Tag

bureau

Browsing

Certaines personnes arrivent à travailler avec la musique à fond, la télé en marche, les enfants qui jouent dans la même pièce…pas moi. Du coup, quand j’ai vu un bureau à tout petit prix à Ikéa, j’ai décidé de l’acheter pour l’installer dans la chambre et m’isoler un peu à certains moments critiques où j’ai vraiment besoin de calme.

Le carton est resté dans l’entrée une semaine et puis profitant d’une plage de temps libre inespérée, je me suis lancée dans son montage, croyant naïvement que l’affaire serait pliée en 20 minutes. J’avais juste oublié un détail : j’ai deux mains gauches.

Quand j’ai ouvert le carton et que j’ai découvert le nombre de pièces, mon enthousiasme initial a subi un léger coup de canif.

Etape numéro 1 : tout bon bricoleur compte le nombre de pièces quitte à partir à la quincaillerie s’il s’aperçoit qu’il manque une vis. N’étant pas dans cette catégorie, je me suis contentée de pester en découvrant la grosseur du sac contenant tout ce que j’étais sensée visser.

Etape numéro 2 : tout bon bricoleur a un CAP « lecture de mode d’emploi« , option « pas de légende« . Pour ma part, j’ai cherché vainement la moindre phrase d’explication, le plus petit mot qui m’aurait guidé et je n’ai surtout pas feuilleté la brochure en entier…car j’aurais découvert qu’il y avait 16 étapes.

Etape numéro 3 : le vrai bricoleur travaille dans une pièce, seul et tranquille. J’ai tenté pour la troisième fois de chasser les enfants de l’endroit où je m’étais installée.

Etape numéro 4 : le bon bricoleur ne se trompe jamais dans l’assemblement des différentes pièces car il SAIT lire un mode d’emploi. Je me suis soudain aperçue que j’avais emboîté deux morceaux de bois qui n’auraient pas du l’être.

Etape numéro 5 : alors que le vrai bricoleur avance à un rythme régulier, je me suis retrouvée à revenir en arrière et à pester. La voiture rend agressif la plupart des gens, moi c’est le bricolage.

Etape numéro 6 : l’idée de tout planter m’a traversé l’esprit mais laisser un amas de planches en plan ça aurait fait désordre.

Etape numéro 7 : le bon bricoleur appelle son fils pour lui montrer combien ce qu’il est en train de faire est facile (et rigolo !). Moi c’est mon fils qui est venu me voir pour s’enquérir de l’état d’avancement des travaux.

Etape numéro 8 : le pro du bricolage ne visse jamais rien dans le vide..

Etape numéro 9 : à ce moment là, pour me donner du courage probablement, j’ai tourné les pages du mode d’emploi pour voir si j’avais bientôt fini…c’était une mauvaise idée.

Etape numéro 10 : les enfants ont choisi cet instant pour débarquer avec toutes leurs peluches pour un spectacle…si je te dis qu’ils ont été mal accueillis, tu comprends?

Etape numéro 11 : j’ai du allumer la lampe, la nuit commençait à tomber dehors…le bon bricoleur, lui, aurait sûrement décapsulé une bière en regardant le travail fini.

Etape numéro 12 : au moment où je suis arrivée à la dernière étape, j’étais plus soulagée que ravie.

Etape numéro 13 : quand j’ai retourné le bureau sur le sol, j’ai prié pour qu’il ne s’écroule pas.

Etape numéro 14 : je me suis dit que j’allais éviter de tester sa résistance en m’asseyant dessus.

Etape numéro 15 : le bon bricoleur a utilisé toutes les pièces présentes au début du montage. Je me suis retrouvée avec trois visses en trop.

Etape numéro 16 : le vrai bricoleur se vantera plus tard d’avoir monté le meuble en 5 minutes…je me contenterai de dire « c’est moi qui l’ai fait » )

Et toi, tu te débrouilles en bricolage?

Si j’ai toujours beaucoup fantasmé sur les bureaux, les bibliothèques sont également une source inépuisable de rêverie et dans ma maison idéale, celle que je construis et imagine dans mon esprit sans forcément volonté de possession, ces pièces ou ces meubles ont une part importante.

J’aime l’idée d’étagères remplies de livres dans une chambre, à l’abri du regard des visiteurs et à portée de mains car je ne peux fermer l’œil sans avoir lu au moins quelques lignes chaque soir mais j’aime aussi :

..quand la bibliothèque mêle objets, photos et livres

 

une bibliothèque spécialement conçue pour les bandes dessinées


celle qui monte jusqu’au plafond


celle dans laquelle on peut ranger aussi ses CD


celle qui permet d’avoir des recettes sous la main sans bouger de sa cuisine

celle qui ne néglige aucun détail, en tous cas celui qui change tout pour moi…regarde à gauche de la photo !

Et toi, ta bibliothèque idéale tu l’imagines comment? où? tu l’as déjà?

credit photo : fancyhouseroad

Le bureau fait-il le moine? parle-t-il de la personne qui s’assoit derrière selon l’encombrement de la table, la décoration, l’espace qu’il occupe? en tous cas, je m’imagine installée dans chacun d’eux avec une bibliothèque pas très loin, un siège confortable, quelques photos sur le mur et une provision de thés à portée de main …une pièce ou un coin rien qu’à soi ? je suis certaine que le chérubin ramènerait ses instruments et que ma fille pousserait la porte en me tendant ses bras mais on peut toujours rêver.

le bureau minimaliste de celle qui a l’esprit de synthèse (credit photo : apartementtherapy)

le bureau d’une blogueuse mode si j’en crois les photos (credit photo : homeideadesign)

le bureau de l’amoureuse...petits coeurs à l’appui sur la droite (credit photo : brabourne farm)

le bureau de celle qui ne travaille qu’en duo (credit photo: apartementherapy)

le bureau de la fille un peu speed qui décompresse devant son écran (credit photo : desiretoinspire)

le bureau de celle qui s’étale (credit photo : apartementherapy.com)

le bureau de la super organisée (vu sur in style kids)

le bureau de la rêveuse (credit photo : little emma english home)

 enfin le bureau de la globe-trotteuse ! (credit photo : www.bhg.com)

Et toi, un bureau chez toi? quel est ton préféré?

Mon bureau si je ne t’indique pas l’étage, le couloir, la direction jamais tu ne le trouveras tout seul. Il y a bien mon nom écrit en tout petit sur la porte mais, fils, tu ne sais pas encore lire.

Je n’ai laissé aucun indice, comme si j’espérais ne surtout pas m’installer ici…mais ça fait déjà 7 mois que je m’assois sur cette chaise, derrière cette table et cet écran, que je pianote sur ce clavier, que je range ces dossiers, que j’actionne ces tampons encreurs, que je déchire les pages de cet éphéméride (sans chien et chat).

Pas une carte postale au mur, pas une affiche, pas une plante, pas une seule photo de toi dans un cube en plastique ou en fond d’écran. Si jamais je quittais ces lieux du jour au lendemain, mes affaires perso ne tiendraient même pas dans un carton : mon stock de thé, mon mug et mon pot à crayons.


Et toi, ton bureau, il te ressemble? tu l’as personnalisé?

(même si ce n’est pas là où je blogue -je n’ai pas du bureau à la maison- ceci est ma participation au défi du jour de Virginie B.)

Edit : la photo est un bureau à poser dans son jardin, j’ai trouvé ça original ! et si tu veux savoir à qui ressemblerait mon bureau idéal, c’est ici.

Edit 1 : Miss Zen sur un arbre perché ce matin


Si comme moi tu es amenée à reprendre le travail à contre-cœur et que 7h par jour tu rêves de dire « au revoir monsieur le président » avec une plume dans le derrière, voici quelques conseils utiles :

Prévoir un ravitaillement pour lutter contre le froid (la clim ne marche jamais dans le bon sens) ou contre les baisses de moral…dans mon cas, j’ai rempli mes tiroirs de thé histoire de ne pas me retrouver dans deux mois avec les kilos que je viens de perdre

Repérer l’ennemi : la collègue ennuyeuse comme un documentaire sur Arte un samedi soir, la chef colérique, la langue de vipère…

Suivre une préparation mentale sur le retour au travail non exaltant

Aménager ton espace vital : déplacer l’ordinateur (déjà fait), amener quelques objets familiers qui te rassurent, courir acheter une plante verte pour lutter contre la morosité…

Organiser des sessions de décompression : à l’heure du repas, fuir, sortir ! les conversations de boulot ça file des aigreurs d’estomac (enfin à moi oui en tous cas)…

Penser à tes prochaines vacances, à ton mercredi (je bosse à 80%), à ton week-end…

Réserver ton énergie à imaginer des stratégies pour t’enfuir définitivement

Te fondre dans le décor et ne pas te faire repérer..personne ne remarquera ton absence…

mon repas à la cantine ça m’a fait penser à ça !


peut-être que si tout le monde venait nu, l’ambiance serait plus détendue?

Voilà je crois que j’ai répondu à la question « comment s’est passée la reprise? »))…et je te parle même pas de la nounou qui m’a déjà pris la tête en même pas une semaine et de tout le reste…bref je suis comme qui dirait légèrement déprimée mais t’inquiète ici ce sera toujours aussi léger….

Une reconversion professionnelle à 34 ans, tu crois que c’est possible? (encore faut il savoir ce qu’on veut faire)

Aude Nectar m’a invité dans un tag à montrer l’endroit où je sévis régulièrement. Pour l’occasion, j’ai fait ma coquette et rangé mon bureau qui n’en est pas un à proprement parler …la table où j’écris est en effet la table du séjour-salon …un jour, peut-être, si je suis riche j’aurai un vrai bureau… pour le moment les voies de Stéphane Plaza semblent être impénétrables car les annonces de F4 sont toujours aussi rares pour ne pas dire inexistantes…

Tu noteras le petit carnet à droite du clavier dans lequel je note mes brillantes idées n’importe où n’importe quand….je ne fume pas mais j’ai toujours à portée de main un carburant liquide : un bon thé, un café, ou une boisson fraîche, j’en ai besoin d’autant plus en ce moment pour rester éveillée…

L’hibiscus offert par l’homme pour mon anniversaire a été placé en hauteur hors de portée de main du chérubin qui a du mal à assimiler le concept de fragilité….

et en second plan, le carrosse de Miss Zen qui, selon les heures, partage l’agitation du salon ou profite du calme de la chambre parentale…

Je décline toute responsabilité dans le choix du fond d’écran de l’ordinateur…Lorsque j’ai voulu prendre la photo, l’homme m’avait installé une photo de l’équipe de foot de Nantes (dont il est un grand supporter sans avoir aucune racine ni connaissance à Nantes, va comprendre)…j’ai cliqué sur le premier truc proposé par Windows et suis tombée sur cette tortue qui m’évoque à chaque fois ses cousins les reptiles dont je suis phobique…

A mon tour, j’invite :

Ariana Lamento parce que j’aimerais bien voir comment on blogue en Amérique

Babou pour avoir un parfum de Maroc

Dgina parce que côté photos elle assure

Angelita M  pour savoir s’il y a des bouteilles de parfum sur son bureau

Cranemou parce qu’elle est lyonnaise et que lorsqu’elle aura accouché on ira boire un mojito ensemble !

…à montrer le coin où ils s’adonnent à cette folle passion….

Pin It