches, on sort de la douche avec les jambes  toutes douces. Lorsque je l’ai achetée,  la pharmacienne m’a donné plein d’échantillons la Roche Posay dont la BB crème qui hydrate super bien et assure aussi côté bonne mine (surtout lorsqu’on a le teint pâle et qu’on a le droit régulièrement à la fameuse phrase « t’es blanche ! » ).

soins

Une boutique : Summertime

 J’ai soufflé mes bougies il y a quelques jours et j’ai eu en cadeaux ce joli collier et ce bracelet scintillant. Comme le bracelet manchette Anne Thomas juste derrière (cadeau de l’an dernier que je porte très souvent), ils viennent de la boutique Summertime à la Croix Rousse. Si vous aimez les bijoux de créatrices mais que vous avez un petit budget, cet endroit a le grand avantage de proposer une gamme de prix s’adaptant à toutes les bourses.

bijoux

Un compte Instagram : @ma_louine

La popularité d’un compte Instagram et le nombre d’abonnés n’a pas à voir (j’ai failli écrire rien )) qu’avec la qualité des photos, preuve en est la beauté des instantanés de @ma_louine qui me permet d’être un peu chaque jour à St Malo. Photo après photo, il se dégage de son compte une douce sensation de tranquillité et de calme. Effet apaisant immédiat.

ma-louine

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Parmi les endroits qui m’ont fait aimer Lyon, se trouve, sans conteste le parc de la tête d’Or, avec ses roseraies, son lac et ses pédalos, ses serres magiques et ses cactus pas loin, son jardin botanique, ses arbres centenaires (pour le zoo, je suis très mitigée, les enfants adorent se balader dans la plaine africaine, se planter devant les singes ou tenter d’apercevoir le crocodile mais quand je vois des animaux sauvages dans de si petites surfaces tourner en rond, je ne peux pas croire qu’ils sont heureux), ses joggers, ses pelouses immenses qui permettent de ne jamais faire (ou presque) de nappe à nappe, ses lumières, ses familles de canards, ses expositions, ses vélos et rosalies….à chaque fois que j’y vais (et en plus de 10 ans à Lyon, je suis déjà allée un paquet de fois), j’ai l’impression de découvrir quelque chose de nouveau et de différent.

#2

Happy lundi! #lyon #monlyon #nature #parcdelatetedor #pink #colour

Une photo publiée par @matinbonheur le

#3

#4

Le coin bird wash 🐦🚿 #france #lyon #monlyon #parcdelatetedor #parc #oiseau #bird

Une photo publiée par Ronimours (@geronimo1er) le

#5

#6

🚂#Lyon #monlyon #onlylyon #igerslyon #parcdelatetedor #petittrain

Une photo publiée par Em✨ (@em_n_simon) le

#7

#8

#9

#passioncactus🌵 #nofilter #monlyon

Une photo publiée par gaellitta (@gaellitta) le

#10

Enregistrer

Enregistrer

Venir à Lyon et ne goûter aucune douceur à la praline, vous n’y pensez pas ? Croquez au moins dans une petite part de tarte et si c’est vraiment trop sucré pour vous, sachez qu’à Lyon, on met des pralines roses vraiment partout …la preuve avec cette sélection de 10 photos de comptes Instagram (attention un des clichés a été pris à Paris )) :

 

 


#1

Miam…😻 #paris4 #pralus #praluline

Une photo publiée par Noriko (@norikomichael) le


#2


#3

Une photo publiée par @hungrypiglet604 le


#4


#5


#6

Bien méritée! #terreadelice #pralinerose

Une photo publiée par Sweetnat (@sweetnatth) le


#7


#8


#9

Enregistrer


#10

Bonus :

la recette de la tarte aux pralines avec Les carnets de Julie en compagnie de Joseph Viola, chef du bouchon lyonnais  Daniel et Denise

la recette de la tarte à la praline version Sébastien Bouillet

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Après avoir présenté 10 comptes Instagram qui font aimer Lyon, je continue sur la même idée avec une sélection de 10 clichés Instagram de la ville en commençant par un premier billet sur la Croix Rousse, quartier où j’ai posé mes valises il y a plus de 10 ans.

Si vous montez sur la colline un jour, je vous conseille de goûter aux bouchons pris en photo par Mister Davy  (et si vous êtes vraiment très loin de Lyon, vous pouvez essayer la recette de Stéphatable).

 

#1

#lyon #urbanart #ballet #croixrousse

Une photo publiée par sylvana andre (@sylvanandre) le

#2

Belle fin de journée 🌺🍻 #croixrousse #lyon #lyonmaville #lyoncity #sunnyday

Une photo publiée par Diane 🌎✈️ (@dianeleger) le

#3

#4

#5

#onlylyon #lyon #croixrousse #beautiful #relyonnous

Une photo publiée par Remy Dmrg (@rem_dmrg) le

#6

Il est 16:00 l’heure du goûter #goûter #patisserie #pastry #cafe #coffee #latelierduboulanger #croixrousse #lyon

Une photo publiée par Mister Davy (@mister.davy) le

#7

Carnet illustré à la main sur mon stand à #lestive ! #carnet #petitscarnets #illustration #croixrousse #lyon #igerslyon

Une photo publiée par Anne Soupline (@annesoupline) le

#8

#9

#10

Pin It