Tag

comportement alimentaire

Browsing

J’ai hésité à titrer ce billet : Maigrir sans régime, est ce possible? mais étant donné que jusqu’à aujourd’hui je n’ai pas essayé, difficile d’être catégorique dans un sens comme dans l’autre même si sur ce sujet, je ne peux m’empêcher de penser à Caro de Pensées de ronde.

Les régimes, je suis tombée dedans dès l’âge de 15 ans et jusqu’à mes 35 ans j’ai du passer la moitié de mon temps soit 10 ans à essayer diverses méthodes. Le pire c’est qu’au départ, je ne suis même pas certaine que j’en avais réellement besoin mais plus je feuilletais Jeune et jolie et compagnie et plus je me trouvais des kilos en trop. A l’époque j ‘avais cassé ma tire lire pour boire des sachets en poudre à diluer dans de l’eau à la place d’un repas, goût vanille. Non seulement c’était cher mais en plus infect et j’en ai gardé un dégoût pour toutes les préparations lactées vanillées.

J’ai tenté le régime mannequin : quelques feuilles de salade pour pouvoir se permettre une douceur le week-end…je me sentais tellement faible que j’ai renoncé à une carrière de top model pour toujours.

En tout j’ai perdu beaucoup de poids, mais j’ai toujours tout repris…le fameux yo-yo je maîtrise. Les grossesses n’ont rien arrangé, j’ai pris assez peu à chaque fois. Étant déjà ronde au départ, je ne me suis pas lâchée sous prétexte de frustrer l’occupant mais alors que je croisais des femmes sortant de la maternité comme d’une cure minceur à Biarritz, j’ai gardé une bonne partie de mes kilos.

Vous reprendrez bien un peu de Weight Watchers? comptez les points, cherchez les aliments le moins caloriques pour économiser un peu pour une sortie, une invitation..chouette cette fois j’avais le droit d’avoir une vie sociale !

Et si le poids c’était un peu plus compliqué que ce qu’on pense ? j’ai les poils qui se hérissent quand on me dit : les gens qui sont en surpoids ils n’ont qu’à manger moins, qu’à manger mieux, c’est juste une question de volonté. Si c’était aussi simple, tout le monde serait mince, non?

Devant mon ras-le bol des régimes, j’ai envisagé diverses solutions :

la transfusion graisseuse et la transfusion mammaire (tant qu’à faire)…ma soeur pleure son ancienne  poitrine depuis son allaitement et n’a pas de fesses, je veux bien me dévouer

– l’investissement massif en crèmes amincissantes (la crème fondante raffermissante à la fleur d’oranger de Nuxe est déjà tout un programme)

l’acceptation de soi …sauf que ce bourrelet au niveau du ventre quand je le vois sur une photo, je l’accepte pas mais alors pas du tout. J’aimerais arrêter de jouer à la femme/ la mère mystère dans les albums photos parce que je me trouve trop grosse sur n’importe quel cliché.

Là où j’aggrave mon cas c’est en admettant que je suis gourmande, que j’aime cuisiner , que je préfère un peu de vrai sucre à de l’aspartame ou du beurre à de la margarine.

Alors que faire? si j’avais du temps et le budget, je serais allée voir un nutritionniste , un zermati lyonnais si tenté qu’il existe parce que je suis convaincue qu’au délà des règles de diététique, c’est du côté des émotions et des comportements qu’il faut creuser.

Je me suis contentée d’acheter son livre, Maigrir sans régime. Le titre ressemble un peu à un régime miracle mais connaissant le sérieux de son auteur, j’espère qu’il m’apportera quelques réponses et m’aidera peut-être à perdre ces kilos en trop.

A suivre…

Et si demain, je ne parlais plus chocolat, gourmandise, recettes, tu viendrais encore sur mon blog?

Edit : un tumblr tout en bleu pour Chrys et Zaza

 

Pin It