Tag

glaciers

Browsing

Comment ai-je pu te parler de Rome sans évoquer (ou si peu) la gastronomie? Tout gourmand qui se respecte voit défiler devant ses yeux des images de spaghetti, de lasagnes, de cannellonis, de pizzas, de glaces, de tiramisu et bien d’autres merveilles, quand il entend parler d’Italie.

Avant de partir, j’ai lu des billets de blogs, des guides pour repérer des adresses, j’ai noté des conseils et même si le séjour était très court je me suis jurée de goûter au moins une fois une belle assiette de pâtes, une pizza et une glace.

Giolitti j’en avais entendu parler depuis un petit moment et je suis tombée dessus après des heures de marche dans différents quartiers alors j’ai même cédé au plaisir de m’installer en salle. Serveurs en veston, lustres au plafond, l’ambiance est un peu old-fashioned et l’accueil pas d’une chaleur transcendante mais quand les coupelles se posent devant toi et que tu plonges ta cuillère dans une glace à l’abricot comme tu en as rarement goûté, tu sais pourquoi l’endroit est conseillé.

gianduja et une glace à la yaourt pour moi (un conseil les sorbets sont encore meilleurs)

Si tu vas à Rome, tu iras forcément voir la fontaine de Trevi de jour comme de nuit. A quelques mètres de celle-ci, se trouve le glacier San Crispino qui propose, entre autres, une glace avec des morceaux de meringue enrobée de chocolat qui est à tomber. En sortant j’ai vu afficher sur le mur un article de journal avec une photo de Julia Robert en train de manger une glace San Crispino dans le film Mange, Prie, Aime (que je n’ai pas vu). J’imagine que cela a été un gros coup de pub pour cette adresse mais le soufflé est peut-être retombé depuis car pas de queue interminable ce jour là, j’ai même été servie tout de suite.

Si tu n’aimes pas les glaces, je te conseille de goûter ces cornets avec une crème aux oranges confites et des pépites de chocolat …c’est un véritable délice ! Avant que les siciliens et les siciliennes ne me tombent dessus, je précise que ce dessert appelé cannoli (et dont l’intérieur varie selon les recettes) est sicilien mais j’ai trouvé ces douceurs à l’aéroport de Rome et depuis je rêve d’en déguster à nouveau (ou peut-être que j’essaierai d’en préparer si ce n’est pas trop compliqué).

Je n’ai pas pu m’empêcher de commencer par le sucré mais venons en au plat de résistance. Le premier soir, j’avais repéré dans le routard un restaurant dont les spécialités me mettaient l’eau à la bouche et quand j’ai une idée en tête, je ne l’ai pas ailleurs…donc à l’heure pile de l’ouverture j’étais devant l’entrée, en espérant que toutes les tables n’étaient pas réservées…15 minutes plus tard il n’y avait plus une chaise de disponible )

Si tu as déjà mis les pieds en Italie, tu sais probablement que les pâtes sont servis en entrée mais quelle entrée  !

Tagliatelles au speck pour lui, tortelli au potiron pour moi ...encore ! (toutes les pâtes sont faites maison bien-sûr)

Ensuite on a commandé le giambonetto di vitello con purea..rien que de le réécrire, c’est un calvaire. Ce veau bouilli dans du lait pendant 4h est d’une telle onctuosité telle que tu pourrais en gémir si tu ne te retenais pas. Quant à la sauce, elle est telle que tu ne peux pas laisser une seule trace dans ton assiette même si cela n’est pas très classe. On a demandé un seul plat pour nous deux et le serveur est arrivé avec deux assiettes et des vrais portions de purée maison. Le vin dont j’ai malheureusement oublié le nom était parfait, le serveur parlait français avec un charmant accent et était adorable. Bref j’en aurais fait volontiers ma cantine pour goûter les autres plats proposés à la carte.

Une fois que j’ai eu rayé de ma to do list gastronomique les pizzas, les pâtes et les glaces, je me suis mise à chercher un chocolatier, ce qui parait somme toute logique pour une accro du chocolat. C’est limite une mission que je m’assigne où que je sois. D’ailleurs si un éditeur a dans l’idée de publier les meilleurs chocolatiers de France et qu’il cherche une rédactrice, je suis là )

Je suis tombée un peu par hasard sur Moriondo y Gariglio, boutique où j’ai craqué pour une brebis en pâte d’amande et une poulette en chocolat pour mes enfants. Le chocolat à la dégustation s’est révélé tout à fait banal, la brebis était hors de prix bref  pas indispensable comme halte gourmande mais tu peux te contenter d’aller y faire un tour, l’odeur y est fort agréable.

J’aurais aimé tester aussi les cafés,  les épiceries fines pour ramener des produits en France mais je n’ai pas eu le temps …un prétexte de plus pour y revenir un jour )

♥♥ Adresses gourmandes :

Giolitti, Via degli Uffici del Vicario

San Crispino, via della Panetteria

Colline Emiliane, Via degli Avignonesi 

 Edit : j’en encore quelques photos sous le coude de Rome, j’espère que tu ne frôles pas l’overdose…

 


Je suis parfois une énigme pour ma belle-mère. Récemment je lui ai raconté que je tombais en pâmoison devant les ustensiles de cuisine dans les magasins spécialisés. J’en ai même ajouté une couche en lui confiant que pour mon anniversaire, sur ma whish list, je mettrais bien un siphon…ou une machine à pâtes.

Euh tu as d’autres idées ? , a-t-elle demandé d’un air très circonspect.

Je ne pouvais pas tout de même pas enchaîner sur une turbine à glaces, l’objet des vacances pour moi, vu que les enfants raffolent des glaces et les grands aussi (Anne-Laure ?). Tout ça c’est de la faute de Sophie de Au bonheur des gônes, qui, lors d’un dîner, m’a vanté les mérites de cet appareil, la différence avec les sorbetières (ce qui explique aussi l’écart de prix) et les glaces à se taper les fesses par terre qu’elle obtenait avec des fruits du marché. Je me suis tout de suite imaginée créant des parfums et posant les coupelles sur la table d’un air triomphant « c’est moi qui l’ai fait ».

Mais pour le moment  je vais me contenter de tester ENFIN Nardone ou un autre glacier repéré dans les pages Lyon d’Elle mais dont je n’arrive pas à retrouver le nom et  je vais chercher une idée de cadeau normal pour rassurer ma belle-mère sur ma santé mentale.

Et toi des envies décalées parfois?

Pin It