Tag

gourmandises

Browsing

Je suis une inconditionnelle des salons de thé et dans ma tête j’ai souvent imaginé un endroit cosy dans lequel on aimerait venir et revenir pour boire un thé, déguster une part de cheesecake ou une autre douceur anglaise, blaguer entre copines, se poser une heure ou deux, devenir une habituée. Chez Guillemette, salon de thé que j’ai découvert mardi dernier, est cet endroit rêvé mais aussi une ambiance, un décor vraiment personnels.

J’ai retrouvé l’univers vintage du livre de Guillemette, Desserts des jours heureux, j’ai adoré le soin dans le choix des objets, les clins d’œils régressifs des bonbons en bocaux au livre de la collection Petit Castor. J ‘ai aimé les tables à 4 pour venir déjeuner en famille, les banquettes dans la première salle ou les tables en tête à tête pour des moments plus intimes.

 

Ce soir là, Guillemette avait préparé un verre de vin chaud parfait et un assortiment de biscuits (cookies, brownies, cupcakes) aussi appétissant que délicieux. La carte du jour m’a donné envie de venir déjeuner dans ce salon de thé en semaine ou de bruncher le samedi matin.

 

Je me suis retenue pour ne pas pousser des petits cris de joie tant j’ai été enthousiasmée par le lieu. Pas de doute, je sais où j’emmène mes copines la prochaine fois qu’on cherche un salon de thé charmant et à la hauteur de notre gourmandise.

Un grand merci à Guillemette (aussi chouette en vrai qu’en virtuel) et à Camille pour l’organisation de cette parenthèse gourmande !

Et toi, y a t il  un salon de thé où tu aimes aller?

Chez Guillemette
11 rue François Dauphin
69002 Lyon

Je n’aime pas les diktats culturels : les 100 livres à lire absolument sous peine d’être inculte, les 100 films à voir pour être admis dans le cercle des cinéphiles, les 100 CD à posséder pour avoir une bibliothèque musicale idéale, les 100 livres pour enfants pour une éducation parfaite.

Néanmoins quand j’ai feuilleté le livre Les 120 spécialités à avoir goûté au moins une fois dans sa vie (bien plus intéressant qu’une rolex, non? ), j’étais prêt à me plier à cette exigence gastronomique.

Des exemples?

Le cornet végétarien d’Alain , une galette bio garnie de légumes et de fromage de chèvre.

crédit photo : God, I love Paris

Le Kouglof d’Olivier Nasti (Kaysesburg)

crédit photo : le Chambar

Le miel corse de Pierre Carli

Le carrot cake de Rose Bakery

crédit photo : Effusionoffancy

ou bien encore le chorizo de Didier Arrieta, le salers de Caldeyroux, le Kouignamann  de Jean Yves Bordier, la tarte aux myrtilles de Patrick Chevallot, les raviolis niçois, la pogne de Romans …

Verdict? sur les 120 spécialités présentées dans le livre avec bien souvent le portrait d’un artisan, une bonne adresse et parfois une recette, je n’en ai goûté que très peu !

Voilà une bonne occasion de partir pour un tour de France gourmand )

Et toi des spécialités à recommander absolument ?

Edit : voilà la façon dont j’ai voyagé cette semaine…tu as jusqu’à dimanche pour publier et raconter le tien. Les participations sont mises en ligne chaque semaine le dimanche sur Fais toi la belle.

Aujourd’hui je t’invite à deviner à qui appartiennent les petits bonheurs ci-dessous…peut -être que tu as le cerveau embrumée à l’heure où tu découvres ce billet mais si tu la lis depuis longtemps, peut-être devineras-tu :

Bonheurs d’écriture

Bonheurs enfantins

 

Bonheurs gourmands

 

Bonheurs à remonter de temps en temps

Bonheurs féminins

Alors tu as trouvé?

J’en profite pour souhaiter un très bon anniversaire à l‘intéressée à qui je propose pour l’occasion quelques escapades de rêve ! et à qui je conseille de garder l’oeil bien ouvert dans ces voyages virtuels )

Ding Dong !

Qui est-ce? demandais-je avec la voix d’Ana Mougladis de Donald Duck dans l’interphone

C’est la poste, j’ai un colis pour vous ! répond la factrice (?) spécial paquets, celle qui ressemble à Axelle Lafont et que j’accueille avec le sourire vu la pauvreté de ma vie sociale de femme au foyer.

Ce matin-là,  j’ai découvert ça en ouvrant un paquet réfrigéré :

Tu crois que c’est compatible avec mon régime? j’ai tenté pleine d’espoir en m’adressant à l’homme

Pas certain, m’a-t-il répondu mais je veux bien te servir de cobaye

Quel dévouement !

Bref j’ai fait quelques entorses à ma diète endivée, et j’ai craqué pour les caramigü, des moëlleux à faire réchauffer au micro-ondes et à napper d’une sauce au caramel :

Verdict? hein quoi c’est déjà fini? pourtant j’ai pris mon temps…un dessert à déguster à deux (il n’y en a pas plus dans la boîte) …tu peux même faire croire que c’est toi qui l’a fait parce qu’il est moelleux à souhait…un petit bémol de gourmande : un peu plus de sauce caramel ne serait pas de trop…

Non contente de sévir au rayon frais (outre le caramigü, la marque propose aussi des cheesecakes entre autres), se retrouve également parmi les gâteaux et biscuits…

Cette fois, a dit l’homme, je crois que ce ne serait vraiment pas raisonnable..tu vas être obligée de goûter aux trois variétés pour pouvoir comparer…

Oui mais c’est mon intégrité qui est en jeu, Monsieur lui répondis-je en gardant un oeil sur les rocky road (bouchées au chocolat, caramel, guimauve, biscuits et fruits secs), les millionnaires’s flapjacks (bouchées aux céréales recouvertes de caramel et de chocolat) et choc sponge rolls (roulés au chocolat)



Verdict? ils mettent des aimants à l’intérieur de leurs boîtes Gü ou c’est moi? ah c’est moi….mon préféré est sans hésitation celui tout chocolat (étonnant, non?) auquel je pourrais devenir vite accro  puis le rocky road mélange d’onctuosité et de croquant en photo ci-dessus…


Et en plus j’ai eu droit à des magnets sympas….

Un grand merci à Carole grâce à qui j’ai passé de délicieux moments gourmands !!!

Un blog se nommant Chroniques d’une chocoladdict sans billet sur le salon du chocolat (version lyonnaise) c’est comme un été sans barbecue, la Bretagne sans la pluie, une rentrée des classes sans larmes, une émission d’Arthur sans Michèle Bernier…bref ce week-end j’ai arpenté les allées cacaotées de l’espace double mixte de Villeurbanne pour toi et faute de te rapporter quelques gourmandises, j’ai pris des photos.

Tu t’amuses peut-être avec la pâte à modeler de tes enfants, avec de la laine ou du fil à broder et bien tu n’es pas la seule /le seul à avoir l’âme d’un(e) artiste…sauf qu’il faut avoir une sacré dose de patience et de self-contrôle pour réaliser des sculptures entièrement en chocolat, non?



Mate un peu le travail ! Je me demande si quelqu’un va les manger à la fin du salon…

Dans la série « je fais ce que je veux avec la nourriture », les italiens invités à ce salon se sont amusés à réaliser le plus grand tiramisu du monde et sont rentrés dans le guiness des records :

Non ils ne refont pas le carrelage mais bien un tiramisu


qu’est ce qu’elle fait la dame à genoux ? elle met du tiramisu dans des verres si jamais tu as envie de goûter…

Bien entendu au salon du chocolat, tu trouves principalement des chocolatiers mais aussi des stands de vin, de champagne, de chocolathérapie et de livres de cuisine spécial chocolat :

De quoi trouver des idées de recette pour au moins 10 ans…


A part ça, ce genre d’endroit quand on a décidé de se mettre à la diète est un véritable supplice tant les tentations sont nombreuses et variées :

 

Non je ne tremperai pas mes lèvres dans ce verre de chocolat chaud italien


Tu crois que tu vas m’entuber avec tes fruits…



Ton imagination est sans limite mais non merci…



Inutile d’insister je te dis….



Bon un tout petit morceau alors…

Une accro au chocolat qui repart sans avoir quasiment rien goûté et les mains vides tu y crois toi? …ben t’as tort, impossible de repartir sans souvenirs à savoir la spécialité de la chocolaterie Pierre Chauvet, le « Millefeuille au chocolat » (allez pleure pas, tu peux en acheter sur leur site) ainsi qu’un assortiment des spécialités de Philippe Bel, installé depuis peu à Lyon.ce sera ma récompense du samedi soir )

Sur ce, arrête de baver, tu vas tâcher tes vêtements…

Pin It