Tag

arles

Browsing

Glop : la fille qui a changé mon forfait de téléphone mobile m’a dit enthousiaste « en plus vous bénéficiez des forfaits moins de 26 ans »…ah non pas du tout mais à un mois de mes 35 ans, ça m’a fait plaisir et tant pis si c’est de la flatterie rayon vendeuse, elle avait l’air sincère

Pas glop : c’est confirmé c’est pas Plastic Bertrand qui chantait ça plane pour moi …mais pourquoi cette histoire sort 30 ans après?

Glop : les anglais ont aussi leur glace désormais avec la lemond curd aux morceaux de meringue et crois-moi c’est une tuerie !

Pas glop : le sommeil de Miss Zen est totalement incontrôlé en ce moment…grasse mat de folie et nuit blanche, j’accumule les cernes sous les yeux

Glop: si tu n’es pas trop prude, je te conseille la lecture de la bande dessinée de Zep, Happy sex, sortie depuis un petit moment déjà mais que j’ai lu récemment…difficile de te raconter alors je mets une petite bulle en illustration en espérant que c’est lisible

Glop : Nuage de filles m’a tiré le portrait cette semaine, juste en dessous de la photo de la belle Vahina Giocante (qui fait baver l’homme à la seule évocation de son nom)..heureusement que j’ai gardé mon avatar )

Pas glop : je ne suis plus dans le top 20 du classement Wikio…rassure-moi, mon blog n’est pas plus mauvais que le mois dernier?

Glop : si j’habitais près d’Arles, j’irais aux rencontres de la photographie, voir l’exposition « Prisons, derrière le mur des idées reçues » parce que les conditions de détention aujourd’hui en France sont indignes d’une démocratie mais aussi les portraits de Claude Gassian ou la cour de récréation vue par Marion Poussier

Pas glop : Fr@mboize, Angélita, la F. coupée en deux, Alice, Cétoile, Carobo, Ange-étrange, Cléopat j’attends votre adresse sinon je ne pourrais pas vous envoyer de carte postale, merci les filles !

Lundi je vous annonçais que le petit week-end pas du tout improvisé dans Arles, dédié aux joies touristiques et amoureuses partait un eau de boudin suite au désistement de la baby-sitter. Ne nous résoudant pas à annuler cette halte au soleil, nous avons décidé de partir pour ce qui était devenu un mini-séjour parental.

Une fois passée la déception de partager notre chambre avec un lit bébé (et son occupant) et de nous retrouver dans deux petits lits séparés, une fois passé le stress à porter d’une main la poussette tout en ayant sur l’épaule un sac plein de pompotes, gâteaux individuels, bavoirs, lingettes, couches et jouets pour le train tout en surveillant que le chérubin tenu d’une main ne perdait ni son chat, ni son nana, nous avons émis l’idée que nous pourrions partager des moments agréables tous les trois sans forcément restreindre notre visite de la ville aux aires de jeux pour enfants )….

Le principal intéressé a t-il senti qu’il n’était pas sensé être de la partie au départ? Il n’a pas bronché dans le train, s’est endormi sans problème contre l’un de nous dans le car, a dormi dans son lit sans histoire, nous a suivi dans nos ballades tantôt en marchant (bon là faut avouer que nous avons dû revoir nettement à la baisse notre rythme étant donné qu’il s’accroupissait tous les 2 mètres pour ramasser une feuille, un bâton ou un caillou) tantôt dans sa poussette, a été relativement sage au restaurant (on a fait une croix sur le resto gastronomique avec mise en bouche, entrée, plat, dessert pour une crêperie pas terrible mais ayant l’immense avantage de servir rapidement) et nous a même laissé faire une ou deux boutiques sans s’impatienter.

Il ne nous aurait pas tapé une petite crise dans le salon feutré de l’hôtel alors que les clients sirotaient tranquilles leur thé, il n’aurait pas lâché son nana dans une des rues les plus touristiques afin que ledit morceau de tissu soit piétiné 10 000 fois (mais cette fois Supermaman avait prévu des nanas de secours), j’aurais pu vous faire croire que notre chérubin était parfait )

Quelques petites photos qui vous donneront envie, j’espère, d’aller faire un tour à Arles aux parfums et à l’ambiance si provençales :

Ancien hôpital dans lequel Vincent Van Gogh fut soigné


Remparts


Une ruelle dans la vielle ville


Maison d’édition Actes Sud


Place du forum

Encore un grand merci à Loulou, sans qui ce week-end n’aurait pas eu lieu !


Ah ce petit week-end en amoureux, rien que nous deux, yeux dans les yeux, main dans la main, sans poussette, sans sac à langer, sans nana, doudou, sucette, jouets pour le train ça fait longtemps qu’on l’attendait…

Alors quand un ami (merci Loulou!) nous a offert un coffret cadeau avec une nuit dans un hôtel de charme, on l’a feuilleté comme des gamins et on a fini par se décider (plus d’un an après!) pour un hôtel très provençal à Arles. La chambre était jolie, on pouvait se rendre dans cette ville en train, c’était la destination idéale pour deux jours.

J’ai même repéré des restaurants sympathiques comme le bistrot de Jean-Luc Rabatel (il a aussi un vrai restaurant mais là c’est un peu au-dessus de nos moyens), une exposition de Christian Lacroix et des ballades très chouettes dans la vieille ville.

….Et puis la baby-sister familial nous a fait faux bond, un peu à la dernière minute, ou du moins une fois qu’on avait déjà pris les billets de train (non échangeables, non remboursables bien-entendu) et le week-end « besoin de rien, envie de toi » a pris une autre tonalité….

A suivre…

Pin It