Tag

gaufres

Browsing

C’est mercredi, les enfants ont envie de gaufres mais il faut réussir à caser cette envie entre les devoirs, l’activité extra scolaire à l’autre bout du quartier et toutes les tâches du quotidien. Bref pas le temps de préparer une pâte qu’il faut laisser pousser. Heureusement il existe une recette de gaufres super rapide et simple (même pas besoin de monter les blancs en neige) qu’on trouve sur le net sous le nom « gaufres de Cyril Lignac » et à laquelle j’ai ajouté quelques chunks de chocolat.

Ingrédients pour une dizaine de gaufres

250g de farine
40g de sucre
1 sachet de levure chimique
2 oeufs entier
100g de beurre
50 cl de lait
les grains d’une gousse de vanille
1 pincée de sel
2 grosses poignées de chunk au chocolat noir

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Dans un saladier , mélangez les ingrédients secs à savoir le sucre, la levure, la farine, les grains d’une gousse de vanille et une pincée de sel  .
Dans un autre récipient, battez les œufs en omelette puis versez le dans le saladier contenant les ingrédients secs (je fais un puits au milieu) et mélangez. Ajoutez ensuite peu à peu le lait en mélangeant au fur et à mesure de manière à éviter la formation de grumeaux.
Finissez par verser sur votre pâte le beurre fondu et tiédi. Mélangez à nouveau.
Laissez chauffer le gaufrier, graissez vos plaques seulement au début puis versez une louche de pâte à gaufre sur chaque plaque et ajoutez par dessus quelques chunks de chocolat. Laissez cuire jusqu’à ce que vos gaufres soient bien dorées (difficile de donner un temps précis, cela dépend vraiment de l’appareil, le mien a un voyant pas toujours très fiable par ailleurs).
gaufres 2

gaufres 3

Verdict ?

Croustillantes à l’extérieur, moelleuses à l’intérieur, vous pouvez les repasser au four le lendemain matin pour le petit déjeuner sans qu’elles ne deviennent sèches bref recette amplement validée !

 

mon mercredi gourmand

Oui je sais la Chandeleur c’est ce soir et je suis un peu en retard sur le coup mais le point commun entre les pancakes, les crêpes et les gaufres est que cela demande peu d’ingrédients et que c’est relativement vite préparé alors voici quelques idées testées au fil des ans sur le blog :

Des pancakes bretons à déguster en écoutant Pour mieux s’unir d’Auden

Des pansters à la compotée de canneberge à croquer en écoutant Par le Canada de Dominique A

Des gaufres à la lyonnaise à goûter en écoutant Presqu’île de Benjamin Biolay

Des gaufres moelleuses au chocolat à garnir de chantilly (ou pas ) en écoutant La femme chocolat d’Olivia Ruiz

Des gaufres à la crème montée à dévorer en écoutant Les bords de mer d’Arno

Des crêpes à la farine de châtaigne à servir avec une ganache montée chocolat/marrons à manger (côté chanson je sèche et je suis pas du tout branchée Jean Ferrat)

Des crêpes à l’orange à faire sauter en écoutant Here comes the sun chantée par Nina Simone

Des crêpes aux gavottes à savourer en écoutant le Bagad de Lann Bihoué d’Alain Souchon

Après avoir écumé tous les magasins de mon quartier à la recherche de sucre en grains (j’étais prête à le faire moi même…sans mixeur qui vaille )), j’ai enfin trouvé l’ingrédient manquant aux gaufres liégoises (vous savez celles qui croustillent sous la dent) que j’ai prévu de préparer ce soir.

Bonne chandeleur !

 

Ce week-end, le temps était d’une douceur exquise pour une fin de mois d’Octobre et le prétexte était tout trouvé pour tester la nouvelle adresse sucrée ou plutôt glacée lyonnaise, la Fabrique Givrée. Deux places givrées existent déjà à Aubenas et à Uzès et je suivais leurs aventures depuis que j’avais fait la « connaissance » de Jérémie Runel dans une des éditions de l’émission du Grand Pâtissier sur France 2.

La boutique est située juste à côté du musée de la Miniature, l’emplacement ne peut donc pas être plus central au plein dans le Vieux Lyon. J’ai testé l’endroit en famille, ce qui n’est pas forcément optimum pour la qualité des photos mais très pratique lorsque l’on veut goûter pas mal de parfums en une seule fois.

fabrique givrée

fabrique givrée 3

fabrique givrée 4

Parmi les parfums savourés en terrasse, j’ai eu un gros coup de cœur pour le citron/menthe et pour la tarte citron avec ses morceaux croustillants. Le Jivara zeste de kumbava et perles craquantes est aussi surprenant et si je ne choisis en général jamais les glaces au chocolat (pourtant j’aime le chocolat), j’ai trouvé le mariage très réussi.

Côté sorbets, la fraise mara des bois, la poire des alpes et la clémentine corse se défendent très bien.

J’ai bien aimé aussi l’espuma servi dans les coupes à la place de la chantilly (mais il est possible aussi de demander de la chantilly avec ses boules de glace ou de sorbet) et la miette de tuile agrume qui accompagnait la Ptite Corse (prendre des photos ou croquer dans une tuile, il faut choisir) m’a paru prometteuse.

fabrique givree 9

fabrique givree 10

fabrique givree 11

Pourquoi aller et retourner à La Fabrique Givrée ?

Ah je la vois venir la question : pourquoi aller dans un glacier ardéchois qui utilise des produits locaux alors qu’on en a déjà un dans le Vieux Lyon (et dans la même rue !) ?

D’abord si le choix des glaces et des sorbets est moins important que chez Terre Adélice, les parfums sont différents et entre le butternut éclats de marron glacé, la fleur d’oranger dattes Medjool, le praliné pécan éclats de pécan caramel, j’ai déjà 3 raisons de revenir.

Ensuite la Fabrique Givrée propose quelques places assises à l’intérieur, si comme moi, vous préférez vous assoir (au chaud quand il fait trop frisquet pour s’installer en terrasse dans la jolie cour des avocats) pour déguster votre glace.

La Fabrique Givrée propose aussi des coupes (Ardèche; Grand Lyon pour les amateurs de praline rouge; Tatin; Café gourmand ou Ptite Corse qui est en Une de ce billet), des burgers composés de brioche toastée et de glace et des gaufrettes croustillantes (à déguster avec de la pâte à tartiner, de la crème de marron, du praliné croustillant, de la confiture de Christine Ferber).

fabrique givrée 2

fabrique givrée 6

La boutique a également un corner « épicerie » avec des pots d’un litre à emporter, des gâteaux glacés à partager et des assortiments de sablés givrés (une bonne façon de goûter plusieurs parfums) entre autres.

fabrique givrée 11

fabrique givrée 5

Sur le comptoir, la carte imprimée à emporter chez soi pour avoir tout le loisir de regarder ce que l’on choisira la prochaine fois est une bonne idée. Le tout avec un accueil souriant et sympathique ! Bref je reviendrai ; )

♥ Adresse gourmande ♥

La Fabrique Givrée
rue Saint Jean, quartier Vieux Lyon
www.lafabrique.givree.com

 

Alors que le mois de janvier n’est pas fini, j’ai pris un peu d’avance sur la Chandeleur et la Saint Valentin puisque j’ai sorti ce week-end l’appareil à gaufres récemment gagné. Sortez le sucre glace et installez vous autour de la table pour le petit déjeuner ou le goûter, au menu je vous propose des gaufres lyonnaises version nature ou version chocolatée.

Les ingrédients

500g de farine – 1 sachet de levure chimique – 3/4 de lait – 1 pincée de sel – 125g de beurre – 30g de sucre – 2 sachets de sucre vanillée – 1 fève tonka (ou rhum, gousse de vanille, fleur d’oranger au choix) – 3 ou 4 œufs selon leur taille.

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

☆ Faire fondre le beurre et laisser le tiédir. Verser la farine dans un saladier, ajouter le sel, le sucre, les oeufs et mélanger.

☆ Dans un bol, faire dissoudre la levure dans le lait et ajouter ce mélange dans le saladier ainsi que le beurre fondu. Parfumer selon votre goût (fève tonka en ce qui me concerne). Battez la pâte au fouet électrique jusqu’à ce qu’elle soit homogène.

☆ J’ai partagé la pâte en deux et j’ai ajouté une grosse cuillère de cacao amer en poudre dans l’une des moitiés pour les gaufres au chocolat. Laisser reposer 30 minutes.

Verdict ? croquantes et moelleuses, légères, parfumées, mangez les chaudes ou tièdes surtout ! Nature, avec du sucre glace, de la chantilly, des fruits frais, de la glace ou de la sauce au chocolat maison, variez les plaisirs )

Et vous, les gaufres vous les aimez comment ?

Edit : le goût pour moi c’est du partage, de l’amour, de la gourmandise, du sucré voilà pourquoi j’ai choisi cette photo pour le concours Lyon a du goût  !

Je sens que je vais me faire taxer de chauvine mais 1) je ne suis même pas lyonnaise 2) ces gaufres n’ont rien à avoir avec celles qu’on peut  déguster dans les fêtes foraines, celles dont je ne raffole pas du tout parce que je les trouve caoutchouteuses, comme si elles étaient remplies d’air.

Qu’est-ce qu’il te faut ? 300g de farine, 10g de levure, sel, 75g de sucre, 100g de beurre, 2 oeufs, 1/2 litre de lait

Et maintenant qu’est ce que tu fais? Mélange la farine et la levure dans un saladier, fais un puits et ajoute le sel, le sucre, le beurre fondu et œufs un par un. Délaye peu à peu avec le lait puis laisse reposer la pâte 1h.

Verdict? elles sont excellentes, ni trop moelleuses ni trop sèches..à déguster encore tièdes bien-sûr ! 

Very important : le résultat dépend de l’appareil aussi. J’ai un gaufrier qu’il faut retourner à mi cuisson pour que les deux faces de la gaufre chauffent et cuissent uniformément. Visiblement le rendu est assez différent avec un gaufrier qui ne se retourne pas.

Version light avec du sucre glace ou même nature

Version gourmande avec du caramel au beurre salé, de la pâte à tartiner au chocolat ou de la chantilly selon tes envies…j’en offre une à Anyuka et une à Madame Zaza , Happy birthday to you  !

( Ceci est ma participation aux mercredis gourmands d‘Anne Laure T. )

Aujourd’hui je ne vais pas te faire deviner qui j’ai invité à ma table parce que j’ai choisi de mettre ses photos pour illustrer les réponses à ses questions et que son nom de blogueuse est écrit dessus. Elle habite dans la Drôme, elle est gourmande, elle tient un blog culinaire où tout donne envie, ses photos me filent des complexes…autant de raisons de mettre Le blog de Châtaigne dans tes favoris si ce n’est pas le cas actuellement !

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
Je crois qu’en ce moment c’est les gaufres ! Depuis que mon superbe gaufrier est arrivé à Noël, j’en mangerais vraiment tous les jours si j’avais le temps !
2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?
Les confitures que faisaient ma grand-mère l’été. Il se formait sur le dessus de la bassine à confiture une « mousse » que ma grand-mère écumait et qu’on mangeait sur une tartine de pain au goûter !


3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
La crique cuite au barbecue (galette de pommes de terre) accompagnée de salade verte du jardin
4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)
La moussaka, rien que d’y penser j’en ai des hauts-le-coeur
5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi?
De la moussaka aux tripes ^^
6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?
Ma maman et ma grand-mère qui nous apprenaient à cuisiner ma sœur et moi. Elles ont tout le temps préparé elles-même les repas, pas de plat surgelé tout fait, que des produits du jardin (qui poussent fort bien dans nos terres ardéchoise). Elles ont toutes les deux des tas de recettes de cuisine déchirées ici et là, compilées dans de grands classeurs et cahiers …


7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?
Du chocolat
8) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?
Une tarte au citron meringuée
9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire?
Il y en a tellement …
10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?
Oh oui 🙂 Je ne pensais pas être autant tournée vers le sucré avant de nourrir mon blog ! Et quand je vois qu’il y a plus de recettes sucrées que salées je me dis que c’est surement révélateur !
11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)
Une ?? mais j’en ai plein ! Allez, même si j’ai envie de vous parler du 7 d’Anne-Sophie PIC à Valence, je vous conseille d’aller à Privas, voir M. Patouillard, maître chocolatier, meilleur ouvrier de France. Il a des chocolats à tomber par terre, dont un que j’adore : un chocolat qui pétille quand il font en bouche (comme les bonbons qu’on avait quand on était petit dont j’ai oublié le nom).

Merci Châtaigne, une plongée dans ton blog m’a mis l’eau à la bouche, je vais essayer ta recette de tarte au citron meringuée car j’en connais un dont c’est le dessert préféré (mais je bloque toujours sur la meringue, ai-je le bon matériel?) et je découvre un chocolatier qui m’a l’air fort intéressant !

Si toi aussi, tu as de bonnes adresses à partager, des souvenirs d’enfance, des plats que tu rêves de réaliser ou d’autres que tu maitrises à la perfection, n’hésite pas à me contacter.

Pin It