Tag

cuisine italienne

Browsing

J’aurais pu appeler ce billet « Une femme avec toi » plutôt que Voyage en Italie (la chanson de Lilicub) parce qu ‘il parait que les Italiens sont gais quand ils savent qu’ils vont avoir de l’amour et du vin mais je ne suis pas certaine que cela aurait été très significatif quant au contenu de ce billet …toujours est il que les Italiens ont bien des raisons d’être gais au vu de leur cuisine (la meilleure au monde pour moi -ex-aequo avec la cuisine corse-) que j’ai pu goûter et apprécier lors d’une soirée dégustation de produits italiens à Boffi Lyon.

Comme je ne connaissais personne (en général une blogueuse est toujours accompagnée d’une autre blogueuse…j’étais donc un peu dépourvue au début), je suis allée à la rencontre des producteurs qui présentaient leurs produits. Le souci est que je ne parle pas italien (pourtant quelle langue merveilleuse à l’oreille ! ) et si je peux parfois la comprendre grâce à mes années de latin, ça limite les échanges. Bon on s’est débrouillé en anglais et on a aussi beaucoup parlé avec de grands gestes.

Les lieux étaient organisés en plusieurs tables thématiques et assez logiquement je me suis d’abord dirigée vers la table des douceurs où j’ai rencontré le représentant de Villa Catalfamo, une exploitation biologique située près de Cefalu en Sicile et qui vient de lancer des confitures d’agrumes (ni trop acidulées ni trop sucrées). Comme je lui disais que j’aimais beaucoup les motifs présents sur les pots, le jeune homme m’a raconté que cela représentait des carreaux au sol présents près de la maison de sa grand mère…jolie histoire.

soirée italienne 2soirée italienne 3

Juste à côté, un pizzaiolo confectionnait des pizzas avec une pâte comme on a bien du mal à trouver dans les pizzerias en France (pas le genre de pâte dont on laisse la croûte sur le bord de l’assiette) et avec des garnitures qui donnaient juste envie de rester à côté de son four toute la soirée. soirée italienne 13

soirée italienne 4soirée italienne 7

Que vous dire de la table consacrée aux fromages ? une île de la tentation à laquelle je mets au défi quiconque de résister surtout lorsqu’on vous tend une assiette avec un assortiment tout en commentant en italien (là j’ai hoché la tête comme si je comprenais absolument tout, cela aurait tellement dommage d’interrompre ses phrases chantantes) ou qu’on vous propose de goûter du parmesan Consorzio Vacche Rosse 24 mois et 36 mois d’âge.  soirée italienne 5soirée italienne 6

J’ai déjà écrit ici à de nombreuses reprises mon penchant immodéré pour les pâtes (ah s’il pouvait en être autant des légumes !). Forcément j’ai marqué un temps d’arrêt en passant devant la table où étaient présentées les pâtes de blé dur, Pastificio Benedetto Cavalieri. Ces pâtes sont connues pour la sélection rigoureuse des matières premières et pour la méthode de préparation appelée « délicate » (pétrissage prolongé à froid, malaxage lent, pressage et tréfilage et enfin séchage à basse température). J’espère qu’un restaurant lyonnais ou une boutique les proposera à la vente (un des buts de la soirée était de faciliter la rencontre entre tous ces producteurs et des futurs « clients »).  soirée italienne 8soirée italienne 15

Dans la pièce du fond, la personne en photo ci dessous chantait haut et fort en Italien tout en découpant de fines lamelles de jambon alors qu’à côté on nous proposait de boire une gorgée de bière artisanale, celle de la marque 32 via dei birrai. J’ai testé la bière curmi,  une bière épicée obtenue avec de l’épeautre et du malt d’orge que j’ai trouvé très bonne, pas trop amère pour mon palais et très rafraichissante. Bonne nouvelle l’épicerie de Damien Gateau à la Croix Rousse propose ces bières à la vente.  soirée italienne 9soirée italienne 11soirée italienne 12

Mieux valait ne pas avoir trop abusé côté dégustation car en cuisine s’affairaient le chef Marco Stabile et la chef pâtissière Loretta Fanella pour un dîner à quatre mains. Comme je voulais me réserver pour les desserts, j’ai seulement goûté pour la partie salée l’excellent risotto acquerello au parmesan et à la truffe Tartuffi Savini (servi très généreusement).  soirée italienne 14

Pour les desserts, j’étais peut-être un peu moins « conquise d’avance » même si le parcours de Loretta Fanella qui est passée par de grandes maisons dans le fameux El Bulli des frères Adria présageait du meilleur. J’ai assisté à son dressage et j’ai vu  ses assiettes se colorer et se dessiner sous mes yeux avec bonheur.


soirée italienne 17
Parfum d’automne (une sorte de coulis à base d’agrumes), kaki à la crème de marron, guimauve au citron (une guimauve à la texture de meringue italienne, le genre de chose dont on reprendrait volontiers une cuillère) et réglisse

soirée italienne 19crème à la lavande (je n’aurais jamais pensé aimer ça et c’était pourtant excellent), plumcake orange carotte (ultra moelleux et fondant avec ce petit côté humide qui fait toute la différence), gélatine aux agrumes, carottes confites

 soirée italienne 20

La chef pâtissière avait également préparé des petits chocolats de riz au lait Domori mais je n’avais plus du tout de place pour en croquer un…un comble pour une accro au chocolat : )

Vous comprenez pourquoi j’ai appelé cet article Voyage en Italie …j’étais en immersion totale et en première classe le temps de cette belle soirée.

 


Je l’ai souvent écrit ici mais il y a une cuisine que je place au dessus de tout, une pour laquelle j’ai envie de boucler ma valise, une qui me pousse à chercher les restaurants spécialisés sur Lyon, une qui me fait saliver rien qu’à l’évocation du nom des spécialités : la cuisine italienne !

Alors quand j’ai reçu le livre de cuisine La cuillère d’argent qui est la bible de la cuisine italienne, j’ai pris soin de feuilleter le livre après avoir dîné )

Le livre est une véritable somme, des antipasti aux pizzas, des plats de résistance aux pâtes fraîches, du risotto aux légumes façon italienne, du tiramisu à l’omelette sucrée voilà de quoi réaliser des milliers de repas comme si je m’appelais Isabella.

Alors par quoi je commence ?

une pizza Napolitaine ?

des raviolis au potiron ?

un tiramisu ?

..ou bien des crostinis au speck et à la crème de pomme, une ribolitta, des gnocchi à la langoustine,  une frittata aux courgettes, une saltimbocca à la romaine, un flan piémontais, une tarte à la ricotta et aux raisins de Smyrne?

♥♥♥ la variété des recettes, des plus simples aux plus élaborées, le découpage du livre, le vocabulaire culinaire proposé en annexe, les repas de chef pour clôturer le livre, les photos toujours appétissantes, le titre des recettes traduit en italien (ça chante déjà dans ma cuisine ).

 

crédit photo : blog de la tarte.com

 

Attention attention aujourd’hui dans ma cuisine, il y a un homme ! Celui-là même qui, avec ses billets provoque des « waouh », des « ah c’est beau « , « comme c’est joli  » et remplit les têtes d’envies de décoration…l’as-tu reconnu ?

 

1) Quel plat/aliment pourrais-tu manger tous les jours sans te lasser?
Des pâtes sans aucun doute ! Ma mère est italienne et elle les fait comme personne ! J’adore ça !
 

2) De quel plat as-tu un souvenir d’enfance marquant?

 

Tout dépend de ce que tu entends par ‘marquant’. D’un point de vue négatif, ma première huître a été un vrai cauchemar (souvenir désagréable très vite balayé par les huîtres gratinées de ma grand-mère‚ miam !).
Sinon, mon premier Big Mac a aussi été un grand jour, oui je sais curieux comme souvenirs mais vraiment ‘marquants’ pour le coup !
3) quel plat aimerais-tu faire goûter au monde entier?
Les farfalles aux crevettes, riccotta, courgettes et fromage de chèvre ! Un chef d’oeuvre de la gastronomie italienne !!!
 

4) quel plat ne peux-tu plus manger ? (parce qu’il t’a rendu malade, ou parce que cela t’écoeure aujourd’hui,…)

 

L’omelette au fromage… J’en ai tellement mangé quand j’étais petit que je ne peux même plus y penser‚.. tiens d’ailleurs j’y repense à cause de toi et c’est vraiment pas sympa‚ surtout que j’avais l’image des farfalle en tête !
 

5) quel plat ferais-tu manger à ton pire ennemi ?

 

Je lui donnerai un peu de banoffee‚ autant je ne suis pas particulièrement sucré, autant j’adore ce gâteau. Avec ça si mon pire ennemi ne devient pas mon meilleur ami, je n’y comprends plus rien !
 

6) Y-a-il quelqu’un ou quelque chose qui a influencé ton rapport à la cuisine aujourd’hui?

 

Ma mère, comme je l’ai dit plus haut, a toujours fait preuve de beaucoup de créativité en matière de cuisine. Elle m’a appris tout petit à tout goûter. Aujourd’hui du coup, pour trouver quelque chose que je n’aime pas, il faut sacrément chercher !
 

7) Quel aliment emporterais-tu sur une île déserte?

 

Rhooo je peux pas répondre des pâtes à toutes les questions… J’emporterai donc ces petits sachets de nourriture lyophilisée qu’on donne aux astronautes (ouais je sais c’est pas trés glamour mais je pense surtout à ma survie ! Tu as dis île « déserte » quand même !)
crédit photo : blog Aglio & Olio
 

8 ) si tu devais être un aliment ou un plat, lequel serais-tu?

 

Je serais une énorme focaccia à la mozzarella et au jambon de Parme… Je passerai mon temps à me grignoter les bras !
 

9) Quel plat rêverais-tu de savoir faire ?

 

Le banoffee… Je sais ce n’est pas compliqué à priori mais le problème c’est la crème fouettée qui recouvre le gâteau ! Elle ne tient jamais !
crédit photo : blog  Trucs de food
 

10) Ton blog rime-t-il avec gourmandise?

 

Oui grâce à Niko notre coach culinaire. Depuis le lancement de mydz il propose chaque semaine une recette exclusive à nos lecteurs et désormais, il a son propre blog… Trucs de Food : à découvrir absolument ?
 

11) une adresse gourmande à conseiller pour finir? (restaurant, salon de thé, chocolatier, glacier…)

 

L’Autre Salon de Thé à Toulouse rue du Poids de l’Huile… C’est là que se trouve le banoffee tant convoité avec sa crème fouettée si ferme et parfaite !

Non seulement il aime la cuisine italienne mais en plus il a de l’humour …il apporte rêve et poésie au quotidien , il s’agit bien-sûr de Vincent et de son blog Mydz !

Si tu aimes baver devant les photos de ces interview gourmandes, si tu as envie de partager tes coups de coeur en cuisine, que tu aimes passer du temps derrière les fourneaux ou que tu préfères rester à table, n’hésite pas à me contacter !

glop pas glopPas glop : une hôtesse de caisse à Carrefour touche 1060 euros par mois après 10 ans d’ancienneté, la femme d’Eric Woerth quand elle bossait pour la société Clymène liée aux Bettencourt avait négocié un salaire de 200 000 euros annuel (primes comprises soyons justes)…ok elles n’ont sûrement pas le même niveau d’études et le même CV mais qu’est-ce qui peut justifier un tel écart de salaires ? qu’on ne me dise pas après que le capitalisme est l’unique voie et que je suis une utopiste…

Pas glop : pendant que les plus riches profitent du bouclier fiscal, les classes moyennes morflent encore une fois et cette fois-ci ce sont les étudiants qui devront choisir entre aide au logement ou demi-part fiscale pour leurs parents. Je te rappelle que lors de sa campagne, Sarkozy s’était engagé à faciliter l’autonomie financière des étudiants mais après tout, on est pas à une promesse près, si?

Glop : J’ai testé une boisson pétillante bio, Pépinelle,  à la pomme et à la rose..on dirait une bouteille de champagne un brin girly mais sans une goutte d’alcool dedans, de quoi ravir ma sœur enceinte jusqu’aux dents et qui a pu trinquer avec nous..côté goût, ce n’est pas trop sucré, ça flirte du côté du cidre mais avec la pointe de rose en plus et il existe aussi une version pour les enfants, le Pommier !

Glop : j’ai été invitée à suivre une étape du tour de France dans une 2CV décapotable..bon je t’avoue que cet évènement cycliste a toujours eu un effet très soporifique sur moi et puis j’étais pas dispo mais je trouvais l’idée rigolote ..alors si tu veux suivre les coulisses du tour, clique ici.

Glop : je peux te dire qu’en matière d’adieu à la nounou j’ai fait le minimum syndical

Pas glop : je n’ai aucune solution de garde pour la rentrée pour le moment )

Glop : c’est l’été tout le monde rêve de salades et moi j’ai des envies de cuisine italienne ! Je suis d’ailleurs tombée sur un blog La cuisine italienne de Ciccio (pas très à jour mais on excuse l’auteur, papa depuis décembre dernier et forcément moins disponible derrière les fourneaux) qui m’a mis l’eau à la bouche (je ne te parle même pas de sa liste de liens)…depuis je suis à deux doigts d’investir dans une machine à pâtes )

Pas glop : que font deux chiens qui se retrouvent sur une plage en été? perdu, esprit mal tordu, ils se passent de la crème solaire spéciale canin sur le museau et l’intérieur des cuisses…la preuve ici si tu ne me crois pas )…y en a qui savent vraiment pas quoi faire de leurs sous !

Glop : même si les vraies vacances (celles pendant lesquelles on change d’air) ce n’est pas pour tout de suite, ce soir je dis au revoir au boulot pour un petit moment !

Et toi,les vacances c’est fini, pour bientôt, dans longtemps?

Pin It