Tag

beaux livres

Browsing

Débrancher les téléphones, choisir un endroit confortable où s’installer, avoir à portée de main un thé ou un verre de vin selon ses goûts, ouvrir un livre et partir loin, traverser le pays, le continent, les océans, gravir des sommets, rencontrer d’autres peuples, d’autres cultures.

J’aime les livres de voyage quand ils proposent autre chose que de belles photos, quand les textes vont plus loin que des légendes, quand ils sont comme des tapis volants. En m’arrêtant au rayon voyages d’une grande librairie, j’ai eu un coup de coeur pour Sur la route 66 car j’ai roulé sur un petit bout de celle-ci lors d’un circuit dans l’Amérique de l’Ouest.

J’ai été attirée par Partir, traité de routologie à cause du titre d’abord et puis aussi parce que le nom de Patrick Bard ne m’était pas totalement inconnu (il a écrit pas mal de romans policiers). En feuilletant le livre, j’ai découvert les photos en noir et blanc et j’ai eu envie de répondre à l’invitation des auteurs.

C’est un autre tour du monde que propose Road Book avec 80 destinations différentes, 1000 photographies et carnets…de quoi s’offrir une escapade tous les jours de l’année.

Même si le temps a été doux et plutôt clément jusqu’à présent, Méditerranée est un comme un rayon de soleil, il réchauffe, il t’entraîne d’Istambul à Palerme, de Djerba à Tataouine…j’ai eu un coup de foudre en le découvrant : sa couverture, sa matière, son format, ses photos, son univers, j’aime tout !

Un livre à offrir si tu as des passionnés de montagne et d’alpinisme dans ton entourage : Les années montagne ou l’histoire de ces grimpeurs un peu fous, de ces sommets foulés pour la première fois et le regard de Jean-Michel Asselin qui a accompagné ses hommes en tant que journaliste pendant un quart de siècle. Les photos sont à couper le souffle, l’instant d’un moment on est transporté sur les plus belles montagnes du monde entier…on oublie le confort de son sofa et son thé qui refroidit (ou son verre de vin vide)).

Quand j’ai vu le nom de Christian Karembeu sur la couverture, j’ai été saisi d’un doute. Pourtant l’eau transparente m’a donné envie d’ouvrir le livre et de découvrir d’autres endroits paradisiaques, de me projeter dans des lieux que je ne verrais probablement jamais en vrai. Des îles et des hommes est au départ un documentaire de 3 épisodes pendant lesquels l’ancien footballeur a parcouru Mayotte, les îles Marquises et la Nouvelle Calédonie (Christian Karembeu étant lui même Kanak). Il en résulte un livre aux paysages parfois paradisiaques et au delà le témoignage d’autres façons de vivre, d’autres cultures.

Et toi, les livres de voyage tu en empruntes? tu en achètes? ou tu en offres?

(si oui, c’est l’occasion de participer au Voyage quotidien de Fais toi la belle. )

Pin It