Tag

aigues mortes

Browsing

camargue 4

Pour les vacances de février (ou plutôt de mars pour la zone comprenant Lyon), on a filé direction la Camargue. En arrivant le ciel était un peu gris et il n’était pas question ce jour là de trop se dévêtir mais sur la plage de l’Espiguette qui se colorent de parasols, de serviettes de bain, de ballons, de glacières, de touristes et de locaux en maillot de bain  en saison, les enfants avaient le sable pour eux tout seuls et le soleil perçait de temps en temps les nuages pour se refléter dans l’eau. La mer était froide mais pas glacée, les seaux se remplissaient et finissaient à nos pieds alors qu’à l’horizon des bateaux de pêche rentraient au port suivis de nuées de mouettes. Côté dunes, une file de chevaux et leurs cavaliers avançait lentement.

camargue

camargue 2camargue 3

Personne au poste d’observation de la faune camarguaise, la tête dans les fenêtres découpées dans le toit, je repérais les habitants du coin quand j’entendis des cris stridents de la voiture où tout le monde m’attendait. Une dispute ? une blessure ? rien de cela, juste un moustique qui prenait la proportion d’un fauve prêt à dévorer ma progéniture si on s’en tenait à leur puissance vocale (dans 15 ans, je peux les inscrire à The Voice) et le fiston qui se cachait derrière sa sœur comme si le plus grand des dangers le menaçait. Ça m’ a fait penser à cette scène dans Les Bronzés où Gigi recueillie par des montagnards s’extasie sur le fait qu’ils aient la télé. Dans la série « comporte toi comme un urbain qui n’a jamais vu d’insecte de ta vie », mes enfants ont réalisé une superbe prestation. Le papi en rit encore.

camargue 5

camargue 6camargue 8camargue 10

on ne devrait pas dire faire l’autruche mais faire le flamand rose

A partir de ce moment, il n’a plus été possible d’ouvrir les fenêtres ne serait-ce que 30 secondes (ça promet pour cet été) …les chevaux eux ont eu beaucoup plus de succès. L’éventualité d’en avoir un à Lyon a même été évoquée dans un moment de délire par ma fille qui serait prête à accueillir toutes les bestioles du monde à la maison si sa méchante mère ne lui opposait pas des refus systématiques. On a cherché les poissons en marchant au milieu des marais et les oiseaux, peinards parmi les roseaux, vu la faible fréquentation à cette époque. On est monté tout en haut de la tour Carbonnière avec vue panoramique sur la Petite Camargue et comme on avait dépensé au moins 50 calories en grimpant les marches, on s’est arrêté à Aigues Mortes pour se ravitailler en fougasse sucrée.

camargue 11

camargue 12camargue 13camargue 14camargue 17camargue 18camargue 19camargue 20camargue 25camargue 21camargue 24camargue 23

salins 2

Aucune de ces  photos ci-dessous n’a été photoshopée, je n’ai pas éclairci le ciel ou ajouté de la luminosité, vendredi dernier en Camargue le soleil était au rendez-vous et le temps était parfait pour une visite dans le salin d’Aigues Mortes. Jusqu’a présent, sur la route qui mène à Port Camargue, en tournant la tête sur la gauche, je voyais au loin des montagnes de sel avec des marais en premier plan. Prendre des photos à bord d’un petit train qui roule tout le temps (même si cela n’est pas à une allure folle) peut entrainer quelques flous dans le rendu, j’ai tout de même persévéré.
Maintenant imaginez un salin couvrant la superficie de Paris, vous êtes cheveux au vent, il fait même un peu frais, vous entrez dans le salin et très vite vous avez l’impression d’être ailleurs.

salins 3

salins 4

salins 5

salins 6

salins 7

salins 8

salins 9

Je rassure ceux et celles qui s’inquièteraient de la couleur rose-mauve de l’eau sur certaines photos précédentes devant les fortifications de la ville d’Aigues-Mortes, rien de chimique là dedans. Plus la concentration de sel est forte dans l’eau, plus une algue microscopique chargée en carotène se développe et colore l’eau. C’est à peu près la seule explication que je vous retransmettrai. Je suis une fille très limitée, je peux me brosser les dents et me peigner en même temps mais j’ai du mal à lire devant une télévision en fonctionnement et j’ai écouté d’une oreille très discrète la bande son d’une guide à l’accent fort prononcé qui accompagnait la visite car j’étais concentrée à regarder les paysages et à prendre quelques photos. J’aurais pu aussi écouter le père installé sur le rang de sièges derrière moi et qui interrogeait ses enfants sur diverses questions…visiblement ils avaient sérieusement potassé avant de venir et subissaient un questionnaire en règle…pauvres fils et filles de profs jamais tranquilles )

salins 10

salins 11

salins 12

Ma fille s’exclamait dès qu’elle voyait des flamands roses et dans ce coin on ne sait pas où donner de la tête (15 à 20% de l’effectif national). J’ai quand appris qu’ils tiraient leur couleur rose sur leur plumage des artémias, sorte de petite crevette rose dont ils raffolent.

salins 13

salins 14

en pensant devant cette maison, les enfants se sont écriés « c’est la maison de paille des 3 petits cochons ! »…Le prof derrière était effondré )

salins 15

et là forcément ils ont vu la maison en briques )

Quand le petit train se rapproche des montagnes de sel, on a parfois l’impression de icebergs et on meut d’envie d’aller plus près pour vérifier qu’il s’agit bien de sel mais la visite se poursuit jusqu’au musée où cette fois le visiteur peut toucher, goûter (avec différents assaisonnements), voir le travail des sauniers dans une vidéo diffusée …avant de passer à la boutique )

salins 16salins 20

salins 21

salins 22

salins 23

salins 24

salins 26

salins 27

Nostalgie en revoyant dans la vitrine les différents emballages de la baleine…je me souviens très bien du conditionnement plastique jaune et rouge et vous ? Outre la production de sel, on récolte dans le salin la fleur de sel. En été lorsque le vent cesse de souffler, des millions de cristaux de sel se forment à la surface de l’eau et sont ramassés à la main pour donner naissance à la fleur de sel. J’ai donc ramené dans mes bagages une petite boîte avec l’idée de l’utiliser dans un dessert (cake au chocolat et fleur de sel, sablés chocolat fleur de sel, sauce caramel….je n’ai pas encore décidé ).

salines 30

salins 31

salins 32

salins 34

salins 33

salins 36

salins 37

Les photos ne rendent pas l’atmosphère vraiment particulière de cet endroit, les couleurs, la diversité de la faune présente (mouette rieuse, tadorne de belon que j’aurais appelé canard si je n’avais pas lu la brochure, héron cendré) et des plantes que l’on peut observer sur le parcours alors si vous êtes dans la région, prenez le temps de vous arrêter au salin d’Aigues-Mortes.

La balade vous a plu ?

Pour tous les renseignements pratiques : www.visitessalinsaiguesmortes.fr

As-tu remarqué que les spécialités que tu goûtes sur un lieu de vacances n’auront jamais la même saveur si tu les refais à la maison, même en cherchant la recette parfaite, en la perfectionnant et en y apportant tout ton amour? il manquera toujours ce petit quelque chose un peu magique…du coup pour le moment, je me suis abstenue de chercher si je trouvais sur un blog comment se réalise la fougasse d’Aigues Mortes, une délicieuse brioche parfumée à la fleur d’oranger que j’ai découverte cet été.

A la maison de la méditerranée, véritable caverne d’ali baba provençale que je te conseille de visiter si tu es dans le coin et que tu cherches un souvenir à ramener dans tes bagages, j’ai aussi découvert que le pastis à la Violette existait.

 

que le muscat se déclinait en trois couleurs …

que l’huile d’olive peut être présentée en coffret ou bouteille couchée comme s’il s’agissait d’une cave …

 

que le nougat pouvait se déguster en part de tarte (enfin le VRAI nougat reste à Montélimar tout de même)

Et toi, y a t-il un lieu que tu associes à un souvenir gustatif indépassable?

En passant devant la vitrine d’une pâtisserie à Aigues Mortes, j’ai découvert une spécialité de cette enseigne : les pommes de terre au chocolat ! pas des patates nappées de cacao mais des confiseries chocolatées .

J’ai trouvé la forme et le packaging amusants mais pour le goût il faudra que j’y retourne pour les tester.

Et toi, cet été tu as découvert une spécialité chocolatée en voyageant ou vers chez toi ?

Leur weekly chocolate :

celle de Sur un arbre perché et une petite fille qui adore les glaces au chocolat

celle de Figue et Sardine et les nouvelles tablettes chocolat/bonbons de Monbana

celle de Virginie B spécial Londres

celle de l’instinct des thés et ses chouquettes au chocolat

celle d’Arwen et son thé au chocolat

Edit : après tirage au sort, la gagnante du coffret Wonderbox Pretty girl est Angélita ! …félicitations ! j’attends ton adresse postale pour que je puisse te l’envoyer.

Peut-être que me désigner comme une accro du shopping est exagéré car si j’adore magasiner comme disent les québecois, découvrir de nouvelles boutiques, passer du temps devant les vitrines, mon budget étant riquiqui, je suis dans ce domaine extrêmement raisonnable.

Faire du lèche-vitrine est un de tes petits plaisirs ? tu trouveras sûrement ton bonheur à Aigues Mortes, si tenté que tu t’écartes de la rue principale. Les ruelles fourmillent d’échoppes de décoration, bijoux fantaisie, créateurs mais aussi de galeries d’art.

petit clin d’œil pour Virginie B.

Les devantures et les terrasses des restaurants ont tout autant de charme mais je n’ai pas été jusqu’à tester l’assiette cette fois-ci…

 Je te conseille de te promener dans la ville fortifiée le matin pas trop tard pour éviter la chaleur et les bouchons sur la route du Grau du Roi en reprenant la route qui longe la Camargue et les salins. Si tu es matinal(e), tu auras peut-être même la chance d’assister à un vol de flamands roses.



Et toi, accro au shopping?

Pin It