Tag

avion

Browsing

A chaque fois qu’il m’arrive de prendre l’avion (fait somme toute très rare), je suis fascinée par le fait de pouvoir survoler les nuages, parcourir de grandes distances à des vitesses folles, rester suspendue dans les airs avec des centaines d’autres passagers (attention dans deux minutes je vous chante En Apesanteur). Au delà de la prouesse technique, je vois chaque vol comme quelque chose de magique.

Facile de comprendre la fascination que soulève un évènement comme celui qui a lieu à l’aéroport du Bourget, le 51ème Paris Air Show. Si vous avez la chance de faire partie des visiteurs cette année, sachez que dans la zone d’exposition, Ariane 6 sera exposé aux côtés de l’avion de transport Airbus Defence and Space A400M avec les maquettes des véhicules aériens sans pilote (va falloir être très convaincant pour que je monte un jour dans un avion sans pilote !) et Tanan Harfang.

Le spectacle aura lieu aussi dans le ciel avec des chorégraphies aéroportés dans la semaine auxquelles participent Airbus A350 XWB et A380 en collaboration avec d’autres avions comme le démonstrateur tout-électrique E-Fan et le NH90 TTH Caïman de l’aviation armée française (et là je suis sur le point de vous fredonner le générique de Top Gun).

Si comme moi, vous n’êtes pas sur Paris mais que vous avez envie de siffloter « I believe I can fly », un blog avec des vidéos de démonstrations aériennes, des interviews, des images filmées dans le sol comme dans les airs vous permettra de suivre l’événement en direct bref comme si vous y étiez #WeMakeitFly


Et vous l’avion ça vous fascine ou ça vous terrifie ?

Article sponsorisé

J’ai un boulot où je passe beaucoup de temps devant l’écran de mon ordinateur ou celui de mon téléphone, je suis quasiment tout le temps connectée, grâce à skype je peux parler à un client potentiel à des milliers de kilomètres de là ou voir des proches qui ne le sont pas géographiquement, tous les jours j’admire les ciels normands, parisiens ou corses en faisant défiler les photos de mon compte Instagram ou Pinterest, je salive devant toutes les bonnes pâtisseries. Bref j’utilise beaucoup les réseaux sociaux pour découvrir, partir dans mon fauteuil dans d’autres endroits ou rester en contact avec les personnes qui sont loin de Lyon.

N’empêche que je n’ai ni l’odeur de la marée, ni le bruit des vagues, je ne connais pas le son de la voix de toutes ses blogueuses avec qui j’échange depuis de nombreuses années, parfois je ne connais même pas leur visage et il vient un moment où le besoin de rencontre, de retrouvailles, de voyages ne peut pas être satisfait par les nouveaux modes de communication.

HOP-BY-KOMING-UP

Se voir en vrai, parler autour d’un verre, d’une table, rire ensemble, c’est quand même mieux non? La compagnie aérienne Hop! l’a compris et donne la possibilité à ses clients depuis un an de se déplacer partout en France et en Europe au meilleur rapport qualité/ prix. Dans sa nouvelle campagne #envraicestmieux, Hop! propose de passer du virtuel au réel en permettant à des amis, des familles ou des couples qui vivent éloignés les uns des autres, de surprendre leurs proches. Cela a donné une vidéo avec plein de retrouvailles (toujours plus sympa que les au revoir non ?) que je vous laisse découvrir :

Hop! dessert 129 destinations (dont Brest depuis Lyon, je dis ça je dis rien) et propose 510 vols quotidiens. Pour réserver un billet sur un vol HOP!, vous pouvez vous connecter sur www.hop.fr (et même solliciter le Community Manager de la page facebook très réactif et efficace, j’ai testé)), appeler le centre d’appels HOP! au 0825 30 22 22**, utiliser les canaux de ventes Air France ou  vous adresser à une agence de voyage.

Vous pouvez aussi retrouver Hop! sur les réseaux sociaux sur :
• YouTube http://www.youtube.com/hopfr
• Facebook http://www.facebook.com/hop.fr
• Twitter :
@hopinfos http://twitter.com/hopinfos pour les bons plans HOP!
@hopcare http://twitter.com/hopcare pour contacter le Service Clients

Et vous, vous aimeriez être plus près de ….?

Article sponsorisé

Lors de ma récente escapade à Madrid, j’ai testé pour la première fois une compagnie low cost et je me suis demandée à l’issue du voyage si cela valait vraiment le coup.

Au niveau du prix, les compagnies lost cost affichent des tarifs plancher  imbattables mais le prix minimum est rarement celui que tu paies au final. Les bagages, les assurances ne sont pas inclus et les horaires souvent peu arrangeants. Parallèlement, les grandes compagnies proposent des promos régulièrement et en t’y prenant très longtemps à l’avance tu peux bénéficier de tarifs intéressants. (Tarif Vol régulier 0 / Vol low cost 1 )

Pour Madrid, la compagnie que j’ai emprunté ne proposait qu’un seul horaire aller et qu’un seul horaire retour dans la journée et placé de sorte que la dernière journée sur place est une journée où tu ne peux pas profiter de la ville. Ce qui est vrai pour Madrid l’est aussi pour de nombreuses autres destinations (Fréquence Vol régulier 1/ Vol low cost 0)

Je ne sais pas si la France est en alerte écarlate ou si cela est lié à la compagnie empruntée mais je n’ai jamais été fouillée avec autant de zèle à l’aller : sac à main entièrement retournée, portefeuille regardé dans les moindres détails, chaussures enlevées, sac à dos vidé, homme palpé sous toutes les coutures…entre ça et le sac à dos qui doit se glisser dans une caisse sous peine de surtaxe, j’étais un peu sur les nerfs.

Côté accueil et services, à Lyon, le terminal de la compagnie se trouve dans un hangar. Une fois le contrôle passé, pas de magasin duty free ou de relais de la presse pour passer le temps jusqu’à l’embarquement. Alors que je marrais sous cape car l’hôtesse m’indiquait la voie à suivre dans l’avion (celles et ceux qui ont vu le dernier spectacle de Gad Elmaleh auraient ri aussi), j’ai compris trop tard que le placement était libre et je n’ai pas pu m’assoir à côté de l’homme. Les boissons et les collations en vol sont payantes et chères (mais comme nous avons effectué l’aller le jour du 15ème anniversaire de la compagnie, nous avons eu droit à un cupcake gratuit, youpi!). A part ça, le confort est le même, il n’y a pas plus de turbulences ou de retard, les hôtesses et les stewards sont aussi disponibles. Les mauvaises langues ajouteront que les critères physique de sélection concernant les hôtesses sont nettement moins drastiques…ce qui n’est pas faux. (Accueil et services Vol régulier 1 / Vol Low cost 0).

Verdict : Pas de miracle, pour que les prix soient bas, il faut économiser sur un certain nombre de points et sûrement rogner sur les conditions salariales et de travail. Malgré tout, cela met à la portée de pas mal de bourses une petite escale en Europe de temps en temps.

Et toi, tu as déjà testé une compagnie low cost?

Edit : la formule match risque de revenir régulièrement …est ce qu’elle te plait?

Edit 2 : des envies d’évasion ici sur mon tumblr

Edit 3 : et l’évasion continue avec le super concours de la femme coupée en deux...je lui fais de la pub car les cadeaux sont vraiment sympas et locaux !

Edit 4 : 26 blogueurs, 26 lettres de l’alphabet pour 26 objets indispensables aux futurs et jeunes parents…voici l’extraordinaire abécédaire ! lis le jusqu’au bout, je suis à la lettre Z !

Prendre l’avion, peu de temps après un accident super médiatisé, ça peut rendre anxieux le plus placide des voyageurs…surtout quand on vole avec la même compagnie que celle qui a fait la une des journaux et que la cause du krash reste toujours mystérieuse….

Alors sur une phobique de l’air, vous imaginez un peu le topo? eh bien je l’ai vécu, en direct live, dans le vol du retour Barcelone-Lyon qui, dieu merci, ne durait qu’1h et 10 minutes.

Une dame d’une cinquantaine d’années, peu de temps après le décollage, a été prise d’une crise assez impressionnante de panique, créant l’animation dans l’avion entier. Elle a fait tout le voyage les genoux sur son siège,  pleurant, criant , apostrophant l’ensemble des rangs derrière elle de « Vous allez tous mourir ! » « Donnons-nous de l’amour avant de mourir! »

Se donner de l’amour devant mon fils ? mouais je trouve pas l’idée super emballante., je crains même que cela me coupe toute envie…et puis le steward aux yeux azur, au sourire ravageur et SURTOUT à l’accent si sexy quand il m’a demandé mon passeport à l’embarquement, est resté à terre (mais non chéri je déconne ! )

Les copines de la phobique ont tenté de la raisonner, de la calmer en la prenant dans leurs bras mais la dame semblait en plein dans son trip et très convaincue de notre sort. Les hôtesses sont alors intervenues et l’une d’entre elles s’est prise une bonne baffe…forcément j’ai pensé à Delarue qui avait agressé le personnel volant avec un saumon )…c’était quand même plus drôle…euh pour les spectateurs…parce que l’hôtesse elle était nervous breakdown, ce genre d’angoissé elle n’en a connu que 2 en 7 ans de vol…à croire que tous les stressés de l’avion se shootent au cachet, se font assommer par leur conjoint ou compagne au moment du décollage, souffrent en silence en déformant les accoudoirs de leur siège ou ont renoncé à voyager dans les airs…

Le commandant de bord lui a même dédié un message spécial pour qu’elle s’assoit  lors de l’atterrissage pour des raisons de sécurité mais pas la peine de préciser que ça n’a pas eu le moindre petit effet…alors que les roues de l’avion touchées la piste, elle essayait de sortir de sa travée !

L’avion a ralenti, s’est garé, s’est immobilisé mais la dame ne s’est pas calmée…elle a continué à délirer et les enfants présents dans l’avion ont commencé à pleurer (ça faisait un peu peur à vrai dire!)…heureusement on est sorti rapidement et en passant devant la cabine de pilotage, je l’ai entendu engueuler le commandant de bord « Vous êtes contents, vous avez failli nous tuer !« 

En bas de l’escalier, des gendarmes, sûrement prévenus (en vol?) l’attendaient car elle était toujours totalement en crise…visiblement elle flippait tellement de prendre l’avion qu’elle n’avait pas dormi depuis deux nuits…reste à savoir si elle souffrait de problèmes psychologiques à la base ou si l’angoisse l’avait métamorphosé à ce point…

J’ai trouvé ma phobie des serpents nettement moins handicapante après ça…

Et vous, vous êtes dans quel état quand vous prenez l’avion?

Edit 1 : l’illustration a été prise sur le blog apatrolo

Votre collègue de bureau vous tape sur le système, vous n’avez pas eu le temps de souffler ce week-end, vos prochaines vacances sont dans très longtemps, vous rêvez d’étrenner votre nouveau maillot de bain bref vous avez envie d’évasion...je ne vous propose pas un nouveau concours avec un voyage à l’île maurice à la clef (on peut toujours rêver) mais je vous emmène avec moi pour quelques jours à Barcelone en espérant vous donner envie de découvrir pour de vrai cette belle ville un jour.

Lundi dernier, me voici donc avec mon amoureux et le chérubin dans l’avion direction Espagne. Le vol est très court, un peu plus d’une heure depuis Lyon, juste le temps de découvrir la pochette surprise offerte aux enfants et de grignoter une viennoiserie avec un thé. Après avoir récupéré les valises, direction l’appartement loué sur internet (l’offre est pléthorique et pour toutes les bourses), bien situé car pas loin de deux arrêts de métro et de multiples supérettes, restaurants mais pas vraiment au plein centre ce qui permet un bon rapport qualité-prix. Les affaires déballées et les courses faites, grosse sieste  puis découverte du quartier en début de soirée.

A quelques mètres de l’appartement, se trouve l‘Hospital de Sant Pau :

Minute culture : cette véritable petite ville dans la ville (toujours en activité) est érigée au patrimoine de l’humanité par l’Unesco et est l’oeuvre moderniste de Luis Domenech (non pas celui-là) y Montaner. C’est dans cet hôpital que Gaudi fut transporté et décéda en 1926 après avoir été renversé par un tram.

En sortant du hall, magnifique perspective sur la Sagrada familia atteinte après avoir descendu l’avenue Gaudi :

Minute culture : une partie de la Sagrada familia est l’oeuvre de Gaudi mais il faut savoir que ce bâtiment est en perpétuelle construction, ce qui explique les échafaudages, les grues ou les blocs de béton. Au premier abord, je n’ai pas eu de coup de foudre pour cet édifice religieux mais j’ai été frappée par ces tours qui s’élancent si haut vers le ciel et par l’audace architecturale de l’ensemble.

Le conseil du jour : pas mal de compagnies aériennes low cost proposent à des tarifs vraiment bas des vols pour Barcelone. (la contrepartie de prix toujours tirés vers le bas sont des conditions de travail peu enviables) Attention néanmoins au prix plancher auquel il faut ajouter un certain nombre de suppléments (pour chaque bagage par exemple) et à l’aéroport d’accueil (Gerone parfois, assez éloigné du centre de Barcelone). En prenant les billets d’avion suffisamment à l’avance, il est possible d’obtenir des billets à des prix très intéressants avec Air France.

Barcelone avec des enfants : jeunes parents, les trottoirs Barcelonais ont été conçus pour vous, pousseurs de poussettes ou de landaux. Ils sont très larges, en pente inclinée à chaque carrefour ou changement de rues et exempts de toutes crottes de chiens !

Suite de la ballade barcelonaise demain….

Pin It