Tag

city break

Browsing

En janvier dernier, j’ai passé un  week end à Bâle en Suisse du Nord.  Aujourd’hui je vous propose 10 idées de choses à faire ou à voir à Bâle en hiver, en espérant que vous lirez ce billet jusqu’au bout malgré sa longueur.

1-Visiter l’un des 40 musées de la ville

Je n’avais pas forcément prévu au départ de passer toute une matinée dans un musée et puis le musée des Beaux Arts de la Ville est apparu juste devant moi au moment où la neige tombait de plus en plus fort. J’y ai vu un signe (et dans un premier temps, un endroit où me réchauffer).

J’ai pris un billet pour découvrir les collections permanentes mais je ne pensais vraiment pas découvrir autant de chefs d’œuvres sur quelques salles. Picasso, Richter, Giacometti, Dubuffet, Paul Klee, Henri Matisse, Miro, Dali, Kandiski, Mondrian, Chagall, Fernand Léger, Georges Braque, Modigliani, en avançant dans le dernier étage du musée, j’avais l’impression d’être dans les pages du livre Histoire de l’art de Gombrich.

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle Arlequin assis,  Picasso

A l’étage du dessous, les salles étaient quasi vides et je me suis retrouvée seule avec Delacroix, Ingres, Courbet, Renoir, Paul Gauguin, l’Odalisque de Corot, la Montagne Sainte Victoire de Cézanne, Les glaneuses de Pissarro, les falaises d’Etretat et La passerelle sur le bassin des nymphéas de Claude Monet (d’autant plus émouvant que j’ai eu l’occasion d’aller visiter la maison et les jardins de l’artiste à Giverny), un autoportrait de Van Gogh…..

Cinq baigneuses, Paul Cézanne

A midi, j’étais assise devant ce tableau de Claude Monet représentant le Waterloo Bridge  et dont la luminosité est juste extraordinaire quand on le voit en vrai.

Malgré les richesses de ses collections, le musée des Beaux Arts de Bâle n’est pas le connu de la ville, la Fondation Beyeler (à 25 min en tram du centre ville) étant mise plus en avant autant pour son architecture que l’on doit à Renzo Piano que pour ses expositions temporaires (jusqu’en mai 2017, s’y tient une exposition sur Claude Monet que j’aurais beaucoup aimé voir) et ses œuvres contemporaines.

Si vous êtes un boulimique de musées, vous n’aurez que l’embarras du choix, la ville en compte en effet 40 : du plus kitch (allez au moins jetez un œil aux vitrines du musée des ours en peluche et poupées) au plus traditionnel (musée du papier) en passant par exemple par le musée de la bande dessinée situé dans le quartier de St Alban et qui proposait une expo consacrée à Zep lors de ma visite.

le licorne power a aussi touché la Suisse visiblement : )

2- Admirer les façades de l’Hôtel de Ville de Bâle

Dès qu’on grimpe un des escaliers du cœur de Bâle, on peut apercevoir son toit. Situé au milieu de la vieille ville, l’Hôtel de Ville avec sa façade rouge, sa tour impressionnante et ses peintures murales polychromes a été construit entre 1504 et 1514 et est aujourd’hui le siège du gouvernement de la ville et du parlement.

Bon à savoir : Pour ceux et celles qui ne peuvent pas se passer de connexion aux internets plus de quelques heures (dans mon cas, j’ai vécu cela comme un vent de liberté !), la ville propose plusieurs hotspots dont un se situe à Marktplatz juste devant l’Hôtel de Ville. L’Office du Tourisme distribue un petit feuillet qui récapitule tous les hotspots, le réseau à choisir et le code à entrer.

3- Flâner dans le cœur historique de Bâle

Rien de mieux pour s’imprégner de l’atmosphère d’une ville que de la parcourir en marchant. J’avais en poche un plan de la ville mais j’en ai vite levé les yeux, ayant plutôt confiance en mon sens de l’orientation (et puis Bâle est assez petit, il est à priori plutôt difficile de se perdre)) et empruntant un escalier non loin de l’hôtel de ville j’ai flâné dans le quartier historique de Bâle.

Bon à savoir : l’Office du Tourisme a édité une brochure « Sur les traces de l’histoire » dans laquelle sont proposées proposant cinq promenades dans Bâle. Chacun des parcours est jalonné par des panneaux d’information (de couleurs différentes selon le parcours) présents dans la ville. Il existe une version plus détaillée sous forme d’appli.

4- Ramener du chocolat

Sur Instragram quand j’ai posté mes premières photos de Bâle, on m’a conseillé d’aller faire un tour dans une boutique Läderach et j’en avais repéré une à la gare. Bien entendu je ne suis pas ressortie les mains vides. Je ne suis pas fan des bouchées mais j’ai acheté une tablette de chocolat noir pistache et des petites réglettes aux parfums originaux.

5-Prendre un des trams colorés

Il arrive un moment où vos jambes ne veulent plus suivre votre tête. Il est temps alors de grimper dans un des trams colorés de la ville, d’autant plus qu’en Suisse, lorsque vous logez dans un hôtel, on vous donne une carte de transport vous permettant d’accéder gratuitement (pendant la durée de votre séjour) à tous les moyens de transport de la ville.

Cela a été le cas à mon arrivée à l’Ibis budget, situé à 1o minutes à peine à pied de la gare et à 2 minutes d’une station de tram qui mène au centre ville (en passant par la gare). Cet hôtel est idéal pour les petits budgets, les chambres sont modernes, bien agencées et le petit déjeuner propose charcuterie, fromage, yaourts, muesli, viennoiserie et pain.

Bon à savoir : Accord Hôtel  vous suggère dans une infographie de Bâle d’autres activités à réaliser lors d’un week-end.

6- Se balader le long des quais et à St Alban

Une fois que vous aurez arpenté la vieille ville, n’hésitez pas à vous en éloigner pour vous balader le long des quais du Rhin ainsi que dans le quartier de St Alban (plus de photos et de détails en cliquant sur les liens).

7- Entrer dans la boutique Gilgen

Un incontournable de Bâle est la boutique Gilgen qui vend toute une gamme de viennoiseries (j’ai goûté deux brioches fourrées délicieuses) et les fameux Leckerli, des biscuits secs au goût de pain d’épices. On m’en a proposé une première fois dans un autre magasin et j’ai trouvé cela très sec. J’en ai ramené un paquet (heureusement petit) de chez Gilgen et cela n’a remporté l’enthousiasme de personne à la maison (pourtant on est plutôt du genre #teamsucré). A vous de goûter : )

8- Prêter attention à tous les petits détails

Ce n’est peut être pas spécifiquement bâlois mais tout au long du séjour j’ai noté tous ces petits détails que l’on ne trouve pas à Lyon comme cette fanfare (viking ?), cette vitrine exposant une quantité folle de couteaux suisses, ces salons de coiffure dont la devanture laisse plutôt penser à une maison particulière, ces volets colorés et parfois au raz du sol ou cette magnifique bibliothèque découverte par hasard au fond d’une cour.

9- Observer la Fontaine Tinguely

Alors à moitié prise dans la glace, la fontaine de l’artiste Jean Tinguely est l’endroit que je conseillerais à des parents qui viennent à Bâle avec des enfants jeunes. Ces derniers pourront observer les différentes mécaniques et les gerbes d’eau pendant que vous ferez une pause : )

Et si vous venez un couple ou entre amis, vous pourrez ensuite aller boire une bière dans la brasserie Mutz qui est une véritable institution (je suis rentrée, j’ai vu plein d’hommes avec une choppe à la main, je ne parle pas un mot d’allemand, ma présence m’a semblé d’un coup incongru, je suis ressortie )).

10- Faire du lèche vitrine vers Spalenberg

Si vous recherchez à l’étranger les jolies boutiques plutôt que les grandes chaînes que l’on retrouve un peu partout, je vous conseille d’aller vous promener vers Spalenberg. S’y trouve, entre autres, un fromager  qui vend la fameuse fondue moitié moitié (je ne voulais pas me charger mais je regrette un peu de ne pas en avoir ramené dans mes bagages).  Tournez sur Heuberg, le coin vaut aussi bien pour ses points de vue que pour ses façades à colombages et ses petites ruelles pavées.

 

C’est fini !  je vous laisse avec un résumé en vidéo (soyez indulgent, c’est ma première et si vous avez mangé une choucroute, repassez plus tard, il y a beaucoup de travelling ))

we bale from virginie on Vimeo.

Merci à Accor Hotels pour cette invitation

Je me fiais déjà assez peu aux prévisions météorologiques mais après mon week-end à Bâle début janvier, je ne les consulte plus du tout, je me renseigne juste sur la température. On m’avait quand même promis la veille du soleil pour la journée du dimanche. Quand je me suis réveillée et que j’ai ouvert le store de la fenêtre, c’est un paysage tout blanc que j’ai découvert. Comme il ne neigeait plus et que j’avais en tête de poursuivre ma découverte de la ville suisse à pied, j’ai laissé ma valise à la bagagerie de l’hôtel Ibis budget et direction le centre.

Aux alentours de la Cathédrale Notre Dame de Bâle

Le ciel était tellement bas qu’on aurait dit qu’il allait nous tomber dessus, quelques petits flocons tourbillonnaient dans l’air et les rues aux alentours de la Cathédrale de Bâle (Münster en allemand, c’est probablement le seul mot dont je me souviendrai facilement ) étaient quasi désertes. Je ne sais pas pourquoi j’ai pensé au film Lost in Translation : )

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse tout de suite plus mignon les pissotières avec ce panneau, non ? 🙂

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

cathédrale notre dame à Bâle en Suisse

cathédrale notre dame à Bâle en Suisse

cathédrale notre dame à Bâle en Suisse

cathédrale notre dame à Bâle en Suisse

La terrasse derrière la cathédrale en blocs de grè rose-rouge offre une jolie vue sur la ville et en particulier les quais du Rhin, côté petit Bâle. Cet édifice impressionnant avec ses cloitres intérieurs et ses deux tours gothiques a été reconstruit au 14ème et 15ème et restauré au 19ème siècle.

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Bâle en Suisse

Là si vous étiez en train de regarder un film sur une chaîne non publique, il y aurait une coupure pub car la neige s’est mise à tomber de plus en plus fort et il est devenu quasi impossible de prendre une photo. Je croisais quelques joggers peu habillés qui semblaient déterminés à éliminer leurs calories quoiqu’il arrive. Je me suis résolue à interrompre ma balade pour me réfugier dans le musée des Beaux Arts,  Le Kunstmuseum Basel, qui se dressait devant moi, comme une invitation bienvenue.

Saint Alban sous son manteau blanc

J’ai laissé filer le temps en admirant les chefs d’œuvre exposés par ce musée et je suis repartie pour le quartier Saint Alban (son nom vient du couvent le plus ancien de la ville), désigné par certains comme une petite Venise du Nord à Bâle. J’ai comme l’impression que n’importe quelle ville qui compte un canal et deux ponts est baptisée petite Venise. Venise est unique par sa magie, son histoire, son architecture, sa construction. Cela n’enlève pas le charme particulier que possède le quartier de Saint Alban mais laissons les gondoles à Venise comme dirait Stone (ou Charden?; édit de 9:01 : c’est Sheila et Ringo, va falloir que je révise mes classiques, merci Marie )).

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

 

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse vestiges de l’ancien mur d’enceinte de la ville et tour Saint Alban

Dans le quartier de Saint Alban, se trouve le musée du papier au sein duquel sont proposés des ateliers pour adultes et enfants autour de la fabrication du papier. La boutique du musée, juste à côté, vend papiers, carnets, stylos et autres objets liés à l’écriture. Je m’y suis réfugiée quelques instants avec plaisir avant de repartir marcher.

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse

quartier de St Alban à Bâle en Suisse La suite de ma balade à Bâle m’a mené sur les quais du Rhin et dans le quartier du petit Bâle, comme je vous l’ai raconté dans ce billet.

A suivre …

L’usage voudrait que pour vous parler de mon récent week-end à Bâle je commence par le début et que je suis un ordre chronologique mais en triant mes photos, j’ai isolé celles prises au bord du Rhin et j’ai décidé que la balade commencerait ainsi.

Dimanche dernier, après avoir affronté une mini tempête de neige et m’être réfugiée dans un des 40 musées de la ville (musée dont je vous reparlerai car ses collections sont exceptionnelles et même par grand soleil, il vaut vraiment la visite), je me suis retrouvée à l’heure du déjeuner avec quelques joggers fous (pléonasme), à marcher le long des rives du Rhin, d’abord du côté de Saint Alban puis du côté du petit Bâle. Malgré le gris du ciel, la petite couche de neige qui habillait les toits des cabanes au bord de l’eau ou celles des maisons apportait un certain charme au décor.

Bâle

Bâle

Prendre le bac à Bâle ? La prochaine fois

Une des choses à tester si vous allez à Bâle est d’emprunter une des quatre lignes de bacs à fond plat qui permettent de traverser le Rhin et de passer d’une rive à une autre sans passer par un pont. Ces petits bateaux sont dépourvus de moteur, ils ne sont guidés que par la force du courant (qui, vu du bord, paraissait quasi inexistant et pourtant j’ai vu plusieurs bacs faire le trajet) et par un câble tendu entre les deux rives (pour le côté technique, je ne pourrais vous en dire guère plus). Initialement j’avais prévu de tenter cette traversée mais la perspective de rester immobile près de l’eau par ce temps de janvier ne m’enthousiasmait que très moyennement et j’ai préféré l’option « pont ».

Vous pouvez alors suivre la promenade très agréable le long du fleuve ou tourner dans une des rues perpendiculaires pour découvrir le quartier dit du Petit Bâle où derrière la vitrine de la jolie boulangerie Kult (en lien et place du plus ancien fournil de la ville), s’alignaient croissants, pains au chocolat, brioches et autres viennoiseries.

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle (étrange mise en scène derrière cette fenêtre de poupée pendue et d’objets suspendus)

Bâle

Cette promenade offre une vue sur la cathédrale et sur les vieux quartiers de Bâle et elle est aussi agréable avec ses belles maisons colorées. Je ne l’ai suivie que jusqu’au pont qui rejoint le quartier historique de Bâle mais elle se poursuit bien plus loin.

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Bâle

Pause sucrée à Mitte

Après avoir marché dans la neige, affronté des bourrasques, failli perdre mon nez en raison du froid (quoi j’exagère ?), j’ai apprécié de m’assoir au chaud dans le café Mitte (à quelques pas de l’Hôtel de Ville, le bâtiment à la façade rouge très repérable dans le centre). J’ai choisi une table, dans la première salle, avec vue sur la poste et les trams qui circulaient pour déguster ma part de crumble abricot et mon thé (et l’homme de s’écrier : quoi tu n’as mangé que cela ? je sais que si on avait passé ce week-end ensemble, le rythme des balades aurait été dicté par les repas alors que cela ne me gêne pas de sauter un déjeuner).

Mitte a un second espace beaucoup plus grand où l’on peut boire un verre et manger des pizzas. Le lieu est assez atypique (avant c’était une banque) mais je me souviendrai surtout de la cheminée ouverte devant laquelle quelques clients étaient installés (le rêve !).

 

Pause crumble à Bâle après une matinée sous la neige

Une photo publiée par Virginie (@chocoladdict69) le

 

Mitte
Gerbergasse 30
Bâle (Suisse)

A suivre …

Merci à AccorHotels pour cette invitation blogueur

Pin It