Tag

enfants

Browsing

C’est probablement la dernière année mais ma fille croit encore au Père Noël et elle a bien prévu de laisser au pied du sapin quelques biscuits (maison a-t-elle précisé) et un verre de jus d’orange (non le lait n’a pas beaucoup de succès ici). Cette recette de sablés de Noël tombe donc à pic, c’est aussi une occupation pour les enfants pendant les vacances et en plus ils sont vraiment bons !

Ingrédients pour 40 petits sablés environ

250 g de farine
125 g de sucre
50 g de poudre de noisettes
125g de beurre tempéré
1 œuf +2 jaunes
1 cuillère à café de cannelle

Et maintenant qu’est ce qu’on fait ?

Mélangez dans le bol de votre robot la farine, le sucre et la poudre de noisettes. Ajoutez l’œuf entier, les deux jaunes, le beurre ramolli et la cannelle. Battre jusqu’à ce que la pâte forme une boule (jamais trop longtemps sinon ce sera galère pour travailler la pâte). Abaissez la pâte grossièrement et enveloppez la dans du film alimentaire. Réservez au frigo une nuit (ou au moins 2h). La pâte ainsi est beaucoup plus facile à travailler.

Étalez la pâte (4 à 5 mm), puis laissez aux enfants découper des formes avec des emporte pièces de taille identique. Mettez sur une plaque recouverte de papier cuisson. Laissez une dizaine de minutes (selon votre four, le bord doit être à peine doré sinon ils seront trop durs et beaucoup moins bons) dans un four préchauffé à 160°.

Vous pouvez déguster ces sablés de Noël nature mais c’est plus amusant de les décorer pour les enfants, et avant cuisson, avec du sucré pétillant* ou des lettres à croquer*de chez Quai Sud qui a sorti une gamme kids (on a testé aussi le brownie tout simple à faire et destiné à la fête de Noël de l’école).

sables Noël

sablés de Noël bis

sablés de Noël 6

sablés de Noël 7

sablés de Noël 10

Vous pouvez même mettre les sablés dans des sachets cadeaux et les offrir (oui on est loin des emballages parfaits esthétiquement de certains blogs mamans DIY mais ici ce sont VRAIMENT ma fille et sa copine qui ont tout fait )).

sablés de Noël 9

Source de la recette : Cakes in the city avec des petits changements dans les ingrédients.

*produits offerts par la marque

kiabi

Hier entre grisaille et papiers administratifs, je suis allée chercher le colis de vêtements commandés pour les enfants grâce au bon cadeau gagné chez Lucky Sophie. Alors j’ai demandé à la Miss qui, en ce moment se rend malade à cause de l’école, si elle voulait bien essayer ces nouveaux habits et jouer au mannequin l’espace de quelques instants. Un peu de futilité dans un monde où chacun se doit d’être dans la norme dès la maternelle.

A part le tee-shirt avec le petit chat, cadeau d’une de ses mamies, tout vient de Kiabi. Le sweet vert et rose (oui on dirait du rouge sur les photos mais c’est plutôt du rose foncé en vrai ) est tout doux, pratique à enfiler grâce à ses boutons derrière et j’adore les coeurs aux coudes. Il est parfait avec le pantalon slim velours que j’avais choisi en même temps, non ?  kiabi montage

Du rose très pâle, un tissu en peu pailleté, un petit oiseau sur une manche, j’aime bien ce gilet à la fois confortable mais féminin avec sa capuche à pois. Il manque encore quelques leggings pour la Miss pour porter avec des robes, des jupes (la maitresse ne veut pas de collants) ou des tuniques mais je suis contente de ma sélection.

kiabi 8

kiabi collage bis

Dans l’armoire, je n’ai pas encore trié les tee-shirts, les robes d’été mais je crois que l’automne peut arriver…enfin en même temps les jours courts, les levers dans le froid, on n’est pas pressé si ?

(minute mode pour le samedi mode de Sophie).

 

Je vous plante le décor : le temps est moche et gris, les enfants vous réclament un gâteau yaourt. Bof, pensez vous intérieurement, j’en ai déjà préparé des tonnes depuis des années. Alors vous fouillez vos placards et votre frigo et votre gâteau yaourt se transforme en layer cake bien plus gourmand.

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Les ingrédients [/typography]

1 yaourt nature
2 pots de sucre
3 pots de farine
3 oeufs
2 CS de pâte de noisettes
1 sachet de levure
2 CS d’huile

pour le glaçage
une barquette de philadelphia au milka
60 g de beurre
2 à 3 CS bombées de sucre glace

[typography font= »Cabin Sketch » size= »24″ size_format= »px » color= »#E36464″]Et maintenant qu’est ce qu’on fait ? [/typography]

Mélangez 3 oeufs avec le sucre jusqu’à blanchiment, puis ajouter la farine, la levure et mélangez à nouveau. Ajouter le yaourt, l’huile et la pâte de noisette. Versez la pâte dans un moule à manquer et mettez au four (préchauffé) pendant 35 à 40 min à 180° (durée de cuisson à adapter à votre four, la lame du couteau doit ressortir sèche). Attendez sagement que votre gâteau refroidisse et coupez le en deux dans le sens de l’épaisseur.

Préparez le glaçage en mélangeant vigoureusement le philadelphia au milka, le beurre mou et le sucre glace. Badigonnez la couche inférieure du gâteau avec ce glaçage, replacez par dessus la seconde moitié et couvrez uniformément le dessus du gâteau ainsi que les bords avec le même glaçage à l’aide d’une spatule. Placez au frigo au minimum 2h afin que le glaçage prenne.

Verdict ? servi pour le goûter, il est super moelleux, la pâte à noisettes avec le glaçage au chocolat ça fonctionne très bien.

Instant vérité : sur la photo, la couche du milieu est de la pâte à tartiner car comme je n’avais pas prévu deux heures plus tôt de faire ce gâteau j’ai fait avec les moyens du bord (barquette de philadelphia au chocolat bien entamée ) mais je suis certaine que vous êtes mieux organisé(e)s que moi )

Et vous le gâteau au yaourt ça vous rappelle des souvenirs d’enfance ?

….enfin c’est eux plus exactement non pas qu’ils me rendent malade mais à chaque fois que je dégaine ma carte vitale il y a un enfant derrière. Pour rappel, ils m’ont fait le coup chacun de qui marchera le plus tard possible, ce qui s’est traduit par un nombre assez impressionnant de séances de psychomotricité que j’ai refusé de compter étant donné que pour le coup pas le moindre centime n’a été remboursé et quelques heures chez les psy puisque c’était bien évidemment de notre faute (enfin de la mienne surtout).

Cet été a commencé la série dentiste pour le fiston avec rage de dents et dentiste d’urgence odieuse un dimanche après-midi suivi de quelques séances de soins mal fait puisqu’il a fallu refaire le pansement à la rentrée et puisqu’on commençait à bien connaitre les lieux, on en a profité pour soigner une autre carie. Depuis j’ai installé une caméra de vidéo surveillance dans la salle de bains pour vérifier que le brossage des dents se fait en bonne et due forme si jamais je ne suis pas dans la pièce et la consommation de bonbons, même si elle n’était pas énorme, a chuté du fait même du principal intéressé qui a moyennement apprécié l’anesthésie, la roulette, etc (et dire que moi même je ne suis pas allée chez le dentiste depuis……ah des interférences, on a du passer sous un tunnel).

Une fois qu’on a rayé ces séances de torture de l’agenda familial, on a pris rendez vous pour un bilan orthophoniste toujours pour le fiston. La sentence a été sévère, sans appel : 30 séances …en somme je vais passer tous mes débuts d’après-midi le mercredi dans une salle d’attente où il y a même pas de vieux Paris Match ou Figaro Madame à lire les mêmes revues pour enfant à Miss Zen. Pourvu que ma mutuelle rembourse bien.

Tout serait presque normal s’il ne fallait pas songer à s’occuper des pieds du même rejeton puisqu’il il les a trop plats pour qu’ils ne soient pas suspects. Semelles or not semelles, telle est la question et quand je vois la façon dont sa sœur marche, je songe à demander un tarif de groupe.

Ne me demandez pas pourquoi je n'ai pas fais renouveler l'ordonnance d'un médicament homéopathique ni pouquoi j'ai zappé la visite chez le médecin généraliste pour un certificat médical demandé pour n'importe quelle activité, j'ai déjà l'impression de passer ma vie dans les cabinets médicaux…. malheureusement personne ne ressemble aux Docteurs Ross ou Kovac.

Ah j'oubliais la visite des 3 ans chez le pédiatre, l’ostéo pour les problèmes de transit de la Miss, l’ophtalmo pour vérifier si la vue du grand a changé depuis qu’il porte des lunettes…..vis ma vie de maman d’enfants rarement malades mais toujours chez les médecins )

Et vous, vous contribuez au trou de la sécu, un peu, beaucoup, pas du tout ?

 (spéciale dédicace à LaBelette )

Je ne sais pas si je suis à classer dans la catégorie maniaque mais en tous cas, j’aime avoir un appartement relativement propre et rangé. Là où d’autres voient de la fantaisie, se retrouvent dans leur bordel, j’ai la main qui me démange et je ne peux pas m’empêcher de remettre de l’ordre. Comme je viens de passer un week-end à consacrer beaucoup trop de temps à cette activité, mes enfants s’évertuant à remettre du désordre là où je viens juste de passer, j’ai pensé que je pourrais les proposer temporairement à la location pour toutes celles et ceux qui ont un appartement, une maison tellement impeccable qu’elle manque de vie ou ressemble à un intérieur de magazine déco.

Prestations à la carte :

– transformez votre salon en annexe de chambre d’enfant

– décorez vos vitres avec des traces de doigts ou de bave

– avant / après spécial cuisine (prévoir un repas avec viennoiseries / aliment qui s’émiette, ou difficile à attraper et qui finit sous la table)

– atelier  pâte à modeler sur moquette

– partez à la recherche de toutes les petites pièces de playmobil tombées entre les coussins du canapé ou sous celui-ci

– créez une mini-inondation dans votre salle de bain, une tornade dans une des chambres (effet garanti en peu de temps)

– forfait petit poucet : retrouvez les traces de pâte à tartiner dans toute votre maison (interrupteur, portes, sièges…occupation garantie )

– option « je fais rien que des bêtises » : feutres sur votre housse de couette (feutres lavables fournis), craie sur les meubles…faites confiance à leur imagination !

Devis à la demande, tarif dégressif selon temps souhaité , possibilité d’envoyer en extra l’homme, bordélique ceinture noire )

Je crois que cette rentrée restera parmi les plus marquantes : le fiston au CP, Miss Zen en petite section de maternelle...deux grands pas d’un seul coup, ça justifie bien un minute par minute, non ?

7h00 : je suis réveillée avant que cela ne sonne, assez rare pour être signalé. Hier soir je me suis endormie en repensant à eux bébés…ambiance, non je ne suis pas tout touchée par cette rentrée

7h45 : tout le monde est déjà prêt, ça aussi c’est très rare à cette heure ci mais le grand connait l’excitation des premiers jours (et visiblement pas d’appréhension). Miss Zen veut emporter deux doudous, on négocie pour qu’elle laisse la sucette dans son magnifique sac à dos rose, je lui demande 10 fois si elle n’a pas envie de faire pipi.

8h15 : ça bouchonne dans l’ascenseur, je descends avec ma voisine qui après avoir accouché de jumeaux il y a tout juste 9 mois,  a une taille 36…elle est toujours impeccablement coiffée, maquillée, habillée..je me sens moche et molle à chaque fois que je la croise…tout va bien )

8h30 : un bisou au grand et il file avec l’homme direction l’école primaire…j’aurais aimé l’accompagner aussi mais je n’ai pas encore le pouvoir de me dédoubler

 8h32 : Miss Zen prend connaissance des lieux et je l’emmène illico aux toilettes …où je découvre qu’elle a trempé culotte et legging sur le chemin de l’école sans rien me dire …je n’ai donc plus de tenue de rechange pour la matinée

8h40 : je glisse deux mots à la maitresse sur l’apprentissage de la propreté sans édulcorer les faits et en comptant sur ce fameux déclic qui marche très bien chez les autres enfants (oui mais j’ai tiré un numéro qui a décidé de jouer systématiquement les originales)

8h45 : Miss Zen s’est installée à une table et s’applique à mettre des pions sur un tableau..je la trouve vraiment mini par rapport aux autres enfants…en face d’elle, une petite fille porte presque le même prénom…comme l’accueil a lieu en deux matinées, il y a seulement 14 élèves ce matin et ça me parait déjà bien rempli

8h48 : l’homme qui a déposé le grand apparait dans l’encadrement de la porte…il voulait voir sa petite fille absolument en ce premier jour mais c’est pas un bon plan, elle le repère, veut sortir et pleure quand la maitresse lui dit qu’elle ne peut pas franchir la petite ligne blanche toute seule

8h55 : pour la troisième fois, Miss Zen me dit qu’elle a envie de faire pipi…on file jusqu’aux WC petite taille et là rien, le manque totale d’inspiration, la page blanche…on se rhabille et on repart…

9h : la maîtresse me fait comprendre qu’il serait temps que je quitte les lieux…enfin si je suis prête )

9h (bis) : pour info, je ne suis pas du tout le seul parent encore présent )

9h01 : Miss Zen est installée devant un puzzle, très concentrée..je lui glisse à l’oreille que je m’en vais et que je viendrais la récupérer quand elle aura fini de jouer (les instits grinceront peut-être des dents mais ça passe mieux le premier jour)…elle acquiesce, je lui donne un dernier bisou et je quitte la salle sur la pointe des pieds…

Les autres mamans et papas présents quand la porte de la classe se referme m’empêchent de laisser ma glande lacrymale s’exprimer mais une grosse rentrée comme celle-là, c’est fort en émotion…

Miss Zen deviendra -t-elle vraiment propre d’ici vendredi ? comment sa première matinée en maternelle s’est elle passée? le grand est-il avec des copains des années précédentes ? j’ai vu venir cette rentrée avec un certain soulagement (lire à ce propos l’article d’Et Sinon Rien dont je partage tout à fait le point de vue) mais maintenant j’ai hâte de les retrouver pour qu’ils me racontent ces quelques heures sans moi )

Alors cette rentrée ?

Pin It