Tag

fitness

Browsing

Régulièrement sur ce blog, je fais croire que je vais ENFIN me mettre au sport. Ainsi j’ai écrit un beau billet sur la natation palmée, je me voyais déjà avec des cuisses fuselées et fermes, tous les maitres nageurs se retournant vers moi en laissant tomber leurs planches en mousse à leurs pieds. Je suis même allée à décathlon voir le prix des palmes mais faut croire que j’ai su écouter la petite voix qui m’a empêché l’achat inutile car je suis ressortie sans rien du magasin. Puis l’hiver, le froid, le vent sont venus et l’envie d’aller se trempouiller dans une eau même pas chaude est totalement passée.

Il y a eu aussi le coup de foudre Zumba, cours après lequel j’ai mis deux jours à reprendre une couleur normale au niveau du visage. J’aimais tout : la musique, les chorégraphies, l’esprit…et puis j’ai vu le prix et ça m’a calmé.

Mon ventre ne s’est pas auto-abdominausé par miracle, mes muscles ne se sont pas renforcés tout seuls, ma condition physique commençait à intéresser la science quand :

Damien est arrivé, sans se presser, le beau Damien, le grand Damien , avec son chrono et sa corde à sauter …

En réalité, il est arrivé avec une proposition carrément indécente : non seulement il m’a offert un an d’abonnement à CoachClub pour tester l’urban dance, la salsa et les autres disciplines qui me feraient de l’œil mais aussi 3 abonnements d’un an à faire gagner à mes lectrices ! (ou lecteurs pourquoi pas?). Et comme si cela ne suffisait pas, Damien offre 15 jours pour tester CoachClub à toutes celles qui cliqueront sur le lien suivant.

Maintenant je n’ai plus aucun prétexte pour me défiler : manque de temps? je choisis les séances quand je veux ; pas envie de sortir à cause de la météo? je suis chez moi bien au chaud face à mon ordinateur; pas le survêtement  ou les baskets pas glamour ? face à mon écran, pas de concours de mode; pas motivée par des séries d’abdos barbantes? je choisis le programme « bouger en se divertissant ».

Si tu veux toi aussi un corps de rêve, si tu veux qu’on compare nos progrès et nos expériences, si tu as besoin de te défouler, je t’invite à publier un billet dans lequel tu me raconteras en quelques lignes, en vidéo, en photo ou en dessin comment tu t’occupes de tes fesses.

Jogging du dimanche matin, promenade du chien, contractions musculaires en attendant le bus, électrostimulation, crème miracle, danse le samedi soir, culotte amincissante….donne moi tes recettes les plus crédibles ou les plus folles, les plus réalistes ou les plus fantaisistes avant le 13 février 2010 minuit et n’oublie pas de m’avertir quand tu postes ta participation !

Allez c’est parti !

Leurs participations :

Harpa nous parle de ses exploits en ski !

Naelwynn et les furets nous explique en quoi son boulot est du sport

Virginie B. se fait des fesses d’enfer à Avoriaz

Sophie (les couloirs de mon temps) a plein d’idées, manque plus que le déclic

Lucky Sophie bouge au son d’une chorégraphie chocolatée

Andaf doute de l’efficacité de la crème et mise sur les machines

La vie rêvée d’une fée a adopté la méthode des paresseuses

Littlesweetmag fait de la natation palmée, du yoga, du jogging..entre autres

Je suis un blog a mille astuces pour se muscler

Edit 1 : un lapin dans la bannière pour Chrys et Zaza

Mes velléités sportives ayant tourné court qu’il s’agisse de la zumba ou de la piscine avec palmes, mon corps, 10 mois après la naissance de Miss Zen, est toujours aussi tremblotant qu’un flamby quand tu le démoules dans ton assiette. Alors quand l’homme a gagné le dernier DVD de West Gomez (coach sportif de la Star Ac 2 pour celles qui suivaient à l’époque), j’ai saisi le boîtier et l’occasion pour vérifier la présence de mes muscles.

C’est ainsi que je me suis retrouvée dans mon salon avec les enfants comme spectateurs face à un West Gomez m’accueillant dans un appartement à la décoration très Maison coloniale. Après quelques conseils introductifs qu’il a du mal à énoncer sans être mort de rire, passage à l’échauffement. Là le coach te laisse le choix : soit aller courir 30 minutes soit suivre les quelques mouvements qu’il te propose…coco si je vais jogger une demi-heure 1) je suis gravement malade 2) tu crois vraiment que je vais enchaîner sur ton DVD d’1h30?

Côté matos, pas de gros ballon rond, de cordes, ou autre accessoire de fitness dernier cri, il suffit de dérouler un tapis en mousse et de sortir deux petites haltères. ..hum je n’ai ni l’un ni l’autre et les abdos à même le parquet c’est pas agréable !

Étant donné le contexte familial (Miss Zen qui me tendait tous les objets qu’elle trouvait en attendant que je lui prenne et le chérubin qui suivait aussi le DVD à sa sauce), j’ai sélectionné les exercices séparés plutôt que de suivre le programme complet. A moi mollets galbés, jambes fuselées, cuisses raffermies, fessiers relevés, ventre plat et taille amincie (pour le dos et le haut du corps, je reviendrai en deuxième semaine). Sache au passage que West Gomez change de tenue au moins 4 ou 5 fois. Du coup le chérubin n’arrête de me demander  : « C’est un autre? »

« Non, non poussin c’est le même monsieur qui te montre sous des angles différents ses cuisses grosses comme des jambons ibériques, ses pectoraux qui semblent sur le point de faire craquer son tee-shirt, et je te parle même pas de…enfin bref ».

Pour chaque partie du corps à travailler, des exercices debout ou couché sont proposés histoire de varier les plaisirs souffrances.  Le gainage pour les abdos est le seul moment vraiment pénible (style je veux mourir, qu’on en finisse) pour un mollusque comme moi. A la fin de chaque série, West te demande si tu veux enchaîner avec l’étirement correspondant…ça s’appelle l’interactivité )

Quid des bonus dans un DVD de remise en forme? malheureusement point de bêtisier (le coach a une crampe, le coach grimace de douleur, le coach bafouille) ou d’extraits de West Gomez à l’oeuvre avec les élèves de la Star Ac 2 (visiblement l’année d’après, jugé trop mou, il a été rétrogradé simple intervenant comme professeur de danse africaine), t’es pas là pour rigoler, t’es là pour en baver. Cela dit, le chapitre » auto-massage » vaut le détour. Je l’aurais plutôt baptisé « et si on se tripotait? » vu la chorégraphie de la séquence. Je jure que je n’invente rien : West Gomez  finit par dire « c’est comme si on se caressait ».

Verdict? West Gomez n’est pas un faiseur de miracles. Tu le comprends rien qu’avec le titre de son DVD, être bien tout simplement (à des années lumière de Shape your body de Cindy Crawford ou Belle et mince de Clémenceau). Si tu aimes sauter dans tous les sens, transpirer comme un VRP auréolé des dessous de bras, tu risques de t’ennuyer ferme.
A défaut de devenir the Body, ce DVD (programme de renforcement musculaire, d’étirements et de relaxation) peut peut-être t’aider à te réconcilier avec ton corps et c’est déjà pas si mal.

Edit : il y en a un à qui ça a plu c’est le fiston…l’homme a été obligé de s’y coller avec lui le lendemain )

Et toi, quel est le secret de ta forme?

Non mon doigt n’a pas ripé sur le clavier, j’ai bien voulu écrire zumba.

Késako te demandes-tu peut-être? La zumba est née dans les années 90 en Colombie. Beto Perez, prof de fitness, oublia un jour la bande son qui lui servait pour son cours. Il la remplaça pour la cassette qu’il écoutait dans sa voiture : de la salsa, du merengue, du ragga…et son cours eut un succès énorme, ses élèves lui demandèrent de faire toujours ce genre de cours !Je ne sais pas si cette petite histoire tient de la légende, en tous cas Beto il doit avoir des cojones en or à l’heure actuelle !

Samedi matin, juste avant de me rendre à ce cours de zumba, j’ai été prise d’une crise de prétextique aïgue : il fait trop froid, j’ai du ménage à faire, je vais être la seule trentenaire bien tassée au milieu d’ados, je ne vais pas y arriver…mais comme j’avais payé, j’ai pris mon sac et en route joyeuse troupe !

Pour la fille pas fan de son corps que j’ai toujours été, le vestiaire est toujours un moment délicat. Au fil du temps, j’ai élaboré tout un tas de techniques pour me déshabiller le plus vite possible mais le sentiment d’être celle qui n’est que mollesse et mal-foutitude persiste toujours.

Puis vient l’entrée en salle de danse, des miroirs partout, mon reflet en 10 exemplaires..vite que ça commence et que je m’oublie !…car la danse a ce pouvoir magique de me transporter dans une petite bulle loin des soucis, des tracas, des questions du quotidien…

Je repère la prof dans un coin de la salle, pas bégueule à priori, des faux airs de Marion Cotillard et le corps dont je rêve le soir en croquant dans mon carreau de chocolat )

Et c’est parti pour une heure très rythmée pendant laquelle se mélangent les pas de danses latines, mais aussi de danses du monde (bollowood, danse africaine, flamenco…) et les séquences plus cardio….les chorégraphies ne sont pas détaillées, il faut se lancer à l’eau tout de suite et tant pis si sur la prof cela a l’air sublime et sur toi nettement moins, l’essentiel est de s’amuser.

Si tu as encore du souffle après 10 minutes, tu peux même chanter, taper dans les mains, te lâcher quoi ! Bonne humeur garantie !

Côté musique, tu as l’impression d’être dans une rue de La Havane ou dans un roman de Zoé Valdès . En plus on dirait que les chorégraphies de la prof ont été faites sur mesure pour les chansons…

Verdict? j’ai adoré ! bien entendu, au bout de 5 minutes j’étais écarlate et cette couleur n’a pas quitté mon visage de tout le cours (et même après)…j’ai bien senti que j’étais un peu rouillée, un peu pataude mais je me suis éclatée et je n’ai pas eu l’impression de faire du sport. Je n’ai qu’une envie : recommencer ! alors il va falloir lancer une pétition à cadanse pour qu’il programme ce cours régulièrement.

Si tu t’ennuies habituellement en salle de sport sur les machines, si tu te mets à bailler quand on prononce le mot ‘exercice physique » mais si tu aimes danser dans ton salon et que tu n’as pas trop de mal à mémoriser une chorégraphie, je te conseille d’essayer ce cours ! Bien-être physique et moral assurés !

Et si tu as envie de voir à quoi ça ressemble, tu peux regarder cette vidéo par exemple…(la fille sublime en brassière c’est moi…nan malheureusement!)

Alors convaincu(e)?

Edit 1 : attention si tu as du monde au balcon, ne fais pas comme moi prévois une brassière spéciale sport, sinon gare au débordement  et au ballotement…c’est moche et en plus c’est désagréable…

Après MissBrownie, je reçois encore une blogueuse influente cette semaine qui compare les ordinateurs et le sexe, qui n’aime ni les oréos ni la glace Ben & Jerry (d’où le titre de son blog Une fille ordinaire… ou pas), qui se forge un corps de top model en donnant des cours de fitness, qui voue un amour sans borne pour Pimpin son lapin…je veux parler bien-sûr de Gazelle !

1) Incroyablement
sage, toujours raisonnable, gentiment timbré(e)) ou carrément secoué(e),
comment vous définiriez-vous ?
Alors là déjà ça commence par une question
compliquée. Personnellement, je me considère comme raisonnablement
timbrée (tiens il y est pas celle là), les autres ils disent que je
suis carrément timbrée. Pourtant je suis pas super copine avec la
poste, alors je sais pas trop où ils vont chercher ça. (Quoi que j’ai
déjà mangé des timbres quand j’étais petite) (Comme Obelix, ce genre de
truc ça te suis toute ta vie ensuite). (Sauf que lui il a plus le droit
à la potion magique mais que moi j’ai toujours le droit d’acheter des
timbres). Puis confidence pour confidence, j’adore me secouer aussi,
toutoutouyoutouu, tout ça. Mais je le vis bien, c’est déjà ça nan?

( et quand tu lèches les enveloppes pour les fermer, t’as un timbre sur la langue qui sort ?)

2) Qu’est-ce qui peut
vous rendre fou/folle furieux(se) ?
Alors là, plein de choses. Récemment on a pété à
côté de moi, j’étais pas super réjouie sur le coup, mais j’étais pas
furieuse en fait. Non, par contre les vieilles qui bloquent le côté
gauche de l’escalator ça me rend furieuse. En vrai les vieilles tout
court ça me rend furieuse. Presque toutes. Puis aussi quand Pimpim il
me pique les tablettes de pralinoises dans le placard, ça aussi ça me
rend furieuse.  Le truc qui me rend folle, c’est quand je pense à
quelque chose, pas forcément constructif entendons nous, (mais je fais
très peu dans l’utile de toute façon moi), alors j’y pense, et dès que
c’est le top départ pour m’en souvenir, bin j’men souviens plus. Une
fille frustrée ça peut devenir folle oui. Donc oui, du coup, j’essaie
de penser (pas évident je suis blonde), pour m’en souvenir, et que je
pense à tout sauf au truc que je devais penser. Puis 3 jours après,
alors que j’en ai complètement plus rien a taper, après avoir passé
deux nuits blanches pour m’en rappeler, après avoir bouffé tous mes
ongles que j’avais laissé pousser en tremblant, durant près de 3 mois,
ça revient. La dernière fois, le truc qui est revenu, c’est « Si je
mettais le livre sur l’étagére ». Dès fois je vous assure que je m’aime
pas du tout. Je me rend folle toute seule. Mais c’était la faute de ce
foutu livre. Pas la mienne en fait.

(Ce qui me parait vraiment inadmissible dans ta liste c’est quand même Pimpin qui te pique ton chocolat ! il connaît le tiroir où tu les planques et il se sert tout seul? …il a trop regardé la pub Milka avec la marmotte !)

3) Qu’est ce qui peut
vous rendre fou/folle de joie ?
Trop Trop Trop facile ça. Quand je vois que mon
compte, il est pas dans le rouge (Je vous renvoie à la légende de la
Licorne, tout le monde en parle, mais personne a jamais vu), je
pourrais te danser la carioca toute nue dans le salon. (Ou la salle de
bain, je suis pas super téméraire comme fille). Ou bien, la chose ultime, un matin comme tous les autres matins, le réveil sonne. Toi
comme tous les autres matins, tu pourrais te le faire, comme Bruce il
tue tous les méchants. En une fois. Cul sec. Et il résonne. Toi, qui
prenant ton courage à une main et demi, pour laisser faufiler doucement
ton bras du dessous de la couette, tu tâtes la table de nuit (oui tu
vois rien, ta tête est restée sous la couette elle), et tu attrapes le réveil. Ta tête se faufile à son tour doucement, tout doucement du
dessous de la couette, ton oeil apeuré (l’autre y dort encore) se
dirige doucement vers l’écran digital de la chose maléfique. Et là, tu
vois que c’est l’heure. Déprime. Puis tout à coup, ta tête elle fout ton
pied dans ton autre pied, pour te dire « mais hey!! tu te lèves pas aujourd’hui!!« . Là oui je suis folle de joie, mais pas longtemps, juste le temps de me rendormir (environ 30s quoi).

(moi je serais toi j’enlèverais quand même l’alarme du réveil la veille, ce serait ballot d’être définitivement réveillée un matin où tu peux faire la grass mat à cause d’une sonnerie qui te strie le cerveau)

4) Avez-vous déjà
fait une petite ou une grande folie par amour ?
Alors ça ouais. J’ai accepté d’habiter avec un homme
(et là toutes celles qui comprennent applaudissent en coeur). Et ses
chaussettes qui trainent. A côté du lit. TOUS les jours. Avec un homme
qui va faire les courses 1 fois sur 5, et qui 5 fois sur 5, oublie la
liste. J’ai accepté de vivre avec un homme qui va te prendre le liquide
vaisselle, mais oublier ton chocolat. Et je l’ai pas quitté.

Je ne l’ai pas quitté non plus, quand il
a voulu me foutre sa mère entre mes pattes, durant MES vacances. J’ai
juste menacé de le castrer à vie. Abstinence tout ça. (Tout le monde
voulait savoir comme j’avais fait, maintenant ils savent).

Et je suis toujours avec. Si c’est pas de la folie ça.

(je me souviens l’idée du séjour de belle-maman pendant tes seules vacances ! t’as pas choisi une riposte graduée pour le coup mais c’était ça ou la poupée vaudou je suppose? )

5)Vous gagnez le
jackpot à l’Euromillion. Quelle est votre première folie ?
YOUHOUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUUU. (Merde,j’avais déjà oublié que c’était qu’une hypothèse).

Alors
là, dans l’ordre, j’envois chier: ma proprio, j’engage un tueur a gage
pour chacun de mes voisins, je paie une cage à Pimpim de la superficie
de mon propre appart (et c’est moi qui viendrait dans sa chambre comme
ça, pour une fois), puis j’embarque toutes les copines, on se casse je
sais pas où (l’homme il pourra inviter tous ses copains à lui. De son
côté.), et on va se faire toutes les boutiques, tous les restos qu’on
peut, genre le marathon du WE, faut tout tester, et se faire les
vendeuses infectes une par une. Dès qu’il y en a une qui te fait chier,
tu rachètes le magasin et tu lui fait sa fête. Et j’achète un deuxième
lapin. Et un troisiéme. Quoi que nan, une lapine. D’une il sera plus
puceau Pimpim (je lui ai dit que si il couchait avant sa 18éme année,
ça irait très mal pour lui, il est trop jeune)(Plus que 12 ans, ça va
passer vite), mais je pourrais faire une exception, si je peux garder
tous les bébés. Et une maison, voir deux, ou trois, a ma maman. Je suis
une fille sensible tout de même.

(Prévois un grand jardin dans ta nouvelle maison car ta nouvelle famille de lapins risque de s’étaler un peu)

6) Champ libre :
Vous en êtes fou (folle) de …….
.
De Anny Cordy, je l’aime. Je suis fan. Quand je serais grande je serais bonne du curé.

Et de foie gras aussi. Avec du pain au figue, un bon jurançon ou sauternes, et du pain grillé.

Puis de mon lit, quand même.

(T’as au moins deux points communs avec le chérubin : il adore le clip et la chanson Chaud Cacao d’Annie Cordy et il réclame à chaque repas du pain grille ! )

Merci beaucoup Gazelle d’avoir toi aussi répondu à l’interview Thierry Pastor…si l’envie vous titille de participer, surtout n’hésitez pas à me faire signe.


Oui je sais vous avez tous DEJA ou presque une Wii et la balance qui va avec; ce billet a  peut-être, pour vous, comme un goût de périmé mais se déhancher dans le salon de sa soeur sous les yeux de sa mère, ça vaut bien quelques lignes?

Attention si vous êtes invités chez des amis qui ont une Wii fit, choisissez avec soin vos chaussettes avant de partir car pour monter sur la balance, il faut se déchausser.

Je dois avouer que le premier contact avec la machine n’a pas été forcément très agréable puisqu’elle n’arrêtait pas de me dire à chaque nouveau jeu ou exercice que mon poids avait changé depuis la dernière fois…bon bon on le sait que ma soeur pèse 20 kilos de moins que moi, tu crois pas que c’est pas assez dur comme ça, hein? …encore une qui a pas une once de psychologie féminine.

Alors c’est parti pour une séance de houlahop pendant laquelle j’ai éclaté les scores grâce à mon roulement de hanches mythique…au début il s’agit juste d’avoir un bon rythme pour garder le cerceau autour du corps (j’étais tellement dans le trip que le cerceau me servait de collier) et ensuite ça se corse un peu car il faut se pencher à gauche ou à droite pour attraper d’autres cerceaux. Si on est vraiment à fond, je pense qu’on peut faire travailler les abdos. Ma soeur aussi déchire u houlohop, à vrai dire elle explose carrément tous les scores après avoir déposé sa pitchounette sur son tapis d’éveil en lui donnant une feuille de papier cuisson (mais non ma soeur n’est pas une mère indigne, sa fille adore le bruit de la feuille de papier cuisson)) Quant mon homme a voulu essayer, on aurait dit qu’il avait mal digéré le gigot et il n’a jamais réussi à maintenir le cerceau loin du sol plus de 30 secondes. Quant à mon beau-frère, il a sa technique, limite homologuée : il fait du houlahop en swingant des genoux )

J’ai enchaîné avec le saut à ski et à défaut de comprendre le bon mouvement, je me suis rétamée en beauté me transformant en bonhomme de neige dégringolant une pente bien raide….le chérubin était totalement catastrophé par mon sort , il se mettait la main devant la bouche en gémissant « non pas ça » )

Les hommes ont fait du snowboard (enfin surtout mon beau-frère, qui, pour le coup, a tout du blond décrit par Gad Emaleh quand il est sur sa planche de ski), du footing (si tu veux tricher, tu secoues la manette comme un dingue…et tu te prends une gamelle illico presto eh eh eh y a une justice au pays de la Wii), des têtes en série à un ballon de foot lancé à grande vitesse (l’homme assurait pas mal à ce jeu-là) et ils ont pris des positions avec lesquelles je pourrais les faire chanter pendant des années….

Passant alors au yoga, j’ai suivi une coach (90/60/90, la fille typique agaçante) dans l’exécution de deux mouvements pas trop compliqués (même si pour le second, la pinbêche m’a qualifié de « sportif du dimanche » et m’a demandé si je n’avais pas de difficulté à tenir mon dos droit…ben traite-moi de quasimodo tant que tu y es, banane). La séance de step m’a moins convaincu car il n’y avait que des mouvements de base à enchaîner et l’ambiance musicale était vraiment cheap. On se serait cru dans un pays d’Europe de l’est dans les années 70 lors d’une session de gym collective..bon, ok, j’exagère un peu..

Verdict? Pour les non-fanas des jeux vidéos classiques comme moi, la Wii est idéale car conviviale, familiale, ludique. Pour ce qui est du sport, je reste un peu circonspecte sur les résultats que l’on peut escompter avec la partie yoga-aérobic-step mais j’attends vos expériences à ce sujet (comment j’ai perdu 20 kilos grâce à la Wii ou encore comment la Wii a changé ma vie, ma Wii ne me quitte plus, je l’emmène partout même en vacances; j’ai largué mon mec/ma femme, j’ai gardé ma Wii). Quant au prix, si on fait l’addition du coût de la console de départ (fournie avec une seule manette) à la balance et à tous les autres accessoires, la facture est un peu salée.

Maintenant il va falloir que je trouve des prétextes pourm’inviter chez ma soeur une fois par semaine parce que c’est bien connu le sport c’est une question de régularité….

Et vous,vous wiiiez comme des fous?

Je ne sais pas ce qui m’a pris mais dernièrement j’ai voulu me mettre au pilates. Comme je n’avais pas les moyens de me payer des cours à 25 euros l’unité (tarif en vigueur sur Lyon), j’ai loué le DVD Pilates pour les nuls et j’ai profité d’un créneau libre de mon dimanche matin pour me planter devant la télé.

Comme 90% des DVD de fitnes, il est américain, ce qui nous vaut un doublage en total décalage et un ton enthousiaste et ultra-pédagogique agaçant au bout de 5 minutes mais au moins cette fois on échappe au waouh, yeah enthousiastes des participants au cours. La prof ressemble à Jane Fonda jeune et a un corps parfait, mince et musclé, moulé dans un body riquiqui…2 minutes me suffisent à la détester)

Je m’allonge à même le sol, constatant qu’un petit tapis en mousse n’aurait pas été du luxe, et 20 secondes après, le chérubin se radine et s’appuie de tout son poids sur mon buste, visiblement amusé par la perspective de voir sa mère faire un peu de sport. L’homme en rajoute une couche en mimant le premier exercice mais comprend vite que les abdos n’ont rien d’amusant, ça se saurait. J’arrive à envoyer père et fils s’occuper ailleurs que dans le salon et j’enchaîne mouvements de jambes, de bustes, assouplissements. Le pilates a l’avantage d’allier travail sur la silhouette (objectif : s’affiner et non prendre du muscle) et travail sur la souplesse.

Ma concentration n’est pas au top car père et fils font des allées et venues régulières : l’un me demande si « il faut habiller le chérubin? » si « ‘il doit aller le promener? » ou s’il « peut aller prendre sa douche? » alors que l’autre réclame Baldé ou m’incite à jouer avec lui plutôt qu’à mimer le crawl ventre à terre. Malgré cela, je constate que ma souplesse comparée à celle de Jane Fonda est assez navrante et que malgré le titre du cours, Pilates pour les nuls (dans le menu, j’ai même choisi niveau débutant), c’est loin d’être fingers in the nose )

Verdict? Au bout des 30 minutes, j’ai l’impression d’avoir pas mal travaillé et chaque mouvement est détaillé de sorte à ne pas faire n’importe quoi. Pas sûre pour autant que le Pilates m’enthousiasme réellement. Il n’y a pas de musique, il n’y a pas une once de ludique, j’ai un peu l’impression de refaire du Davina et Véronique sans les tou tou you tou et je sais qu’une fois que j’aurais visionné le DVD une dizaine de fois j’en aurais ras le bol.

Et vous, sportives d’appartement ou pas?

Edit 1 : d’après Flick-r la dame de la photo est enceinte, je cherche encore son ventre)

Edit 2 : ce matin, je n’ai jamais autant senti la présence de mes abdos)

Pin It